Ons nous fait croire que tout va ( bien !!?!! ) au mois d aout sur terre  

Translate All The Site Into The Language(Tongue) Of Your Choice

Merci De Vos Encouragements Merci De Votre Générosités

Vous appréciez ce site ?

Contribué a son évolutions
en faisant un
don
Merci


Samedi 15 Aout 2015 fête de la lavande a sault 84390 dans le vaucluse 

Traditions et folklore en Provence : Fête de la Lavande SAULT Chaque année pour le 15 août, les visiteurs toujours nombreux envahissent l'hippodrome
Pour cette 30e édition.
Lavandes en Fête vous invite encore une fois à savourer une journée de rencontre avec des passionnés de la petite fleur bleue.
Voir le programme
ou    télécharger le dépliant


9h30 Messe en l'Eglise Notre Dame de la Tour
Animation avec "Les Tambourinaïres du Comtat"
9h30 Inscription au Championnat de France du concours de Coupe à la faucille
10h00 Ouverture de la Fête
10h30 & 15h00 Défilés avec les groupes folkloriques provençaux et attelages
Exposition de matériels agricoles
11h45 Remise des Prix du Championnat de France et concours de coupe à la faucille
12h30 Grand repas champêtre
12h 13h TONY RIVERA, Ténor andalou,chanteur d opérettes
15h00 Présentation et reprise du défilé des groupes
15h30 Jeux de Lavandes pour les petits
et les grands
17h00 Spectacle " La croisière s amuse " de la
Chorale Buissonnière de Sault
Toute la journée
Salon du Livre
Exposition de peinture «Libres regards sur la lavande»
Salon des Potiers
Village des «Métiers d'Art»
Découverte des senteurs
Buvettes

Samedi 15 Aout 2015 Découverte de la plus grande structure de l'univers



Découverte de la plus grande structure de l'univers


Une équipe d'astronomes vient de découvrir ce qui pourrait être la plus grande structure de l'Univers : un gigantesque anneau de galaxies mesurant près de 6 milliards d'années-lumière de diamètre.

Néanmoins, cette taille gargantuesque n'est pas en accord avec les modèles cosmologiques actuels. Nous sommes habitués à ce que les structures spatiales aient des échelles gargantuesques. Mais jusqu'ici, les astronomes n'avaient jamais observé quelque chose de cette ampleur : un groupe de galaxies tellement grand que même les spécialistes en perdent leur latin.

Avec ses 5,6 milliards d'années-lumière de diamètre, il pourrait s'agir de la plus grande structure de l'Univers. La découverte est le fruit de la collaboration de scientifiques hongrois et américains. L'anneau galactique se trouverait à quelque 7 milliards d'années-lumière de notre planète. Il n'a pu être repéré que grâce à 9 sursauts de rayons gamma (SRG) distincts, d'immenses dégagements d'énergie observables précisément depuis la Terre.

Un anneau, ou une sphère, formé de 9 galaxies associées

Les SRG sont les sources d'énergie les plus puissantes et les plus brillantes de l'Univers, souvent liées à la mort violente d'une étoile. Au travers de leur observation, les astronomes peuvent marquer précisément leur position et calculer leur distance exacte par rapport à notre planète. Ici, les chercheurs pensent que les 9 SRG se trouvent à la même distance de la Terre. Or, selon eux, il n'y aurait qu'une chance sur 20.000 qu'ils se soient retrouvés si proches les uns des autres par hasard. Autant dire que tout porte à croire que ces SRG sont associés au sein de la même super-structure.

"Si l'anneau représente une véritable structure spatiale, alors elle doit être vue presque de face à cause des petites variations de distances de SRG autour du centre de l'objet. L'anneau pourrait cependant être une projection d'une sphère, où les SRG ont tous eu lieu dans un délai de 250 millions d'années, un délai très court par rapport à l'âge de l'Univers," a commenté dans un communiqué Lajos Balazs, l'un des chercheurs hongrois.

La théorie mise à mal par la pratique

Un seul point vient ternir cette découverte exceptionnelle : une structure d'une taille aussi gargantuesque ne devrait pas pouvoir exister ! Ce que l'on nomme le "principe cosmologique" fixe une limite théorique de 1,2 milliard d'années-lumière pour les plus grandes structures spatiales. La découverte des astronomes américains et hongrois serait 5 fois plus grande que cette "limite". "Si nous avons raison, cette structure contredit les modèles actuels de l'Univers. Ça a été une énorme surprise de découvrir quelque chose d'aussi grand, et nous ne comprenons pas du tout comment elle a pu exister", a ajouté Lajos Balazs. Dans le cas où cette trouvaille serait confirmée, les scientifiques devront proposer de nouveaux modèles capables d'expliquer l'existence de cette super-structure. Publié par François Maginiot,

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/univers/cette-structure-spatiale-est-la-plus-grande-jamais-observee-dans-l-039-univers_art35640.html

samedi 15 aout 2015 Depuis le 13 août, la Terre a dépassé les capacités de ses ressources naturelles


La Terre vue d'un satellite le 4 août 2015 - HO - EUMETSAT - AFP
A partir de ce jeudi, l'humanité aura consommé pour cette année plus que la Terre est capable de produire en un an. Le "jour du dépassement" survient 6 jours plus tôt que l'an passé.
{C} {C}

Constructions, produits alimentaires, élevage, pêche, bois, coton, forêt pour absorber le dioxyde de carbone... Ce jeudi, on pourra considérer que toutes les ressources naturelles produites ou régénérées sur la Terre en un an auront été consommées. Au-delà de cette date et jusqu'à la fin de l'année, l'humanité vivra donc "à crédit" sur le capital de la planète.

Autrement dit, il faudra en 2015 les ressources annuelles de 1,6 planète pour répondre à la consommation des hommes. Et si nous continuons à ce rythme, nous aurons besoin des ressources équivalentes à deux planètes d'ici 2030.
De plus en plus tôt

Plus grave encore, chaque année, cette date, que l'on appelle "jour du dépassement" ou "World overshoot day", arrive de plus en plus tôt. Elle a même avancé de 6 jours en un an. "Nous avons déjà dépassé le budget écologique annuel de la Terre", déplore le site Overshootday qui ajoute que "cela n'inclut même pas les besoins des autres espèces".

En 2014, le "jour du dépassement", calculé par l'ONG Global Footprint, tait le 19 août, en 2013 le 20 août, en 2011 le 27 septembre, en 2006 c'était au mois d'octobre. Nous vivons donc de plus en plus à crédit sur les ressources des générations futures.

Depuis le 13 août, la Terre a dépassé les capacités de ses ressources naturelles

13 Août 2015, 21:21pm |

Publié par Le Nouveau Paradigme

La Terre vue d'un satellite le 4 août 2015


La Terre vue d'un satellite le 4 août 2015 - HO - EUMETSAT - AFP
A partir de ce jeudi, l'humanité aura consommé pour cette année plus que la Terre est capable de produire en un an. Le "jour du dépassement" survient 6 jours plus tôt que l'an passé.
{C} {C}

Constructions, produits alimentaires, élevage, pêche, bois, coton, forêt pour absorber le dioxyde de carbone... Ce jeudi, on pourra considérer que toutes les ressources naturelles produites ou régénérées sur la Terre en un an auront été consommées. Au-delà de cette date et jusqu'à la fin de l'année, l'humanité vivra donc "à crédit" sur le capital de la planète.

Autrement dit, il faudra en 2015 les ressources annuelles de 1,6 planète pour répondre à la consommation des hommes. Et si nous continuons à ce rythme, nous aurons besoin des ressources équivalentes à deux planètes d'ici 2030.
De plus en plus tôt

Plus grave encore, chaque année, cette date, que l'on appelle "jour du dépassement" ou "World overshoot day", arrive de plus en plus tôt. Elle a même avancé de 6 jours en un an. "Nous avons déjà dépassé le budget écologique annuel de la Terre", déplore le site Overshootday qui ajoute que "cela n'inclut même pas les besoins des autres espèces".

En 2014, le "jour du dépassement", calculé par l'ONG Global Footprint, tait le 19 août, en 2013 le 20 août, en 2011 le 27 septembre, en 2006 c'était au mois d'octobre. Nous vivons donc de plus en plus à crédit sur les ressources des générations futures.

Le "Jour du dépassement" est calculé en divisant la quantité des ressources écologiques que la Terre est capable de générer chaque année par la demande de l'humanité pour une année, le tout multiplié par 365.
Cette situation est de "la faute, entre autres, à notre comportement en la matière. A titre d'exemple, un téléphone portable nécessite 44 kilos de matières premières pour sa fabrication", rappelle l'association WWF Suisse dans un communiqué.

Comme l'explique WWF, la population mondiale a, pour la première fois, consommé plus de ressources que ce que la planète était en mesure de produire dans le même temps au début des années 70, mais à l'époque, le "jour du dépassement" avait lieu en décembre.
Par A. D.
http://www.bfmtv.com/

Samedi 15 Aout 2015 Sur Mars, on a trouvé un des tout derniers lacs à s'être asséché


Illustration de la surface de Mars lorsqu’elle fut en partie recouverte d’océans d’eau liquide, il y a environ 4 milliards d’années, au cours du Noachien. © Eso, M. Kornmesser, N. Risinger


À ses débuts, la Planète rouge était plutôt bleue, en partie recouverte d’océans et de lacs d’eau liquide. « Voici quelque quatre milliards d’années, la toute jeune planète Mars aurait renfermé suffisamment d’eau liquide pour que l’intégralité de sa surface en soit couverte, sur une hauteur d’environ 140 mètres. Il semble plus probable toutefois qu’elle se soit constituée en un océan couvrant près de la moitié de l’hémisphère nord de la planète. Dans certaines régions, sa profondeur pouvait dépasser 1,6 km. » C'est ce qu'écrivait l’Eso en mars 2015, en préambule d’une enquête sur ce sujet qui a duré 6 ans, et portait sur le disparition de ses océans.

Le ralentissement de l’activité du noyau de notre voisine – une petite planète de près de 6.800 km de diamètre –, sa faible gravité, ont progressivement condamné son atmosphère et transformé, en l’espace de quelques dizaines de millions d’années, ce monde en un astre aride et rouge. Une grande partie de son eau qui coulait en surface fut ainsi emportée : environ 6,5 fois les quantités actuelles stockées, selon les estimations.
Vue en perspective du cratère qui accueillait un lac empli d’une eau dont la salinité était de 8 % celle de nos océans. Les dépôts de chlorure s’étendent sur 29 km2. Il était alimenté par des rivières qui descendaient des montagnes qui l’entoure. © LASP, Brian Hynek
Un ancien lac pas si loin d’Opportunity

Une équipe de chercheurs qui a examiné des centaines de sites où des dépôts de sel ont été observés depuis l’espace par les orbiteurs MRO (Mars Reconnaissance Orbiter vient de fêter ses 10 ans) ou Mars Express, estiment avoir trouvé un des derniers lacs qui s’est asséché sur Mars. Après examen des caractéristiques géologiques de cette région et la densité de cratères d’impact, ils ont établi avec haut niveau de confiance que son évaporation ne date pas de plus de 3,6 milliards d’années, ce qui est plutôt tardif au regard des conditions climatiques supposées régner à cette époque (l’Hespérien). Les océans avaient déjà, en partie, disparu.

Ce vestige de lac se situe dans la grande plaine Meridiani (Meridiani Planum), juste en dessous de l’équateur martien, à 200 km seulement à vol d’oiseau du cratère Endeavour où se promène actuellement Opportunity. Même si n’est pas l’envie qui manque, cela fait un peu trop loin pour que le rover s’y rende, même s'il détient le record de distance extraterrestre parcourue, avec 42,45 km, le 15 juillet, son 4.079e jour sur Mars. Mais qui sait ? Vu son exceptionnelle longévité, nous ne sommes pas au bout de nos surprises… Sinon, cela pourrait être l’un de ses successeurs ou une équipée humaine…

Pour Brian Hynek, de l’université du Colorado, qui a cosigné cette étude publiée le 6 août dans la revue Geology, « ce dépôt de chlorure s’est probablement formé à partir d’un processus fluvio-lacustres qui implique un cycle hydrologique actif ». Des rivières et ruisseaux qui ont pris leurs sources « dans les montagnes environnantes », ont sans doute incisé des vallées et permis le remplissage progressif qui a donné naissance à ce lac. D’après leurs recherches, le réservoir a débordé et causé des brèches sur ses bords et donc des inondations importantes dans la plaine.
Image contextuelle du lac asséché dont les contours sont dessinés en bleu, situé dans la plaine Meridiani à environ 200 km d’Opportunity, produite avec une application offerte parde la Nasa : MarsTrek. © Nasa, MarsTrek, Brian M. Hynek et al.
Le milieu était-il habitable ?

Ce petit désert de sel ou salar, comparable à ceux que l’on peut arpenter sur Terre, s’étend sur environ 29 km2. Connaissant son volume et avec l’aide de modèles numériques, l’équipe a calculé la teneur en sel de cet ancien lac martien. Ils ont trouvé que sa salinité valait vraisemblablement 8 % de celle de nos océans. Dans ces conditions, le milieu apparait plutôt favorable pour le développement d’une vie microbienne.

« Par sa salinité seule, il semble bien que ce lac fût habitable au cours d’une grande partie de son existence » commente le professeur Hynek. Toutefois, avant de se prononcer sur son habitabilité, le chercheur qui est aussi le directeur du Centre d’Astrobiologie de l’université du Colorado, rappelle qu’il faut aussi tenir compte de l’acidité de l’eau qui, dans ce cas, n’a pas été déterminée. Certes, si c’est à l’image du cratère Gale qu’explore depuis trois ans maintenant Curiosity – le rover est sur les traces d’un ancien lac –, il se pourrait bien que les eaux de ce petit lac ne souffraient pas d’une acidité trop élevée.

Xavier Demeersman, Futura-Sciences

Samedi 15 Aout 2015 Une étude annonce la mort programmée de l'Univers


L'Univers se meurt. C'est le constat avancé par une équipe internationale de scientifiques dans une étude révélée, lundi 10 août. Les spécialistes ont mesuré l'énergie produite par 200 000 galaxies et découvert qu'elle était deux fois moindre que celle générée il y a deux milliards d'années.
"L'univers s'apprête à dormir d'un sommeil éternel"



"A partir de maintenant, l'Univers est voué au déclin, comme une vieillesse qui durerait pour toujours, a expliqué Simon Driver, membre du Centre international de recherches radioastronomiques (Icrar) de l'Etat d'Australie occidentale qui a participé au projet. L'Univers s'est écroulé sur son sofa, a ramené la couverture à lui et s'apprête à dormir d'un sommeil éternel".

Une bonne partie de l'énergie qui circule dans l'Univers a été générée après le Big Bang, mais de l'énergie nouvelle est constamment libérée lors de la fusion thermonucléaire dans les étoiles. Andrew Hopkins, de l'Observatoire astronomique australien, explique que les chercheurs savent depuis un moment que le rythme de création d'étoiles dans l'Univers est en déclin. Mais cette étude montre que le taux de production d'énergie diminue de manière semblable dans les différentes longueurs d'onde.


Les téléscopes les plus puissants de la planète



Pour cette étude, les scientifiques ont utilisé sept des télescopes les plus puissants de la planète pour observer pendant huit ans des galaxies dans 21 longueurs d'onde différentes, comme l'infrarouge ou l'utraviolet, dans le cadre de l'étude Gama (Galaxy and mass assembly). Ces mesures d'énergie sont les plus précises jamais réalisées.

Deux télescopes spatiaux de la Nasa, un télescope spatial de l'Agence spatiale européenne et le Télescope anglo-australien de Nouvelle-Galles du Sud ont en particulier été mis à contribution pour cette étude. Ces recherches sont le fruit d'une collaboration entre une centaine de scientifiques issus de plus de 30 universités australiennes, européennes et américaines.

Francetv info

Samedi 15 Aout 2015 Pourquoi McDonald's change la recette de ses hamburgers


La chaîne de restauration rapide vient de modifier la recette de son "Quarter Pounder", l'équivalent américain du Royal Cheese servi dans les McDo français. Des petits aménagements destinés à faire revenir les clients dans ses fast food.



Retour aux fondamentaux pour McDonald's. En proie à une baisse de ses ventes aux Etats-Unis, la chaîne de restauration rapide n'a pas choisi de miser sur des artifices marketing, mais a tout simplement décidé d'améliorer le goût de ses produits afin de reconquérir des clients.

McDonald's a ainsi mis au point une nouvelle recette pour son Quarter Pounder vendu outre-Atlantique (l'équivalent du Royal Cheese en France) afin de le rendre plus savoureux.

L'ingrédient phare, le steak haché qui garnit chacun d'entre eux, a ainsi gagné en poids. Il ne pèse plus 4 mais 4,25 onces (soit un peu plus de 120 grammes) ce qui lui permet après cuisson de garder une épaisseur lui assurant davantage de moelleux. D'autant que la cuisson a elle aussi été modifiée, afin que les steaks soient plus juteux.

Les petits pains on aussi vu leur traitement modifié: ils sont désormais toasté 5 secondes de plus afin que les burgers soient plus chauds lors de la dégustation.
Des petites choses qui font la différence

Ces changements de recette, s'ils peuvent apparaître mineurs au premier abord, sont pourtant des éléments clés de la stratégie de McDonald's pour reconquérir les papilles des consommateurs. A tel point que ces améliorations ont été annoncées en personne par son PDG Steve Easterbrook. "Ce sont des petites choses, mais pour nos clients, cela fera toute la différence" avait-il expliqué lors d'une conférence en mai.

Arrivé en mars dernier à la tête de la chaîne de fast food, ce britannique a pour priorité de relancer la marque dont les ventes ne cessent de s'éroder. Au deuxième trimestre, elles ont reculé de 0,7% au niveau mondial. Mais c'est sur sa terre d'origine, les Etats-Unis, que le groupe est le plus en souffrance avec un recul de 2%.

En plus de s'attacher davantage au goût des consommateurs et de miser sur des produits de meilleure qualité, la chaîne de restauration rapide s'est lancée dans un processus de réorganisation en développant davantage de restaurants en franchise et en lançant un programme d'économie de 300 millions de dollars d'ici 2017.

Jeudi 13 Aout 2015 Le Sable des plages est 100 Fois plus Pollué que l’Eau de la mer

Quand on parle de pollution des plages, on pense d’abord aux eaux de baignade. Mais d’après une nouvelle étude, le sable serait plus durablement impacté que l’eau par les bactéries fécales.

Des analyses réalisées à partir de sable de plage hawaïenne ont montré que les bactéries d’origine fécale persistaient beaucoup plus longtemps dans le sable que dans l’eau.

Il semblerait que le sable d’une plage contaminée par des eaux usées agisse comme un réservoir à bactéries pour les eaux de baignade et constitue une source chronique de pollution, d’après les travaux menés par l’équipe de Tao Yan à l’University of Hawaii de Manoa, Honolulu.

Les eaux de baignade peuvent être contaminées par des bactéries fécales d’origine animale ou humaine via les eaux usées rejetées après des pluies par exemple. Les bactéries fécales servent d’indicateur de pollution bactériologique et le dépassement des normes peut conduire à des fermetures de plages en raison de l’augmentation du risque pour les usagers de la plage de contracter une infection dans l’eau.

Le fait que le sable soit contaminé par des bactéries n’est pas une nouveauté car des scientifiques avaient déjà relevé des taux de bactéries fécales 10 à 100 fois supérieurs dans le sable par rapport à l’eau de mer de la plage. Nous avions aussi vu que le niveau de contamination du sable par le staphylocoque doré était superposable à la contamination de l’eau.

Les chercheurs hawaiiens ont recréé en laboratoire des simulations de plages miniatures contaminées par des eaux usées pour comprendre comment évoluaient les populations bactériennes au fil du temps.

Les échantillons de sable ont été prélevés à environ 50 centimètres au-dessus de la limite de la marée haute sur la plage de Kualoa Beach sur l’île d’Oahu bien connue des surfeurs. Les échantillons d’eau de mer ont été prélevés à différents endroits avec un niveau d’eau jusqu’aux genoux. Les échantillons de sable et d’eau ont ensuite été mis en incubation pendant 24 jours avec des eaux usées directement récupérées à la station d’épuration d’Honolulu.

Sur ces simulations, ils se sont rendus compte que les bactéries diminuaient beaucoup plus lentement sur la plage que dans l’eau, ce qui expliquerait pourquoi on trouve plus de bactéries sur les plages que dans l’eau juste en face.

Quand on y réfléchit un peu, cela paraît logique. Dans l’eau, les bactéries sont dispersées par les vagues et les courants et sont agressées par le sel de la mer et les rayons UV du soleil. Alors que dans le sable, les bactéries sont protégées dans des « biofilms » à l’abri des UV et à une température élevée qui leur convient très bien.

Si on rentre dans le détail de l’étude, certaines bactéries survivent beaucoup mieux que d’autres dans le sable. C’est le cas pour les entérocoques et pour Clostridium Perfringens (qui peut provoquer des troubles gastro-intestinaux sévères) qui résistent très bien dans le sable à l’abri de la lumière et de l’air (microniches anaérobies dans le sable). Mais c’était moins le cas pour E.Coli qui est une bactérie très sensible dans le sable et dans l’eau du fait de sa vulnérabilité à la salinité et à la concurrence avec les autres bactéries déjà présentes dans le microbiote indigène de la plage.

Ces données pourraient faire revoir le système de gestion des eaux de baignade, même s’il reste plus facile d’analyser de l’eau qu’un échantillon de sable. Pour les chercheurs, le sable de plage doit être pris en compte pour évaluer son impact sur la qualité des eaux de baignade et sur la santé des plagistes.

De précédentes études avaient déjà montré que le sable est une source possible d’infection, notamment pour les enfants qui jouent dedans.

Cette étude a été publiée dans le journal Environmental Science and Technology.

Jeudi 13 aout 2015 France, Cher: Nouvelle interdiction de baignade sur l'étang de Goule après une pollution aux algues bleues

Une nouvelle pollution aux cyanobactéries sur l'étang de Goule, au sud de Bessais-le-Fromental. C'est un coup dur pour les centaines de vacanciers qui vont chaque jour se baigner dans ce plan d'eau à la limite avec le Cher et l'Allier.

La baignade y est interdite depuis vendredi dernier.


La prolifération des algues bleues ou cyanobactéries est due à la chaleur.

Ici, un exemple de dépôts sur le rivage. © Maxppp

Un nouveau prélèvement a eu lieu mardi matin et les résultats sont attendus jeudi ou vendredi au plus tard.

C'est la deuxième interdiction de baignade sur le site depuis le début de la saison et ce n'est pas la première année que cela se produit. Pourtant le Conseil départemental du Cher a financé d'importants travaux pour tenter de résoudre ce problème de pollution.

Jeudi 13 Aout 2015 France, Limousin: Encore un lac interdit à la baignade en Limousin à cause des Cyanobactéries, le 11 eme cette année

L'Agence régionale de santé du Limousin a réclamé le 7 août 2015 la fermeture du lac de Saint-Mathieu en Haute-Vienne. Le site est donc depuis interdit à la baignade. En cause : une très forte concentration en cyanobactéries toxinogènes.

De nouveaux contrôles doivent être réalisés cette semaine pour réévaluer la situation.

Un phénomène de plus en plus répandu

Cette pollution est liée à la prolifération d'algues microscopiques. Un phénomène qui est à l'origine de nombreuses interdictions de baignades. En Limousin, au 7 août 2015, ce sont 11 sites de baignade qui sont ainsi fermés :

En Corrèze

Le plan d'eau intercommunal de Lissac/Couze
Les Chanaux à Saint-Privat
Pré-Chaton à Saint-Salvadour
Ponty à Ussel



En Creuse

Les Vergnes à Auzances
Courtille à Guéret
Le Cheix à La Souterraine
Masmengeas à Sardent



En Haute-Vienne

Le Lac à Saint-Mathieu
Arfeuille à Saint-Yrieix-la-Perche
La Chassagne à Videix



Les risques sanitaires (OMS, 2004)
En cas d'intoxication par des cyanotoxines, les symptômes observés sont :

douleurs abdominales, nausées
vomissements
diarrhée
mal de gorge, toux sèche
céphalées
ulcères de la bouche
pneumonie atypique
taux élevé d’enzymes hépatiques dans le sérum,
symptômes du rhume des foins
étourdissements
fatigue
irritation de la peau

Jeudi 13 Aout 2015 Russie: De la folie, des dizaines de milliers d'hectares de forêts en feu en Sibérie

Des incendies de forêt font rage sur plus de 120 000 hectares en Sibérie orientale, notamment autour du lac Baïkal, où les températures frôlent les 38 degrés, et plus de 5000 pompiers sont déployés pour maîtriser le feu, ont indiqué mardi les autorités russes.

Plus de 150 incendies sont en cours, notamment sur plus de 100 000 hectares sur les seules régions de Bouriatie et d'Irkoutsk, deux régions entre lesquelles est situé le lac Baïkal très prisé des touristes, a indiqué l'Agence russe de protection des forêts dans un communiqué.

«Les feux de forêt en Sibérie tournent à la catastrophe nationale», s'alarme la télévision russe, en diffusant les images d'une épaisse fumée recouvrant les bords du Baïkal et une grande partie du lac.

«La chaleur et la sécheresse qui règnent depuis plusieurs jours dans la région d'Irkoutsk ne font que contribuer à la propagation des feux», constate la chaîne publique Pervy Kanal.

Pour lutter contre «d'importants incendies de forêt sévissant sur les bords du lac Baïkal», un avion amphibie Be-200 et un hélicoptère ont été déployés, selon le ministère russe des Situations d'urgence.

Les secouristes ont également dû évacuer la veille les touristes passant leurs vacances dans les bases touristiques situées sur la ligne du littoral, le feu étant arrivé tout près, selon la même source.

L'état d'urgence a été proclamé en Bouriatie et dans la région d'Irkoutsk, ainsi que dans quatre autres régions de Sibérie faisant face aux feux de forêt, a précisé le ministère.

«La fumée des incendies autour du Baïkal est visible même depuis l'espace, et il n'y a que les pluies qui peuvent aider» à les éteindre, a indiqué pour sa part l'antenne russe de Greenpeace.

Jeudi 13 Aout 2015 Chine: la mer de Bohai se meurt, elle reçoit en moyenne 2,8 milliards de tonnes d'eaux usées plus sept tonnes d'autres polluants chaque année

Les usines chinoises déchargent plus de 2,8 milliards de tonnes d'eaux usées et plus de sept tonnes de d'autres polluants ultra toxiques dans la mer de Bohai dans le nord de la Chine chaque année, ce qui nuit gravement à l'environnement local révèle un nouveau rapport des autorités sanitaires du pays.

Au total, la mer de Bohai reçoit environ la moitié de tous les polluants des eaux de la Chine.

Cette situation a gravement affecté l'environnement et l'industrie de la pêche locale, qui est passé d'une capacité de 30 000 tonnes à moins de 3.000 tonnes par an, selon un article publié dans le Beijing Economic Information Daily.

Un nombre croissant d'usines dans les proviences du Hebei, du Liaoning et du Shandong ainsi que la municipalité de Tianjin ont contribué à cette grave pollution.

"La population dense et les industries lourdes dans la zone économique de la mer de Bohai rejettent une très grande quantité de déchets et de polluants industriels directement dans la mer" rappelle Ma Jun, directeur de l'Institut des affaires publiques et environnementales.

Les eaux proches d'une usine de fabrication de papier dans la province du Shandong par exemple, ou celles d'une usine de zinc dans la province du Liaoning, sont si toxique que les fonds marins les avoisinant y sont devenus "de véritables déserts", sans plus aucune vie marine possible.

Plus de 260 millions de personnes vivent dans la zone économique de la mer de Bohai.

Selon un rapport sur l'état de la vie marine dans la province du Hebei en 2014, l'eau de 72 % des sorties d'égouts vers la mer ne répondent pas aux normes de qualité environnementale.

"Le développement anarchique de l'industrie maritime a également gravement pollué la région. La construction des ports et les nombreuses fuites d'huile des navires polluent gravement les eaux", a déclaré Ma Jun.

Il rappelle que les ports Tangshan et Qinhuangdao sont classés quatrième et neuvième à l'échelle nationale en termes de capacité, avec plus de 253.000 navires qui sillonnent la mer de Bohaie, rappelle l'Economic Information Daily .

L'absence de réglementations gouvernementales et locales ainsi que le manque de coordination et de coopération entre les différentes régions entourant la mer de Bohai a contribué gravement à la détérioration écologique de toute la région.

Les équipes de surveillance de la pollution maritime disposent de ressources très limitées et manquent cruellement de main-d'œuvre.

"Si nous voulons sauver la mer de Bohai, les autorités locales doivent impérativement et urgemment renforcer les sanctions qui pèsent sur les entreprises polluantes de la région", a déclaré Ma Jun.

Jeudi 13 Aout 2015 Argentine: inondations, 3 morts, 11 000 évacuations

Trois personnes sont mortes en Argentine et quelque 11.000 ont été évacuées en raison des fortes pluies et inondations qui affectent la région de la Pampa (centre) depuis une semaine, ont annoncé les autorités.

"Il y a environ 11.000 personnes évacuées ou ayant fui leurs habitations. Des opérations d'aide aux sinistrés sont mises en place", a déclaré hier soir le secrétaire argentin à la Sécurité, Sergio Berni, sur la chaîne C5N.

Au cours des sept derniers jours, un enfant de 11 ans est mort après être tombé dans un ruisseau, tandis qu'un homme handicapé est décédé, piégé dans l'inondation de sa maison à Quilmes, située à 30 km au sud de Buenos Aires.

Les autorités de la ville de Campana ont également annoncé la mort d'un autre homme. Selon le service météo national (SMN), de nouvelles pluies, de moindre intensité, sont attendues dans la province de Buenos Aires, région la plus peuplée d'Argentine, où se trouve la "Pampa humide", principale zone agricole du pays.

Jeudi 13 Aout 2015 Australie, Southport: Etrange apparition d'une énorme pollution mystére dans la Gold Coast Seaway

La surveillance de l'environnement d’Australie enquête actuellement sur l'apparition subite d'un énorme panache d' eau brunâtre qui a englouti la moitié de la Gold Coast Seaway cette semaine.

Pour l'instant, tous les experts du Conseil des voies navigables sont toujours incapables d'en expliquer ni la cause ni la source. Le panache de pollution s'étend désormais sur des kilomètres.

Chaque jour, 94 millions de litres d'eaux usées sont traitées par les quatre usines de traitement des eaux usées de la ville, puis sont rejetés dans la Voie maritime pendant les marées descendantes.

Des témoins affirment pourtant que la pollution sort par une des bouches d'une usine près de la tour VMR . Hier, un porte-parole du conseil de l'usine soupçonnée, a fermement démenti

"Il n'y a eu absolument aucun changement dans nos procédures concernant la sortie des eaux traitées vers la Voie maritime, notre système fonctionne à merveille comme il le fait depuis de nombreuses décennies», a déclaré le porte-parole."

"Il est totalement inexact de suggérer de quelque manière que ce soit qu'une de nos stations d'épuration soit défaillante. Nos processus sont surveillés 24 heures sur 24 et nous respectons à la lettre les plus hautes réglementations sanitaires d'Australie qui nous sont imposés."

Hier soir, le ministère de l'Environnement et de la protection du patrimoine a confirmé qu'il enquêtait sur l'incident sur la base des photographies aériennes prises dans la journée. Les informations fournies par le Bulletin de la Gold Coast est utilisée pour approfondir la question.

Le responsable de la Gold Coast Waterways Authority, Hal Morris, a confirmé qu'il n'y avait eu aucun dragage dans la Voie maritime lundi.

"Aucun navire ayant des problèmes de pollution n'a été signalé et je peux confirmer que notre équipe d'intervention d'urgence n'a pas été appelé ", a déclaré M. Morris.

Bref l'apparition de cet énorme panache de pollution est un mystère de plus à ajouter à la longue liste des phénomènes étranges non résolus, quel suspense .

Jeudi 13 Aout 2015 USA: Mais d'où provient ce mystérieux panache brun apparu dans la baie de Barnegat ?

Le Commissaire sanitaire du New Jersey Jamie Fox a déclaré mardi que le panache brun qui a touché la baie de Barnegat la semaine dernière provenait bien d'une station de pompage mais qu'il n'était en aucun cas un panache d'eaux usées ni même à l'origine d'une pollution de quelques nature que ce soit.

«Je dois être très clair sur ce point, le panache d'eau boueuse provenant de la pompe sur la 8e Avenue n'était en aucun cas des eaux usées, le Ministère de la protection de l'environnement a testé l'eau. elle est parfaitement saine. La santé et la sécurité du public est toujours notre première préoccupation ".

Les stations de pompage ont été construites pour drainer les eaux de ruissellement en excès lors de fortes intempéries après la tempête de sable qui a touché la région dernièrement et afin d’éviter les inondations sur l'île-barrière au nord de la baie lors de fortes pluies.

Le panache semble provenir du limon accumulé au fond de la baie lors des nombreuses constructions portuaires du passé, il aurait donc été aspiré par l'un des tuyaux de la station.

Les premiers résultats ont montré que l'eau est sans danger et il n'y a pas de pollution bacterienne

Pourtant cette pollution aurait du etre évitée puis que la station doit normalement aider à réduire la pollution issues des eaux de ruissellement. En effet le nouveau système de drainage qui comprend 76 unités de traitement sont normalement là pour filtrer les déchets, les huiles et les sédiments avant qu'elles ne se jettent dans la baie.

Bref il y a bien eu un bug, mais lequel?

Mercredi 12 aout 2015 Une autre fin du monde est annoncée le 23 septembre 2015


Metronews a publié ce lundi deux articles traitant de la potentielle fin du monde prévue le 23 septembre 2015. Le premier détaille la théorie, le second va dans le sens des détracteurs. BTLV vous propose ici de lire les deux versions, afin de vous faire votre propre opinion. Chaque article est accompagné d’une vidéo traitant de la fin du monde. Bonne lecture:

Source: Metronews

Tous les signaux sont là : la Bible, le déplacement du pape aux Etats-Unis, la lune sanglante, Laurent Fabius et le chaos climatique, la fermeture suspecte de centres commerciaux… il ne manque plus que l’intervention Paco Rabanne pour ôter les derniers doutes sur la nouvelle date de la fin du monde. La 184e prévision de ce genre (peu ou prou) sera-t-elle la bonne ? De nombreux signes convergents auxquels certaines personnes veulent croire…Lire la suite

Une autre fin du monde est annoncée le 23 septembre 2015

3 Août 2015, 20:30pm |

Publié par Le Nouveau Paradigme

Metronews a publié ce lundi deux articles traitant de la potentielle fin du monde prévue le 23 septembre 2015. Le premier détaille la théorie, le second va dans le sens des détracteurs. BTLV vous propose ici de lire les deux versions, afin de vous faire votre propre opinion. Chaque article est accompagné d’une vidéo traitant de la fin du monde. Bonne lecture:

Source: Metronews

Tous les signaux sont là : la Bible, le déplacement du pape aux Etats-Unis, la lune sanglante, Laurent Fabius et le chaos climatique, la fermeture suspecte de centres commerciaux… il ne manque plus que l’intervention Paco Rabanne pour ôter les derniers doutes sur la nouvelle date de la fin du monde. La 184e prévision de ce genre (peu ou prou) sera-t-elle la bonne ? De nombreux signes convergents auxquels certaines personnes veulent croire…Lire la suite

Source: Metronews

Si le mois de septembre rime avec la fin de l’été, ce n’est cependant pas la fin du monde. Et ce, malgré ce que certains blogs de spécialistes des théories conspirationnistes tentent de faire croire, ainsi que leurs fans dans les commentaires. Selon eux, entre le 22 et le 28 septembre 2015 (la date varie selon les sources mais le 23 est la plus récurrente), un astéroïde frappera la Terre. Sa taille (on évoque une comète de 3 km de diamètre) et sa vitesse d’impact pourraient être suffisantes pour éradiquer toute vie sur Terre ou, a minima, créer un immense chaos…Lire la suite

Mercredi 12 Aout 2015 Découverte de nouveaux astéroïdes qui s'approchent de la Terre



Les astronomes ont découvert une famille d'astéroïdes géocroiseurs - c'est-à-dire qui évoluent à proximité de la Terre - potentiellement dangereux, "expulsés" de leur orbite suite à une collision de leur ancêtre géant, l'astéroïde Euphrosyne, avec un autre objet cosmique il y a environ 700 millions d'années.


Grâce au télescope WISE, les chercheurs ont découvert une famille d'objets géocroiseurs potentiellement dangereux, "expulsés" de leur orbite initiale suite à une collision de leur ancêtre géant — l'astéroïde Euphrosyne — avec un autre objet du système solaire, rapporte la NASA.

"Les objets de cette famille sont en faible résonance avec l'orbite de Saturne, et cette interaction les déplace finalement sur des orbites qui croisent celle de la Terre. Ce sont justement les astéroïdes les plus grands de la famille d'Euphrosyne qui se dirigent vers la Terre", a déclaré Joseph Masiero du Jet Propulsion Laboratory de la NASA (USA).Le déplacement de l'astéroïde Euphrosyne par # WISE lors de la journée du 17/05/2010 http://t.co/rmcYhxTLGg pic.twitter.com/Fpgwx3q04w


Masiero et ses collègues du projet NEOWISE ont découvert cette famille d'astéroïdes inhabituels et ont trouvé leur ancêtre à l'aide du télescope infrarouge WISE et des données qu'il a recueillies au cours de la recherche de géocroiseurs ternes et indistincts depuis son "réveil" en 2013.


Les scientifiques soulignent que la plupart des astéroïdes et presque toutes les planètes tournent sur des orbites situées à l'intérieur de l'écliptique ou ne déviant pas considérablement de son plan (la surface imaginaire formée par la rotation de la Terre autour du Soleil). Seul Pluton, les comètes et certains objets à la périphérie lointaine du système solaire dérogent à cette règle. Il est beaucoup plus difficile de trouver de tels objets et de dévoiler leurs vicissitudes, expliquent les astronomes.



Les planétologues de la NASA ont réussi à compléter cette liste d'objets déviants lors de la surveillance de l'espace au-dessus et sous la principale ceinture d'astéroïdes — l'espace entre les orbites de Mars et de Jupiter, occupé presque par tous les astéroïdes connus.

Dans ce vide, WISE a découvert plusieurs astéroïdes "expulsés" tournant sur des orbites inclinées de manière inhabituelle à proximité de la Terre. En calculant leur trajectoire, les astronomes ont conclu qu'ils appartenaient à la famille d'Euphrosyne.


Cette famille représente un groupe de près de 1 500 astéroïdes, apparus suite à une collision d'un gros astéroïde d'un diamètre de 260 kilomètres avec un autre corps céleste il y a environ 700 millions d'années.



Les astéroïdes de cette famille se rapprochent de Saturne dans le point le plus éloigné de leur orbite, et les interactions gravitationnelles avec la planète géante, comme le montrent les calculs de Masiero et de ses collègues, les "expulsent" souvent sur de nouvelles orbites proches de la Terre.

Les chercheurs soulignent que ces corps célestes ne représentent pas une grande menace pour la Terre, cependant, dans le vide au-dessus et au-dessous du plan de l'écliptique, peuvent se cacher d'autres astéroïdes sombres et invisibles dans le spectre optique, dont la recherche, le catalogage et l'évaluation en termes du danger sont les objectifs principaux du projet NEOWISE, concluent les astronomes.

Mercredi 12 Aout 2015 Le Sahara verdoyant tous les 20000 ans


Le Sahara verdoyant tous les 20000 ans, voici un documentaire sensationnel sur le passé de l’Afrique et bien des surprises vous y attendent.

Mercredi 12 Aout 2015 Ce que cache le port de Marseille : la vidéo choc de Sea Shepherd


La nouvelle campagne de Sea Shepherd a été lancée ce début juillet. Elle s’intéresse à la pollution marine en Méditerranée. Entre le plastique, les déchets, la pollution chimique et le trafic maritime, la Méditerranée est devenue l’une des mers les plus polluées au monde, mais également la plus dangereuse pour les mammifères marins. C’est ce que nous explique l’ONG qui nous ramène une première vidéo choc des fonds marins aux abords de Marseille…



Parmi les campagnes menées en ce moment par l’organisation non gouvernementale Sea Shepherd, il y a l’Opération Sleppid Grindini aux îles Féroé, mais il y en a également une autre, moins médiatisée, qui s’attaque à la pollution. L’Opération Mare Nostrum a pour but de venir en aide à l’une des mers les plus polluées du monde, en ramassant des tonnes de déchets plastiques qui tapissent les fonds marins, qui seront par la suite recyclés. Le but de la mission est également de ramasser les lignes de pêches « fantômes », une véritable catastrophe écologique. En effet, il faut savoir que de nombreuses lignes abandonnées continuent de capturer des milliers d’animaux marins chaque année, pour … rien. Ces filets perdus ne sont plus utilisées.

« En plus des déchets plastiques, l’Opération Mare Nostrum, visera aussi à débarrasser la mer des engins de pêche fantômes : ces filets, crochets ou casiers abandonnés ou perdus en mer continuent de tuer sans discernement et sans être jamais relevés par personne, pendant des décennies. » exprime l’ONG.

La méditerranée, richesses insoupçonnées


Ce que cache le port de Marseille : la vidéo choc de Sea Shepherd

9 Août 2015, 14:14pm |

Publié par Le Nouveau Paradigme
Ce que cache le port de Marseille : la vidéo choc de Sea Shepherd

La nouvelle campagne de Sea Shepherd a été lancée ce début juillet. Elle s’intéresse à la pollution marine en Méditerranée. Entre le plastique, les déchets, la pollution chimique et le trafic maritime, la Méditerranée est devenue l’une des mers les plus polluées au monde, mais également la plus dangereuse pour les mammifères marins. C’est ce que nous explique l’ONG qui nous ramène une première vidéo choc des fonds marins aux abords de Marseille…



Parmi les campagnes menées en ce moment par l’organisation non gouvernementale Sea Shepherd, il y a l’Opération Sleppid Grindini aux îles Féroé, mais il y en a également une autre, moins médiatisée, qui s’attaque à la pollution. L’Opération Mare Nostrum a pour but de venir en aide à l’une des mers les plus polluées du monde, en ramassant des tonnes de déchets plastiques qui tapissent les fonds marins, qui seront par la suite recyclés. Le but de la mission est également de ramasser les lignes de pêches « fantômes », une véritable catastrophe écologique. En effet, il faut savoir que de nombreuses lignes abandonnées continuent de capturer des milliers d’animaux marins chaque année, pour … rien. Ces filets perdus ne sont plus utilisées.

« En plus des déchets plastiques, l’Opération Mare Nostrum, visera aussi à débarrasser la mer des engins de pêche fantômes : ces filets, crochets ou casiers abandonnés ou perdus en mer continuent de tuer sans discernement et sans être jamais relevés par personne, pendant des décennies. » exprime l’ONG.

Mare Nostrum qui signifie « Notre Mer » en latin, est une des appellations de la mer Méditerranée. Le départ de la mission a eu lieu à Marseille, et les bateaux de l’organisation écologiste arrivent bientôt dans la ville côtière d’Hyères dans le Var. La flotte ira par la suite sur les côtes italiennes puis espagnoles, et reviendra enfin à son point de départ où fut prise cette vidéo. Selon l’ONG, Marseille est une symbolique car ayant joué et jouant encore un grand rôle dans les échanges maritimes mais aussi dans l’histoire de la Méditerranée : « De par son histoire, sa taille, et son impact sur la Méditerranée, Marseille est une ville phare, une pierre angulaire. Si Marseille change, le destin de la Méditerranée changera aussi. »

En plus de la pollution chimique et plastique, la Méditerranée est également une mer très dangereuse – la plus dangereuse selon l’ONG – pour les mammifères marins. De nombreuses collisions ont lieu chaque année avec le rorqual commun (deuxième plus grande baleine au monde après la baleine bleue). En faute, les gros navires de tourisme ou encore de pêche de plus en plus nombreux à circuler. Et pourtant la Méditerranée abrite une faune particulièrement riche et étonnante ! Baleines, dauphins, tortues ou encore poissons y foisonnent à certains endroits, notamment grâce à l’instauration du Sanctuaire Pélagos qui lie la France, Monaco et l’Italie. On notera que les grands absents sont les requins, qui ont été tellement chassés qu’ils ne sont que très rarement observables au cœur de cette mer.
L’Opération Mare Nostrum, qui a donc pour point de départ et de retour Marseille, nous livre une première vidéo qui fait froid dans le dos en ce qui concerne l’état des fonds marins. Un second épisode est déjà disponible et d’autres devraient suivre durant toute l’opération. Nul doute que ces images pousseront les gens à la réflexion sur nos modes de consommations qui génèrent des dégâts considérables en matière d’environnement. À noter que la mission de Sea Shepherd aura également pour but d’organiser des sorties en mer avec les enfants, notamment avec les enfants des quartiers Nord de Marseille, afin de les sensibiliser à cette problématique et de leur faire vivre une belle expérience de la mer.



Mardi 11 aout 2015 France: 18 plages de Nice fermées pour une suspicion de pollution bactériologique

Les plages publiques de Nice, situées le long de la promenade des Anglais, ont été fermées lundi matin par mesure de précaution dans l'attente de résultats d'analyses bactériologiques après des intempéries, a indiqué dans un communiqué la municipalité.


En raison de la pollution de l'eau, la baignade est interdite depuis lundi matin sur 18 plages de Nice.

"L’absence de pluie remontant au mois de juin dernier, la ville de Nice est particulièrement vigilante sur la qualité des eaux de baignade à l’issue des averses de ce matin (lundi)", souligne la collectivité.

La ville précise que des prélèvements sur la qualité bactériologique des eaux de baignade ont été effectués à la suite de pluies qui lundi ont fait déborder différents cours d’eau se jetant dans la Baie des Anges.

Dans l'attente des résultats de ces analyses les plages sont fermées et ne devraient pas rouvrir avant mardi matin.

Seules restent accessibles lundi les plages situées le long du quai des États-Unis, qui n'ont pas été touchées par ces coulées de boue venant des vallons niçois.

Selon la municipalité, 570 analyses sont effectuées chaque saison sur les 27 sites de baignade de la commune

Mardi 11 Aout 2015 France: Les rivières trop chaudes en Ardèche font mourir les poissons

Le manque d'eau avec, par endroits, des trous d'eau sans continuité, ainsi que la canicule qui fait monter la température des rivières et provoque un manque d'oxygène dans l'eau sont les principaux facteurs qui causent une forte mortalité dans certains cours d'eau notamment dans certains affluents dans le secteur d'Annonay, dans la Vallée de l'Ouvèze, surtout la Vallée de l'Eyrieux » constate le président de la Fédération de pêche de l'Ardèche.

Marc Doat qui espère que la situation va s'améliorer : « si ce n'est pas le cas, d'ici fin août ou début septembre, ça va être compliqué ». Les orages de la semaine dernière ont été les bienvenus par endroits mais ils n'ont rien changé à la problématique car très localisés. « Ca a fait du bien localement par exemple pour la Vallée de l'Ouvèze mais au niveau du département, on est loin d'avoir retrouvé le niveau habituel ».

Mais ce qui énerve le plus Marc Doat, c'est le manque de civisme de nombreuses personnes qui malgré l'arrêté sécheresse qui interdit le prélèvement de l'eau, continue à prélever de l'eau dans les rivières pour arroser pelouses, potagers et fleurs sans se soucier de la pénurie. « Ils pensent qu'on a de l'eau à volonté.

C'est ce genre de personne qui fait que la situation peut devenir très critique. Ça met à mal le peu qu'il nous reste » La Fédération a signalé les prélèvements constatés au préfet et lui a demandé qu'il renforce les moyens de la police de l'eau pour faire respecter les arrêtés. « Il nous a répondu qu'il y serait vigilant » souligne le président qui note que pour l'instant la mortalité est difficilement quantifiable.

Mortalité aggravée par une pollution sur la Volane à Vals-les-Bains : « elle serait passée inaperçue en temps normal mais le peu de débit a provoqué une mortalité importante entre Vals et le confluent de l'Ardèche il y a 15 jours environ ».

Mardi 11 Aout 2015 France: Sécheresse: L'humidité des sols « proche des valeurs record depuis 1959 »

En dépit des pluies tombées au début août, la situation reste « préoccupante sur un grand quart nord-est du territoire », constate Météo-France dans un bulletin du 7 août (+ cartes).

« Les 5 premiers jours du mois d'août, bien que très chauds, ont vu le retour de la pluie un peu partout en France, sauf sur la frange littorale méditerranéenne, la Corse, les Pays de la Loire, la Basse et la Haute-Normandie (...) Cette évolution récente temporise la sécheresse des sols superficiels sur certaines zones (Charente, nord du Limousin, Haute-Saône) mais ne modifie pas globalement la situation.

Cette dernière reste en effet préoccupante sur un grand quart nord-est du territoire : l'humidité des sols y reste anormalement basse et proche des valeurs record depuis 1959. »

« Moyenné à l'échelle de la France, l'indice d'humidité des sols au 05 août 2015 atteint une valeur qui n'est observée en moyenne qu'une à deux années sur dix.

L'indice d'humidité des sols est particulièrement faible dans un grand quart nord-est. Sur les régions Champagne-Ardenne et Lorraine, il connaît des valeurs record (sur la période 1959-2015) depuis la mi/fin juillet. L'Alsace et la Bourgogne restent proches des valeurs records. En Auvergne, les valeurs sont également très faibles (inférieures à celles que l'on observe une année sur 10). La Bretagne, les départements bordant les Pyrénées, les Savoie et les Alpes-de-Haute-Provence connaissent, quant à eux, une situation non préoccupante au regard de la sécheresse des sols superficiels. »

Mardi 11 Aout 2015 France, Haute-Loire : Le lac de Freycenet se meurt, la faune piscicole avec

Ce qui frappe de prime abord, c’est le silence du lieu. Là où voilà quelques jours encore, tout un peuple ailé se querellait sur les eaux du lac de Freycenet, commune de Borne, un calme mortifère règne dans ce site naturel fragile du plateau du Devès.

C’est un peu comme si l’on parcourait sur les berges chevelues, un champ de bataille ayant connu le feu nourri d’un ennemi sans visage. Le feu du soleil sans doute, qui après des semaines de siège, a fini par presque assécher ces six hectares d’eau libre. Les habitants du village de Freycenet, ceux de Chazelles ou de Grazac, à deux pas, n’en reviennent pas de la rapidité avec laquelle, les eaux ont baissé sous l’effet de la canicule.

Les carpes meurent par dizaines

Ce sont maintenant les carpes qui meurent par dizaines. Partout le regard est frappé par les cadavres de poissons qui flottent entre deux eaux. D’autres rassemblés en tas sur le bord, se décomposent rapidement. Une odeur pestilentielle s’élève des rives.

Le lac de Freycenet compte parmi les zones humides placées sous la protection du Département. Un panneau à l’entrée révèle que l’endroit cache une tourbière ayant fait l’objet de sondages. Celle-ci révéla aux scientifiques le contexte végétal du site, grâce à l’étude des pollens prisonniers de la tourbe. Le lac abrite une autre richesse : une vingtaine d’espèces de libellules et autant d’espèces d’oiseaux dont certains comme le grèbe castagneux ou le foulque nichent sur le site.

La tristesse

Les bords du lac sont aussi très fréquentés par les chasseurs de canards. « Avant, le marais était sec en été, il servait à faire pâturer les bêtes du village. Il y a bien longtemps que ce n’est plus le cas. Le Département a souhaité le protéger, en laissant le site en eau, tout comme les chasseurs. De mémoire, je ne l’ai jamais vu aussi bas. Voir mourir tous ces poissons, et voir une aussi belle zone humide dans cet état, quelle tristesse ! », remarque, dépité, Jean-Luc Gire, habitant de Freycenet et membre de l’ACCA de Saint-Paulien, venu constater l’hécatombe ce week-end. L’effet sécheresse et le temps orageux de ces derniers jours ont pu entraîner un brusque manque d’oxygène et donc la mort des poissons.

Effet sécheresse, nitrates, ou des deux?

Jean-Luc Gire, habitué du site depuis près de 30 ans, soulève un autre problème, celui des nitrates qui, lors d’une récente analyse, auraient été retrouvés en grande quantité dans l’eau du lac. La présence de zones de cultures autour pourrait, selon le riverain, expliquer cette pollution, d’où le projet évoqué par la collectivité d’aménager un bassin de rétention pour éviter les écoulements directs dans ce plan d’eau alimenté par les eaux de ruissellement.

Mardi 11 Aout 2015 Belgique: Plus de 170 fermes à l'arrêt en raison de la tuberculose bovine

Quelque 170 exploitations étaient fermées vendredi soir à la suite de la découverte d'un cas de tuberculose bovine à Meeuwen (Limbourg). Ce chiffre ne devrait plus énormément évoluer au cours de la prochaine semaine, selon Philippe Houdard de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. "Nous n'aurons un bon aperçu de la situation que vers la fin du mois", a-t-il indiqué.

Les 170 exploitations en question ont été en contact avec la ferme de Meeuwen, là où la maladie a été mise au jour. Des tests sont actuellement effectués afin de vérifier si des animaux ont été contaminés par la tuberculose bovine. Si la réponse est négative, les blocages seront levés.

Les fermes qui ne sont pas directement entrées en contact avec l'exploitation en cause mais qui l'ont été indirectement seront analysées dans les 30 prochains jours. "Nous aurons un bon aperçu de la situation d'ici la fin du mois", indique l'Afsca.

Les entreprises à l'arrêt se situent principalement au Limbourg, mais plusieurs exploitations des provinces d'Anvers et de Liège sont également concernées. Les provinces du Brabant flamant et wallon ont jusqu'à présent été épargnées mais il demeure un risque que plusieurs fermes y soient également momentanément fermées.

Mardi 11 Aout 2015 France: Mise en garde contre l’arrivée du virus zika

Le risque est « réel », assure un rapport du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) lundi 10 août : le viru zika, proche de ceux de la dengue et du chikungunya, pourrait se répandre en France métropolitaine.

Transmis par des moustiques du genre Aedes (dont le moustique tigre), il provoque fièvre, douleurs musculaires et éruptions cutanées, voire des complications neurologiques.

Le virus tire son nom d’une forêt en Ouganda où il a été identifié pour la première fois en 1947. Il a été à l’origine d’une première épidémie dans les îles Yap en Micronésie en 2007, avant de se propager en 2013-2014 en Polynésie française, puis au Brésil depuis le début de cette année. Aucun traitement ni vaccin n’existe à ce jour contre cette infection mal connue, dont les études sérologiques ont montré que l’infection n’était symptomatique que dans moins d’un cas sur cinq.

Le HSCP estime que le risque est particulièrement élevé dans les départements métropolitains déjà colonisés par le moustique tigre. On en comptait une vingtaine en juin, pour la plupart situés dans le sud-est et le sud-ouest de la France, à l’exception du Rhône, de l’Isère et de la Saône-et-Loire.

Epidémie en Polynésie

Le zika pourrait se diffuser de la même manière que le chikungunya, via des vacanciers partis dans des zones où sévit le virus, notamment les départements français d’Amérique (Guadeloupe, Martinique et Guyane). Importée dans l’Hexagone, l’infection se propagerait ensuite via le moustique tigre.

Le HCSP recommande de prendre des mesures de lutte antivectorielle, du type de celles prises pour lutter contre le chikungunya aux Antilles. Parmi celles-ci figure l’isolement des cas suspects ou confirmés pendant la période fébrile sous moustiquaire ou dans un local avec fenêtres fermées, pour éviter la contamination de nouveaux moustiques. Mais les symptômes du zika, qui se confondent avec celui d’autres virus, restent difficiles à identifier, rendant complexe un isolement des sujets.

L’épidémie de 2013-2014 en Polynésie française avait touché environ 32 000 personnes, selon des estimations citées par le HCSP. Parmi les personnes infectées, 72 avaient présenté des complications neurologiques graves dont 42 syndromes de Guillain-Barré, un syndrome qui peut se traduire par une paralysie des membres et de la face. Dans les cas les plus graves, ce sont les muscles de la déglutition et de la respiration qui sont atteints.

Mardi 11 Aout 2015 Espagne: Premier cas autochtone de chikungunya

Les autorités de santé publique espagnoles ont rapporté le 31 juillet 2015 un cas confirmé d'infection à virus chikungunya (CHIKV). Le patient est un homme de 60 ans qui vit et travaille à Gandie (province de Valence). Il s'agit ainsi du premier cas autochtone déclaré de cette maladie en Espagne.

D'autre part, 86 cas importés de chikungunya ont été signalés en Espagne, dont 18 ont été signalés à Valence. Les autorités de santé publique sont en train de mener une enquête épidémiologique, incluant la détection des cas, la surveillance entomologique et la lutte antivectorielle.

Mardi 11 Aout 2015 En Chine, des milliers d'hectares noyés par le typhon Soudelor

La province du Zhejiang (Chine) panse ses plaies, lundi 10 août, alors que le nombre de villages inondés par le typhon Soudelor commence à décroître. Autour de la ville de Wenzhou, plus de 17 000 hectares ont été noyés par les eaux.

Cette vue aérienne montre d'ailleurs l'étendue des dégâts. Quelque 1,58 million de personnes dans la ville ont été touchées par la catastrophe et l'agence de presse officielle estime les pertes à quatre milliards de yuans (580 millions d'euros).

Au moins 17 morts dans l'est de la Chine

Les intempéries ont provoqué des glissements de terrain dans les zones rurales et les victimes pourraient avoir été emportées par les inondations ou ensevelies sous des maisons effondrées, selon des responsables cités par l'agence Chine nouvelle. Au total, dans tout l'est de la Chine, 17 personnes au moins sont mortes et au moins cinq autres sont portées disparues.

Mardi 11 Aout 2015 Birmanie, Inondations: Catastrophe humanitaire , plus de 100 morts, un million de personnes touchées

Le bilan des graves inondations qui touchent la Birmanie depuis plus d'une semaine a dépassé les 100 morts, d'après les journaux officiels lundi, avec près d'un million de personnes touchées et des craintes de plus en plus grandes concernant la récolte de riz.

Dans le pays, 12 des 14 régions ont été frappées par des pluies diluviennes qui ont provoqué une rapide montée des eaux, des glissements de terrain et la crue des rivières, notamment celle du fleuve Irrawaddy (sud-ouest). L'aide internationale a été renforcée ces derniers jours après une demande officielle du gouvernement.

100 morts et un million de victimes

D'après le quotidien Global New Light of Myanmar, le nouveau bilan des autorités fait état de plus de 100 morts et près d'un million de personnes affectées dans tout le pays. Par ailleurs, plus de 486.000 hectares de rizières sont actuellement sous l'eau, dont plus de 430.000 hectares détruits par les inondations, a ajouté le journal. Les ONG redoutent des problèmes d'eau potable et de nourriture dans les semaines à venir.

Mardi 11 Aout 2015 Chine, Typhon Soudelor: Des pluies les plus importantes depuis 100 ans, le bilan s'alourdit à 17 morts, six à Taïwan

Le typhon Soudelor a fait au moins 17 morts dans l'est de la Chine, et au moins cinq personnes étaient portées disparues dans le pays, frappé par endroits par les plus fortes pluies depuis un siècle, rapportaient lundi des médias officiels.

Trois personnes ont été tuées et une autre portée disparue dans un glissement de terrain à Ningde dans la province du Fujian, selon le quotidien local Fujian Ribao.

Dans la province voisine du Zhejiang, le bilan s'est alourdi à 14 morts et quatre personnes disparues, indiquait de son côté l'agence Chine nouvelle.

Selon des responsables locaux des secours cités par l'agence, les victimes pourraient avoir été emportées par les inondations ou ensevelies sous des maisons effondrées.

Quelque 1,58 million de personnes dans la ville avaient été touchées dimanche après-midi par le typhon Soudelor, qui a touché la Chine après avoir frappé Taïwan, avait précédemment rapporté Chine nouvelle.
Les pertes économiques directement imputables au typhon dans les deux provinces du Fujian et du Zhejiang étaient estimées lundi à environ 8 milliards de yuans (1,17 milliard d'euros).

Six personnes avaient déjà péri, et près de 380 blessées, lors du passage de Soudelor sur Taïwan, où des pluies torrentielles ont été enregistrées tandis que des coupures d'électricité sur l'île plongeaient dans le noir quatre millions de foyers .

En Chine continentale, les pluies les plus importantes depuis 100 ans se sont abattues sur le comté de Wencheng, qui a enregistré des précipitations de 645 millimètres en 24 heures.

Le typhon Soudelor, qui avait été qualifié de plus puissant de l'année à son approche de Taïwan avec des vents jusqu'à 230 km/h, a nettement faibli en touchant les côtes chinoises, puis en s'enfonçant dans les terres, et le Centre météorologique national a levé lundi son alerte typhon.

Les Infos ( Suite )