le mois d'Aout 2016

Translate All The Site Into The Language(Tongue) Of Your Choice


                                            Vous Appréciez Ce Site ?

 



Contribué a son évolutions


en faisant un don Merci*




Mercredi 31 aout 2016 Le volcan le plus redouté d'Islande sur le point d'entrer en éruption

Des petits tremblements de terre en Islande pourraient être annonciateurs de l'éruption imminente de Katla, comme le craint Iceland Review. Ce volcan bien connu est particulièrement redouté par les habitants car il provoque la fonte du glacier qui le recouvre, entraînant des inondations importantes dans les plaines.
Ces dernières semaines, une série de mouvements sismiques enregistrés autour du volcan Katla (Islande) ont préoccupé les géologues. Une forte éruption est redoutée et ses conséquences pourraient être terribles pour l'Islande. Hier encore, deux tremblements de terres d'une magnitude de 4 sur l'échelle de Richter ont été ressentis au sud de l'Islande.

Le volcan le plus redouté d'Islande
Depuis 1977, aucun mouvement sismique semblable n'avait été enregistré autour du volcan Katla, le plus grand (1.450 mètres de hauteur) et le plus redouté d'Islande. Il y a 39 ans, ces tremblements de terre n'avaient pas causé une éruption mais un phénomène bien connu des Islandais: le jökulhlaup. C'est une débâcle glaciaire qui est une sorte de crue brutale particulièrement puissante et dévastatrice résultant d'une vidange brutale d'un lac glaciaire en lien avec une éruption volcanique.

"Une situation inhabituelle"
À l'heure actuelle, personne n'ose tirer la sonnette d'alarme mais l'agence météorologique islandaise reconnaît que "la situation est inhabituelle et que les risques existent bel et bien". Reykjavik, la capitale, ne se trouve qu'à 40 kilomètres du volcan Katla.

Reykjavik n'est qu'à 40 km
En théorie, le volcan Katla entre en éruption tous les 80 ans ou deux fois par siècle. La dernière fois remonte à 1918. Le volume de cendres dégagés avait atteint 700 millions de mètres cubes et l'indice d'explosivité volcanique (IEV) était de 4 sur une échelle qui compte 9 degrés (de 0 à 8), ce qui est considéré comme une éruption cataclysmique. La fonte du glacier provoqua d'ailleurs le détachement d'icebergs emportés vers l'océan par les inondations.

Eyjafjallajökull
En 2010, on se souvient que le volcan Eyjafjallajökull avait paralysé plus de 100.000 vols aériens en Europe. Les conséquences d'une éventuelle éruption du volcan Katla pourraient être bien plus conséquentes.

Mercredi 31 Aout 2016 Le changement climatique rend les végétaux moins sensibles à la sécheresse

L'augmentation du CO2 (dioxyde de carbone) dans l'atmosphère responsable du réchauffement réduit les besoins en eau des végétaux qui deviennent moins sensibles à la sécheresse, un facteur qui n'est pas pris en compte dans de nombreux modèles hydrologiques, ont déterminé des scientifiques.
Cette étude publiée lundi dans les Comptes rendus de l'académie américaine des sciences (PNAS) modifie les hypothèses avancées jusqu'alors sur l'impact du changement climatique sur l'agriculture, les ressources en eau, la croissance des plantes et le risque d'incendie de forêt.

Selon de récentes études, plus de 70% de la planète connaîtra davantage de sécheresse avec le quadruplement des niveaux de CO2 au cours des cent prochaines années comparativement à l'ère pré-industrielle.

Mais en prenant en compte la diminution des besoins en eau des végétaux résultant de l'accroissement du CO2 atmosphérique, cette proportion tombe à 37%, expliquent ces chercheurs de l'Université de Californie à Irvine (UCI).

La diminution attendue des précipitations va accroître le nombre des sécheresses dans le sud du continent nord-américain, le sud de l'Europe et le nord-est de l'Amérique du sud.

Mais cette étude montre que dans le centre de l'Afrique, dans les régions tempérées d'Asie, y compris la Chine, ainsi qu'au Proche-Orient, en Asie de l'Est et dans la plus grande partie de la Russie, l'eau conservée par les plantes compensera largement les sécheresses dues au changement climatique.

"Cela montre que l'évolution des besoins en eau des plantes aura un impact important sur les réserves en eau et cette partie de l'équation a été ignorée dans de nombreuses études hydrologiques et sur les sécheresses", souligne James Randerson, professeur à l'UCI et co-auteur de l'étude.

Même si les sécheresses pourraient être moins sévères que ne l'indiquent les projections actuelles, leur fréquence va sans doute augmenter et d'autres effets du réchauffement pourraient avoir un impact très néfaste sur la végétation, préviennent ces chercheurs.

"Nous ignorons beaucoup de choses sur l'impact des sécheresses avec des températures très chaudes", pointe ainsi Abigail Swann, professeur adjointe de sciences atmosphériques et de biologie à l'Université de Washington, co-auteur de l'étude.

Mercredi 31 Aout 2016 Expédition pour sauver la mémoire de la glace

Chamonix (France) (AFP) – Deux carottes de glace de plus de 120 mètres de long ont été extraites cette semaine d’un glacier du Mont-Blanc avant d’être conservées en Antarctique dans le cadre d’une opération destinée à sauvegarder la « mémoire » de la glace, menacée par le réchauffement climatique.



La première carotte a été descendue lundi dans la vallée après un forage de plus de deux jours à 4.300 mètres d’altitude, au col du Dôme, sur le Mont-Blanc.

Découpée en 126 segments d’un mètre de long, conditionnée dans des caisses isothermes, cette carotte est désormais stockée dans un entrepôt frigorifique près de Grenoble.

Une deuxième carotte de 129,7 mètres de long a été héliportée mercredi après-midi dans la vallée et présentée à la presse avant de rejoindre le même entrepôt jeudi.

Une troisième carotte doit être forée dans les prochains jours par une équipe de scientifiques français, italiens et russes.

Une de ces carottes, pesant plusieurs tonnes, sera analysée au laboratoire de Grenoble pour constituer une base de données ouverte à tous les scientifiques. Les deux autres devraient rejoindre à l’horizon 2020 un « congélateur naturel », une cave de neige à -54°C de moyenne, sur la base franco-italienne Concordia, en Antarctique.

L’objectif est de conserver pour des siècles la « mémoire de la glace », une « matière première » extrêmement précieuse pour les scientifiques.

« Le réchauffement climatique affecte les glaciers à l’échelle mondiale. Or, ces glaciers sont des archives du climat, de l’environnement de la planète », explique Jérôme Chappellaz, directeur de recherche au laboratoire de glaciologie de Grenoble.

« Avec cette opération, on crée une banque de glace pour les générations futures », a-t-il ajouté.

En se formant sous l’effet des chutes de neige, les glaciers emprisonnent en effet de petites bulles d’air et des impuretés, témoins de l’atmosphère d’il y a plusieurs dizaines ou centaines d’années.

C’est ainsi que les glaciologues ont pu établir le lien entre températures et gaz à effet de serre. Sur les glaciers du Mont-Blanc, les chercheurs peuvent étudier l’évolution de la pollution ou de l’activité industrielle au niveau européen sur une centaine d’années.

Avec l’évolution des techniques, les chercheurs espèrent aussi mener des recherches dans quelques années sur les mutations de virus ou de bactéries piégés dans la glace.

Mercredi 31 Aout 2016 Tramadol: antidouleur aux effets secondaires redoutables

Ce médicament, qui remplace le Di-antalvic, est surveillé par l’Afssaps SIPA/DURAND FLORENCELe tramadol (Nobligan, Tiparol, Topalgic, Tradolan, Tramal, Ultram) est un antalgique développé par la firme Grünenthal GmbH.
Ce médicament qui remplace le Di-Antalvic, aurait des effets secondaires importants. Cet antidouleur provoquerait notamment une forte addiction, révèle ce mercredi Le Parisien.

Depuis que Di-Antalvic a été retiré du marché en mars 2011, le Tramadol a été adopté par des millions de patients. Cet antidouleur dérivé de l’opium est très apprécié pour calmer le mal de dos et les douleurs articulaires. Il pourrait pourtant avoir des effets secondaires redoutables. Au point que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de le surveiller.

La molécule de Tramadol est présente en France dans le générique du même nom et dans une vingtaine de médicaments, notamment le Tropalgic, le Contramal ou Ixprim. Mais les effets secondaires du médicament miracle sont inquiétants : vomissements, troubles du sommeil, désorientation et « addiction importante d’une partie des patients« , prévient Le Parisien dans son édition datée de ce mercredi 25 janvier.
En France, premières overdoses en 2010


Pourtant des malades ont été victimes d’overdoses dès 2010 en France. « Personne ne m’avait prévenu des effets addictifs. J’ai augmenté les doses et je suis devenu complètement accro », confie au Parisien un patient de 26 ans. Il a décidé de se sevrer seul au prix de « dix jours de cauchemar » après avoir eu un « trou noir de plusieurs minutes » devant son téléviseur.Un tiers des huit millions d’utilisateurs réguliers du Di-Antalvic se sont reportés ces deux dernières années sur des médicaments plus forts, comme le Tramadol. Plus de 12 millions de boîtes ont ainsi été vendues l’année dernière, soit une hausse de 30 %.
Au Moyen-Orient : des effets dévastateurs

En Egypte en Libye ou à Gaza, le Tramadiol serait utilisé comme une véritable drogue. La plaquette de dix comprimés s’achète en pharmacie pour cinq dollars. Ses vertus : retarder l’éjaculation, donner de l’énergie,« « oublier les problèmes », témoigne dans les colonnes du quotidien, un jeune homme de 22 ans, qui l’utilise depuis quatre ans.

Les utilisateurs réguliers souffrent de dépression, de fatigue, ou encore de problèmes rénaux ou intestinaux. En somme, le médicament miracle a tout l’air d’être un poison.

Depuis, d’autres scandales sanitaires ont éclaté: la dépakine responsable de malformations chez le foetus et de troubles tels que l’autisme; le médiator; le distilbène, les filles des patientes traitées présentent deux fois plus de risques de cancer. A cela s’ajoute la récente liste de médicaments inefficaces voire dangereux, vendus sans ordonnance contre les affections hivernales comme la toux ou le rhume.

Le tramadol est un antalgique dérivé des opiacés, utilisé pour soulager la douleur après un accident, une chirurgie, ou encore dans le cas de douleurs chroniques. Son usage prolongé peut entraîner une forte dépendance.

Sa consommation a augmenté de 30 % depuis que le Di-antalvic® a été retiré du marché en mars 2011. L’Afssaps avait annoncé en juin 2009 le retrait progressif du Di-antalvic®, avant le retrait définitif préconisé par l’agence du médicament européenne (EMA).

Dès lors, le tramadol a fait l’objet d’une surveillance renforcée par l’Afssaps, l’Agence du médicament, qui prépare de nouvelles recommandations à paraître dans les jours à venir.

Mercredi 31 Aout 2016 Sucre et inflammation : le fructose, ce poison

Comment: On peut certainement dire que l'humanité est devenue malade du sucre. Il a été prouvé maintes et maintes fois que celui-ci, sous toutes ses formes, est nocif pour l'être humain. Comme il est dit dans cet article :

Or, dans notre culture, le sucre est désormais lié au bonheur dans l'inconscient : événements heureux, anniversaires, soirées, déserts... Le sucre donne du goût à la vie, tout le monde l'aime et s'attaquer à lui revient à s'attaquer à notre façon d'être heureux.

Et c'est peut-être bien notre façon d'être heureux qui pose problème. Car si ce qui nous rend soi-disant heureux nous rend finalement malade, peut-être avons-nous confondu les plaisir des sens avec la joie et la satisfaction intérieure ?

Le sucre, l'ennemi « numéro 1 » de l'humanité
Le sucre est-il une drogue ?
Sucre : le poison, et la bataille du Dr Robert Lustig
Sucre : le doux mensonge ou le doux poison
Addiction au sucre : comment le sucré s'est imposé dans nos assiettes et met en péril notre santé



La goutte est un type d'arthrite caractérisée par des articulations douloureuses, raides et enflammées. Elle peut apparaître sur n'importe quelle articulation du corps mais touche le plus souvent le gros orteil. La raideur et le gonflement sont dus à l'excès d'acide urique qui forme des cristaux au niveau des articulations, et la douleur est provoquée par la réaction inflammatoire du corps aux cristaux d'acide urique. La goutte touche entre 2 et 5 millions d'américains et la prévalence augmente tant aux États-Unis que dans les pays en voie de développement. Ceci n'est pas une surprise, car la raison principale de l'augmentation de l'incidence de ce type douloureux d'arthrite résulte de notre alimentation moderne, qui déborde de fructose, principalement sous la forme de sirop de glucose-fructose.

Une nouvelle preuve confirme le lien fructose/acide urique/goutte

La dernière étude du JAMA, citée plus haut, a utilisé les données d'une étude sur la santé des femmes qui a été menée pendant 22 ans (la « Nurses' Health Study ») et a porté sur près de 79.000 femmes. L'analyse a montré que les femmes qui boivent plus de deux canettes de soda par jour ont deux fois plus de chances de développer la goutte, par rapport aux femmes qui consomment rarement du soda. Boire 35 cl ou plus de jus d'orange par jour produit à peu près les mêmes effets.

De plus, comme rapporté par CNN :

« les femmes qui consommaient un seul soda ou un verre de 17 cl de jus d'oranges par jour présentaient respectivement des risques de 74 % et 41% plus élevés que les femmes qui buvaient rarement l'un ou l'autre. Le coupable semble être le fructose, explique l'auteur principal de l'étude, le Dr. Hyon Choi, docteur en médecine et professeur à l'école de médecine de l'université de Boston. »

Une étude similaire sur les hommes a été publiée il y a deux ans. Cette étude a montré que les hommes qui boivent deux boissons sucrées ou plus par jour présentent un risque de goutte plus élevé de 85 % que les hommes qui en boivent moins d'une par mois. Le risque augmente nettement chez les hommes qui boivent cinq à six boissons sucrées par semaine.

Le jus de fruits et les fruits riches en fructose, tels que les oranges et les pommes, augmentent également le risque. C'est pourquoi je recommande d'être attentif au fructose consommé sous forme de jus de fruits et de fruits entiers et pas seulement à celui contenu dans les sodas et les aliments industriels.


Comment: Les fruits sont en effet bien loin d'être aussi bénéfiques qu'on nous le dit.

Les fruits et le régime cétogène
Jus de fruits et smoothies, un danger pour la santé ?


En règle générale, je conseille de limiter les apports de fructose à 25 grammes par jour, TOUTES sources confondues. Pratiquement tous les aliments transformés contenant du sirop de glucose-fructose, il est même recommandable, pour la plupart des personnes, de limiter l'apport de fructose provenant des fruits à 15 grammes par jour. Vous pourriez en effet facilement dépasser le maximum de 25 grammes à cause de ce fructose « caché » dans votre alimentation, même si vous ne consommez ni sodas ni fruits...

Le fructose est le SEUL sucre qui augmente l'acide urique

J'ai pris la pleine mesure de l'impact dévastateur du fructose sur le taux d'acide urique lorsque j'ai interviewé le Dr. Richard Johnson sur ce sujet. Les recherches du Dr. Johnson portent sur la façon dont le fructose - qui figure parmi les plus importantes sources de calories aux États-Unis - entraîne l'obésité, le diabète, et de nombreuses autres maladies courantes, notamment :

La goutte
L'hypertension artérielle
Un taux élevé de cholestérol et de triglycérides
Des maladies rénales
Des maladies cardiaques
La stéatose hépatique

Il se trouve que l'un des principaux facteurs, commun à toutes ces maladies, est un taux élevé d'acide urique, et une recherche plus récente montre que le fructose est le SEUL type de sucre qui augmente votre taux d'acide urique ! Le fructose est très différent des autres sucres car il est métabolisé par des voies très particulières, différentes de celles du glucose, par exemple, et c'est cette action métabolique particulière qui génère l'acide urique. En fait, le fructose fait généralement monter le taux d'acide urique dans les quelques minutes qui suivent son ingestion.

Toutefois... le glucose augmente les effets néfastes du fructose !

En effet, bien que le glucose n'augmente pas le taux d'acide urique, il accélère l'absorption du fructose ! Donc lorsque vous ASSOCIEZ le glucose et le fructose, vous absorbez en fait plus de fructose que si vous consommez le fructose seul. C'est une information importante pour les personnes qui veulent faire des effort pour contrôler leur poids et prévenir les maladies.

À quel stade l'acide urique commence t-il à provoquer des maladies ?

D'après les recherches du Dr. Johnson, l'acide urique joue un rôle majeur dans l'apparition de problèmes de santé lorsqu'il atteint le taux de 5,5 mg/dl ou plus, dans votre organisme. À ce niveau, l'acide urique augmente le risque de développer une hypertension artérielle ainsi que le diabète, l'obésité et des maladies rénales. D'après le Dr. Johnson, la fourchette idéale pour l'acide urique se situe entre 3 et 5,5 mg/dl.

Comment limiter votre consommation de fructose

D'après les recherches du Dr. Johnson, un quart de la population américaine consomme la bagatelle de 134 grammes de fructose par jour. C'est une quantité énorme de fructose quand on pense que, pour se maintenir en bonne santé, il faut en limiter ses apports à 25 grammes par jour. On comprend donc assez facilement comment autant de maladies liées au fructose ont atteint des niveaux vertigineux. Par exemple, cette statistique coïncide parfaitement avec celle montrant que un américain sur quatre est soit pré-diabétique, soit atteint de diabète de type 2.

Quelle quantité de fructose consommez vous donc par jour ?

Je vous recommande vivement de jeter un œil aux étiquettes de tout ce que vous consommez, et de bien prendre en compte la quantité que vous mangez.. Dans son livre, The Sugar Fix, le Dr. Johnson fournit des tableaux détaillés indiquant la teneur en fructose de différents aliments - une base d'informations difficile à trouver habituellement lorsque vous cherchez à connaitre l'exacte quantité de fructose contenue dans les aliments. Je suis conscient que réduire sa consommation de sucre et de fructose peut être difficile pour certaines personnes. Après tout, le sucre est aussi addictif que la cocaïne ! Mais c'est néanmoins possible, et le Dr. Johnson fournit dans son livre des recommandations utiles pour y parvenir. Il conseille de suivre un régime très pauvre en fructose pendant deux semaines, ce qui a pour effet de « réinitialiser » votre organisme et de le re-sensibiliser au fructose.

Recommandations supplémentaires pour prévenir et traiter la goutte

Si elle n'est pas traitée, la goutte peut devenir de plus en plus douloureuse et entraîner des dommages aux articulations. Donc si vous ressentez des douleurs soudaines et intenses dans vos articulations, en particulier au niveau du gros orteil, il est important de vous faire aider.

Je déconseille toutefois fortement les médicaments contre la goutte et ceux destinés à réduire le taux d'acide urique. Il est inutile de courir le risque de supporter des effets secondaires alors que la plupart des gens peuvent réduire facilement leur taux d'acide urique en limitant ou éliminant simplement les excès de fructose de leur alimentation !

Par ailleurs, les méthodes suivantes peuvent également vous aider à gérer (ou prévenir) efficacement la goutte :

Modifiez votre alimentation pour qu'elle corresponde à votre type nutritionnel. Pour vous aider à déterminer votre type nutritionnel, faites mon test de type nutritionnel gratuit en ligne (uniquement en anglais). Ce test était autrefois payant, au prix de 29 dollars (environ 25 euros), mais nous sommes aujourd'hui en mesure de le proposer gratuitement, profitez-en, c'est un outil très utile.
Évitez de consommer des sodas, jus de fruits et autres boissons sucrées. Comme indiqué plus haut, ce type de boisson est une source importante de fructose. Buvez par contre suffisamment d'eau, car les fluides aideront à éliminer l'excès d'acide urique de votre organisme. Il est également important de limiter toutes les formes de sucres et de céréales dans votre alimentation.
Limitez ou éliminez votre consommation d'alcool, en particulier de bière. L'alcool en général, et la bière en particulier, peut également augmenter votre taux sanguin d'acide urique.
Pratiquez une activité physique. Le fait d'être en surpoids augmente votre risque de souffrir de goutte, et une activité physique régulière vous aidera à maintenir un poids sain et à améliorer votre santé générale.
Essayez les griottes ou le jus concentré de griottes. Les griottes contiennent deux composants puissants, les anthocyanes et les bioflavonoïdes. Ces deux composés ralentissent les enzymes cyclo-oxygénase-1 et -2, ce qui aide à soulager et à prévenir la goutte et l'arthrite dans votre corps.

Il est intéressant de noter que de nombreux lecteurs indiquent que les comprimés d'alfalfa les soulagent également assez bien et diminuent leurs crises de goutte. Je n'ai personnellement aucune expérience à ce sujet mais il semble que ce soit une autre piste à explorer car c'est un produit naturel qui ne présente aucun inconvénient ni effet secondaire. La noix de muscade se montre également prometteuse pour soulager les symptômes de la goutte, donc si vous appréciez cette épice, n'hésitez pas à en incorporer généreusement dans votre alimentation.

Mercredi 31 Aout 2016 Ces aliments qui contiennent plus de calcium que le lait

Ces 10 aliments qui contiennent plus de calcium que le lait

Par Nicolaï Van Lennepkade


Alors que le lobby du lait ne cesse volontairement d’amalgamer lelait et le calcium, voici une liste de 10 aliments qui en contiennent plus que le lait, et surtout qui n’exploitent pas les animaux.

Pour information, dans 100 grammes de lait on trouve 125mg , mais dans les dix aliments ci-dessous il y en a bien plus ! Toutes les données proviennent de la base de données de nutrition de l’USDA(Département de l’Agriculture des Etats-Unis).
Chou Kale
150mg pour 100g

Amarante

159mg pour 100g


Ail

181mg pour 100g

Mélasse

205mg pour 100g

Amandes

264mg pour 100g

Soja

277mg pour 100g

Tofu

350mg pour 100g

Ortie

481mg pour 100g

Graines de chia

631 mg pour 100g

Sésame

975mg pour 100g

Mercredi 31 Aout 2016 Préparez-vous à entrer dans l'anthropocène, une nouvelle ère géologique

Est-ce bientôt le début d'une nouvelle ère géologique ? Réunis au Cap (Afrique du Sud), lundi 29 août, lors du Congrès géologique international, des scientifiques ont voté à 30 voix contre trois (dont deux abstentions) que le passage à l'anthropocène devait bel et bien être déclaré, compte tenu de l'impact de l'homme sur la planète, rapporte le Guardian (en anglais). Que signifie cette recommandation ? Qu'est-ce que l'anthropocène ? Franceinfo revient, en détail, sur cette information.
Que signifie le mot "anthropocène" ?

C'est Paul Crutzen, chimiste et prix Nobel néerlandais, qui a imaginé ce nom en 2000. Selon lui, cette "ère de l'homme" consiste en un nouvel âge géologique marqué par la capacité de l'humain à transformer la Terre.
Sommes-nous officiellement passés dans l'anthropocène ?

Non, il va falloir encore un peu de temps pour que l'anthropocène soit enfin gravé dans "l'échelle des temps géologiques", régulée par la Commission internationale de stratigraphie. Ainsi, la recommandation des scientifiques réunis en Afrique du Sud doit encore être validée par l'Union internationale des sciences géologiques (IUGS), rappelle The Independent (en anglais). Et cette reconnaissance pourrait prendre deux à trois ans. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que nous pourrons définitivement dire au revoir à l'holocène, une ère géologique commencée il y a environ 10 000 ans.
Pourquoi le processus de changement d'ère prend-il du temps ?

Tout d'abord parce que "pour les géologues, cette échelle [des temps géologiques] est la colonne vertébrale de leur discipline, on ne peut la changer à la légère", explique le paléobiologiste Jan Zalasiewicz, de l'université de Leicester (Royaume-Uni), dans Le Monde.

Mais il faut surtout trouver "un signe" tangible de l'activité humaine dans les strates géologiques, poursuit le Guardian. Par exemple, la fin de l'ère du crétacé, avec la disparition des dinosaures, est visible dans les strates par une couche d'iridium dans les sédiments, provoquée par la météorite qui a heurté la Terre. Les chercheurs doivent désormais identifier un signe de ce type pour marquer le passage à l'anthropocène. Ils vont donc le traquer dans les sédiments des lacs, les carottes de glace en Antarctique, les coraux ou encore les cernes des arbres.

Pour Jan Zalasiewicz, interrogé par le quotidien britannique, "nous sommes face à un choix énorme : il y a de si nombreux signes". La pollution plastique, l'aluminium, les particules de béton pourraient constituer des preuves de l'impact humain sur la Terre. Mais ce sont les éléments radioactifs dispersés dans l'atmosphère avec les essais nucléaires qui tiennent la corde. On en retrouve la trace "dans les tourbes, les sables et jusque dans les sédiments marins", relève Le Monde.
Quand cette nouvelle ère débute-t-elle ?

C'est justement la question à laquelle les chercheurs vont devoir répondre pour valider le passage à l'anthropocène. Pour l'instant, souligne l'historien des sciences Christophe Bonneuil dans Libération, trois thèses prédominent. La première fait démarrer l'anthropocène "au néolithique, avec les débuts de l'agriculture et de l'élevage", soit il y a 9 000 ans. Une deuxième considère plutôt la révolution industrielle du milieu du XIXe siècle comme point de départ.

Mais c'est la troisième qui est défendue par les experts réunis en Afrique du Sud. Eux prennent comme point de départ le milieu du XXe siècle. Pour ces chercheurs, la période post-1945 marque ainsi le début de ce qu'ils nomment la"grande accélération" des indicateurs de l'empreinte humaine sur Terre. A partir de ce moment-là, la démographie, la consommation d'eau ou d'énergie, les émissions de CO2, l'extinction de la biodiversité, le recul des forêts commencent à s'intensifier sous l'effet de l'homme.

Si le signe retenu est bien les éléments radioactifs dispersés autour de la planète, l'explosion de la première bombe atomique de l'histoire, le 16 juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique, pourrait donc être considérée comme le point de départ de l'anthropocène, affirme Le Monde. Réponse dans quelques années.
Est-ce la fin du monde si nous passons à l'anthropocène ?

Même si la déclaration du passage à l'anthropocène n'a rien de certain, "on peut s'y préparer", prédit Jan Zalasiewicz. Ce serait ainsi un signe implacable de l'impact de l'homme sur la planète.

Dire qu'on est entrés dans l'anthropocène, c'est dire qu'il ne s'agit pas d'une crise passagère, qu'on peut oublier entre deux sommets de la Terre au nom de la sacro-sainte croissance, mais d'une révolution géologique d'origine humaine.
Christophe Bonneuil, historien

dans "Libération"

Pour Christophe Bonneuil, il s'agirait d'une "remise en question massive de notre modernité industrielle et de ses grands partages".

Ce possible changement "nous dit que nous jouons avec le feu", analyse le spécialiste du climat Chris Rapley, dans le Guardian. Et que c'est irréversible. Cette mauvaise nouvelle, si elle est actée, devra-t-elle nous rendre fatalistes, quitte à ne rien faire pour rectifier le tir ? Non, répond, l'astronome Martin Rees. "Les sociétés humaines peuvent se frayer un chemin à travers ces menaces, réussir un futur durable et lancer des ères d'évolution post-humaine encore plus merveilleuses que celles qui nous ont précédé", assure-t-il dans le quotidien britannique. Le passage à l'anthropocène pourrait bien être le prochain défi de l'humanité.

Mercredi 31 Aout 2016 Cet étrange signal radio venu de l'espace intrigue les scientifiques

Depuis quelques jours, le monde des astrophysiciens bruisse d'excitation. A l'origine: un courriel, envoyé vendredi 26 août, rappelant à plusieurs chercheurs de réserver leur journée du 27 septembre pour une conférence.


Jusque-là, rien de très intéressant. Sauf qu'à ce moment seront présentés des travaux à propos d'un signal radio provenant d'une étoile située à quelque 95 années-lumière dans l'espace... et dont la force est inexplicable, rapporte Centauri Dreams. En attendant de trouver une explication naturelle, les chercheurs à l'origine de la découverte notent que l'hypothèse d'une civilisation extraterrestre ne peut pas être écartée... même si d'autres hypothèses bien plus terre-à-terre sont plus probables et à envisager en priorité.

Tout commence le 15 mai 2015 dans le Caucase russe. Le radiotélescope Ratan 600 observe les étoiles et enregistre alors un étrange signal provenant de HD 164595, une étoile située à 95 années-lumière de la Terre, dans la constellation d'Hercule. Etrange car il est bien plus fort que le bruit ambiant enregistré normalement.


x



Un gros bip, puis le silence

C'est en quelque sorte comme si l'on avait entendu un gros "BIP" de deux secondes, puis le retour du silence. Et les chercheurs sont formels: la probabilité que ce ne soit qu'un "bruit ambiant", bref, une simple interférence, ne dépasse pas les 0,02%.
C'est pour cela que les chercheurs expliquent que ce phénomène est un "candidat Seti". Le Seti, c'est un programme, d'origine américaine, qui vise, depuis les années 60, à découvrir une preuve de l'existence d'une espèce extraterrestre intelligente en scrutant le ciel grâce à des radiotélescopes.

Les chercheurs à l'origine de ces travaux ont même calculé de quel type de civilisation un tel signal pourrait provenir, en se basant sur l'échelle de Kardashev, du nom de l'astronome soviétique qui tenta de théoriser la puissance d'éventuelles civilisations extraterrestres.

Si le signal reçu est émis dans toutes les directions à cette puissance de son point d'origine, la civilisation potentiellement à l'origine de celui-ci serait du type "II", c'est-à-dire qu'elle sait exploiter l'énergie de son étoile directement. Si le faisceau est dirigé vers nous, alors une civilisation du type "I", exploitant la totalité des ressources de sa planète, pourrait suffire (moins évoluée, mais toujours plus que l'espèce humaine).

C'est également à une civilisation de type II que certains enthousiastes attribuent les bizarreries entourant l'étoile KIC 8462852, qui affole la communauté scientifique et les fans d'extraterrestres depuis un an.
Mais, comme toujours, l'explication extraterrestre doit toujours être la dernière à envisager. "Il y a environ un candidat Seti tous les trois ans, qui ont toujours été démentis ou expliqués avec un phénomène naturel", précise au HuffPost Jean Schneider, astrophysicien au CNRS spécialiste des exoplanètes.

Une hypothèse naturelle plus logique

Concernant ce signal, "cela peut être pas mal de choses", explique le scientifique, qui évacue une explosion de supernova ou une éruption stellaire, qui dureraient plus longtemps que les deux secondes enregistrées.

Pour en avoir le cœur net, il est possible de vérifier que d'autres télescopes aient observé cette étoile en même temps, mais sur d'autres longueurs d'onde. Si un tel hasard est arrivé, on devrait le savoir dans quelques semaines.

Jean Schneider a une hypothèse qu'il serait possible de vérifier: que l'étoile HD 164595 ait amplifié, par effet de "lentille gravitationnelle", le signal d'une autre source radio plus lointaine. "Il faudrait que la source d'émission, qui pourrait être un un quasar [les entités les plus lumineuses de l'univers, ndlr] ou autre chose, soit passée pile derrière l'étoile de notre point de vue", explique le chercheur. "La probabilité est très faible, mais il faut bien trouver une explication", explique-t-il.

Pour vérifier cette théorie, il faudrait utiliser un télescope pour trouver cette fameuse source et calculer son chemin, afin de voir si elle a effectivement été alignée avec l'étoile HD 164595 au bon moment. "Cela prendrait un an de travaux", précise le chercheur, qui a contacté des collègues pour savoir s'ils avaient du "temps de télescope disponible" pour vérifier ses dires.

Pour Jean Schneider, les chances que ce signal révèle quelque chose d'intéressant, voire artificiel, ne sont pas énormes. "Mais j'espère me tromper", affirme-t-il. Réponse dans quelques mois, en espérant que cette observation ne se révélera pas être due à... un four à micro-onde.

Le chercheur se rappelle en effet d'un signal observé il y a quelques années par un télescope qui n'était autre... que celui du four dans la pièce d'à côté, qui a émis un tout petit signal lors de l'ouverture de la porte qui avait été enregistré par les instruments.

Mercredi 31 Aout 2016 24% d'animaux abandonnés en plus cet été par rapport à l'an dernier



24% d'animaux en plus ont été abandonnés cet été par rapport à l'été 2015, a indiqué la SPA lundi, précisant que leur nombre s'élevait à 4.006.

La SPA a accueilli 4.006 animaux abandonnés entre le 1er juin et le 15 août 2016, contre 3.218 durant la même période l'été dernier, soit 24% de plus, a annoncé la SPA lundi 29 août.
Les chiens ont payé le plus lourd tribut cet été avec une hausse de 31% d'abandons, soit 1.577 dénombrés. Les chats, quant à eux, connaissent une hausse d'abandons de l'ordre de 20%, soit 2.320 au total. Les 106 autres abandons concernent les nouveaux animaux de compagnie (NAC).

La SPA lance son appel pour lutter contre l’abandon ! RDV sur https://t.co/4bvZuQY9Ec#nabandonnezjamaispic.twitter.com/q8zDt9Q1zp
— SPA France (@SPA_Officiel) 15 juin 2016

Pour trouver un foyer à ces nouveaux pensionnairesla SPA ouvrira les portes de ses 63 refuges et Maisons SPA, le 30 septembre et le week-end des 1 et 2 octobre, sous le thème "Trouvez l'animal qui vous ressemble". Les Portes ouvertes ont permis en octobre 2015 à 1.357 animaux, chiens, chats et NAC "detrouver un foyer attentif et aimant".

Vendredi 26 Aout 2016 Terrorisme: le gouvernement allemand appelle la population à constituer des stocks de vivres

L'Allemagne a peur d'un cataclysme. Le gouvernement met en place un plan d'urgence prévoyant la survie en autonomie de sa population pendant un dizaine de jours. Et appelle les Allemands à se préparer au pire.

Des réserves pour survivre dix jours en autarcie. C'est ce que le gouvernement demande à sa population de prévoir si une catastrophe de grande ampleur venait à frapper l'Allemagne. Le plan de survie devrait être présenté dès mercredi en Conseil des ministres selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung.
Le traumatisme du 11 septembre

Selon l'hebdomadaire, plus que les attaques terroristes qui ont frappé le pays récemment, c'est le 11 septembre 2001 qui a laissé des traces dans les mémoires. Plus qu'un attentat ciblé, le gouvernement craint une attaque majeure, et qui plongerait le pays dans le chaos.

"Une attaque de l’Allemagne appelant une défense de type conventionnelle est peu vraisemblable, précise le texte qu’a préparé le ministère de la Défense. Pour autant, il est nécessaire de se préparer en vue d’un événement menaçant qu’on ne peut définitivement exclure pour l’avenir" explique le document du gouvernement.

Pour se préparer à cette éventualité, le gouvernement prévoit la mise en place d'un système d'alarme national, l'augmentation des stocks d'énergie, de vaccins, et même... d'iodure de potassium dont une dose protège des radiations résultant d'une attaque nucléaire.
Un air de guerre froide

Comme le rappelle Le Temps, la dernière fois que l'Allemagne a adopté un tel plan d'urgence, il n'a été levé qu'en 1989, année de la chute du mur de Berlin. La peur d'une attaque massive (et donc potentiellement nucléaire) est motivée par le fait que selon le gouvernement allemand, l'attitude de la Russie en Ukraine notamment, "remet ouvertement en question la paix en Europe".

Pour prévenir cette menace, l'Allemagne demande donc à sa population de "pouvoir être autonome pendant une durée de 10 jours avant l’arrivée des secours".


ou bien, cela cacherais quelque chose dont ils seraient  au courant, 

une catastrophe avenir voir l'article suivent...

vendredi 26 aout 2016 Nibiru est proche, dit l’astrophysicien Ronald Shimschuck

Dr. Ronald Shimschuck, diplômé du MIT est largement considéré comme faisant partie des hommes les plus intelligents de la planète, il est la dernière source crédible pour confirmer non seulement l’existence de Nibiru, mais aussi avertir de ses effets cataclysmiques potentiels sur la planète terre.

Ses références comprennent sept ans chez McDonnell Douglas, puis quatre ans chez Boeing et trois ans à la NASA. Le Dr. Shimschuck a également été employé comme consultant astronomique à l’Observatoire d’Arecibo à Porto Rico.

Le Dr. Shimschuck, dont la recherche fait autorité sur Nibiru (Planet X), celle-ci étant considérée comme canonique par les scientifiques sur Nibiru, est devenue un sujet intéressant en 1985 et a participée au programme STS de la NASA. Là, il a appris qu’un ordre exécutif secret signé par le président Reagan, interdisait toute discussion publique sur Nibiru.

« Peu de gens dans l’administration connaissaient l’existence de Nibiru, » selon Shimschuck. « L’information sur Nibiru a été gardée compartimentée et à l’époque je ne savais même pas que la [NASA] avait une équipe de recherche sur Nibiru. Mais les rumeurs se sont répandues et je m’y suis intéressées. À ce moment-là, je fus convoqué au bureau du directeur, on ma plus ou moins dit que Nibiru était un sujet tabou. Quand il est devenu clair que Nibiru aurait des résultats dévastateurs sur la terre au début du 21e siècle, tout débat public a été interdit rapidement



La NASA a contraint le Dr. Shimschuck à signer un accord de non-divulgation; ce document, appelé « 100/100 agreement » indiquait clairement les sanctions en cas d’infraction, soit: une amende de 100.000.000 $ et 100 ans d’incarcération, essentiellement cela veur dire une condamnation à vie, à l’isolement, sans libération conditionnelle.

Shimschuck nous a dit : « J’ai démissioné de l’administration peu après avoir travailler sur d’autres projets »

Mais il a encore mené des recherches clandestines sur Nibiru en utilisant sa position en tant que consultant à l’Observatoire d’Arecibo pour poursuivre son enquête.

Selon Shimschuck, les États-Unis, la Russie, le Japon et la Chine ont comploté pour garder ces informations sensibles secrètes tout en diffusant de la désinformation et en s’assurant que les preuves facilement réfutables ne passent pas à travers les mailles du filet. Ces gouvernements, a dit Shimschuck, ont minutieusement conçu les événements du monde pour détourner l’attention du public loin de Nibiru. « Guerres, tensions politiques, et d’autres événements médiatiques sont tous fabriqués pour fourvoyer le public, peu importe ce que ce soit, on attire notre attention partout, sauf là où il devrait être axé, c.à.d. vers l’espace. Et tous les dénonciateurs crédibles ont été durement traités, des gens comme Harrington par exemple… » a déclaré Shimschuck.

Robert Sutton Harrington, suite à sa recherche novatrice, est inexplicablement tombé raide mort en 1993, de nombreux scientifiques qui ont étudiés Nibiru suivirent. Reconnu comme étant le premier dénonciateur, Harrington est mort peu de temps après avoir mené un symposium astronomique en 1993. Au cours de sa conférence, Harrington a impliqué Bill Clinton, Borris Yeltzin, et Anwar Sadat d’avoir orchestré un complot pour disperser des produits chimiques dans l’atmosphère afin de dissimuler l’existence de Nibiru. Ce processus est maintenant communément connu sous le nom de Chem-Trails ou Chem-Spraying. Ironie du sort, quelques jours seulement après le séminaire, Harrington a été diagnostiqué soudainement d’un cancer de l’œsophage et tomba mort quatre jours plus tard.

« Bien sûr, Harrington a été le premier de nombreux décès mystérieux« , a déclaré le Dr Shimschuck.

Habituellement, des sources fiables ont demandé au Dr Shimschuck la même question posée à tous les chercheurs sur Nibiru: Pourquoi ne pouvons-nous pas le voir ?…

« On peut la voir, si vous êtes dans l’hémisphère sud à une altitude supérieure à 5 791,2 mètre et que les conditions astronomiques sont bonnes. Puis seulement si vous avez les outils appropriés, comme un Meade – 20 « MAX2-ACF (f / 8) une monture équatoriale allemande w / AZ Pier, qui a coûté 36.000 $ USD. Peu d’amateurs ont un tel équipement « .

Outre les conditions mentionnées ci-dessus, Nibiru reste caché à tous, sauf aux plus puissants télescopes sur terre ceux qui sont contrôlés par les observatoires financés par les gouvernements. « Nibiru » est en terme collectif faisant référence au « système Nibiru » un système solaire qui a une longue orbite elliptique de 3 600 années autour du Soleil. Le système est dissimulé de façon naturelle via un écran réfléchissant de poussière d’oxyde de fer qui se dégage sur 11 265 408 km dans toutes les directions.

« Si vous vous réveillez un matin et que vous voyez de la poussière rouge d’oxyde de fer sur le pare-brise de votre voiture, dites-vous que Nibiru est probablement à moins de 12 heures de la Terre », a déclaré le Dr Shimschuck.

Il s’agit donc essentiellement d’un mini système solaire qui se croise avec le nôtre. En son centre il y a une étoile, une naine brune environ un huitième de la taille de notre soleil, autour de laquelle tournent sept planètes dont certaines plus petites que notre lune et d’autres plus grosses que la terre. La plus grande préoccupation est la troisième planète dont la masse est de plusieurs fois celle de la terre avec un noyau de fer-nickel. Il est prévu que cette planète passera à 0,3 UA de la terre (1/3 de la distance entre le soleil et la terre), c’est le secret le mieux gardé.

Quand ?
« Il y a plusieurs points de vues différents. Certains collègues dont moi sommes d’accord pour dire que les événements pourraient se dérouler entre Septembre et Décembre 2016. » a déclaré le Dr Shimschuck.


Sources: http://www.someonesbones.com/ et ici…

Traduction trouvée sur http://mrstrange49.over-blog.com/

Vendredi 26 Aout 2016 La NASA annonce une information majeure – ALERTE ROUGE – La Planète X Nibiru va frôler la Terre – Un tsunami va-t-il toucher la côte est?

LA NASA ANNONCE UNE ALERTE ROUGE – LA PLANÈTE X NIBIRU ARRIVE ET UN TSUNAMI EST PRÊT A TOUCHER LA CÔTE EST.

Nous avons voulu publier cela car nous pensions que le timing était très intéressant en considérant toutes les discussions d’une météorite ou d’une comète qui touchera la Terre dans très peu de temps. Même la NASA s’est jointe au National Nuclear Security Administration pour parler des défenses de la planète contre des astéroïdes alors qu’une année auparavant elle alléguait qu’aucun objet spatial ne frapperait la Terre avant une centaine d’années.

Après avoir découvert qu’un astéroïde de la taille du Texas allait entrer en collision avec la Terre dans moins d’un mois, une équipe de la NASA a embauché une équipe de foreurs pour se poser dessus afin de sauver la planète.

Les deux agences – la NASA et la National Nuclear Security Administration – ont longtemps étudié de telles menaces de leur côté. Ils ont analysé les débris cosmiques et développé des intercepteurs à réaction et ainsi lancé des super simulations informations pour voir si une explosion nucléaire pourrait changer l’orbite d’un astéroïde afin d’éviter une mort atroce mais quasi instantanée.

Dans plusieurs interviews, les officiels fédéraux et des experts privés ont dit que les accords entre agences élèveraient les niveaux de réactivité des experts en coordination avec les plans du gouvernement, ce qui augmenterait significativement nos chances de survie.
« C’est un grand pas en avant, » a déclaré Jevin Greenaugh, un officiel en chef de l’agence de sécurité nucléaire. « Quand vous avez plusieurs agences qui travaillent ensemble pour défendre les habitants de la Terre, ça fait la une des informations. »

Par chance, cette information est rassurante pour nous tous car une équipe va travailler d’arrache pied pour éviter une apocalypse potentiellement monstrueuse. Nous verrons un spectacle fort perturbant mais enthousiasmant durant cette vie.

Récemment, la NASA avait mis les bouchées doubles dans ses efforts de nous protéger des astéroïdes vagabonds. Ils ont travaillé avec la National Nuclear Security Administration pour essayer de comprendre si des armes nucléaires peuvent dévier des astéroïdes qui foncent dans notre direction, ce qui à l’air totalement délirant et digne du film d’Armageddon.

Ils ont aussi prévu un plan de secours dans l’éventualité que l’explosion ne serve à rien. Le nouveau département travaillera à préparer la Terre en alertant ceux qui seront dans la zone d’impact et afin d’assister les diverses agences pour les aides humanitaires. Bien que nous sommes curieux de ce à quoi tout cela ressemblerait, quand un gros cailloux s’écrase sur Terre et que l’atmosphère ne réussi pas à freiner sa course le résultat est plutôt radical.

Environ 1,500 objets géocroiseurs approchent la Terre tous les ans et sont détectés par la NASA. L’agence est persuadée qu’elle a enregistré plus de 90 pour cent des objets qui font plus de 1000 mètres de diamètre.

John Grunsfeld, un administrateur associé du NASA’s Science Mission Directorate a dit:

« La détection d’astéroïdes, le suivi et la défense de notre planète est quelque chose que la NASA, ses partenaires interinstitutionnels et la communauté internationale prennent très au sérieux … Bien qu’il n’y ait pas de menaces d’impacts imminentes connues à cette époque, la super-boule de feu de Chelyabinsk de 2013 et le très récent ‘astéroïde d’Halloween’ nous rappellent pourquoi nous devons rester vigilants et garder les yeux rivés vers le ciel. »

Ce qui n’a pas été dit au public c’est que plusieurs calamités géologiques et météorologiques ont été provoquées par la Planète X depuis des décennies, ainsi que des excitations solaires. Les désastres empireront au fur et à mesure que la Planète X entraîne la Terre dans son champs gravitationnel ce qui risque d’endommager l’orbite de notre planète pour les 5000 ans à venir, ce qui affectera les saisons mais aussi tous les objets géocroiseurs qui sont dans notre sillage. Les astronomes, ex officiels du gouvernement américain et lanceurs d’alertes disent tous la même chose… 2016 sera l’année ou quelque chose de terrible aura lieu.

Le retour de la Planète X ou de Nibiru pour certains… mais pour d’autres ce sera un trou noir. John Moore diffère totalement des déclarations que ce sera la Planète X ou Nibiru qui s’approchera de la Terre. Les recherches démontrent que la Planète X est actuellement en orbite autour d’un trou noir. Le dernier discours donné par Barack Obama sur le réchauffement climatique n’arrive pas par hasard. Pourquoi a-t-il dit que toute la vie sur Terre pourrait subitement disparaître? Pourquoi apporter de l’eau au moulin conspirationniste? Pourquoi faire une telle déclaration?

Le cataclysme de Nibiru est supposément la pire rencontre cataclysmique qui aura lieu entre la Terre et un objet massif planétaire (que ça soit une collision ou bien un effleurement) que plusieurs groupes ont dénoncé à l’aube du 21ème siècle. Les croyants en la fin du monde se réfèrent généralement à l’objet comme étant la Planète X ou Nibiru sans avoir d’autres dénominations à portée de main du fait du secret entourant ces mystères célestes.

La prédiction du retour de Nibiru a conséquemment été partagée en masse sur internet depuis 2012 et plusieurs sites internet embrassent l’idée d’une fin du monde tandis que d’autres cherchent par tous les moyens à éviter un tel massacre. La plupart des groupes ayant dénoncé Nibiru ont disparu suite au flop de la fin du monde du 21 décembre 2012 qui n’a pas eu lieu, cependant si la météorite Russe qui a blessé plus de 1000 personnes en janvier 2013 s’était présentée 3 semaines plus tôt, le domaine aurait connu un regain d’intérêt important.

Bien que le nom « Nibiru » est dérivé des travaux de l’écrivain Zecharia Sitchin quant à ses fouilles archéologiques en Irak et en Iran, ses interprétations de la mythologie sumérienne et babylienne sont diamétralement opposées à ce que d’autres chercheurs ont déclaré sur l’apocalypse à venir.

La fin des temps est-elle arrivée? Est-ce que le Président Obama sera le dernier Président des Etats-Unis d’Amérique? Que pouvons-nous faire contre une planète qui changera notre orbite pour toujours ou qui s’écrasera sur Terre? Espérons que les scientifiques feront le nécessaire pour nous protéger.

Source: Before It’s News, le 11 août 2016

Articles similaires:

NIBIRU frappera la Terre en 2016 – Information importante d’un employé de la NASA confirme l’existence de Nibiru
Un Crop Circle de la Planète X / Nibiru annonce sa date d’arrivée et ce n’est pas une bonne nouvelle
Nibiru passe en live à la télé !!! Le télescope infrarouge de la NASA montre la Planète X
Nibiru / La Planète X s’approche de la Terre – Finalement quelques vérités à propos de Nibiru (Vidéo/Anglais)
Nibiru en Live sur Fox5 News! Les Experts révèlent 2 planètes naines – Planète X 2016

Vendredi 26 Aout 2016 Proxima b : découverte de l’exoplanète la plus proche de la Terre

Depuis vingt ans, plus de 3500 planètes, petites et grandes, gazeuses ou rocheuses, brûlantes ou glacées, enfer ou paradis potentiels, ont été détectées autour d’autres étoiles que notre Soleil. Cette révolution des exoplanètes, aujourd’hui presque banalisée, était jusqu’alors passée à côté de Proxima du Centaure, pourtant l’étoile la plus proche de nous, distante de 4,2 années-lumière «seulement». Cette «naine rouge», soleil de poche moins brillant que le nôtre, a elle aussi une planète pour compagne, vient d’annoncer un consortium international de chercheurs dans Nature et d’autres revues scientifiques.

Plus excitant encore, cette planète extrasolaire, baptisée Proxima b, est d’une masse comparable à la Terre et voyage sur une orbite «tempérée», écrivent les chercheurs, c’est-à-dire compatible avec la présence à sa surface d’eau liquide – ce qui pourrait en faire une autre arche de vie. Tout cela à notre porte interstellaire!

Depuis plusieurs jours, la nouvelle avait «percolé» sur les réseaux sociaux. En Allemagne, le Spiegel avait partiellement vendu la mèche, suscitant de nombreuses interrogations sur l’ampleur exacte de cette découverte. Mardi 23août, Nature a organisé une conférence de presse téléphonique avec trois des auteurs de l’article.

«On peut juste calculer des probabilités»

Tranchant avec l’enthousiasme et les spéculations parfois excessifs souvent de mise lors d’exercices similaires organisés par la NASA, les chercheurs européens s’en sont tenus aux faits: «Pour cette détection, nous avons utilisé la technique dite des vitesses radiales», a d’abord indiqué Pedro Amado (Institut d’astrophysique d’Andalousie de Grenade). Celle-ci consiste à mesurer les variations de couleurs de l’étoile induites par le mouvement de la planète autour d’elle.

Comme la sirène d’un camion de pompiers, plus aiguë lorsque celui-ci s’approche, plus grave lorsqu’il s’éloigne, ces mouvements modifiaient périodiquement la perception de la longueur d’onde de la lumière émise par Proxima du Centaure. Il y a plusieurs années, «des mesures effectuées par Harps, un instrument de l’Observatoire européen austral (ESO) installé à La Silla, au Chili, avaient livré des indices, mais qui pouvaient avoir d’autres explications», a précisé le chercheur.

«Il y avait déjà eu des annonces infondées et on devait être prudent, enchaîne son confrère Guillem Anglada-Escudé (université Queen-Mary de Londres). Il fallait vérifier la périodicité du signal, avec une campagne intensive de mesures, sur soixante jours, avec trente minutes d’observation par jour. Quand on a combiné les deux jeux de données, la représentativité statistique est montée en flèche, et on a déterminé une période de révolution autour de la naine rouge de 11,2 jours.»

Il devenait possible de calculer la masse minimale de l’exoplanète, d’environ 1,3 celle de la Terre. «On peut en déduire la distance avec son étoile, complète Ansgar Reiners (Institut d’astrophysique de Göttingen), et la température à sa surface si elle n’a pas d’atmosphère: –30°C.» Glaçant! «Rassurez-vous, si la Terre n’avait pas d’atmosphère, elle aussi aurait une température de surface moyenne de – 20°C», ajoute aussitôt le chercheur. C’est en effet cette atmosphère protectrice qui permet de capter le rayonnement solaire grâce à l’effet de serre. Sur Terre, il est encore modéré; sur Vénus, plus proche du Soleil, il s’est emballé pour devenir infernal.

Qu’en est-il sur Proxima b? «On ne sait rien de l’atmosphère et de la présence ou non d’eau, tranche Ansgar Reiners. On peut juste calculer des probabilités.» Tout comme elle est probablement rocheuse, et non gazeuse, «il y a une probabilité non nulle que cette planète ait une atmosphère». Si c’était le cas, «la température de surface pourrait y varier de –30°C à +30°C, selon qu’on se trouve du côté sombre ou du côté clair».

Car c’est là une des caractéristiques supposées de Proxima b: vingt fois plus proche de son étoile que la Terre ne l’est du Soleil, elle lui aurait été strictement asservie au fil du temps en raison des forces d’attraction. Deux options sont envisagées: soit elle présente à la naine rouge toujours la même face, comme la Lune par rapport à la Terre, soit elle est entrée en «résonance orbitale 3:2», comme Mercure, qui effectue trois rotations sur elle-même en deux orbites autour du Soleil.

Ces deux scénarios ont été explorés par une équipe française pour tenter de déterminer quels types de climats peuvent régner sur Proxima b. Ils sont décrits dans la revue Astronomy and Astrophysics. «Nous nous sommes servis de modèles climatiques terrestres, d’abord adaptés à Mars ou Vénus, et désormais aux exoplanètes», indique Martin Turbet, qui réalise une thèse sur le sujet sous la direction de François Forget au Laboratoire de météorologie dynamique (CNRS-UPMC).

Si Proxima b disposait à l’origine d’un vaste réservoir d’eau, comparable aux océans terrestres, «il y a de fortes chances qu’il subsiste de l’eau liquide à sa surface». Si ce réservoir était plus limité, cette eau pourrait avoir migré vers les points froids polaires. Tout dépend de la présence ou non d’une atmosphère capable d’engendrer un effet de serre qui permettrait à une partie de cette glace de fondre, auquel cas, à défaut d’océans, Proxima b pourrait être parcourue de rivières et parsemée de lacs. Sinon, «l’eau aura formé de gigantesques glaciers aux pôles et elle ne sera pas habitable», indique Martin Turbet.

L’échafaudage des hypothèses est sans fin: d’autres articles examinent la possibilité que lors de sa formation, Proxima b ait bien disposé d’eau sous forme de glace. Ce qui dépend de sa position initiale par rapport à son étoile, dont la luminosité détermine une «ligne de glace» en deçà de laquelle celle-ci est vaporisée et ne peut s’agréger pour former les planètes.

Il sera difficile de s’assurer directement que Proxima b dispose encore d’une atmosphère, si elle en a jamais été dotée. L’une des méthodes de détection consiste à observer des variations du spectre lumineux de l’étoile lorsque son rayonnement traverse l’atmosphère putative de sa compagne. Mais, pour cela, il faudrait une situation de transit, où la Terre, Proxima b et son étoile sont alignées. «Le rayon de l’étoile est tellement faible que la probabilité géométrique d’un tel transit n’est que de 1,5%», se désole l’astronome Jean Schneider, qui tient à jour le catalogue le plus complet des exoplanètes.

Si toutes les conditions sont remplies, la vie a-t-elle eu une chance de s’y développer? Une des caractéristiques des naines rouges est de produire de très forts rayonnements, ce qui est néfaste au maintien d’une atmosphère, mais aussi à l’apparition de la vie. On ignore si Proxima b dispose d’un champ magnétique protecteur. Mais on estime que les rayons X sont 250 fois plus forts à la surface de Proxima b que sur Terre, et les ultraviolets extrêmes quinze fois plus virulents, ce qui n’est en principe pas non plus très bon pour assembler les briques élémentaires de la vie. «Il y a trop d’incertitudes dans les modèles d’habitabilité pour le moment», tranche Xavier Dumusque (Observatoire de Genève), qui, en2012, avait lui aussi annoncé dans Nature la découverte d’une exoplanète autour d’Alpha du Centaure B, l’une des étoiles compagnes de Proxima.

Un mirage?

Depuis, cette découverte a été remise en question, même si Xavier Dumusque estime que seules de nouvelles observations permettront d’en avoir le cœur net. Proxima b pourrait-elle, elle aussi, n’être qu’un mirage? «Je pense que c’est une détection solide, qui restera», indique l’astronome américain Artie Hatzes, qui avait émis des doutes sur Alpha du Centaure B, et est l’un des «relecteurs» de l’article de Nature, où il publie un commentaire sur la découverte. «Personnellement, je ne pense pas que cette planète soit très habitable, dit-il. Mais on ne sait jamais.»

Les chercheurs imaginent déjà quels indices il faudra tenter d’observer avec les futurs instruments, comme le téléscope géant éuropéen E-ELT de 39 mètres de diamètre, en construction au Chili, ou le successeur de Hubble, le télescope spatial James-Webb, qui sera lancé en2018. On ne touchera d’abord Proxima b qu’avec ces yeux-là. Car, pour s’y rendre, il faudra être patient: la lumière elle-même met plus de quatre ans pour faire le voyage –contre huit minutes depuis notre Soleil. Des sondes dotées des technologies actuelles de propulsion ne pourraient guère y arriver avant 20000à 80000 ans, a calculé le site Universe Today.

A moins que le milliardaire russe Iouri Milner ne réussisse son pari: en avril, il a misé 100millions de dollars (88millions d’euros) sur le succès de «Breakthrough Starshot», un projet de voile solaire propulsée par laser soutenu par l’astrophysicien Stephen Hawking et Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook. Si tout se passe comme il l’entend, les premières images du survol du système Alpha du Centaure et de Proxima b pourraient nous parvenir en2061…
Le Monde

Vendredi 26 Aout 2016 Il injecte le virus du Sida dans des bananes

Ces derniers jours plusieurs médias à travers le monde ont annoncé que l’Organisation mondiale de la Santé s’alarmait d’avoir trouvé près de 1 million de bananes dans lesquelles avait été injecté le VIH-SIDA.



1458211955e

Selon les preuves trouvées dans les différents domaines de la plantation, on estime qu’il peut y avoir plus de 2 millions de bananes infectées et dispersés dans différentes parties de l’Europe.

Les médias internationaux ont rapporté que des pays tels que le Mexique, la France, le Canada, les États-Unis, sont plus à risque en raison des grandes quantités qu’ils achètent régulièrement.
Source : http://fr.whatsupic.com/vie-et-culture-monde/1458212047.html
POURQUOI C'EST FAUX


Un post partagé près de 30.000 fois sur Facebook affirme que des bananes contiennent du sang contaminé au VIH
Un post partagé près de 30.000 fois sur Facebook affirme que des bananes contiennent du sang contaminé au VIH © DR
Une photo partagée près de 30 000 fois depuis moins d'un mois montre une banane "pleine de sang", sans doute contaminé au sida. Ou comment se faire peur pour rien...
Que dit la rumeur ?

Voici ce que dit le texte qui accompagne une photo de banane dont la chair est rougie : "Avez vous entendu parler des fruits contaminés par le virus du SIDA ? Il semblerait que cette banane en a été victime étant donné qu'elle est juste... PLEINE DE SANG! J'ai rencontré le directeur de carrefour MARKET qui m'a assuré que ce n'en était pas, mais comment expliquer ces tâches rouges sanguines ? La banane n'était pas pourrie car la peau était INTACTE ! Je n'ai malheureusement pas de preuve car j'ai immédiatement jeté cette banane après m'être désinfecté les mains mais SVP PARTAGEZ ET SOYEZ VIGILANTS !"
Pourquoi c'est faux ?

Même si ces tâches rouges étaient du sang injecté, il n'y a aucun risque de contamination au VIH. Comme le Vrai du faux l'expliquait dans l'affaire des oranges contaminées, le virus du sida ne peut pas survivre en dehors du corps humain.

Lundi 22 aout 2016 Mohamed VI appelle à l’union face au fanatisme religieux

«Face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion», le roi du Maroc Mohamed VI a appelé samedi 20 août toutes les croyances à «un front commun pour contrecarrer le fanatisme». S’exprimant sur la télévision publique dans un discours à la Nation, il a notamment fait référence à l’assassinat du père Hamel le 26 juillet, soulignant que le meurtre d’un prêtre « dans l’enceinte d’une église est une folie impardonnable ».

Le chef d’Etat a également «invité» les cinq millions de Marocains vivant en Europe et dans le reste du monde «à rester attachés aux valeurs de leur religion et à leurs traditions séculaires face à ce phénomène qui leur est étranger».

«Des individus égarés condamnés à l’enfer»

Alors que des Européens d’origine marocaine ou bi-nationaux sont impliqués dans plusieurs des attaques perpétrées en France et en Belgique depuis 2015, il a «exhorté» ses concitoyens «à être toujours en première ligne parmi les défenseurs de la paix, de la concorde et du vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs».

« Les terroristes qui agissent au nom de l’islam sont des individus égarés condamnés à l’enfer pour toujours », a déclaré Mohamed VI. « Ils instrumentalisent certains jeunes musulmans, plus particulièrement en Europe, et exploitent leur méconnaissance de la langue arabe et de l’islam véridique pour relayer leurs messages erronés et leurs promesses dévoyées », a-t-il précisé.

Le souverain de 50 ans est la figure tutélaire de tous les musulmans du pays, et appelle régulièrement ses concitoyens à pratiquer un islam de paix. Mais c’est la première fois qu’il s’adresse ainsi directement sur ce sujet aux Marocains de la diaspora.

Lundi 22 Aout 2016 Ce que vous devez faire tous les jours pour avoir une maison propre

Vous voulez avoir une maison impeccable ? Ne vous éparpillez pas dans votre ménage. En étant méthodique, vous gagnerez du temps et le résultat sera beaucoup mieux. Pour vous y aider, le site Goodhousekeeping.com a dressé la liste des tâches ménagères à accomplir chaque jour mais aussi chaque mois et année.

Quand passez-vous l'aspirateur dans votre maison ? A quelle fréquence lavez-vous vos vitres ? Vous avez peut-être l'impression que vous passez vos journées à faire le ménage pour un résultat médiocre alors qu'en réalité il s'agit juste de réorganiser l'ordre de vos tâches ménagères. Pour vous simplifier la vie et vous permettre d’avoir une maison toujours propre sans avoir le sentiment de s’épuiser à la nettoyer, le site Goodhousekeeping.com a classé les tâches ménagères qu'il faut faire par jour, mois, saison et année.

Une fois par jour, il faudrait :

Faire les lits et ranger ce qui traîne

Nettoyer la machine à café

Nettoyer la vaisselle sale

Essuyer le plan de travail de la cuisine et les plaques de cuisson

Passer le balai dans la cuisine

Essuyer le lavabo de salle de bain

Passer la raclette les murs de la douche

Désinfecter les éviers de la cuisine et de la salle de bain

Une fois par semaine, il faudrait :

Nettoyer les miroirs

Nettoyer toutes les surfaces de la salle de bain (douche, baignoire, lavabo)

Retirer les poussières des meubles

Passer l’aspirateur sur le sol (tapis, moquettes…)

Changer les draps du lit ainsi que les serviettes et tapis de bain

Nettoyer l’intérieur du micro-ondes

Désinfecter les éponges

Une fois par mois, il faudrait :

Nettoyer les bouches d’aspiration et les boiseries

Dépoussiérer et nettoyer les luminaires

Dépoussiérer les stores

Nettoyer les vitres

Nettoyer le lave-vaisselle, la machine à laver

Nettoyer le rideau de douche

Une fois tous les 3-6 mois, il faudrait :

Nettoyer le réfrigérateur

Nettoyer les placards de la cuisine

Nettoyer les joints de la douche

Nettoyer sur, sous et derrière les meubles

Nettoyer les oreillers et édredons

Détartrer la machine à café

Nettoyer le four

Nettoyer le congélateur

Une fois par an, il faudrait :

Ramoner et nettoyer la cheminée

Nettoyer la moquette et les tapisseries

Nettoyer les fenêtres

Nettoyer le sèche-linge

Laver les rideaux

Nettoyer les gouttières

Lundi 22 Aout 2016 Débutez la journée du bon pied:10 bonnes habitudes à adopter

Le réveil marque le début d’une nouvelle journée et il possède une grande influence sur son déroulement. Il n'est malheureusement pas rare de se réveiller encore fatigué, en baisse de motivation et préoccupé, voire même démoralisé, par les défis que nous aurons à relever durant la journée. Réussir à se réveiller de bonne humeur et plein d'énergie est pourtant primordial, si l’on souhaite donner une impulsion positive à sa journée. Nous allons donc vous présenter 10 bonnes habitudes que vous devriez adopter pour bien démarrer votre journée.
1. Se réveiller en douceur et s'étirer

Le premier réflexe à avoir lorsque l'on se réveille c'est de s'étirer. Restez quelques minutes dans votre lit avant de vous lever et étirez-vous tout doucement. Pensez à bien étirer vos bras, vos mains, votre dos, vos jambes et votre cou. Un bon étirement matinal dure entre 5 et 10 minutes. Grâce à ce petit rituel quotidien vous gagnerez en souplesse, mais vous préparerez surtout votre corps et votre esprit à la journée qui vous attend, en vous libérant de toutes vos tensions.
2. Méditer

Pour bien démarrer la journée, rien de tel qu'un peu de méditation. Ce petit rituel facile à mettre en place, vous permettra d'envisager de façon plus positive votre journée et de faire le plein d’énergie. Après avoir fait vos étirements vous pouvez vous asseoir le dos bien droit sur un coussin et débuter une séance de 10 minutes de méditation. Vous devrez pour cela fermer les yeux et vous concentrer sur votre respiration ainsi que sur les sensations de votre corps. L'important est de rester concentré et d'éviter de laisser vos pensées perturber votre esprit.
3. Admirer quelque chose de beau

Pour se sentir heureux et de bonne humeur dès le réveil, vous pouvez vous octroyer une ou deux minutes pour contempler quelque chose de beau et de plaisant. Il peut s'agir d'une fleur, d'un tableau, d'une photo, de votre animal de compagnie, bref, quelque chose qui vous mettra dans de bonnes dispositions et qui vous donnera le sourire pour le reste de la journée.
4. Boire un grand verre d’eau

Durant la nuit notre corps se déshydrate, il est donc très important de boire un grand verre d'eau dès le réveil. Vous pouvez également vous préparer une citronnade maison (le jus d'un citron dilué dans un verre d'eau) et éliminer ainsi toutes les toxines accumulées par la pollution et le stress.
5. S'éloigner de son téléphone et des réseaux sociaux

Si comme beaucoup votre premier réflexe au lever est de vérifier les messages reçus sur votre boîte mail ou sur les réseaux sociaux, vous risquez de vous mettre une pression inutile et de vous stresser pour rien dès votre réveil. Afin de bien démarrer la journée, il est important de rester loin de son téléphone ou de son ordinateur pendant au moins une heure. Même si cela vous semble difficile voire impossible au début, vous allez vite vous rendre compte qu'en vous éloignant de tous ces appareils vous vous sentirez plus heureux et vos idées seront plus claires.
6. Exprimer sa gratitude

Lorsqu’on veut se lever du bon pied et être positif tout au long de la journée, il est conseillé de prendre quelques secondes pour exprimer sa gratitude. Avant même de mettre un pied par terre, essayez d’énumérer cinq choses pour lesquelles vous vous sentez reconnaissant : il peut s'agir du fait que vous soyez en bonne santé, que vous soyez bien entouré, que vous ayez rencontré du succès dans votre vie professionnelle, etc. L'important est de vous rendre compte de toutes ces petites choses que vous possédez et qui peuvent vous rendre heureux.
7. Préparer un bon petit-déjeuner

Il est indispensable de prendre un bon petit-déjeuner pour bien démarrer la journée. Évitez cependant le petit-déjeuner trop riche en sucre, typiquement occidental, à base de céréales, de lait, de chocolat chaud et de viennoiseries. Privilégiez donc le pain complet, qui vous apportera les féculents nécessaires pour tenir jusqu'au déjeuner, un produit laitier comme un yaourt ou un morceau de fromage, une boisson tel que du café ou du thé et enfin un fruit. Avec un bon petit-déjeuner vous commencerez votre journée plein d'énergie et de vitalité ! Et n'oubliez pas, les personnes qui ne prennent pas de petit-déjeuner le matin ont deux fois plus de risques de souffrir d'obésité.
8. Noter toutes les tâches à réaliser

Pour bien démarrer votre journée tout en ayant une idée précise de tout ce que vous devez accomplir, n'hésitez pas à rédiger une to-do list. Il s'agit de noter toutes les tâches importantes à réaliser afin de pouvoir s’organiser sereinement et de ne rien oublier. De plus, en notant ces tâches à réaliser vous pourrez vous concentrer sur l'essentiel, débuter la journée sereinement en savant parfaitement où vous allez et vous ne perdrez pas votre temps sur des choses inutiles.
9. Écouter de la musique

Écouter de la musique le matin favorise la concentration, met de bonne humeur et aide à faire le plein d’énergie. N'hésitez donc pas à écouter quelques-uns de vos morceaux préférés dès le réveil, ou bien suivez les conseils du docteur Jacob Jolij. Ce chercheur en neurosciences néerlandais a annoncé avoir trouvé la chanson qui rend le plus heureux et il s'agirait de Don’t stop me now, de Queen. Ça ne coûte rien d’essayer !
10. Prévoir quelque chose d'amusant pour la fin de la journée

Et pour finir, voici un autre moyen de bien débuter la journée et d'être de bonne humeur : prévoir quelque chose d'amusant en fin de la journée. Dès votre réveil, pensez à vous octroyer une petite récompense à la fin de votre journée. Il peut s'agir d'une séance de massage pour vous détendre, d'une sortie entre amis, d'une promenade, d'un dîner au restaurant, d'une sortie au cinéma, etc. Le fait de prévoir quelque chose d'agréable pour la fin de la journée vous maintiendra dans un état d’excitation et de joie tout au long de la journée !

Lundi 22 Aout 2016 Tout le temps malade ? Mangez bien pour renforcer votre système immunitaire

Votre corps est régulièrement confronté à des bactéries ou des virus et c’est votre système immunitaire qui se charge de les détecter et de les éliminer avant qu’ils ne vous rendent malade ou qu’ils réduisent votre espérance de vie à zéro. Il est donc important de vous donner les moyens de vous défendre et de renforcer votre système immunitaire. Une alimentation équilibrée possède un lien direct avec votre santé et elle permet de booster votre système immunitaire. Suivez le guide pour connaitre les aliments qui ont un impact positif sur votre système de défense.
L’ail

L’ail contient une substance qu’on appelle l’Allicine très puissante contre les virus, les bactéries et les parasites. Antibiotique naturel, consommé régulièrement, il vous protègera contre les rhumes tout en réduisant les risques de cancer. L’idéal est d’en manger cru dans une salade par exemple mais vous pouvez aussi en faire un très bonne soupe ou l’utiliser pour agrémenter vos plats.
Le miel

Autrefois utilisé pour accélérer la cicatrisation et empêcher l’infection des plaies, le miel est considéré par beaucoup comme un aliment miracle aux propriétés antibiotiques. Antitussif, il est incontournable pour soulager les maux de gorge et la toux. Le miel reste toutefois un aliment très riche en sucre et dont il ne faut pas abuser.
Le poisson
La sardine grillée, le hareng fumé ou le saumon sont une mine de vitamine D pour votre corps. La vitamine D contrôle le développement des globules blancs qui vous protègent contre les infections virales et elle constitue barrière contre certains cancers.
La viande de bœuf

Beaucoup de personnes ont fait le choix de vivre sans consommer de la viande mais elles doivent savoir qu’en faisant ce choix elles prennent le risque d’avoir une carence de Zinc et de fragiliser leur système immunitaire. Le zinc est un oligoélément indispensable à la production de molécules antimicrobiennes par les cellules immunitaires.
Les agrumes (citron, orange…) et les fruits rouges (cassis, fraises…)

Antioxydants par excellence, les agrumes et les fruits rouges protègent les globules blancs et facilitent leur mobilité. Ils boostent également la production de protéines (telles que l’interféron) utilisées par les cellules immunitaires pour combattre différents agents pathogènes.
Le yaourt

Cela peut paraitre surprenant mais les yaourts ont des effets bénéfiques sur le système immunitaire. Contenant des probiotiques qui aident à mieux assimiler les aliments, des études scientifique ont mis en évident qu’une consommation régulière de yaourt permet de diminuer la fréquence des rhumes chez les personnes âgées
Le thé
Le thé et ses vertus font l’objet de nombreuses recherches scientifiques. Outre son rôle préventif du cancer et son action positive sur la réduction du stress, des études scientifiques ont constaté le renforcement du système immunitaire des personnes qui boivent du thé quotidiennement par rapport à ceux qui n’en boivent pas.

Lundi 22 Aout 2016 14 conseils pratiques pour mieux gérer son temps

Avez-vous vous déjà eu le sentiment que vos journées étaient trop courtes ? Que le temps s’écoule rapidement et qu’il vous file entre les doigts sans que vous puissiez totalement en profiter ? Peut-être que vous vous êtes même entendu dire à plusieurs reprises que vous n’aviez pas assez de temps.

Et pourtant, nous avons tous un crédit de 24 heures qui nous est alloué chaque jour. Etant donné que l’on ne peut le rallonger, le stocker ou le ralentir, il est indispensable de mieux le gérer et de bien le dépenser. Voici nos conseils pour vous aider à mieux investir votre temps :
1. Fixez-vous des objectifs

Il est aussi important d’avoir des objectifs à court terme qu’à long terme. Sans vision à long terme vous dépenserez votre énergie et vos efforts inutilement et sans objectifs à court terme vous risquerez d’être rapidement démotivé et de vous perdre en route car vous n’aurez aucun moyen de mesurer votre progression ou de savoir si vous êtes sur la bonne voie.

A chacune de vos journées doit être assigné un objectif à court terme qui vous rapprochera d’un objectif principal se profilant à l’horizon de plusieurs mois ou de plusieurs années.
2. Concentrez-vous sur le plus important

80% de ce que vous faites ne sert à rien.

Ce sont les 20% de choses importantes restantes qui vous apportent des résultats. C’est le principe du 80/20, le phénomène observé par l’économiste Italien Pareto. Ce rapport peut même être de 90/10, c’est-à-dire que 90% de ce que nous faisons ne nous apporte pas grand-chose. C’est pour cela qu’il est capital de déterminer le petit nombre (10 à 20%) d’activités et de tâches essentielles qui produisent les résultats et d’y accorder toute notre attention ainsi que nos efforts.
3. Planifiez vos journées à l’avance

Préparez vos journées tôt le matin ou la veille. Vous serez immédiatement opérationnel et vous vous mettrez rapidement au travail en sachant exactement ce que vous devez faire.

Assurez-vous également de commencer votre journée par la chose la plus importante qui vous attend.
4. Apprenez à dire « non »

Nous sommes tous constamment sollicité de toute part. Des personnes viennent nous demander de l’aide, des conseils ou simplement de la compagnie. Sur nos ordinateurs, smartphones ou tablettes, Facebook, Twitter, notre boite mail et les publicités qui y pullulent réclament sans cesse notre attention.

Apprendre à dire « non » est le seul moyen d’avoir le contrôle sur son temps. Apprendre à dire « non » permet d’économiser son temps mais aussi son énergie et son attention pour pouvoir l’investir dans ce qui est le plus important à ses yeux.
5. Commencez vos journées par le plus important

Chaque jour, identifiez la chose la plus importante que vous devez accomplir et traitez la en premier.

Lorsque vous l’aurez terminé, votre journée sera plus facile en sachant que vous avez déjà fait l’essentiel. Ce qui a également pour effet de vous remonter le moral et de vous motiver à attaquer les autres tâches qui vous attendent.
6. Supprimez tout ce qui n’est pas essentiel
Avant de vous lancer dans n’importe quelle activité, posez-vous la question de savoir si elle est importante, si elle mérite qu’on lui consacre du temps, ou si l’on peut carrément la zapper.

Soyez intransigeant et choisissez soigneusement dans quoi vous investissez votre temps pour ne pas le gaspiller inutilement.
7. Lorsque vous travaillez soyez concentré à 100% sur votre travail

Si voulez être efficace et atteindre vos objectifs sans perdre de temps alors il est indispensable que vous soyez focalisé à 100% sur votre travail. A chaque interruption, un laps de temps est nécessaire pour vous replonger à nouveau dans ce que vous faisiez auparavant. Lorsque les interruptions se multiplient, le temps perdu s’accumule et vous n’avancez pas significativement. Vous êtes également plus sujet aux erreurs, qu’il faudra corriger par la suite, et à faire du travail de mauvaise qualité, qu’il faudra éventuellement reprendre, si vous n’êtes pas totalement concentré sur ce que vous faites.
8. Levez-vous tôt

En vous levant plus tôt, vous aurez naturellement plus de temps devant vous. Beaucoup de personnes apprécient se lever tôt et profiter du calme matinal pour s’organiser, fixer les objectifs de la journée ou éventuellement planifier toute la semaine à l’avance.

Plusieurs études scientifiques affirment que les personnes qui se lèvent tôt sont plus proactives et elles ont donc plus de chance de connaitre le succès dans leurs activités.
9. Déléguez

Lorsqu’il s’agit de tâches qui n’ont pas beaucoup d’importance mais qui doivent tout de même être accomplies, et si d’autres personnes peuvent s’en occuper à votre place, alors n’hésitez pas à déléguer. De cette manière vous arriverez à diminuer votre charge de travail et à avoir plus de temps à consacrer pour des activités plus importantes.
10. Bloquez les distractions
Oubliez Facebook, Twitter, votre boite mail, éteignez votre télé et votre téléphone, ne laissez rien qui puisse vous interrompre ou vous distraire. Soyez totalement concentré sur votre travail et vous réussirez à en venir à bout plus rapidement. Moins de distraction est aussi synonyme de moins d’erreurs et d’un travail plus soigné et de meilleure qualité.
11. Faites une seule chose à la fois

Faire plusieurs choses en même temps nous donne l’impression qu’on avance plus vite et qu’on travaille plus efficacement. En réalité, faire une seule chose à la fois est plus productif que de jongler avec plusieurs tâches en même temps. C’est le résultat d’études scientifiques. L’explication réside dans le fait que le cerveau est incapable d’accomplir plusieurs activités qui nécessitent de l’attention en même temps. Même si vous ne le percevez pas, votre efficacité et vos performances sont réduites lorsque vous vous engagez simultanément dans plusieurs activités.
12. Fixez une limite de temps à chaque tâche

Lorsque vous décidez d’une tâche à accomplir, définissez également le temps nécessaire et à ne pas dépasser pour en venir à bout. Gérez votre temps comme vous gérez votre argent. Le temps, tout comme l’argent, est une ressource limitée. De même que vous avez un budget pour vos vacances et votre shopping, établissez un budget temps pour vos tâches au quotidien et assurez-vous de ne pas le dépasser.
13. Ne tombez pas dans le perfectionnisme extrême

Soignez les détails est important, mais pousser ce soin à l’extrême vous fera perdre votre temps ou pire vous paralysera complètement. Il y’a toujours des choses à améliorer et on peut toujours faire mieux, l’erreur serait d’accorder plus de temps que nécessaire à des détails insignifiants en oubliant l’essentiel. Ne laissez pas votre perfectionnisme devenir une obsession et vous empêcher d’avancer sous prétexte que les planètes ne sont pas dans le bon alignement.
14. Groupez les tâches similaires (batcher)

Admettons que vous ayez plusieurs choses différentes à faire : la préparation de plusieurs présentations, des appels téléphonique à passer et des informations à rechercher pour compléter une documentation. Ne vous lancez pas dans ces différentes tâches au hasard. Regroupez les tâches similaires pour plus d’efficacité et pour gagner du temps. Vous pouvez consacrer la matinée aux présentations, l’après-midi à la documentation et prévoir de passer tous vos appels le lendemain matin. En faisant des batch de tâches similaires vous renforcez vos automatismes et vous évitez de les perdre en changeant à chaque fois de type d’activité.

Lundi 22 Aout 2016 Faits divers - Nice : un jeune homme mort d'un coup de couteau

Les pompiers n'ont rien pu faire. Un homme de 21 ans est mort après avoir reçu un coup de couteau au niveau du plexus à Nice ce dimanche, rapporte Nice Matin. Si l'hypothèse d'une rixe mortelle est envisagée, celle d'un geste désespéré n'est pas exclue.


Le drame a eu lieu dans un bar de jeux vidéo du centre-ville après une soirée privée lors de laquelle des stupéfiants ont été consommés. L'intervention du Samu et des pompiers vers 10h n'a pas permis de réanimer la victime.

Les personnes présentes au moment du coup de couteau doivent être entendues par la sûreté départementale. Une enquête est en cours.

Lundi 22 Aout 2016 Une planète avec une atmosphère d'oxygène pour la première fois découverte

Une équipe de spécialistes a réussi à obtenir la preuve que l'exoplanète GJ 1132b a une atmosphère d'oxygène assez dense. Cette planète a été découverte l'année dernière et a immédiatement attiré l'attention des astronomes.

GJ 1132b est un corps orbitant dans notre galaxie autour d'une étoile. Cette planète visible depuis l'hémisphère Sud a un rayon 1,2 fois plus grand que celui de la Terre et une masse 1,6 fois supérieure. L'exoplanète ne loge pas, selon les normes spatiales, très loin de la Terre, seulement à 39 années-lumière.

En général, les caractéristiques de GJ 1132b ressemblent à celles de Vénus. La température sur sa surface atteint 230 degrés.

L'hypothèse selon laquelle l'exoplanète observée pourrait avoir une atmosphère a été élaborée par des spécialistes sous la direction de Laura Schaefer du Smithsonian Center for Astrophysics (Etats-Unis) presque immédiatement après que sa découverte a été confirmée. Cependant, dans un premier temps, les scientifiques n'ont pu déterminer ni l'épaisseur de l'atmosphère hypothétique ni sa composition.

Les études ont montré qu'en raison de l'exposition constante de rayonnement ultraviolet solaire, une énorme quantité de molécules d'eau sur la planète se décompose en hydrogène et en oxygène. Bien que l'oxygène dans l'atmosphère de GJ 1132b soit présent en quantités considérables, les rayons du soleil, qui ont causé l'apparition de molécules d'oxygène sur l'exoplanète, ne permettront pas à cet élément d'y favoriser l'apparition de la vie. Selon les scientifiques, la planète est trop incandescente pour être habitable.



Portant, malgré le fait que GJ 1132b ne puisse guère être une planète habitable, les scientifiques estiment que leur découverte est très importante, parce que c'est la première fois qu'une atmosphère d'oxygène est confirmée sur une planète en dehors de notre Système solaire.

L'étude a été publiée dans la revue scientifique Astrophysical Journal.

Lundi 22 Aout 2016 Des insectes résistants aux pesticides inquiètent les Etats-Unis

Tracteur arrosant un champ de pesticides PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les moustiques vecteurs du virus Zika ne sont pas les seuls insectes à inquiéter les Etats-Unis actuellement. Résistant à la majorité des familles d’insecticides, porteur d’au moins une soixantaine de virus, dont certains sont dévastateurs pour les cultures, capable de vivre sur neuf cents types de plantes, l’aleurode du tabac (Bemisia tabaci) alarme depuis quelques mois les agriculteurs américains. « En Floride, Bemisia tabaci est la seule espèce susceptible d’être si abondante que les adultes forment des “nuages” quand les feuilles s’agitent», écrit un rapport du département de l’agriculture de l’Etat.



Ces mouches blanches représentent actuellement une menace pour l’ensemble de l’industrie agricole de la Floride, dont le poids économique s’élève à 120 milliards de dollars par an, et de laquelle dépendent deux millions d’emplois. Les aleurodes y menacent notamment les cultures de coton, de melons, de tomates et de haricots.


Apparition en milieu ouvert



En trop grand nombre, ces ravageurs deviennent néfastes pour les plantes, car leurs déjections entraînent l’apparition de champignons sur les feuilles, qui brunissent et ne peuvent alors plus réaliser de photosynthèse. De plus, les virus qu’ils transportent peuvent affaiblir les plantes et rendre leurs fruits ou légumes non comestibles.

L’espèce, probablement originaire d’Espagne ou du Portugal, avait déjà été repérée dans l’Arizona, aux Etats-Unis, il y a une dizaine d’années. En avril, des spécimens ont été signalés en Floride, dans le luxuriant comté de Palm Beach ; depuis, on en a trouvé en quarante endroits de l’Etat. Jusqu’à présent, ils n’avaient été détectés que dans des serres. C’est leur apparition en milieu ouvert qui provoque l’inquiétude des autorités.

Des aleurodes dévorent une feuille LANCE OSBORNE / AFP

Il existe une trentaine de variétés d’aleurodes dans le monde. Celle qui inquiète actuellement, dite de biotype Q, résiste à plusieurs familles de pesticides, ce qui la rend particulièrement irréductible. De plus, sa répartition cosmopolite en fait un problème d’envergure mondiale.


Mutation génétique



La résistance des insectes aux pesticides n’est pas un fait nouveau : on en relève de nombreux cas en France et en Europe. Mais les ravageurs développent généralement une résistance à une seule famille de produits chimiques, restant vulnérables aux autres moyens d’action. Le problème est apparu aux Etats-Unis dès les années 1940, quelque temps à peine après l’introduction des pesticides dans l’agriculture.

Généralement, la résistance provient d’une mutation. « Soit la structure de la protéine à laquelle s’attaque le pesticide est modifiée, soit le système nerveux produit plus de détoxifiants, ce qui aide l’insecte à mieux résister à l’agression d’un agent précis », explique Chriss Brass, chercheur à l’université d’Exeter. Les prédateurs naturels des insectes, touchés par les substances chimiques, ne sont alors plus en assez grand nombre pour réguler les populations de ravageurs.


Agriculture intégrée



Pour François Veillerette, président de l’association Générations futures, qui dénonce les dangers des pesticides, ce problème est étroitement lié à l’agriculture intensive, qui a métamorphosé les paysages ruraux : « Les grands champs n’exploitant qu’un seul type de plante sont des havres pour les ravageurs, surtout lorsque leurs prédateurs sont tués par les produits chimiques. »

Lorsque des cas de résistance sont constatés, des directives sont données aux agriculteurs pour les inciter à varier les produits chimiques ou à s’orienter vers l’agriculture intégrée, qui est d’ailleurs une norme européenne depuis 2013. « L’agriculture intégrée, en mélangeant divers moyens d’action (mécaniques, biotechniques, biologiques et chimiques), favorise la résistance des cultures aux nuisibles », d’après Christian Bockstaller, ingénieur à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA).

En favorisant la diversité de cultures dans un même champ ou en organisant des rotations des espèces plantées, l’agriculture intégrée empêche les ravageurs de s’établir de façon pérenne. De plus, changer sa manière decultiver n’entraîne pas une baisse de profit : pour Bertrand Omon, membre de la chambre d’agriculture de l’Eure, le bilan économique des fermes à système de production intégré est souvent au moins égal à celui des exploitations voisines : « Les bénéfices sont moindres, certes, mais les agriculteurs dépensent beaucoup moins d’argent en produits chimiques. Ce qui freine la transition, c’est surtout une histoire de mentalité. L’agriculture intégrée suppose d’un agriculteur qu’il se démarque de la norme sociale. »

Aux Etats-Unis, Lance Osborne, professeur d’entomologie à l’université de Floride, a souhaité rassurer les agriculteurs américains. Pour lui, « on peut mieux contrôler les infestations si on combine les produits et qu’on établit un programme », rapporte l’Agence France-Presse. « L’établissement de ces insectes est un problème sur le long terme, dit Chriss Brass. Mais heureusement, quand des agriculteurs s’habituent à un type de ravageurs, ils finissent souvent par développer des méthodes pour ne plus en être affectés. »

Lundi 22 Aout 2016 Mer d'Aral : une renaissance aussi belle que spectaculaire et inattendue !



Presque sèche et quasiment sans vie, la mer d'Aral ressuscite enfin ! Gros plan sur une nouvelle inespérée qui redonne espoir en l'avenir.
Par Axel Leclercq


En matière d’écologie, l’homme est capable du pire… mais aussi du meilleur ! Un drôle de paradoxe illustré à merveille par la mer d’Aral : alors qu’on pensait ce joyau perdu à tout jamais, le voici qui refait enfin surface ! Une véritable résurrection qui a tout du petit miracle. Explications.

La mer d’Aral a souvent fait la une des mauvaises nouvelles. Dans les années 1960, pour intensifier la culture du coton, les Soviétiques avaient privé cette mer des deux rivières qui l’alimentaient. Résultat : l’eau s’y est fait rare et la vie… quasiment inexistante !
Source : Shutterstock

On a tous en tête ces images de bateaux échoués au milieu de nulle part mais, heureusement, elles pourraient rapidement être reléguées au rayon des mauvais souvenirs…

Grâce à la construction d’un barrage, la mer d’Aral est en effet en train de connaître un spectaculaire retour à la vie : l’eau y est de plus en plus abondante, et la faune, comme la flore, y coulent à nouveau des jours heureux !

L’émission Thalassa, qui suit l’évolution de la mer d’Aral depuis 25 ans, a récemment consacré une vidéo à cette grande nouvelle. Résultat, des images magnifiques qui redonnent espoir : non, tout n’est pas perdu ! Regardez :



Samedi 20 Aout 2016 Vacances d'été: Ce samedi classé rouge par Bison futé

Sans surprise, les automobilistes aoûtiens vont devoir s’armer de patience ce week-end.

Ce samedi est classé rouge au niveau national dans le sens des retours de vacances et orange dans celui des départs, a prévenu ce mercredi Bison Futé.
Du rouge, encore du rouge

Le rouge s’imposera également samedi pour les automobilistes arrivant sur le pourtour méditerranéen, alors que dimanche, il dominera dans la vallée du Rhône pour ceux qui rentrent chez eux.

Les prévisionnistes de la route annoncent également une journée orange dans le sens des retours vendredi et dimanche, alors que le trafic sera vert pour les départs.

« Les migrations en direction du nord auront pris le pas sur les départs vers les régions côtières. Les flux de circulation majoritaires se font du sud du pays vers le nord », explique Bison Futé.

Des difficultés juqu’à lundi

« Cependant, les vagues de retours s’étalent bien sur l’ensemble des jours de la fin de semaine et débordent même sur le lundi. Les difficultés de circulation connaîtront une certaine constance depuis le vendredi jusqu’au lundi, selon les régions traversées, généralement du niveau de l’orange », résument les prévisionnistes.

Dans le sens des retours, Bison Futé conseille d’éviter les grands axes de circulation du sud (A7, A8, A9, A61, A63, A75) vendredi entre 11h00 et 22h00, samedi de 09h00 à 21h00 et dimanche de 11h00 à 20h00.

Il suggère également aux automobilistes de s’écarter des grands axes du nord (A13, A10, A71) vendredi et samedi entre 15h00 et 19h00, et dimanche de 15h00 à 20h00.

>> A lire aussi : Premiers tests en ville pour le bus «anti-bouchons» chinois
A7 et A8 à éviter vers la frontière italienne

Dans le sens des départs, Bison Futé appelle les conducteurs à éviter vendredi les autoroutes A7 et A8 entre Orange et la frontière italienne, l’A9 entre Orange et Narbonne, l’A61 entre Carcassonne et Narbonne de 15h00 à 20h00.

Samedi, il recommande de ne pas emprunter les grands axes de liaison du nord entre 10h00 et 18h00 et ceux du sud entre 10h00 et 20h00.

Dimanche, il conseille enfin d’éviter les autoroutes A7 et A8 entre Orange et l’Italie ainsi que l’autoroute A9 entre Orange et l’Espagne, entre 10h00 et 08h00.

Samedi 20 aout 2016 Prélèvement à la source: comment éviter les abus liés à l'"année blanche"?

Primes exceptionnelles, indemnités, plus-values... Pour éviter que les contribuables français ne profitent du passage au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu pour faire de l'optimisation fiscale, le gouvernement s'est engagé à mettre en place des garde-fous. Une tâche complexe, et juridiquement risquée.
Une révolution pour les contribuables, et un casse-tête pour l'administration. La réforme fiscale phare du quinquennat Hollande, prévue pour entrer en vigueur le 1er janvier 2018, a fait naître ces dernières semaines une série d'interrogations, chez les syndicats comme chez les agents du fisc.
En cause: l'année de transition avec le système actuel, parfois qualifiée d'"année blanche", qui pourrait s'accompagner d'effets d'aubaine mais aussi ouvrir la porte à des abus, en poussant les ménages à décaler dans le temps leurs revenus.
En 2017, les contribuables paieront en effet leur impôt sur les revenus de l'année précédente, soit 2016. Mais en 2018, les impôts seront prélevés sur ceux de l'année en cours...c'est-à-dire 2018. Les revenus courants de l'année 2017, du coup, ne seront pas imposés.
Dans ce contexte, "ceux qui en ont la possibilité auront tout intérêt soit à anticiper, soit à reculer la perception de certains revenus" (tels que les dividendes, plus-values, indemnités, recettes professionnelles aléatoires...) pour qu'elle tombe en 2017, explique à l'AFP Jean-Pierre Lieb, avocat fiscaliste chez EY.
Un agriculteur qui souhaiterait vendre un stock de blé, ainsi, ne bénéficiera ainsi pas du même traitement selon que la transaction sera réalisée le 30 décembre 2016 ou bien le 2 janvier 2017. "Dans un cas, il sera imposé, et dans l'autre il ne le sera pas", souligne M. Lieb.
"Pour l'Etat, il y a un risque réel de baisse des recettes fiscales", abonde Anne Guyot-Welke, secrétaire générale du principal syndicat des impôts, Solidaires Finances publiques, qui met en garde contre les possibles "effets pervers" du prélèvement à la source.
- "Usine à gaz"? -
Du côté de Bercy, on promet des mesures pour éviter ces stratégies d'optimisation. "Pour ceux et celles qui seraient tentés de concentrer leurs revenus sur l'année 2017, l'administration fiscale proposera des dispositifs dits anti-abus", a ainsi annoncé devant le Sénat le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert.
Plusieurs solutions s'offrent au gouvernement. Parmi elles: lister des catégories de revenus qui seront exceptionnellement imposés lors de l'année blanche; ou taxer de manière globale la fraction de revenus supérieure à la moyenne en cas d'écart de revenu important entre l'année blanche et les années précédentes.
"La très grande majorité des Français ne sera pas concernée par ces questions complexes. La majorité de ceux qui s'acquittent de l'impôt sur le revenu présentent des situations simples", insiste M. Eckert.
D'après Bercy, seule une partie des revenus exceptionnels, comme les primes et indemnités, pose problème. Les autres, comme les cessions de titres et les plus-values immobilières, ne sont pas concernés, étant imposés par d'autres moyens que l'impôt sur le revenu -- chez le notaire, par exemple, pour l'immobilier.
"Là où les plus grands risques sont identifiés, c'est sur les dirigeants d'entreprise. Mais il y aura des dispositifs spécifiques", assure le ministère, qui dit privilégier une approche "par nature de revenus", et "au cas par cas", à celle d'une taxation systématique des supérieurs à la moyenne.
Les revenus exceptionnels perçus en 2017, en effet, devront être signalés dans la déclaration d'impôt 2018. Sur cette base, "l'administration pourra poser des questions aux contribuables" et "apporter des corrections" au taux d'imposition appliqué, explique Bercy.
Signe que ces dispositifs "anti-abus" ne sont pas simples à finaliser? Le gouvernement, qui devait transmettre le projet de loi instaurant le prélèvement à la source aux parlementaires mi-juillet, ne prévoit désormais de le faire que fin août, au plus tôt.
"C'est révélateur des difficultés techniques que rencontre le gouvernement", souligne Jean-Pierre Lieb, qui pointe les risques juridiques encourus par la réforme en cas de saisine du Conseil constitutionnel: "tracer la frontière entre un revenu régulier et un revenu exceptionnel est particulièrement délicat".
"La solution retenue sera forcément complexe", déplore pour sa part Anne Guyot-Welke. Qui dit redouter, du fait de l'année blanche, la création d'une "usine à gaz".

AFP

Samedi 20 Aout 2016 En six mois, Twitter a suspendu 235 000 comptes faisant la promotion du terrorisme

Le réseau social américain Twitter a annoncé avoir suspendu 235 000 comptes sur les six derniers mois dans le cadre de sa lutte contre les publications faisant la promotion du terrorisme.
360 000 en un an

Ajouté aux suspensions déjà évoquées en février, quand Twitter avait donné un chiffre pour la première fois, cela porte le total des comptes à contenus terroristes suspendus depuis mi-2015 à 360 000.

Samedi 20 Aout 2016 Marseille : Il tente de voler le portefeuille d’une adolescente et s’attire les foudres de la foule

Il pensait sans doute s’en sortir sans grande difficulté en s’en prenant à une adolescente. Mais c’était sans compter sur le soutien de la foule pour la jeune victime. Mardi après-midi à la gare Saint-Charles à Marseille, un homme d’une trentaine d’années a voulu voler le portefeuille d’une jeune fille de 12 ans qui attendait son train avec sa mère, raconte La Provence.
Contraint de rendre son butin

La victime ne se laisse pas faire et alerte les voyageurs à proximité d’elle. Ces derniers ont alors empêché la fuite du voleur, le réprimandant en public dans le hall de la gare pour qu’il rende son bien à la jeune fille. Le trentenaire a ensuite pu être interpellé par les forces de l’ordre et a été placé en garde à vue.

Samedi 20 Aout 2016 Le corps de Hande Kader, jeune transgenre figure de la Gay Pride turque, retrouvé calciné

DRAME - Le corps de Hande Kader, une jeune transgenre de 22 ans, a été retrouvé brûlé près d’une route à Istanbul, le 8 août. Militante LGBT connue dans le pays, elle s’était opposée aux forces de l’ordre à plusieurs reprises pour faire valoir les droits de sa communauté. Une pétition en ligne a été lancée pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce drame
Le corps d’une jeune transgenre de 22 ans a été retrouvé calciné le 8 août au bord d’une route du quartier résidentiel de Zekeriyakoy, à Istanbul, en Turquie. Disparue depuis une semaine selon les signalements de ses proches et de l’association trans turque Pembe Hayatraconte, Hande Kader était militante LGBT et une figure emblématique de la Gay Pride.

Selon The Mirror, la jeune femme était prostituée et aurait été vue pour la dernière fois, en train de monter dans une voiture. Sa disparition a bouleversé une partie de la Turquie qui s’indigne que les médias traitent peu le sujet. Une pétition en ligne a été lancée pour demander à ce que la lumière soit faite sur sa disparition et un hashtag a été créé sur Twitter : #HandeKadereSesVer. Aujourd’hui, les internautes demandent à ce que "justice soit faite".


Trans woman #HandeKader was burned to death in Istanbul. Another day, another hate crime, no attempt from the gov't! pic.twitter.com/GsSdHI6Rzm
— Reha Aksoy (@rheosta) 17 août 2016

"L'héroïne de la Gay Pride"


Surnommée, "l'héroïne de la Gay Pride", Hande Kader s'était fait connaître lors des manifestations de juin 2015 qui contestaient l'interdiction de la 23ème édition de la Gay Pride, du président Recep Tayyip Erdogan. Les médias avaient alors diffusé des images d'elle s'opposant aux canons à eau des forces de l'ordre ou en larmes, affrontant des balles en caoutchouc.
Bien que les circonstances de sa mort ne soient pas encore connues, tout laisse à penser qu'il s'agit d'un meurtre, le deuxième depuis le début du mois. Disparu fin juillet dans le centre d'Istanbul, Muhammed Sankari, un jeune réfugié syrien homosexuel, a récemment été retrouvé décapité. Selon Le Parisien, son corps a été retrouvé à Yenikapi, un district d'Istanbul réputé "islamo-conservateur", dans un état méconnaissable.

Samedi 20 Aout 2016 Hautes-Alpes: Un enfant tombe d'une voiture qui circulait sur l'autoroute

Les circonstances de l’accident sont encore à déterminer. Jeudi matin, vers 9h30, un enfant âgé de 3 ans selon les premières informations du Dauphiné, est tombé d’une voiture qui circulait alors sur l’autoroute A51, entre Sisteron et Gap, au niveau de la commune de Lardier-et-Valença.

A en croire les premiers éléments, le garçonnet a réussi à s’extirper de la voiture de ses parents, originaires des Bouches-du-Rhône. L’enfant, souffrant de multiples fractures, a été transporté à l’hôpital de la ville en urgence absolue. Il a ensuite été héliporté au centre hospitalier de Grenoble.

Samedi 20 Aout 2016 Le festival des ours gronde en Roumanie

Des centaines d'ours qui se baladent en ville? L'image ne fait pas peur en Roumanie, où les rues de Comanesti (est) ont été envahies mercredi par des habitants vêtus de peaux d'ours pour célébrer une tradition ancienne.

Les groupes formés pour la plupart d'hommes mais comprenant aussi des femmes et des enfants ont défilé dans cette petite ville en dansant, chantant et grognant pour chasser les mauvais esprits de l'année qui s'achève.

«J'espère que j'aurai la force de continuer cette tradition qui m'a été léguée par mon père. C'est un rituel qui chasse les mauvais esprits de l'année qui s'achève et qui, j'espère, apportera de bonnes choses», dit à l'AFP l'un des «ours», Ionut Daniel Nicodim, un étudiant âgé de 24 ans.

Cette tradition a des racines préchrétiennes. Les précieuses fourrures, qui peuvent peser jusqu'à 50 kilos et incluent les pattes, les griffes et la tête de l'ours -le tout orné de glands rouges- se transmettent de génération en génération.

«Nous gardons les costumes à l'abri des rayons de soleil, des mites et d'autres facteurs qui pourraient les endommager», explique Ionut.

Les préparatifs pour le défilé commencent dès l'automne. Les meilleurs groupes de danseurs reçoivent des prix.

En Roumanie, pays qui abrite plus de la moitié de la population européenne d'ours bruns, cet animal symbolise la force et le courage.

«L'ours est un animal très puissant et même un enfant, quand il met la peau d'ours, sent une force extraordinaire (...), ça entre dans le sang et dans l'âme», assure Viorel Melinte, 45 ans.

Selon lui, ce rituel permet de «surmonter toute difficulté qui pourrait apparaître l'année qui commence, tout comme l'ours enlève tout obstacle» sur son chemin.

Tous les ans, entre la veille de Noël et le Nouvel An, les Roumains redonnent vie à des rituels divers, qui comportent souvent des costumes et des masques évoquant des animaux, tels des ours, des chevaux ou des chèvres. Ces rituels portent le nom générique de «colindat».

Reconnaissant sa valeur, l'Unesco a inscrit en 2013 le «colindat» sur sa liste du patrimoine culturel immatériel.

Samedi 20 Aout 2016 Fièvre aphteuse sur l’île Rodrigues : des centaines de bêtes tuées, les éleveurs désemparés

Une épidémie de fièvre aphteuse touche actuellement Rodrigues, une petite île rattachée à la République de Maurice, dans l’océan Indien. Près de 2000 bêtes ont déjà été tuées, afin d’éviter la propagation du virus. Les habitants s’inquiètent déjà des conséquences de l’épidémie sur l’économie locale, à commencer par les éleveurs, totalement désemparés.

C’est la première fois que l’île Rodrigues, où vivent 40 000 habitants, est touchée par la fièvre aphteuse. La mauvaise nouvelle a été annoncée par les autorités le 2 août, après avoir reçu les résultats de tests réalisés en juillet.

Cette maladie virale touche les bovins, les porcs, les chèvres et les moutons en particulier, mais très rarement les humains. Elle se manifeste par de la fièvre et des aphtes, mais les animaux n’en meurent généralement pas. En revanche, cette maladie est très contagieuse : elle se transmet par voie aérienne et à travers le sperme, l’urine, les matières fécales ou encore la salive.

Afin d’éviter la propagation de l’épidémie, les premières bêtes ont donc été tuées le 6 août. Une enquête a également été ouverte par le ministère de l’Agro-industrie de Maurice afin de déterminer son origine.
"Beaucoup d’éleveurs ont été choqués par la façon dont ont été tuées les premières bêtes"
Jack (pseudonyme)
Jack (pseudonyme)
Jack (pseudonyme) est un éleveur de chèvres et de moutons à Rodrigues.

En juillet, certains animaux ont commencé à avoir des problèmes, mais on ne savait pas encore ce qu’ils avaient. Par mesure de précaution, j’ai quand même enfermé mes bêtes, pour qu’elles ne restent pas à l’air libre, comme d’autres éleveurs.

Quand on a su qu’il s’agissait de la fièvre aphteuse, des policiers et des vétérinaires ont commencé à aller voir les éleveurs. Quand ils sont arrivés chez moi, ils m’ont dit qu’il y avait deux bêtes infectées dans la zone et qu’il fallait donc tuer mes animaux. J’ai refusé puisqu’ils n’étaient pas malades. Ils m’ont alors dit que je risquais six mois de prison si je m’y opposais, et que je pouvais être indemnisé pour chaque animal tué. Mais je n’ai pas cédé, alors que d’autres éleveurs ont craqué sous la pression.

Les premières bêtes ont été égorgées avec des couteaux de bouchers, et certaines ont même été laissées sur place en train d’agoniser. [Deux habitants contactés par France 24 ont indiqué que les policiers avaient empêché les gens de photographier ces scènes, NDLR.] Ça a choqué beaucoup d’éleveurs, qui ont protesté.
Selon l'habitant ayant pris cette photo, ce caméraman de la chaîne de télévision mauricienne MBC a été empêché de filmer par la police.


Il a fallu attendre quelques jours pour que le bétail soit tué par balles, par des éléments de la Special Mobile Force [une unité paramilitaire, NDLR], venus exprès de l’île Maurice.

"Je ne vais plus pouvoir exporter mes bêtes pendant trois ans"

Pour l’instant, mes bêtes ne présentent toujours aucun signe de la maladie. Mais je m’inquiète car elles ne pourront plus être exportées durant trois ans, alors que c’est comme ça que je gagne ma vie.

Par ailleurs, comme elles restent enfermées, elles ne peuvent plus brouter dehors. Le problème, c’est que je n’ai pas le droit de leur amener de l’herbe – car elle pourrait être infectée – donc je les nourris avec des farines animales. Mais ça coûte très cher, donc on aimerait que leur prix diminue.

Autre problème, les indemnités versées pour chaque animal abattu sont bien trop faibles : environ 4000 roupies pour une chèvre ou un mouton [soit 101 euros, NDLR], 35 000 roupies pour un taureau [soit 884 euros, NDLR], etc. À Maurice, où des bêtes ont également été tuées – celles importées de Rodrigues – ces sommes sont bien plus élevées…

"Si les éleveurs sont touchés, d’autres professions le seront également comme les bouchers et les commerçants"
Marie-Georgette Fongkive-Flore est l’attachée de presse de l’Assemblée régionale de Rodrigues (depuis 2002, l’île est autonome par rapport au gouvernement central de Maurice).

On a détecté 598 animaux malades – un chiffre datant du 14 août – et 158 fermes infectées : presque toute l’île est touchée.

Depuis le 6 août, 1903 bêtes ont été tuées – cabris, moutons, bœufs et porcs – sur un total de 56 000 têtes. Elles ont d’abord été égorgées, car on n’avait pas de quoi les tuer par balles ou les euthanasier. Donc on a fait avec les moyens du bord pour contenir l’épidémie, même si on sait que ça a pu en choquer certains. Des policiers et des vétérinaires ont d’ailleurs été chassés de certaines fermes à leur arrivée. Et pourtant, le fait qu’ils exigent de tuer les bêtes malades est couvert par l’Animal Disease Act de 1925.

Concernant les indemnités versées aux éleveurs, leur montant sera finalement aligné sur Maurice. On dispose de 35 millions de roupies pour cela [soit 883 932 euros, NDLR]. Par contre, on n’a pas encore étudié la question des farines animales. Pour l’instant, on conseille simplement aux éleveurs d’aller couper de l’herbe dans les endroits non affectés pour nourrir leurs bêtes.

On avait commandé 10 000 vaccins, mais on a dû les renvoyer car ils ne correspondaient pas à la souche du virus circulant à Rodrigues a priori. Du coup, d’autres tests sont actuellement réalisés pour la déterminer. Quand on obtiendra les résultats, on commandera sûrement de nouveaux vaccins.
ATTENTION, CERTAINES IMAGES PEUVENT CHOQUER.



Cette épidémie va avoir un impact considérable sur l’île : presque toutes les familles possèdent quelques bêtes – qui leur permettent de gagner un peu d’argent – et l’élevage représente une part importante de notre économie. Or, si les éleveurs sont touchés, d’autres professions peuvent en subir les conséquences, comme les bouchers et les commerçants. Il est donc envisagé de lancer un plan d’aide pour relancer l’élevage.

Samedi 20 Aout 2016 "On ne s'attendait pas à ce que Boko Haram arrive un jour dans notre village"

Depuis trois ans, des milliers de Tchadiens fuient leur village pour échapper aux attaques de la secte Boko Haram. Réfugiés dans des camps de fortune, des déplacés tentent de trouver des moyens de subsistance. Reportage.

La région de Bol, dans l’ouest du Tchad, est composée de centaines d’îlots et autant de villages de pêcheurs. C’est aussi sur ces terres que les Tchadiens persécutés par des membres de Boko Haram ont échoué, à la hâte.

Sous son voile aux couleurs chatoyantes, Bintou se souvient d’être arrivée dans le village vers deux heures du matin. "Le jour où ils ont attaqué, j'étais malade, couchée. Une voisine m'a aidé à fuir. Nous sommes allées au lac, nous avons trouvé une pirogue, on a traversé. Ensuite, nous avons pris un chameau et sommes arrivées à Medi, un village qui se trouve à 17 km d'ici Je suis là depuis un an et je ne peux pas travailler", regrette la vieille femme.

"Une nuit, ils sont venus, nous ont tiré dessus"

Une histoire comme il en existe beaucoup d’autres dans le camp de déplacés. "On ne s'attendait pas à ce que Boko Haram arrive un jour dans notre village, raconte de son côté Mohamat, un jeune homme à l’ombre d’un abris de fortune en bambou. Il y a des gens qui disaient que ça allait arriver mais nous, on n'y croyait pas. Pourtant une nuit, ils sont venus, nous ont tiré dessus, ils ont tout détruit et on est partis." Depuis, le jeune homme robuste sert de main d'œuvre dans la région. Il laboure les champs des locaux et recoit un peu d'argent en contrepartie. "Cela nous permet d'acheter à manger".

De nombreuses familles ne veulent plus revenir chez elles car elles redoutent de nouvelles attaques. Les associations présentes sur place tentent de trouver des solutions pour leur permettre de redevenir autonomes. "Une première partie de notre travail a consisté à les aider en moyen de survie, explique Olivier Brouant, chef du bureau de mission humanitaire européenne Echo. Maintant, on se concentre sur leur moyen d'existence : donc les faire accéder à des semences, à des activités agricoles ou un retour à des activités traditionnelles. Mais c'est difficile pour des questions logistiques, des raisons climatiques et aussi des raisons financières."

Selon l'ONU près de trois millions de personnes ont du fuir leur village dans le bassin du lac tchad. Et quelque neuf millions nécessitent une assistance humanitaire.

Samedi 13 Aout 2016 5 façons efficaces pour vous débarrasser de l’énergie négative de votre vie



Comme quelque chose qui coule petit à petit , l’énergie négative peut s’insinuer dans tous les aspects de votre vie, détruisant rêves et motivation, sabotant l’amour-propre et l’estime de soi. Voici 5 manières simples pour se débarrasser de la négativité et avoir une vie meilleure.


1. Faire de la Pleine Conscience une pratique habituelle

Une fois que vous avez compris ce qui arrive, vous pouvez le changer, même si c’est compliqué. Endosser la responsabilité de contribuer à cette dynamique, plutôt que d’en être victime, est une très bonne façon de commencer à nettoyer votre vie.
2. Ignorer vos véritables ennemis

Raisonner les personnes haineuses, c’est très souvent une perte de temps et d’énergie.
3. Vous débarrasser de l’énergie négative:
Purger votre vie

Il peut être primordial d’établir une certaine distance, surtout , avec les personnes négatives. Il n’y a pas de bonnes manières de le faire, mais cherchez autant de conseils et de soutien que nécessaire.
4. Créez-vous un espace sacré

Il est également nécessaire de créer un espace sacré, un cercle vertueux, pour permettre à tout ce qu’il y a de précieux dans votre vie de prospérer. Vos vibrations positives se répandent et invitent les gens autour de vous à s’y abreuver.
5. Édifier votre propre énergie rayonnante

Lorsque vous êtes plus fort, vous devenez plus résistant. Les bains de sel d’Epsom et de bicarbonate de soude (1 tasse de chaque) sont une excellente source de détente et de rajeunissement. Nettoyez votre maison, mangez plus de fruits et légumes, imprégnez-vous de plus de soleil. Plongez -vous plus profondément dans l’amour de soi.
Vous savez que vous avez réussi votre désintoxication de l’énergie négative quand votre vie est plus lumineuse, votre maison plus organisée, vous êtes plus heureux, plus énergique et vous dormez mieux.

samedi 13 aout 2016 Le lourd secret des salades prélavées en sachet

Sous leurs airs bien pratiques, les salades en sachet, déjà rincées pour consommation immédiate, pourraient être une véritable catastrophe tant pour l’environnement que pour le consommateur. En plus de peser sur le porte-monnaie des ménages bien plus qu’une fraîche, la préparation de ces salades emballées pose quelques problèmes tant écologiques que sanitaires. Une étude UFC-Que Choisir revient sur ce produit apprécié des amateurs de verdure et surtout de gain de temps.



Un processus de production pas vraiment éco-friendly

Les salades en sachets présentent un atout évident pour le consommateur pressé, qui ne souhaite pas perdre de son temps en devant rincer, trier et égoutter lui-même sa salade. Chaque année, les Français en consommeraient même plus de 73 000 tonnes. Cependant, contrairement à ce qu’on imagine, le rinçage industriel reçu par ces salades n’a rien à voir avec celui que vous pourriez lui réserver dans votre cuisine à l’aide de votre bon vieil évier et de votre essoreuse. Non. Pour rincer un kilogramme de salade, l’industrie utilise entre 20 à 30 litres d’eau. Mais ce n’est pas tout. Pour éviter tout risque de contamination et de prolifération de germes et de bactéries (et surtout prolonger les dates de consommation), les salades sont également rincées à l’aide d’une solution chlorée, de type eau de javel.

Si les acteurs de l’industrie agro-alimentaire affirment que ce rinçage est sans danger pour le consommateur, il est cependant avéré que le contact de l’eau chlorée avec la terre présente sur les feuilles de salades engendre l’apparition de composés au potentiel cancérogène, les trihalométhanes. Disséminés dans les eaux usées, ils questionnent sur leur impact sur l’homme. Ces résidus de chlore peuvent aussi se retrouver directement sur la salade si celle-ci n’est pas assez bien rincée après lavage. Certains organismes recommandent même de rincer une seconde fois une salade en sachet
Adieu vitamines, bonjour pesticides

Testées par l’association UFC Que Choisir, 28 salades de différentes marques ont été évaluées en termes de qualité microbiologique, pesticides, nitrates, résidus de chlore et défauts divers. Au total, 24 salades recèlent des traces de chlorates, soit la presque totalité. Un chiffre qui questionne. Autres substances testées sur les salades, les nitrates, ainsi que les pesticides. Concernant ces derniers, un seul produit, une salade cultivée de manière biologique, se démarque des autres par leur absence totale. Le chlore, en effet, ne permet pas d’éliminer ces substances nocives, il élimine seulement de potentielles bactéries.

Autre problème présenté par les rinçages au chlore, et par le conditionnement sous atmosphère de la salade dans son emballage : la perte en vitamines. Auteure de « Not on the label », Felicity Lawrence dénonçait déjà en 2008 les idées reçues sur la salade en sachet et révélait leur véritable contenu. Citant une étude réalisée par le « British Journal of Nutrition » en 2003, elle affirme que l’emballage sous atmosphère protectrice, utilisé pour permettre à la salade de rester « fraîche » plus longtemps, engendre la destruction de certaines vitamines telles que la vitamine C et la vitamine E, mais aussi de certains antioxydants naturellement présents dans la salade. Alors pourquoi consommer de la salade si celle-ci se voit privée de son intérêt nutritionnel ?

De quoi y réfléchir à deux fois la prochaine fois que l’on hésitera au rayon légume pour gagner deux minutes…

Samedi 13 Aout 2016 Google développe un bracelet contre le cancer et diverses maladies

SANTÉ CONNECTÉE - Le géant américain veut mettre au point un accessoire capable de détruire les cellules cancéreuses.

Google n'est pas seulement le premier moteur de recherche en ligne au monde ou encore le leader des interfaces mobiles avec Android. Le géant américain planche aussi, dans un labo secret situé en Californie, sur des programmes futuristes tous azimuts. Dernier projet en date : la fabrication d'un bracelet connecté capable de détruire les cellules cancéreuses. Un projet qui relève pratiquement de la science-fiction et dont l'issue reste encore très hypothétique. Explications.

Comment ça marche ? Ce dispositif, pour l'instant baptisé "Nanoparticle Phoresis", serait capable de cibler, de marquer et de détruire les cellules cancéreuses du système sanguin, avance la description du brevet technologique déposé par Google. Il ne s'agit encore que d'un projet et plusieurs pistes sont encore envisagées pour lui permettre d'aboutir : les radiofréquences, les champs magnétiques, les pulsations acoustiques ou encore les ondes infrarouges. "L'énergie est générée par l'appareil connecté qui est capable de la diriger vers la système vasculaire du porteur de l'appareil", détaille Google. Ainsi, le système mis en place permettrait de "diminuer la propagation du cancer".

Google, adepte du "transhumanisme". Ce n'est pas la première fois que Google tente de repousser les limites du corps humain via la technologie. Larry Page, cofondateur du géant californien, est d'ailleurs un adepte du "transhumanisme", un mouvement intellectuel international qui pense que la technologie peut améliorer les capacités physiques et mentales des êtres humains. Fin 2014, Google dévoilait un projet visant à créer de minuscules nanoparticules magnétiques capables de détecter le cancer et d'autres maladies humaines. L'étape suivante, le bracelet qui détruit ces cellules cancéreuse, s'inscrit donc dans ce vaste projet.

Pourquoi ce n'est pas pour tout de suite. Tout le monde ne montre pas un enthousiasme débordant sur ce projet. Ainsi, le docteur Roland Moreau, inspecteur général des Affaires sociales, estimait sur le portail Atlantico.fr que "ce projet relev(ait) à la fois du gadget et de la science-fiction. Comme la plupart des projets médicaux de Google X". Pour le moment, Google a déposé un brevet technologique auprès de la commission américaine dédiée à ce types de projets. Comme bon nombre de marques technologiques, le géant américain en dépose des milliers chaque année et seule une poignée voient réellement le jour. Le bracelet anti-cancer de Google, s'il se concrétise ne devrait donc pas être lancé

Samedi 13 Aout 2016 ProjectSauron, le logiciel-espion d’Etat dissimulé depuis cinq ans

Il vient d’être découvert et n’est pas nouveau, il sévirait même depuis 5 ans déjà: le projet Sauron, en référence à « l’oeil qui voit tout » dans le seigneur des anneaux. Suivant les deux société ayant découvert ce malware, Kapersky et Symantec, le logiciel-espion est très complexe et impliquerait un état, sans pour autant que soit cité exactement le-dit état, mais je pense que l’on peut émettre des hypothèses sans trop se tromper…

C’est un logiciel malveillant très sophistiqué qu’ont détecté les entreprises de sécurité informatique Symantec et Kaspersky. Dans des rapports publiés respectivement dimanche 7 et lundi 8 août, elles font chacune de leur côté état d’une découverte hors du commun : celle d’un logiciel-espion présent dans des systèmes informatiques sensibles d’une trentaine d’institutions dans plusieurs pays du monde, depuis au moins cinq ans.


Des institutions gouvernementales, scientifiques, militaires, télécoms et financières ont été touchées, dans des pays comme la Belgique, la Russie, l’Iran, la Chine, le Rwanda ou encore la Suède. « Mais nous sommes certains que ce n’est que le sommet de l’iceberg », soulignent les chercheurs de Kaspersky dans leur rapport.

L’entreprise explique l’avoir détecté en septembre dernier dans « un réseau appartenant à une institution publique », après avoir été contactée pour enquêter sur des anomalies. Ce logiciel, actif depuis au moins 2011, installe une porte dérobée sur les machines concernées et permet ainsi aux pirates d’espionner leur activité, mais aussi de voler des fichiers, des mots de passe et des clés de chiffrement. Kaspersky le nomme « ProjectSauron », car ses lignes de code contiennent des références à Sauron, l’antagoniste principal du Seigneur des anneaux, qui apparaît sous la forme d’un œil gigantesque capable de tout voir. Symantec, de son côté, l’appelle « Remsec ».

« Implication d’un Etat »

S’il a pu passer inaperçu aussi longtemps, c’est que ce « malware », dissimulé dans des fichiers à l’apparence banale, est conçu de façon très différente des autres logiciels de ce type. « Les pirates ont clairement compris que nous, les chercheurs en sécurité informatique, sommes toujours à la recherche de comportements répétitifs, indique Kaspersky. Supprimez-les et l’opération sera bien plus difficile à découvrir. » Les créateurs de ce logiciel ont en fait « personnalisé son infrastructure pour chaque cible », ce qui fait que les traces et les indices laissés par ProjectSauron diffèrent d’un système à l’autre.

Kaspersky explique également que ce logiciel est capable de dérober des informations sur des ordinateurs non connectés à Internet – ceux qui contiennent généralement les informations les plus sensibles – grâce à une clé USB infectée, permettant d’aspirer des données discrètement.

Qui est à l’origine de ce malware ? Pour Kaspersky, cela ne fait aucun doute :

« Le coût, la complexité, la persistance et l’objectif de l’opération, à savoir voler des données confidentielles et secrètes d’institutions publiques sensibles, suggère l’implication ou le soutien d’un Etat. »

Même analyse du côté de Symantec, qui estime que « ses cibles ont été principalement des organisations ou des invidus qui pourraient intéresser des services de renseigement ». Aucune des deux entreprises ne se risque toutefois à suggérer de quel Etat il pourrait s’agir.

Samedi 13 Aout 2016 Pesticides : le rapport embarrassant de l’Anses si peu médiatisé

Le 25 juillet dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), a publié un rapport sur lequel ses experts ont travaillé pendant près de cinq ans. Censé paraître en juin, sa publication a été retardée, laissant croire aux associations de protection de l’environnement à l’étouffement du rapport. Aujourd’hui disponible, mais peu médiatisé, le rapport pointe du doigt les risques importants liés aux pesticides pour l’environnement, mais aussi pour les travailleurs, et préconise une diminution de l’utilisation de ceux-ci. Certains se questionnent : pourquoi le rapport n’a-t-il pas fait l’objet d’une conférence de presse ?



Un million de travailleurs concernés en France

Malgré une économie de plus en plus orientée vers le tertiaire, la France reste un pays au potentiel agricole majeur. Sur les 55 millions d’hectares du territoire français, ce sont plus de la moitié qui sont utilisés pour les activités agricoles, soit 28 millions. Le nombre de travailleurs en lien avec l ‘agriculture est aussi encore relativement important. En 2010, c’était plus d’un million de personnes qui avaient une activité régulière en agriculture. Ajoutez à cela plusieurs centaines de milliers de travailleurs non permanents et plusieurs dizaines de milliers de stagiaires et vous obtenez le nombre de personnes directement concernées par l’exposition aux pesticides.

Face à ce constat, l’Anses s’est donnée pour mission de mesurer les conséquences de l’utilisation des pesticides sur les agriculteurs français. L’idée était notamment d’aborder le problème en termes de sécurité et de santé au travail. Ainsi, l’agence a épluché les publications scientifiques relatives aux dangers des pesticides pour la santé, cherchant un éventuel lien entre le développement de certaines pathologies chez les travailleurs agricoles et l’utilisation de ces produits chimiques. Et ils semblent avoir trouvé. De nombreuses études épidémiologiques mettraient en évidence un lien entre les expositions aux pesticides et le développement de certaines maladies, notamment certains cancers.

Revoir le reportage « Insecticide mon amour »



Le constat : entre opacité des données et lacunes de prévention

Dans la rédaction de son rapport, il semble que l’Anses se soit heurtée à la pénurie de données sur le sujet. En effet, l’agence déplore un « manque de données relatives aux expositions aux pesticides des personnes travaillant dans l’agriculture ». Il semblerait donc que la littérature scientifique ne se soit que très peu intéressée aux risques d’exposition encourus par les agriculteurs français, en dépit de l’importance du secteur. Les plans nationaux, ainsi que l’expertise collective de l’Inserm sur les effets sur la santé des pesticides, ne donneraient que peu d’informations sur l’état de santé des travailleurs agricoles français. Cette expertise, publiée en 2013, révélait déjà une possible corrélation entre utilisation des pesticides et développement de certains cancers, maladies dégénératives ou problèmes dans le développement du fœtus.

Le rapport dénonce également les politiques en termes d’information et de protection des travailleurs. L’action de prévention répondrait davantage d’un effort individuel de la part des agriculteurs, émanant des quelques recommandations de l’état, que d’une véritable politique collective de santé. En d’autres termes, chacun fait ce qu’il veut, en dépit des externalités impactant la collectivité. En outre, l’agence considère que les moyens mis en place pour la constitution d’un conseil de prévention indépendant sont insuffisants, et que la lisibilité des réglementations applicables gagnerait à être améliorée.
Réduire l’utilisation des pesticides : une solution privilégiée

Face aux constats tirés de leurs recherches, et à la difficulté d’une harmonisation immédiate des façons de mesurer les risques et de les endiguer, l’Anses recommande une diminution de l’utilisation des pesticides en milieu agricole. Citant le code du travail, le rapport rappelle que « [son objectif] est d’éviter les risques, en particulier par la suppression des dangers exposant des travailleurs. » et va plus loin : « Dans ce cadre, la diminution du recours aux pesticides constitue un objectif en soi, visant à la réduction de l’exposition à ces substances des personnes travaillant dans l’agriculture. »

D’un point de vue théorique et pratique, l’Anses recommande également une poursuite des études réalisées sur les dangers des pesticides sur la santé, ainsi qu’une harmonisation des méthodes de mesures de ces risques au niveau européen. Concernant les équipements de protection, l’agence prescrit la poursuite des recherches associées à leur efficacité, et propose également de recourir à la formation des utilisateurs de pesticides sur leurs dangers et sécurité d’utilisation. La nécessité de perpétuer les recherches sur les problèmes de santé en lien avec l’utilisation de ces produits chimiques s’avère centrale selon recommandations de l’agence. Des recherches qui devront pouvoir être faites dans un cadre neutre de toute influence, et qui prendront certainement encore quelques années à donner des résultats assez pertinents. Mais l’urgence écologique nous offre-t-elle vraiment le luxe d’attendre ?

Samedi 13 Aout 2016 Fièvre jaune (même moustique que Zika) : risque de crise mondiale ?

L'épidémie de fièvre jaune, qui sévit en Angola et en République démocratique du Congo, et qui est déjà exportée en Chine, risque de se propager davantage pour devenir une « crise mondiale », a estimé, le 19 mai 2016, la Fédération internationale de la Croix-Rouge(FICR).

La fièvre jaune, transmise par le moustique Aedes aegypti, vecteur de nombreux virus comme le Zika ou la dengue, est une maladie hémorragique sans traitement spécifique. Près de la moitié des personnes gravement atteintes qui ne sont pas traitées en meurent. La vaccination est la principale mesure préventive contre la maladie.

« "Les stocks limités de vaccins, les systèmes inadéquats de surveillance des maladies, la mauvaise hygiène et les interactions transfrontalières économiques et sociales quotidiennes risquent de transformer une crise nationale en crise mondiale" », estime la FICR dans un communiqué.

« "Les voyageurs non vaccinés risquent de transformer cette épidémie en une crise régionale ou internationale si nous n'agissons pas rapidement pour protéger les populations vulnérables et n'aidons pas les communautés à réduire leurs risques d'infection" », a déclaré Julie Lyn Hall, directrice du département de la Santé de la Fédération.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déterminé, le 19 mai, que l'épidémie est « grave », mais ne constitue pas une « urgence de santé publique de portée internationale » comme Ebola ou Zika. Elle recommande que « "tous les voyageurs se rendant en Angola et en RD Congo soient vaccinés" ». Elle estime que les doses actuelles de vaccin, qui devraient avoisiner les 7 millions à la fin mai, « devraient être suffisantes pour stopper la transmission que nous connaissons actuellement ». 17 à 18 millions de doses devraient être produites d’ici août.

Samedi 13 Aout 2016 Lyrica : détournement à des fins récréatives (ANSM)

Dans un « point d'information », daté du 30 juin 2016, l'Agence française du médicament (ANSM) met en garde contre les « "risques d’abus, de mésusage et de pharmacodépendance liés à l’utilisation de la prégabaline (Lyrica et génériques)" ».

« "La prégabaline (Lyrica et génériques) est indiquée dans le traitement de l’épilepsie partielle et des troubles anxieux généralisés. La spécialité Lyrica est également autorisée dans la prise en charge des douleurs neuropathiques." » (Au Canada (2009) et aux État-Unis (2007), elle est aussi autorisée pour le traitement de lafibromyalgie.)



« "Ces médicaments font l’objet d’une utilisation abusive à des fins récréatives" », rapporte l'ANSM.

« "Dans ce contexte, l’ANSM souhaite rappeler aux prescripteurs les précautions devant être prises chez les patients qui présentent des antécédents de toxicomanie. Les signes de mésusage, d’abus ou de dépendance à la prégabaline, tels que le développement d’une tolérance, l’augmentation des doses et un comportement de recherche du médicament doivent être surveillés chez ces patients." »

Psychomédia avec source : ANSM.

Samedi 6 aout 2016 Le pourpier Le pourpier est une verdure très tendre et pleine d'omega-3

Valeur nutritive du pourpier
Le pourpier est une des rares verdures à produire de l'omega-3 dans le tissu de ses feuilles, qui sont étonnamment grasses. Le pourpier est aussi riche en vitamine E et en minéraux. Étant donné que le pourpier contient de l'acide oxalique comme l'épinard et le chénopode, il s'agit d'une verdure à ajouter de temps à autre aux repas moins qu'une verdure de tous les jours.

Nutriment ¹ Unité Quantité par 100g Pourcentage de
l'apport quotidien

Énergie Cal 16.00 -
Eau g 93.92 -
Protéine g 1.30 2%
Gras
Total ² g 0.85 -
Omega 3 ² g 0.41 26%
Omega 6 ² g 0.09 1%
Omega 9 ² g 0.04 -
Gras saturés ² g 0.12 -
Minéraux
Calcium mg 65.00 7%
Cuivre µg 113.00 13%
Fer mg 1.99 11%
Magnésium mg 68.00 17%
Manganèse mg 0.30 13%
Phosphore mg 44.00 6%
Potassium mg 494.00 11%
Sélénium µg 0.90 2%
Sodium mg 45.00 3%
Zinc mg 0.17 2%
Vitamines
Vitamine A µg_RAE 66.00 7%
Vitamine B1 mg 0.05 4%
Vitamine B2 mg 0.11 8%
Vitamine B3 mg 0.48 3%
Vitamine B5 mg 0.04 1%
Vitamine B6 mg 0.07 5%
Vitamine B9 µg_DFE 12.00 3%
Vitamine B12 µg 0.00 0%
Vitamine C mg 21.00 28%
Vitamine D µg 0.00 0%
Vitamine E ² mg 12.20 81%
Autres
Acide oxalique
Oxalates ³ g 1.29

Le pourpier contient 65% de protéines complètes
Acides aminés essentiels¹ mg/g de protéine PDCAAS

Histidine 15 85%
Isoleucine 36 100%
Leucine 62 100%
Lysine 44 86%
Methionine + Cystine 16 65%
Phenylalanine + Tyrosine 55 100%
Threonine 34 100%
Tryptophane 11 100%
Valine 48 100%

Le pourpier est un aliment très alcalinisant
Indice PRAL : -10.72


Cuisiner le pourpier
Le pourpier est une verdure très tendre et muscilagineuse. Il faut croquer une feuille pour constater par soi-même cette texture hors du commun! Grâce à cette propriété, le pourpier est sans conteste une verdure de choix pour rendre un smoothie parfaitement doux et crémeux.

Étant donné que la tige et les feuilles du pourpier ont une texture différente, il est généralement plus agréable de les couper en morceaux lorsqu'on veut la déguster en salade. Ou encore, ne garder que les feuilles, ce qui est plus productif avec le grand pourpier de culture qu'avec le petit pourpier sauvage. Le pourpier a un goût légèrement acidulé et une texture très adoucissante. C'est le genre de verdure nutritive et rafraîchissante qui s'accompagne de n'importe quelle autre saveur et qu'on peut manger en très grandes quantités sans s'en lasser.
Cultiver le pourpier
Il n'est pas rare qu'une petite espèce de pourpier sauvage pousse spontanément dans les jardins. Elle est alors considérée comme une mauvaise herbe, alors qu'en réalité, cette variété est aussi délicieuse que le pourpier de culture. À la seule différence, c'est qu'elle longe le sol plutôt que de pousser en hauteur et elle est plus petite. De fait, elle n'est pas gênante et il est très intéressant de la laisser pousser afin de la récolter durant le désherbage.

Le pourpier demande un sol sablonneux et beaucoup de soleil pour pousser avec vigueur. Les germinations sont fragiles au tout début mais se renforcissent ensuite pour donner des plants beaucoup mieux enracinés. Si on laisse le pourpier faire sa timide floraison, il se resèmera par milliers dans le jardin d'année en année. Il est même utile d'en arracher la majorité avant qu'ils ne puissent fleurir, car le pourpier devient rachitique s'il y en a trop dans le même espace.
Conserver le pourpier
Il est à noter que le pourpier est une plante qui se congèle très bien. Elle est donc un excellent candidat afin d'avoir des réserves de verdures sauvages durant l'hiver pour les smoothies verts. Par un heureux hasard, le pourpier est de ces verdures au goût très doux dont on ne se lasse pas! On peut donc en congeler de grandes quantités en provisions.

Samedi 6 Aout 2016 Coupe et abattage dans le Var

Les forêts, de par leur importance et leur rôle au niveau écologique, économique et social, doivent être protégées. Aussi, le législateur a élaboré une législation et une réglementation appropriées, contenues en particulier dans le code forestier et le code de l’urbanisme, qui concernent certaines parcelles boisées ou à destination forestière.
Les opérations concernées sont : l’exploitation forestière, des coupes ponctuelles (intervention
paysagère, protection incendie, suppression de sujets malades ou dangereux) . En aucun cas la coupe ne doit avoir pour conséquence de supprimer immédiatement ou à terme, la vocation forestière, sinon il s’agit d’un défrichement qui relève d’une autre réglementation.

Pour savoir si votre projet de coupe d’arbres est soumis ou non à une autorisation préalable (au
titre du code forestier ou du code de l’urbanisme), déterminer ci-après votre situation :


Tableau de synthèse de la règlementation des coupes de bois dans le Var (format pdf - 956.4 ko) mise à jour du 2014 03 24


Documents associés :

>
demande d’autorisation administrative de coupe - 2.1 Mo - 10/07/2014
cerfa 12530-02
>
Récépissé de depôt d’une déclaration préalable - 875.4 ko - 03/03/2014
cerfa 13404-03
>
memento réglementation des coupes forestières dans le Var - 2.2 Mo - 10/07/2014
>
synthese reglementation coupes var 24 03 2014 - 95.5 ko - 17/02/2015

Samedi 6 Aout 2016 Les symptômes d’une carence en magnésium


Le magnésium est indispensable à la production d'énergie, c'est pourquoi une carence affecte tous les systèmes du corps. Parmi d'autres maux, cette carence en ce minéral peut aboutir à un diabète.


C’est un problème rarement diagnostiqué car il n’apparaît pas dans les analyses de sang ; en effet, seul 1% du magnésium absorbé se retrouve dans le flux sanguin. De plus, la plupart des médecins ne sollicitent même pas le taux de magnésium lors d’un bilan : il n’est donc pas facile de savoir s’il existe une carence en magnésium !

On dit que bon nombre de gens vivant dans les pays industrialisés, comme les États-Unis ou la France, souffrent d’un manque de magnésium, mais peu d’entre eux le savent. Il convient de savoir que cette carence peut entraîner beaucoup de maladies !
Une carence en magnésium : ce qu’il convient de savoir

Le magnésium est l’un des éléments les plus importants que l’on retrouve dans l’organisme après l’eau, l’oxygène et les aliments de base. Il est essentiel à notre développement, et même plus que le calcium, le sodium ou le potassium, car l’une de ses fonctions est de réguler ces trois derniers.


L’un des symptômes les plus habituels d’une carence en magnésium se manifeste par une soif très intense, que même de grandes quantités d’eau ou d’autres liquides ne peuvent étancher. Ceci survient lorsque l’organisme ne reçoit pas les nutriments nécessaires par l’alimentation et qu’il manifeste ce manque en demandant à être hydraté.
Une carence en magnésium peut altérer les cycles du sommeil, faire augmenter lestress ou réduire la performance sportive d’un individu ; elle a surtout un impact négatif sur sa qualité de vie. Les premiers symptômes sont très subtils et quasiment imperceptibles, et vont donner lieu au fur et à mesure à des manifestations plus gênantes comme des crampes dans les jambes, des douleurs aux pieds ou des tics dans les muscles, sans même avoir fait de sport.

Lorsque le cas s’aggrave, il occasionne des symptômes tels qu’un engourdissement des membres, des convulsions, des fourmillement fréquents, et dans les cas les plus sévères, des spasmes coronariens, un dédoublement de la personnalité et de l’arythmie.


Car un manque de magnésium peut affecter tous les organes du corps, et en particulier les muscles ; voilà pourquoi il provoque d’intenses douleurs ou de fortes tensions musculaires, des crampes et des spasmes. Des troubles peuvent se manifester au niveau de l’articulation de la mâchoire, ainsi que des maux de têteou une oppression qui empêche de respirer profondément.
Les muscles se contractent, ce qui provoque une constipation, des crampes lors des règles, des spasmes à la miction, de la difficulté à avaler, des noeuds dans la gorge, de la photophobie, une grande sensibilité au bruit, une altération du système nerveux, de l’insomnie, de l’anxiété, des crises de panique, de l’hyperactivité, de l’agoraphobie, de l’irritation prémenstruelle, une sensation de fourmillement ou d’engourdissement ou une instabilité émotionnelle.

En ce qui concerne le système cardiovasculaire, un manque de ce minéral peut entraîner de l’arythmie, des palpitations, une angine de poitrine, des spasmes artériels, de l’hypertension et un prolapsus de la valve mitrale.
Pourquoi le magnésium est-il aussi important ?

Tout simplement parce que l’organisme en a besoin pour réaliser toutes ses fonctions et parce que les cellules vivent grâce au magnésium ; il est essentiel au bon fonctionnement des enzymes, à la synthèse des protéines, des hydrates de carbone et des graisses. Il est également d’une importance vitale pour la production d’énergie : voilà pourquoi tous les systèmes du corps sont affectés lorsqu’il manque. La consommation d’une eau contenant une grande quantité de magnésium peut prévenir cette carence.

Il est intéressant de savoir qu’un manque de ce minéral peut entraîner du diabète. Selon plusieurs études, les patients qui avaient souffert d’une carence en magnésium avaient eu ensuite une plus grande propension à souffrir des problèmes liés à la production du sucre dans le sang.
Comment consommer une plus grande quantité de magnésium ?

La dose journalière recommandée de magnésium est de 300 milligrammes pour leshommes et de 280 mg pour les femmes. Les femmes enceintes doivent en consommer 350 mg. Le magnésium se trouve principalement dans les fruits secs (les amandes, les noix, les noix de cajou) et dans les légumineuses (comme les petits pois).
Unmute





Un régime alimentaire riche en magnésium, applicable sur une journée, pourrait être le suivant :

Au petit-déjeuner : du thé avec du lait écrémé et deux tartines de pain aux céréales.
Au milieu de la matinée : 10 noix ou 10 amandes.
Au déjeuner : une tasse d’épinards crus, 120 grammes de thon nature et une tasse de riz complet bouilli. Au dessert, un flan light et deux noix en petits morceaux.
Au goûter : un yaourt aux céréales écrémé et une pomme.
Au milieu de l’après-midi : deux galettes de riz ou d’avoine accompagnées d’une poignée de raisins secs.
Au dîner : un blanc de poulet, un pudding de bettes et une salade de tomate et concombre. Au dessert, une demi-tasse de fraises.

Samedi 6 Aout 2016 100 millions d’arbres sont coupés chaque année pour faire du courrier indésirable. Voici comment arrêter cela une fois pour toutes.

100 millions d’arbres sont coupés chaque année pour faire du courrier indésirable. Voici comment arrêter cela une fois pour toutes.


J’ai fait 3 choses au cours des 2 dernières années qui m’ont mis sur la carte des expéditeurs indésirables et des spammeurs. D’abord, j’ai eu une carte de crédit. Puis j’ai eu un prêt pour une voiture.

Ensuite, j’ai acheté une maison. Tous les jours je recevais une demi-douzaine de courriers que je ne voulais même pas ouvrir. Offre après offre.

Et je ne suis pas le seul dans ce cas. En moyenne, le ménage américain reçoit 848 courriers indésirables par an, ce qui équivaut à 2 arbres pour chaque foyer. La moitié de ce courrier indésirable n’est même pas ouvert. Les impacts environnementaux sont immenses.

Comment pouvons-nous arrêter le courrier indésirable une fois pour toutes?
Étape 1 : Arrêtez l’avalanche de courrier indésirable à sa source

La première étape à suivre est d’arrêter l’avalanche de courrier à sa source. Allez sur www.dmachoice.org pour retirer votre nom de la plupart des courriers indésirables des listes de diffusion.

Cela peut prendre jusqu’à 3 mois pour que votre nom disparaisse de toutes les listes, il ne faut pas paniquer si le courrier indésirable ne cesse pas tout de suite. En faisant cela, vous avez fait la première étape pour mettre fin à la circulation de courrier indésirable.
Étape 2 : Empêchez les sollicitations de crédit

Si vous avez fait l’une des 3 choses dont je parlais avant, préparez-vous à avoir de nombreuses offres pour des cartes de crédit et des prêts. Vos informations sont vendues à des tiers pour vous solliciter.

Peut-être que vous avez acheté une maison et maintenant vous avez 20 lettres par semaine qui viennent pour vous refinancer. Peut-être que vous avez ouvert une nouvelle carte de crédit et maintenant vous avez de nombreuses offres. Ça arrive. Pour retirer les offres de carte de crédit, allez sur www.optoutprescreen.com .
Étape 3 : Ne prenez plus d’annuaire

Avec l’arrivée d’Internet, l’annuaire est devenu obsolète. Bien sûr, si vous voulez votre annuaire, gardez-le! Mais si vous faites partie des 70% qui le jettent à la poubelle, ne le prenez plus. Moins d’arbres coupés, moins d’empreinte carbone.

Allez sur www.recevoirmesannuaires.pagesjaunes.fr pour vous retirer rapidement et facilement.
Étape 4 : Demandez aux associations caritatives de ne pas vous envoyer de courrier

C’est une très bonne chose de donner aux associations caritatives. C’est bien de rendre à votre communauté. Mais la plupart du temps, votre don entraîne du courrier indésirable. Parfois, les organismes de bienfaisance vendront vos informations à d’autres organismes de bienfaisance, faisant empirer le problème.

Généralement, lorsque vous faites un don, vous pouvez cocher une case qui demande de ne pas recevoir de courrier indésirable.

Samedi 6 Aout 2016 A Roquevaire, l'eau est gratuite !

Sachant que nul ne peut vivre sans eau, est-il sain et justifiable de faire du business sur le dos de cet élément précieux ? Pour la commune de Roquevaire, la réponse est clairement non. Depuis 5 ans, l’eau y est considérée comme un « bien commun de l’humanité » et chacun peut la consommer gratuitement (ou presque) ! Gros plan sur une initiative exemplaire, réussie… et pourtant menacée.

Le 19 décembre 2011, la municipalité de Roquevaire (8 693 habitants dans les Bouches-du-Rhône) a pris une décision historique : rendre l’eau vitale gratuite pour tous ses administrés ! Un fait rare motivé par une raison simple :

« L’eau potable ne doit pas être une marchandise source de profits injustifiés (…) elle est un bien commun de l’humanité. »



Au final, comme la réglementation proscrit la gratuité, la commune a quand même opté pour un prix symbolique : 1€ pour 30m3 d’eau potable (au lieu de 2€/m3 en moyenne en France) !

30m3 c’est la quantité d’eau jugée vitale à un foyer. Au delà (« eau utile » et « eau confort », les prix augmentent légèrement mais restent bien en deçà de ceux généralement pratiqués ailleurs.

Yves Mesnard, maire de Roquevaire, s’est confié au site Bastamag :

« On ne paie pas la ressource. Or, en tant qu’élus, on n’est pas là pour faire du pognon mais pour faire fonctionner une commune. »


Et le plus intéressant reste à venir.

Les opposants à la gratuité de l’eau soulignent que seul un prix conséquent peut limiter le gâchis d’un bien précieux. Comprendre : les Français sont irresponsables et laisseraient couleur leurs robinets en permanence s’ils n’avaient pas à payer leur eau…

Seulement voilà, Roquevaire apporte la preuve de l’exact contraire ! Depuis 2011, tandis que la population de la commune a augmenté, la consommation générale d’eau, elle, a diminué ! En somme, plutôt que d’entraîner une gabegie, la gratuité de l’eau a sensibilisé chacun sur le sujet !

En observant de tels résultats, on pourrait s’attendre à ce que toutes les communes suivent la même voix. Mais gare aux réjouissances hâtives : si Roquevaire a pu décréter la gratuité de l’eau, c’est uniquement parce qu’elle avait toujours gardé la main sur ce marché grâce à sa régie municipale crée en 1925. Or, la plupart des villes et agglomérations de France ont déjà cédé la gestion de leur eau à des entreprises privées… et il est très difficile pour une collectivité de revenir sur ce type de contrat.

Malheureusement, et contre son plein gré, Roquevaire pourrait bien connaître le même sort. En 2020, cette commune rejoindra la métropole d’Aix-Marseille-Provence et, de ce fait, perdra la compétence de l’eau…

Espérons que Roquevaire arrivera à convaincre ses futurs partenaires que l’eau n’est pas une marchandise comme les autres. Sinon…

Voilà en tout cas une belle décision qui prouve que la volonté politique d’un échelon local peut montrer l’exemple à tout un pays

Samedi 6 Aout 2016 L'État de Californie insuffisamment préparé au big one!

Dans l'attente du Big One, l'État de Californie ne serait pas préparé. Un rapport d'État sur l'après d'un méga tremblement de terre a vu le jour, et tente de rappeler aux politiques et industriels que les problèmes à affronter seront terribles, en lien entre autres avec le vieillissement des infrastructures, l'approvisionnement en eau et le risque de catastrophiques incendies.
La Californie n'est pas préparée face à un grand tremblement de terre

La faille de San Andreas sera le théâtre d'un important tremblement de terre, vraisemblablement dans les 30 ans à venir, et d'une magnitude qui se situera entre 6 et 6,5 sur l'échelle de Richter. Cependant, la peur d'un Big One est présente, c'est à dire d'un séisme bien plus puissant, plutôt situé à un niveau autour de 8 ou 9. D'une longueur de 1300 km de long et d'une largeur de 140 km, la faille de San Andreas est à l'origine de près de 200 séismes de faible importance chaque année.

Le dernier grand tremblement de terre de la région s'est produit en 1906 avec une magnitude de 7,8, ravageant la ville de San Francisco. Sont évoqués les potentiels prémices d'un Big One, expliqués dans un article de Médiapart du 7 mars 2016, relatant notamment les inquiétudes autourd'une faille longue de 45 km entre les quartiers de Newport et de Inglewood, situés dans le Grand Los Angeles (18,5 millions d'habitants), où a été observée une fuite active d'hélium.

Cependant, selon le quotidien britannique Daily Mail, un rapport de l'État de Californie tend à rappeler aux responsables locaux et aux entreprises de « faire face à la réalité ». Plus précisément, le rapport a été produit par la Southern California Disaster Risk Reduction Initiative (DRR).

La plus grande vulnérabilité se trouverait au niveau du Col Cajon, un col de montagne, situé entre les montagnes de San Bernardino et les montagnes de San Gabriel, dans le sud de l'état. Cette zone est un carrefour important reliant le bassin de Los Angeles à la vallée de Victor, ainsi que le désert des Mojaves, incluant la ville de Las Vegas.

Le Big One pourrait couper des « lignes de vie » passant par ce col, à savoir des autoroutes, des lignes de chemin de fer, des lignes électriques ainsi que des pipelines de type oléoducs (pétrole) et gazoducs (gaz naturel), un ensemble d'infrastructures assujetties à l'usure. Ainsi, un séisme d'une magnitude de 8 pourrait « dévaster la civilisation humaine » sur une distance de 80 à 160km à partir de l'épicentre, touchant en particulier les villes de Los Angeles, San Francisco ou encore Palm Springs.

Mais ce n'est pas tout, puisque la rupture des pipelines de pétrole et de gaz pourrait causer de gigantesques incendies impossibles à contrôler, ainsi que de multiples explosions. Et pour cause, les aqueducs (transport de l'eau potable) pourront être également brisés dans leur totalité, ne permettant pas la lutte contre les incendies, mais qui surtout, asséchera la population.

La capacité de résilience de la région semble donc très basse et les risques de dommages collatéraux trop importants, ce qui laisse craindre le pire pour le sud de la Californie et ne permettrait pas à la population locale de se relever rapidement d'un tel désastre. Certains scientifiques évoquent également la possibilité d'un tsunami massif qui pourrait impacter la baie de San Francisco.

Voici une animation réalisée par des universitaires d'Harvard il y a maintenant 2 ans, montrant la diffusion d'un Big One dont l'épicentre se trouverait dans le sud de la Californie



Samedi 6 Aout 2016 Un astéroïde géant menace de détruire la Terre

Des experts ont annoncé que Benu, un astéroïde géant, passera entre la Terre et la Lune en 2 135. Si le risque d’impact avec notre planète est petit, il reste néanmoins possible et pourrait être dévastateur.






La Terre pourrait trembler en 2 135. Des astronomes ont annoncé, il y a quelques jours, auxSunday Times de Londres, qu’un astéroïde menacera notre planète dans moins de 120 ans. Appelé Bennu, il mesure près de 500 mètres de diamètre, et se déplace autour du Soleil à une vitesse de 100 800 km/h.



Les experts expliquent que cet astéroïde, découvert pour la première fois en 1999, traverse l’orbite de la Terre tous les six ans. Selon leurs calculs, en 2 135, Bennu passera entre la Terre et la Lune. Le plus inquiétant, c’est qu’il risque de frôler la gravité de la Planète bleue, ce qui pourrait perturber l’orbite de Bennu. "L’orbite de Bennu pourrait être modifiée suite au passage de l’astéroïde entre la Terre et la Lune, ce qui pourrait le diriger vers la Terre", indique au quotidien britannique Dante Lauretta, professeur de science planétaire à l’Université de l’Arizona.

La Nasa enverra une sonde pour examiner l’astéroïde

Si le risque de catastrophe est petit, il reste envisageable. L'impact correspondrait à 3 milliards de tonnes d’explosifs, soit 200 fois la puissance de la bombe atomique qui avait ravagé Hiroshima lors de la Seconde Guerre mondiale. "Bennu possède la taille d’un objet captable de causer une catastrophe globale", assure le Mark Bailey, professeur à l’observatoire nord-irlandais d’Armagh.

Pour étudier cet astéroïde menaçant, la Nasa a prévu d’envoyer une sonde dans l’espace afin de prélever des échantillons de roches provenant de Bennu. "Les informations sur la taille, la masse et la composition de l'astéroïde pourraient être des données vitales pour les générations futures", précise Dante Lauretta, qui est aussi le chercheur principal de la Nasa en charge de la mission de la sonde, dont le lancement est prévu en septembre.



Osiris-Rex arrivera à Bennu en 2018, son retour est prévu pour 2023.

Samedi 6 Aout 2016 La NASA prépare une mission vers l'astéroïde qui pourrait frapper la Terre

Le 8 septembre, la Nasa va envoyer une sonde vers l’astéroïde Bennu afin d’en apprendre plus sur notre système solaire. Ce caillou de 500 mètres de large est aussi un géocroiseur qui pourrait percuter la Terre en 2182.

Alors que la sonde Juno s'est mise en orbite, début juillet , autour de Jupiter, la Nasa s'apprête à lancer une nouvelle mission, cette fois vers un astéroïde : la mission OSIRIS-REx doit décoller le 8 septembre prochain, direction Bennu.

L'astéroïde Bennu a deux particularités : la première, qui intéresse la Nasa, est son ancienneté. Découvert en 1999, ce caillou d'environ 500 mètres de large abriterait des composés organiques « primitifs », c'est-à-dire restés relativement inchangés par rapport aux matériaux présents sur Terre. Né il y a 4,5 milliard d'années, Bennu est arrivé dans le système solaire au moment où la Terre se formait et est aujourd'hui en orbite autour du Soleil.

« Nous pensons que Bennu est une sorte de capsule permettant de remonter le temps jusqu'aux débuts de notre système solaire », explique Dante Lauretta, un des chefs de la mission interviewé par ABCNews . En étudiant sa composition, la Nasa espère en savoir plus sur les conditions d'apparition de la vie sur Terre. Cette mission se rapproche de celle de la sonde européenne Rosetta sur la comète Tchouri , qui va justement toucher à sa fin en septembre.

La Nasa a retracé la « vie » de Bennu dans un film d'animation :



Une potentielle collision à la fin du XXIIe siècle

Le petit astéroïde Bennu a une autre particularité : il est connu pour être un des plus importants risques venus du ciel pour notre planète. Il s'agit d'un astéroïde géocroiseur Apollo, c'est-à-dire qu'il coupe régulièrement l'orbite de la Terre. Il figure d'ailleurs dans la liste des risques d'impact tenue à jour par la Nasa.

D'après une étude scientifique datant de 2010 , Bennu pourrait potentiellement nous percuter à la fin du 22e siècle, la plus forte probabilité étant en 2182. Si cette collision devait avoir lieu, l'impact serait comparable à celui de 200 fois la bombe atomique lancée sur Hiroshima. Les risques sont toutefois faibles, de l'ordre d'une chance sur 2.500, selon Edward Beshore, un des responsables de la mission .

Pourquoi prévoir la trajectoire d'un astéroïde en orbite est-il si difficile ? En raison notamment de l'effet Yarkovsky, une force thermique qui peut le faire dévier de son axe. Cette mission sera justement l'occasion de mesurer plus précisément cet effet. « Si les astronomes identifient un jour un astéroïde qui présente un risque d'impact significatif pour la Terre, la première étape sera de recueillir le plus d'informations possibles sur cet astéroïde, poursuit Edward Beshore. Heureusement, la mission OSIRIS-REx nous aura donné l'expérience et les outils nécessaires pour faire ce travail ».
Arrivée sur Bennu en 2018, retour sur Terre en 2023

Lancé le 8 septembre 2016, l'engin spatial de la mission OSIRIS-REx doit atteindre Bennu en août 2018. La sonde passera ensuite un an dans l'orbite de l'astéroïde afin de le cartographier sous toutes ses coutures. A la différence des planètes ou des lunes, les astéroïdes sont bosselés et irréguliers.

Grâce aux cinq instruments embarqués, la sonde sera en mesure de repérer le moindre caillou de deux centimètres à la surface et de réaliser ensuite un modèle global en 3D. Cette carte aidera la Nasa à choisir l'endroit où le bras robotique de la sonde récupérera des échantillons de l'astéroïde. La sonde devrait être de retour sur Terre en 2023.


Cette mission de 800 millions de dollars, qui s'inscrit dans le programme New Frontiers de la Nasa, s'appuie sur une équipe de 450 employés. Dante Lauretta, qui a lancé la mission en 2004, se dit "anxieux et fier" alors que la date de lancement approche. "Cela va être un moment tendu pour nous tous".

                                                 Les infos ( Suite )