juin 2016

Translate All The Site Into The Language(Tongue) Of Your Choice

                                                  Vous Appréciez Ce Site ?


Contribué a son évolutions


en faisant un

don

Merci



Jeudi 30 juin 2016 Il a inventé un robot pour faire annuler les contraventions

TECHNOLOGIE - Lorsque l'on découvre une contravention sur le pare-brise de sa voiture, on se sent bien seul et on se contente souvent de la payer. Mais un Anglais de 19 ans a mis au point une technologie permettant de la contester en à peine quelques clics. Après l'avoir testée à Londres en septembre, Joshua Browder l'a également lancée à New York quelques mois plus tard. Comme l'indique Tech Insider, 64% des procès verbaux auraient été annulés grâce à son idée.
Le concept est simple. Lorsque l'automobiliste découvre la contravention, il lui suffit de s'inscrire sur le site DoNotPay. L'intelligence artificielle va alors lui poser quelques questions autour de son infraction, comme par exemple la position des panneaux de signalisation qui interdisaient de se garer. En fonction des réponses, le robot va lui dire s'il a des chances de gagner s'il conteste son amende. Si c'est le cas, il l'aidera à le faire.

Un robot pour aider les réfugiés

Plusieurs entreprises du web ont déjà créé leurs propres robots avec lesquels il est possible de communiquer. Facebook avait par exemple annoncé en avril 2016 la création d'un "chat bot" pour commander des fleurs ou des vêtements sur internet.

Mais aucune de ces technologies n'a vraiment convaincu Joshua Browder. "J'ai testé tous les robots mais j'ai été déçu", explique-t-il à Tech Insider. "Autant commander ses fleurs à travers un simple formulaire sur internet", ajoute-t-il. Selon lui, ces robots ont un énorme potentiel inexploité pour aider les gens.

Et ce n'est pas seulement le cas pour des problèmes de stationnement. Selon le site, le jeune homme serait par exemple en train de travailler sur un système similaire pour aider les réfugiés syriens à demander l'asile ou encore aider les personnes séropositives à connaître leurs droits. Avec ce type de technologie, le champ des possibles est donc vraiment très large.

Jeudi 30 Juin 2016 La Commission européenne autorise le glyphosate à repartir pour dix-huit mois

La Commission européenne a annoncé mercredi 29 juin la prolongation, pour une période de dix-huit mois au maximum, de l’autorisation dans l’Union européenne(UE) du glyphosate, herbicide controversé, molécule active du Roundup, malgré la résistance de certains Etats membres.





Dans un communiqué, l’exécutif européen dit avoir « décidé de prolonger l’autorisation du glyphosate pour une période limitée, jusqu’à ce que l’Agence européenne des produits chimiques publie son avis, au plus tard à la fin de 2017 ». Bruxelles a justifié cette décision par le refus des Etats membres de « prendre leur responsabilité » sur le sujet.

Le feuilleton du glyphosate s’achève donc en coulisse, alors que les Européens, réunis en sommet à Bruxelles, ont l’attention tournée vers les conséquences du « Brexit », la sortie à venir du Royaume-Uni de l’UE.


Pas de majorité qualifiée des Etats membres



La Commission s’est résolue à assumer la prolongation de la licence du glyphosate, faute d’être parvenue à trouver une majorité qualifiée auprès des Etats membres. Les représentants des Vingt-Huit, réunis à plusieurs reprises au sein d’un comité technique chargé de se prononcer sur l’autorisation de certaines substances chimiques, n’ont jamais réussi à s’entendre sur la question.

Lors d’un dernier vote, le 24 juin, malgré une majorité simple de pays en faveur (19), la proposition de la Commission avait été rejetée, car le quorum n’était pas atteint en termes de population représentée (52 % contre 65 % requis).

Lire aussi : Glyphosate, « too big to fail » ?


Principe de précaution



L’autorisation du glyphosate dans l’UE arrivait à échéance jeudi, et si aucune décision n’avait été prise avant il se serait trouvé interdit de fait sur le territoire de l’Union. Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans les champs européens, mais ses effets sur la santé font l’objet d’une controverse au nom du principe de précaution.

La France et Malte avaient voté contre et sept pays (Allemagne, Italie, Portugal, Autriche, Luxembourg, Grèce, Bulgarie) s’étaient abstenus. Finalement, la Commission promet toutefois d’assortir la prolongation de licence du produit de mesures de restriction.

Lire aussi : Glyphosate : « Et si tout n’était qu’un théâtre d’ombre ? »

Bruxelles surveillera notamment son utilisation dans la période précédant les moissons et dans les parcs et jardins publics. Elle interdira également un adjuvant, le POE-tallowamine, utilisé dans des produits à base de glyphosate. « Des discussions ont eu lieu avec les Etats membres cette semaine sur ce sujet, mais n’ont pas été concluantes », observe la Commission.



Jeudi 30 Juin 2016 Les lanceurs d’alerte du LuxLeaks condamnés : le Luxembourg se déshonore

Ils ont permis le Luxleaks, dévoilant nombre d'accords fiscaux secrets entre des multinationales et le Luxembourg. Pourtant, Antoine Deltour et Raphaël Halet ont été condamnés à respectivement 12 et 9 mois de prison avec sursis et 1500 et 1000 euros d'amende.
Et pourquoi pas le buché ? Dans le duché du Luxembourg, paradis de l’optimisation fiscale, on ne rigole pas avec le secret des affaires, a fortiori quand il s’agit des accords fiscaux entre le gouvernement et les multinationales. Et même si les peines sont bien inférieures aux réquisitions du parquet, le verdict du procès LuxLeaks est à la hauteur du crime de lèse duché : une peine de 12 mois de prison avec sursis et une amende de 1500 € pour Antoine Deltour, 9 mois de prison avec sursis et 1000 euros d'amende pour Raphaël Halet. Ces deux anciens du cabinet Price Waterhouse et Cooper devront aussi payer un euro symbolique à leur ex-employeur. Édouard Perrin, le journaliste de Cash investigation qui avait diffusé les informations de ces deux lanceurs d’alerte, a lui été acquitté.

C’est pourtant grâce aux informations révélées par Antoine Deltour que les citoyens européens et plus encore les journalistes qui travaillent sur les questions fiscales ont eu la preuve de leur intuition : le Luxembourg est le centre d’une vaste machine pompant les ressources fiscales de ses partenaires européens. Le Luxleaks, avec ces milliers de documents de PWC (30 000 au total), dévoilent, en effet, nombre d’accords fiscaux secrets conclus entre les multinationales comme Starbuck, Ikea, Mc Donald ou encore Fiat et le gouvernement du Duché, notamment sous la direction de Jean-Claude Junker, l’actuel président de la Commission européenne. Ces « tax rulings » ne sont rien moins que d’imposants montages juridiques ayant pour but de transférer au Luxembourg, pays à faible imposition, les profits réalisés dans les pays à fort taux d’impôts sur les sociétés.
Antoine Deltour jugé comme un voleur de mobylette

Qu’Antoine Deltour ait reçu le Prix du citoyen européen 2015 décerné par le Parlement européen. Que Michel Sapin, notre ministre des finances et actuel employeur via l’Insee de l’ancien auditeur déclare « Des situations comme celle de Monsieur Deltour sont inadmissibles. A l'avenir en France il sera protégé ». Ou enfin qu’à la suite des révélations des deux lanceurs d’alertes, la Commission a considéré que la faible imposition de Starbuck et Fiat par le Luxembourg constituait une subvention. Rien n’y a donc fait.

Chez nous, un étrange mouvement de sympathie s’est cristallisé autour de Jérôme Kerviel. Le trader agissait pourtant comme un croyant dans le dieu argent et il espérait bien en retirer des subsides sous forme de bonus. Lui, qui « sentant le marché » a misé jusqu’à 50 milliards d’euros sur la hausse, quand c’est la baisse qui est sortie de son pari à pile ou face. Rien de tout cela avec Antoine Deltour. La conscience de cet aimable auditeur chez PWC avait été heurté par l’incroyable hold-up à plusieurs dizaines de milliards d’euros dont les citoyens de l’Union étaient victimes. En dévoilant ces informations, il n’en a pas profité matériellement, il a juste fait acte d’esprit civique. Le Luxembourg l’a jugé comme un voleur de mobylette. Le message aux dizaines de milliers d’employés des banques et autres cabinets d’audit et d’avocats que compte le petit état est aussi clair que celui des mafieux siciliens : l’omerta pour tout le monde.

marianne.net

Jeudi 30 Juin 2016 3 espèces de blé anciennes qui vont bousculer les blés modernes

Le blé moderne bénéficie surtout aux céréaliers, moins aux consommateurs. Il va reculer au profit des espèces anciennes.


Avec la vogue pour les produits bio, naturels, et celle du sans gluten, le moment est propice à la réapparition de variétés anciennes de blé selon des chercheurs qui signent un article récent dansTrends in Plant Science. Cela est particulièrement vrai aux États-Unis et en Europe, où les conservateurs recherchent de la diversité et ont les moyens de la payer un peu plus cher.

Aujourd'hui, la plupart des agriculteurs cultivent une seule sous-espèce de blé panifiable - Triticum aestivum – dont l’ancêtre est apparu il y a plus de 10000 ans au Moyen-Orient. Mais certains humains avaient commencé à consommer d'autres variétés bien plus tôt. On pense que l’engrain ou petit épeautre (Triticum monococcum) est apparu sur Terre il y a 5 à 7 millions d'années. Une autre espèce, l’amidonnier ou moyen épeautre (Triticum turgidum), a émergé il y a environ 400000 ans, également dans le Croissant Fertile. Ces blés sont certes consommés régulièrement par un petit nombre d'amateurs mais on ne les rencontre encore que marginalement dans les pains du commerce.

Contrairement aux blés anciens, l’enveloppe du blé panifiable moderne est aisément éliminée, ce qui facilite sa transformation en farine. En plus, la « révolution verte » du milieu du 20ème siècle a conduit, par des sélections génétiques à des variétés de blé plus courtes et plus rigides, au rendement important, qui se prêtent mieux aux récoltes et résistent aux maladies. Le rendement du blé moderne est 3 fois plus élevé que celui des variétés anciennes. Bien pour les producteurs, moins bien pour les consommateurs : ce blé "modifié" serait moins bien toléré, voire à l'origine de problèmes de santé, comme le souligne Julien Venesson dans "Gluten, comment le blé moderne nous intoxique."


Lire l'interview de Julien Venesson sur les blés modernes



Les spécialistes pensent aujourd'hui que les espèces anciennes ne vont pas balayer les blés modernes, mais elles vont connaître une forte progression. Il y a plusieurs raisons à cela. D’abord les saveurs, plus subtiles : par exemple, l'engrain a un léger goût de noisette. Et engrain et amidonnier contiennent des taux bien plus élevés de nutriments intéressants comme les caroténoïdes.

Certaines espèces pourraient aussi avoir des avantages chez les personnes sensibles au gluten. L’amidonnier contient moins de gluten que le blé moderne, et l'engrain encore moins. Ces variétés anciennes sont aussi plus résistantes aux maladies, nécessitant peu ou pas de traitement antifongique.


Lire : La sensibilité au gluten n'est pas un mythe



Reste aux agriculteurs à identifier les bonnes semences et aux meuniers et aux boulangers à se familiariser avec de nouvelles pratiques de pétrissage et de cuisson. Adieu, par exemple, le pétrissage intensif. L’exemple de la réintroduction dans les années 1970 en Allemagne del’épeautre ou « grand épeautre » (Triticum spelta) appelé aussi « blé des Gaulois » montre que les pratiques de panification peuvent et doivent changer. L’épeautre est réapparu d’abord dans les milieux sensibles au bio, avant de gagner la population générale. Aujourd’hui, il représente en Allemagne un marché de 1 milliard d’euros annuels, avec une croissance de 5%.

Sylviane Passard

lanutrition.fr

Mardi 28 juin 2016 Selon le pape François, l’Église doit présenter ses excuses aux homosexuels

Hier, dans l’avion qui le ramenait d’Arménie, le pape François s’est exprimé au sujet de l’homosexualité devant la presse internationale.

« Je redis ce que j’ai déjà dit et ce que le catéchisme de l’Église catholique enseigne : les homosexuels ne sont pas discriminés » a rappelé le pape François devant les journalistes de la presse internationale réunis devant lui, comme le rapporte Le Figaro. Lors d’un vol qui le ramenait d’un voyage pontifical en Arménie, le souverain s’est exprimé sur le génocide arménien, mais aussi sur plusieurs sujets d’actualité comme le Brexit ou l’attitude de la religion face à l’homosexualité.

Deux semaines après la fusillade d’Orlando qui a causé la mort de 49 personnes et les blessures d’une cinquantaine d’autres rassemblées dans une boîte de nuit gay de Floride, le souverain pontife a affirmé que, selon lui, « l’Église doit présenter ses excuses aux personnes homosexuelles qu’elle a offensées comme l’a dit récemment le cardinal Marx (un des proches conseillers du pape qui a dénoncé la marginalisation de l’homosexualité par l’Église, ndlr) » et que « nous, les chrétiens, devons présenter nos excuses de ne pas avoir accompagné tant de déchirures » et « de familles ». À ce titre, il a déclaré que ces excuses s’adressaient également « aux pauvres, aux femmes délaissées, aux jeunes sans travail » et pour « avoir béni tant d’armes », car « l’Église est sainte » et parce que « les pécheurs, c’est nous ! ».
Une attitude ambivalente

Il a ajouté qu’une personne, homosexuelle soit-elle, qui avait « une bonne volonté et qui cherche dieu » ne pouvait être jugée, et que les gays devaient être « respectés » et « accompagnés pastoralement », bien que « certaines cultures ou certains pays [aient] une mentalité différente sur cette question. »

Ce message de tolérance et de bienveillance envoyé par le chef de l’Église catholique de Rome à la communauté LGBT était néanmoins contrebalancé par une allusion à des « manifestations trop offensives » de cette dernière ; une évocation vite balayée par un « là n’est pas le problème ».

Quoi qu’il en soit, cette déclaration conforte la position progressiste du pape François vis-à-vis de l’homosexualité par rapport à ses prédécesseurs. Déjà en 2013 le souverain pontife avait reconnu aux homosexuels des « dons et des qualités à offrir aux chrétiens », bien qu’il s’oppose à l’ouverture du mariage pour les couples de même sexe.

Mardi 28 Juin 2016 Rappel de steaks hachés contaminés

Le groupe de viande Elivia a rappelé, samedi 25 juin 2016, des lots de steaks hachés frais vendus par les magasins du groupe Système U après avoir détecté la présence d'une souche pathogène de la bactérie Escherichia Coli (E. Coli) dans ces produits.

Si vous avez acheté des steaks hachés frais ou de la viande hachée fraîche à 5% de matière grasse dans les magasins U, sachez que le groupe de viande Elivia rappelle le lot A16591020 après la découverte d'une bactérie E. Coli dans ces produits.

Ces denrées, distribuées par les magasins Hyper U, Super U, Marché U, Marché U, U express et Utile dans 40 départements, ont maintenant atteint leur date limite de consommation depuis le 19 juin 2016.

"Les produits ne sont donc plus présents en rayon dans les magasins", explique le groupe Elivia. Mais l'entreprise "demande aux personnes qui auraient acheté puis congelé ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter au magasin où ils ont été achetés, ou de les jeter".


Le deuxième groupe français de la viande bovine assure qu'à ce jour aucune réclamation de la part des consommateurs n'a été portée à leur connaissance.

Escherichia Coli est une bactérie très commune chez l'être humain qui compose 80% de la flore intestinale mais certaines souches peuvent être pathogènes.

Les E.Coli O26:H11 sont susceptibles de provoquer des troubles graves chez toute personne consommant des produits contaminés insuffisamment cuits. Elles peuvent entraîner dans la semaine qui suit leur ingestion, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre et des diarrhées parfois sanglantes. Les populations les plus fragiles, enfants et personnes âgées, peuvent développer des complications dans 5 à 8 % des cas.

Mardi 28 Juin 2016 Les données personnelles de plus de 100 000 policiers téléchargées sur un cloud

Un employé d'une société sous-traitante de la Mutuelle générale de la police est à l'origine de cet "acte individuel de malveillance lié à un conflit interne", selon une source policière contactée par L'Express.

L'anonymat de policiers menacés? Un employé d'une mutuelle a téléchargé sur le cloud les données personnelles de 112 000 d'entre eux (photo d'illustration). © REUTERS/Gonzalo Fuentes L'anonymat de policiers menacés? Un employé d'une mutuelle a téléchargé sur le cloud les données personnelles de 112 000 d'entre eux (photo d'illustration).

Les données personnelles de 112 000 policiers téléchargées sur le cloud de Google. L'information de RTL a de quoi faire frémir. C'est un employé d'une société sous-traitante de la Mutuelle générale de la police (MGP) qui est derrière ces faits. Une plainte a été déposée par la MGP. Elle devrait être instruite par le parquet de Limoges, ville où travaille l'employé.

"C'est un acte individuel de malveillance lié à un conflit interne", commente une source policière auprès de L'Express qui invite à ne pas "s'emballer". "Les données n'étaient en accès libre sur internet mais sur le cloud, protégées par un mot de passe", ajoute-t-il. Il y a dix jours, François Hollande a annoncé des "mesures" pour "garantir l'anonymat" des forces de l'ordre après le double meurtre de policiers de Magnanville.
L'employé a été mis à pied

Mardi 28 Juin 2016 Après la mort, il y a de la vie (dans les gènes tout du moins)

On pensait jusqu’à présent que la mort signifiait la fin de toute activité biologique dans le corps, mais selon une nouvelle étude, il semblerait que de nombreux gènes restent actifs jusqu’à quatre jours après la mort clinique. Ces gènes « zombies » ne peuvent évidemment pas ramener quelqu’un à la vie mais cela a de sérieuses conséquences.

Deux récentes études pourraient bien modifier notre perception de la mort. Peter Noble, biologiste de l’Université de Washington, et ses collègues ont montré que certaines parties du corps restaient actives après la mort. Cela pourrait, dans un futur proche, permettre d’améliorer la préservation des organes et les techniques médico-légales.

Les scientifiques savaient déjà que certains gènes restaient actifs après la mort, sans avoir aucun idée de la durée de cette activité. Peter Noble et son équipe sont parvenus à identifier des centaines de gènes toujours en activité plusieurs jours après la mort d’un animal. Certains ont même une activité plus intense.

Et ce ne sont pas des gènes aléatoires. Il s’avère que la majorité d’entre eux jouent un rôle important dans l’expérience du traumatisme ou du stress. Certains, par contre, sont d’ordinaire utilisés pour le développement embryonnaire… Les scientifiques imaginent qu’après la mort, l’environnement cellulaire ressemble à celui d’un embryon. Autre découverte importante, de nombreux gènes qui s’activent après la mort sont généralement liés au cancer. Ceci pourrait expliquer pourquoi de nombreux receveurs d’organes contractent des cancers.

La seconde étude a permis de montrer que cette activité génétique post-mortem pouvait être utilisée dans des enquêtes. Les sciences médico-légales pourraient prendre des échantillons génétiques pour mieux estimer l’heure de la mort.

Les résultats de ces recherches doivent encore être validées avant d’être éventuellement publiées, et ces expérimentations n’ont pas été réalisées sur des cadavres humains, mais si cela venait à se vérifier sur l’homme, voilà qui pourrait modifier la perception de la mort de la part des spécialistes…

Lundi 27 Juin 2016 Ecosse : un terrible accident de grand huit dans un parc d'attraction

C'est un wagon qui a déraillé et s'est écrasé sur un manège pour enfants après une chute de neuf mètres.

Le wagon d'un grand huit s'est détaché de ses rails et a chuté neuf mètres plus bas dans le parc d'attraction de Motherwell en Ecosse. Selon le Daily Record, l'accident s'est produit lors d'un virage et le wagon s'est écrasé sur un manège pour enfants.

Au moins onze blessés. Selon des témoins, la scène est traumatisante. Au dernier bilan, il y aurait onze blessés, dont neuf enfants et deux adultes. Six ambulances et six camions de pompiers ont été appelés en renfort de la police. "Nous ne pouvons pas donner plus de précisions sur la nature de leurs blessures", a indiqué la police du comté de Lanarkshire. Le parc a été immédiatement évacué. Un témoin parle d'une scène de film d'horreur. "Nous avons entendu crier. Un groupe d'adolescents a continué d'appeler frénétiquement un de leurs amis."

Plusieurs tweets sur les réseaux sociaux témoignent de la violence de l'accident. Les photos montrent un wagon au sol, avec des gens encore piégés dedans, les jambes en l'air. Le grand huit appelé "Tsunami ride", qui enchaîne loopings et boucles sur 650 mètres, peut aller jusqu'à environ 65 km/h, selon le site internet du parc M&D's.

Lundi 27 juin 2016 Vitiligo : un million de Français touchés

A l'occasion de la Journée Mondiale du vitiligo, retour sur cette maladie qui génère une dépigmentation de la peau.
C'est une maladie relativement fréquente et malgré tout, peu connue. Le vitiligo touche environ un million de Français. Cette pathologie qui se caractérise par une dépigmentation de la peau fait l'objet d'une Journée Mondiale ce samedi.

Le vitiligo correspond à l’apparition de zones décolorées sur la peau liées à une perte de la pigmentation normale de la peau. Ces zones plus ou moins importantes siègent en n’importe quel endroit du corps, mais principalement sur le visage, les pieds, les mains, les parties génitales et les zones de frottement (aines, aisselles, ceinture…).

Mécanismes mal connus



La maladie touche tous les types de peau. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, « elle a une incidence d'environ 1% dans la plupart des groupes raciaux ». Les lésions, qui apparaissent progressivement et disparaissent rarement, peuvent être isolées ou multiples, selon une distribution au hasard (vitiligo commun) ou périphérique.

La perte de mélanine peut être la conséquence d'un mécanisme auto-immunitaire. D'ailleurs, chez les sujets atteints, on observe souvent d'autres troubles auto-immunitaires, comme l'alopécie en plaques, la maladie d'Addison, une hypo- ou hyperthyroïdie, un diabète ou une sclérodermie généralisée. Le vitiligo peut également avoir une cause chimique, à savoir l'exposition aux phénols, précise l'OMS.

Malgré tout, ses mécanismes restent mal connus. En l’absence de compréhension précise de ces mécanismes, il est difficile de proposer un traitement spécifique, d’autant que les causes peuvent varier en fonction des types de malades et de vitiligo. L’efficacité des traitements est par ailleurs dépendante du stade de progression du vitiligo.

Pour mieux comprendre les causes de cette maladie, le CHU de Bordeaux a mis en placeun suivi de cohorte sur 1500 personnes. Plusieurs études et essais cliniques sont en cours.

Lundi 27 Juin 2016 Invention : le détecteur de pesticides individuel pour faire ses courses

Qui, parmi les consommateurs éclairés, ne rêve pas d’avoir à portée de main un petit détecteur de pesticides capable de voir la présence de produits toxiques dans les fruits et légumes frais ? C’est ce qu’apporte la découverte d’un jeune normand : « Scan Eat », une invention promise à un avenir exceptionnel.

Scan Eat est l’invention de Simon Bernard, étudiant à l’Ecole nationale supérieure maritime du Havre (l’ENSM). Il est le lauréat du projet Green Tech Ecoles, lancé par Ségolène Royal le 09 février 2016, pour sélectionner les innovateurs parmi les élèves des écoles du ministère.

Résultat des courses : il va bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour l’aider à développer au mieux son invention, avec une dotation de 150 000€. A terme, Scan Eat pourrait même bénéficier d’un second financement allant cette fois jusqu’à 500 000€.

Scan EAT est un e-contrôleur individuel de la qualité de l’eau, de l’air et des aliments bruts (fruits, légumes…). Ce e-contrôleur permettra de détecter et mesurer les pesticides contenus dans les aliments ainsi que les différents polluants contenus dans l’eau ou dans l’air. L’interface utilisera un spectromètre infrarouge miniature, une technologie commercialisé depuis peu.





A priori, l’étudiant en école maritime Simon Bernard n’a pas grand chose à voir avec la problématique des pesticides présents dans l’alimentation. Mais vous le savez, les « à priori » c’est comme les pesticides… on s’en méfie. Car ce jeune homme de 24 ans, se décrivant comme quelqu’un qui « aime réfléchir », s’intéresse à de nombreux domaines :

J’ai entendu parler d’une technologie, commercialisée l’an dernier, de spectromètre infrarouge miniaturisé à la taille d’une petite clef USB (…) Je me suis rendu compte qu’elle pouvait être utilisée pour détecter la présence et le taux acceptable ou non de pesticides dans les aliments de type fruits et légumes.

Grand bien lui en a pris, puisque ses questionnements l’ont conduit sur la piste d’une invention exceptionnelle. Mais comment prédit-on le caractère exceptionnel d’une invention me direz-vous ? Certains signes évidents ne trompent pas…
Scan Eat : l’invention que tout le monde va vouloir



Un détecteur de pesticides qui tient dans la main, que l’on emmène en partant faire ses courses. Un appareil si simple qu’un enfant pourra l’utiliser. Un appareil fiable qui indique en un instant le degré de contamination aux pesticides de la pomme ou du poireau qu’on lui présente. Un appareil technologiquement réalisable, pour un coût de production acceptable…

Qui ne voudrait pas posséder une telle perle de simplicité technologique, afin de pouvoir être sûr des produits frais qu’il consomme en famille ? J’attends les noms…

En terme de service rendu à l’individu : Scan Eat fait fort. En terme de problème posé à l’industrie de l’agroalimentaire : Scan Eat fait encore plus fort ! Et c’est bien là tout le danger. Cette invention est la promesse d’un avenir sombre pour tout un secteur de l’économie, un secteur tellement puissant ! Il serait bien naïf de croire qu’une telle invention n’attire pas les regards de ceux qui ont le plus à perdre avec Scan Eat.

Mais gageons que celui qui « aime réfléchir » sache se préserver des requins malfaisants, aussi bien que des pesticides… Je l’espère sincèrement. J’essai de m’en persuader, même si je crois au fond de moi, que ce jeune homme si brillant est en danger…


Scan Eat pour tout changer : de notre assiette au monde entier



La taille de Scan Eat est aussi petite, que les promesses qu’il recèle sont immenses. Par où commencer?

L’acte d’achat. Au commencement de la chaîne alimentaire de l’homme moderne se trouve l’acte d’achat. Faire ses courses est la première épreuve a passer. Scan Eat apporte enfin, la possibilité tant espérée de gaspiller son argent intelligemment. Plus un euro dépensé à s’empoisonner, à empoisonner ses proches, très proches et si chers enfants ou parents. Scan Eat va me permettre d’arrêter de porter atteinte à ma santé malgré moi; comme à la santé de celles et ceux qui comptent le plus au monde pour moi. C’est fort.

De l’argent pour les gens responsables. Si moi, toi, lui et les autres utilisons un détecteur de pesticides pour faire nos achats, rapidement, c’est toute l’économie qui en sera bouleversée. Les producteurs responsables vont être favorisés. Les producteurs pollueurs-empoisonneurs vont pleurés. Au delà d’être une satisfaction personnel -donner son argent à des gens biens, en échange d’un produit sain- c’est la situation économique du secteur bio qui va grandement s’améliorer. C’est juste.

Une meilleur santé. C’est probablement l’une des plus belle promesse de ce détecteur de pesticides : améliorer la santé. Qui peut encore croire que les produits phytosanitaires des Monsanto et consorts n’on aucune incidence sur la santé ? Certainement pas grand monde. Le nombre et la fréquence des maladies liés à la consommation devraient baisser, peut-être même de façon spectaculaire. C’est beau.

Moins de cancer. Et si au final, le nombre de cancer déclaré chaque année diminuait… Moins de pesticides ingurgités, moins de perturbateurs endocriniens, ça change des choses dans le corps. Combien de tumeurs sont liés aux phyto-produits-toxiques ? Si une estimation fiable de ce chiffre existerait, il y a fort à parier qu’elle resterait bien au chaud, à l’abris des regards citoyens. Bref, peu importe cette estimation, encore une fois : l’évidence de la relation de cause a effet entre cancers et malbouffe n’est plus à démontrer. Scan Eat va rendre les choses encore plus visibles. C’est claire.

Dès lors, on constate que la liste des « ennemis jurés » du détecteur de pesticide s’allonge, comptant un allié malfaisant supplémentaire dans ses rangs : j’ai nommé Big pharma.

Simon, fait attention. Tu es la promesse vivante de pertes financières avoisinant les milliards d’euro et de dollars pour quelques-uns. Ces gens ont prouvés qu’ils sont capable du pire.

Lundi 27 Juin 2016 Voitures diesel: le contrôle technique sera bientôt plus compliqué

Un décret imposant le contrôle des niveaux de CO2 ou de NOx lors des contrôles techniques va être publié à l'horizon 2018-2019 dans le cadre de la loi de transition énergétique.
Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro Ces nouveaux contrôles permettront d'évaluer le niveau d'émission de polluants atmostphériques et autres particules d'un véhicule.

Le contrôle technique de votre voiture diesel devrait être encore plus laborieux qu'avant. C'est du moins ce que prévoit un décret publié au Journal officiel. Il imposera, à l'horizon 2018-2019, de nouveaux critères de vérifications des véhicules diesel lors des contrôles techniques. Ces nouveaux contrôles permettront d'évaluer le niveau d'émission de polluants atmostphériques et autres particules d'un véhicule.

Nommé «diagnostic 5 gaz», ce nouveau dispositif impliquera la mesure de la présence d'oxydes d'azote (NOx), de monoxyde de carbone, de dioxyde de carbone, d'hydrocarbures imbrûlés et de particules fines dans le véhicule. Pour les contrôles techniques des voitures à essence, les quatre autres gaz faisant déjà des vérifications, seul le NOx fera l'objet de contrôles supplémentaires.

Laurent Michel, directeur général de l'énergie et du climat au ministère de l'écologie présentait en janvier dernier devant l'Assemblée Nationale ce décret. «L'idée est que le dispositif soit opérationnel à partir du 1er janvier 2018, afin qu'au 1er janvier 2019, nous disposions de valeurs de référence, expliquait-il. Ajoutant qu'il «s'agit de passer progressivement de l'information -votre véhicule dépasse les normes admises - à l'obligation- vous devez procéder aux réparations et contre-visites nécessaires».

Comment effectuer les contrôles?

La question de l'équipement nécessaire pour effectuer ces contrôles se pose donc. Dès le 1er septembre, l'UTAC, l'organisme de tests et d'homologation testera plusieurs dispositifs techniques sur un panel de 10.000 à 20.000 voitures. Le dispositif est encore assez flou, les procédures de tests du monoxyde de carbone, du dioxyde de carbone, d'hydrocarbures imbrûlés et de particules fines ne sont pas encore connues. Quant à la mesure de l'oxyde d'azote, le décret propose deux solutions: un système portatif à un prix intéressant mais moins performant que le système statique, lui, assez onéreux.

Reste encore à définir le seuil de pollution que les voitures ne pourront pas dépasser et qui nécessiteront des réparations. Geoffrey Michala, directeur technique de Dekra interrogé parles Echos, estime que «ce sera assez compliqué de fixer la tolérance. On ne pourra pas reproduire le cycle d'homologation et le réglage des systèmes antipollution diffère vraiment d'un modèle à l'autre».

Lundi 27 Juin 2016 Burnout : des milliers de victimes, enfin une reconnaissance à venir ?

Le 23 février dernier, l’Académie de médecine rendait public son rapport sur le burnout qui fait des victimes par dizaines de milliers, depuis déjà de nombreuses années. On voit enfin le champ de la recherche médicale s’ouvrir !


Ce rapport est le premier publié par une grande institution médicale publique pour progresser vers la reconnaissance



L’annonce est faite par le psychiatre Patrick Légeron, l’un des rapporteurs du rapport. Oui, c’est étonnant. Alors que le terme « burnout » est tombé dans le langage courant et que les centres de consultation sur la souffrance au travail se multiplient pour traiter cette pathologie….

« il n’existe à ce jour aucune définition scientifique du burnout ! »

C’est même LE grand absent des classifications médicales et des nomenclatures internationales.
Burnout : objet médical non identifié

Il y a urgence à dépasser ce paradoxe très français : alors que le pays est mal classé en Europe pour la prise en charge du stress au travail, ce serait dans l’Hexagone que l’on parlerait le plus du burnout, sans toutefois déployer les moyens juridiques suffisants pour y remédier…

Un projet de loi a bien failli l’imposer comme maladie professionnelle au printemps 2015 mais l’idée a été rapidement écartée. C’est certes décevant au regard des 3,2 millions d’actifs concernés en France, mais logique : comment pourrait-on légiférer sur un vide médical ?
Un vide médical sciemment entretenu ?

La question est posée. Je ne suis certainement pas le seul à m’interroger. Qu’est ce qui freine le plus ? La maladie en elle même est si répandue, avec probablement des dizaines de milliers de personnes actuellement atteintes. La médecine du travail est tellement confronté au phénomène. Il semble bien qu’il y est matière à combler ce « persistant » vide médical.
Toutefois, le vide n’est pas sidéral

Le rapport recense notamment :

les découvertes de Claude Veil dès 1959 sur l’épuisement professionnel
le lancement de l’expression consacrée par le psychanalyste new-yorkais Herbert Freudenberger en 1971
l’échelle d’évaluation de la psychologue Christina Maslach mise au point dans les années 1980
des investigations en biologie



Si l’Académie de médecine se garde donc d’officialiser une définition à ce stade, elle propose finalement un portrait précis, avec :

des symptômes clairs comme l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation, panne de l’accomplissement personnel…
des facteurs déclenchants identifiés : contextes professionnels toxiques et fragilités personnelles

Le jour même de cette publication, la ministre de la Santé annonçait la création d’un groupe de travail pour proposer, enfin, une définition médicale du burnout. Le jour même… quelle réactivité ! Alors, va-t-on assister à la fin de l’omerta sur cette maladie professionnelle si répandues ? Pas si sûr…
Hypothèse lucide et accusation facile

Force est de constater que ce vide médical entretenu n’est pas sans conséquences. La principale, celle qui parait la plus urgente au regard des nombreux malades en situation de précarité financière : l’absence de prise en charge au titre de la maladie professionnelle.

On peut affirmer qu’une reconnaissance du burnout plomberait sévèrement les comptes -déjà dans le rouge- de la sécu. On peut deviner que ceux qui tiennent les comptes ne voient pas cette situation d’un bon œil. De la à dire que la recherche est tenue à l’écart par le pouvoir en place, dont le soucis principal est celui de son bilan financier et économique, lequel doit être soigné en vue des prochaines échéances électorales…

D’autre part, dans la foulée des lois Macron et El Khomri, c’est vrai que le burnout fait « tache ». D’ailleurs beaucoup croient que la nouvelle réglementation du travail et la précarisation qu’elle institue, est à même de provoquer une explosion du nombre de cas de burnout… comment pourrait-il en être autrement ?

- See more at: http://www.mieux-vivre-autrement.com/

Lundi 27 Juin 2016 Fièvre jaune (même moustique que Zika) : risque de crise mondiale ?

L'épidémie de fièvre jaune, qui sévit en Angola et en République démocratique du Congo, et qui est déjà exportée en Chine, risque de se propager davantage pour devenir une « crise mondiale », a estimé, le 19 mai 2016, la Fédération internationale de la Croix-Rouge(FICR).

La fièvre jaune, transmise par le moustique Aedes aegypti, vecteur de nombreux virus comme le Zika ou la dengue, est une maladie hémorragique sans traitement spécifique. Près de la moitié des personnes gravement atteintes qui ne sont pas traitées en meurent. La vaccination est la principale mesure préventive contre la maladie.

« "Les stocks limités de vaccins, les systèmes inadéquats de surveillance des maladies, la mauvaise hygiène et les interactions transfrontalières économiques et sociales quotidiennes risquent de transformer une crise nationale en crise mondiale" », estime la FICR dans un communiqué.

« "Les voyageurs non vaccinés risquent de transformer cette épidémie en une crise régionale ou internationale si nous n'agissons pas rapidement pour protéger les populations vulnérables et n'aidons pas les communautés à réduire leurs risques d'infection" », a déclaré Julie Lyn Hall, directrice du département de la Santé de la Fédération.



De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déterminé, le 19 mai, que l'épidémie est « grave », mais ne constitue pas une « urgence de santé publique de portée internationale » comme Ebola ou Zika. Elle recommande que « "tous les voyageurs se rendant en Angola et en RD Congo soient vaccinés" ». Elle estime que les doses actuelles de vaccin, qui devraient avoisiner les 7 millions à la fin mai, « devraient être suffisantes pour stopper la transmission que nous connaissons actuellement ». 17 à 18 millions de doses devraient être produites d’ici août.

Lundi 27 Juin 2016 Chine: la plus importante ville religieuse du monde au Tibet va être démolit

Les autorités chinoises ont annoncé la destruction de milliers de demeures monastiques et l’expulsion de moines, moniales et pratiquants laïques à l’Institut bouddhiste de Larung Gar, haut lieu du bouddhisme tibétain dans le Comté de Sertar (Seda, en chinois), dans la Préfecture autonome tibétaine de Kardze (Ghanzi, en chinois), de la Province du Sichuan, à l’est du Tibet.

Vous pouvez signer la pétition en ligne sur Change.org

Un document en huit points, publié par les autorités chinoises, définit une à une les étapes pour la démolition des lieux d’hébergement de milliers de moines, moniales et pratiquants laïques, de manière à réduire le nombre des résidents et à atteindre la limite de 5 000 fixée par le Gouvernement. Le document fait référence aux décisions prises lors du Sixième Forum de travail sur le Tibet, et de la Deuxième Conférence nationale sur la religion. Il stipule que l’arrêté de démolition vise à une règlementation et à une gestion adaptées de l’Institut bouddhiste de Larung Gar. Ce sont essentiellement les services préfectoraux, dirigés pour la plupart par des Chinois Han, qui se verraient chargés d’exécuter l’arrêté de démolition. En 2001, les autorités chinoises ont déjà mis en œuvre une répression similaire contre Larung Gar. Ils ont procédé à la destruction de milliers de logements et à l’expulsion des membres de la communauté monastique et des pratiquants laïques. Cela avait représenté un tel choc pour certains qu’ils en étaient morts ou s’ étaient suicidés, tandis que d’autres sont devenus mentalement fragiles. Khenpo Jigme Phuntsok, fondateur charismatique de l’Institut bouddhiste de Larung Gar est, par la suite, mort dans des circonstances mystérieuse, dans un hôpital gouvernemental chinois à Chengdu.

Le récent arrêté de démolition de quatre pages exige des services concernés –y compris les organismes administratifs et de gestion de Larung Gar- qu’ils réduisent le nombre de résidents à 5 000 d’ici le 30 septembre 2017. L’arrêté exige, de plus, que le nombre de logements démolis soit égal au nombre de religieux ou de laïcs expulsés, et de s’assurer que les deux nombres soient strictement comparés et justifiés. Le document exige une séparation claire entre les religieux et les laïcs d’une part et entre le monastère et l’institut d’autre part, de même que la mise en place d’une gestion sociale et de services sociaux au sein même de la communauté de Larung Gar.
UNE ORDONNANCE DE DÉMOLITION EN SEPT POINTS

Le document liste sept points et détaille la mise en œuvre de l’arrêté de démolition. Arrêté qui concerne les sections (ling) et unités (tsomchung) ainsi que la direction et le personnel de Larung Gar. Les sections religieuses comprennent non seulement les sections des moines et des moniales, mais également des sections séparées pour les laïcs et les non-Tibétains, comme par exemple les Chinois. Les sections sont en outre divisées en centaines d’unités, religieuses ou laïques. Le premier point du document donne des instructions détaillées sur la manière d’orienter les positions et l’idéologie des religieux aussi bien que des laïcs. A cet égard, l’ordonnance précise que moines et moniales devront être informés des décisions prises au Sixième forum de travail sur le Tibet et à la Deuxième conférence de travail sur la religion, et que devront être abordées les raisons pour lesquelles ces changements sont exigés du Monastère, la manière dont ils doivent être menés, et aussi la façon de mettre en place les lois gouvernementales relatives à ces changements, afin que les activités religieuses à l’extérieur du Monastère puissent être gérées et régulées.

Cela se passera en trois étapes :

1 – Les membres du Comité Permanent de Larung Gar, et autres moines et moniales supérieurs devront être contactés personnellement et recevoir les instructions. Tous ceux en charge de la discipline dans chacune des sections monastiques, ainsi que les responsables de l’ensemble des 18 bureaux devront être rassemblés et recevoir les instructions. Les responsables des 324 unités devront être séparés en différentes catégories et recevoir les instructions. Ce travail devra être achevé pour le 15 juin 2016.

2 – Toutes les sections et toutes les unités devront recevoir les instructions, et moines et moniales devront signer des lettres par lesquelles ils s’engagent à pratiquer leur religion conformément à la loi. Les moines et moniales devront promouvoir le matériel d’éducation officiel, telles les vidéos et les banderoles. En bref, la priorité absolue devra être le travail de promotion de la loi. Ce qui devra être accompli avant le 31 juillet 2016.

3 – Des campagnes officielles d’éducation devront avoir lieu tous les mois dans les monastères. Ces campagnes devront être réalisées pour le 31 octobre 2016. Ces campagnes seront menées par Jangchup (Xiang Qu ?), Xiang Luo, Dan Nei Kai et Zhang Ping Sen. Ce travail est confié au Département préfectoral de la propagande, au Département préfectoral du Front Uni du Travail, au Bureau préfectoral des affaires religieuses, au Bureau préfectoral de la loi et de la justice et au Gouvernement du comté de Sertar.

Le deuxième point de l’ordonnance de démolition concerne la collecte d’informations détaillées et la réalisation d’enquêtes sur les résidents des sections religieuses – pratiquants laïques, moines, moniales, personnes âgées et celles souffrant d’un handicap physique. Les informations collectées serviront à répertorier chacune des habitations des résidents, en se basant sur sa localisation spécifique et sa population en vue d’une enquête approfondie. Ce travail devra être terminé pour le 31 juillet 2016. Il est confié à Li Jiang, Zhang Ping Sen et Shui Wen. Sont chargés de ce travail : le Bureau préfectoral de la Sécurité publique, le Département préfectoral des Affaires civiles, le Département préfectoral de la Sécurité intérieure, et le Gouvernement du Comté de Sertar.
Le troisième point de l’arrêté de démolition fournit des instructions quant à la réduction du nombre de pratiquants laïques et religieux. En 2016, 2 200 résidents seront contraints de partir, parmi lesquels 1 029 pratiquants laïques qui devront quitter le monastère. Un total de 1 200 moines et moniales seront expulsés. Parmi eux 600 devront être originaires d’autres provinces. En 2016, la population totale devra être réduite à 5 000 individus. Si ces objectifs ne sont pas atteints au 30 septembre 2017, d’autres expulsions suivront. Les autorités supérieures devront être informées du nom des résidents expulsés en 2016 pour le 15 juin 2016, et, après vérifications appropriées, de celui de l’ensemble des 5 000 personnes pour le 15 juin 2016. L’expulsion de 1 200 résidents devra être achevée pour le 30 octobre 2016. La population de Larung Gar devra avoir été réduite à 5 000 d’ici le 30 septembre 2017. Elle ne devra pas compter plus de 1 000 personnes originaires d’autres provinces. Ce travail incombe à Zhang Ping Sen, Dan Nei Kai et Cui Yi Peng, et au Département préfectoral du Front Uni du Travail, au Bureau des Affaires religieuses, au Département préfectoral de l’éducation, au Bureau de la Sécurité intérieure, au Département préfectoral des affaires civiles, et au Gouvernement du comté de Sertar.

Dans le quatrième point, l’ordonnance détaille les projets de démolition de 1 500 résidences monastiques au 30 octobre 2016. Ce nombre inclut les habitations de ceux expulsés depuis 2013 et les nouvelles habitations construites illégalement à leur place, les habitations de ceux partis vivre dans des foyers pour personnes âgées, et de celles parties vivre dans des maisons d’accueil pour moniales. Ce travail incombe à Zhang Yong Dong et Ajie Bei Zhui, et au Département préfectoral du Front Uni du Travail, au Bureau préfectoral aux Affaires religieuses et de nationalité, au Bureau de la Sécurité intérieure, au Bureau préfectoral du Développement de l’Habitat dans les villages, au Département préfectoral aux Affaires civiles, et au Gouvernement du Comté de Sertar.

Le cinquième point prévoit l’installation de caméras de surveillance d’ici au 31 août 2016 pour réguler les visiteurs. La tâche a été confiée à Zhang Ping Sen et Shui Wen, ainsi qu’au Bureau préfectoral de la Sécurité intérieure et au Gouvernement du Comté de Sertar.

Le sixième point de l’arrêté de démolition requiert la séparation entre les pratiquants laïques et les religieux, avec pour conséquence de mettre les pratiquants laïques sous la surveillance et le contrôle directs des autorités gouvernementales. D’ici au 31 juillet 2016, les maisons construites entre la zone des religieux et celle des pratiquants laïques, soit une bande de 30 mètres, seront démolies. D’ici au 30 septembre 2016, des murs seront érigés entre les deux communautés. Le style et la conception des habitations occupées par les pratiquants laïques seront modifiés. Il sera créé un Bureau gouvernemental en charge des pratiquants laïques. Cette tâche est confiée à Zhang Ping Sen et Xi Wu, ainsi qu’au Département préfectoral de la Construction de logements dans les villages, au Département préfectoral des Ressources nationales, au Bureau préfectoral des Affaires civiles et au Gouvernement du comté de Sertar.
Des photos ayant circulé sur les réseaux sociaux montrent l’avancement du démantèlement des logements avant l’arrivée à Larung Gar des équipes de démolition du Gouvernement.

Le dernier point de l’arrêté de démolition concerne la séparation entre l’Institut de Larung Gar et le Monastère de Larung Gar. Parmi les 5 000 personnes autorisées à rester, il sera fait une distinction claire entre les étudiants du Monastère et ceux de l’Institut. Leurs noms respectifs seront enregistrés et répertoriés séparément. Parmi les 5 000 résidents, il y aura 3 500 moines et moniales, les autres étant étudiants à l’Institut. Il sera établi un comité de gestion du monastère constitué de représentants du Gouvernement et de moines qui gèreront les affaires du Monastère. Le contenu des enseignements ne pourra être que purement religieux dans les Monastères, et purement laïque à l’Institut. L’Institut sera administré comme n’importe quelle autre école gouvernementale. La date limite a été fixée au 31 août 2016. La tâche en incombe à Li Chen Ming, Jangchup (Xiang Qu ?), Dan Li Kei, et Zhang Ping Sen en relation avec le Département préfectoral du Front Uni pour le Travail, le Bureau préfectoral des Affaires religieuses, le Bureau préfectoral de la Sécurité intérieure, le Bureau préfectoral pour le Développement de l’Habitat dans les villages, et le Gouvernement du Comté de Sertar.

En conclusion, l’arrêté stipule qu’un compte rendu des activités liées aux travaux de démolition à Larung Gar devra être fait auprès du Gouvernement du Comté de Sertar et du Comité spécialement appointé à cet effet.


LA RÉPRESSION MASSIVE DE 2001

C’est le charismatique Maître bouddhiste tibétain, Khenpo Jigme Phuntsok, immensément populaire, qui fonda Larung Gar en 1980, avec la volonté d’en faire un Centre d’études bouddhistes non sectaire. En 1987, le 10ème Panchen Lama bénit l’Institut et lui donna son nom actuel de Sertar Larung Gar Ngarig Nangten Lobling. Sous Khenpo Jigme Phuntsok, Larung Gar se développa pour devenir une oasis spirituelle pour plus de 8 000 moines, moniales et étudiants laïques jusqu’à la répression de 2001. Larung Gar ressemble davantage à un campement religieux, un gar, qu’à une institution monastique. Gar dont les origines remontent au Tibet du 14ème siècle quand les communautés nomades de pratiquants religieux et laïques se formaient au Bouddhisme sous la conduite de Maîtres bouddhistes charismatiques et hautement réalisés. Ces campements religieux diffèrent des institutions monastiques bouddhistes traditionnelles en ce qu’il n’est fait aucune distinction entre moines et praticiens laïques ou hommes et femmes. Des campements religieux comme Larung Gar et Yachen Gar en particulier, ont attiré des milliers de pratiquants à travers le globe, y compris des bouddhistes chinois. Au fil des ans, Larung Gar est devenu l’un des plus importants centres pour la promotion de la préservation du bouddhisme tibétain et de la culture tibétaine.

Plus de 20 000 religieux et pratiquants laïques vivent en permanence à Larung Gar, et pour des occasions particulières, le site peut accueillir jusqu’à 40 000 adeptes. L’ordonnance de démolition prévoit de limiter le nombre total de résidents permanents à 5 000, condamnant ainsi les 75% restants à l’expulsion et à la démolition de leur logement. La répression qui touche actuellement Larung Gar ne vise pas seulement à limiter le nombre de résidents ; c’est une tentative de créer des divisions entre religieux et laïques, et d’usurper le pouvoir et l’autorité des lamas et des supérieurs des différentes sections religieuses. Ce qui permettrait aux autorités chinoises d’établir un contrôle direct sur Larung Gar, de surveiller les activités des résidents et d’imposer des restrictions notamment en ce qui concerne les pratiquants venus d’autres régions du Tibet.

En raison de leur système d’inscription moins organisé que celui des institutions monastiques traditionnelles, les gar ont échappé pendant un certain temps à un contrôle direct du Gouvernement, ou à des intrusions de la part des autorités d’Etat en charge de l’éducation politique. Mais un changement s’est opéré en 2001, date à laquelle le Gouvernement chinois a lancé une répression d’ampleur marquée par l’expulsion de 8 000 religieux et laïcs, dont 1 500 pratiquants étrangers venus de Chine, de Taïwan, de Hong Kong et de Corée. Plus de 500 policiers en arme et personnel militaire ont démoli 1 874 habitations de religieux et 2 000 cabanes de méditation. En avril 2002, le TCHRD (Centre Tibétain pour les Droits de l’Homme et la Démocratie) a diffusé une vidéo de 10 minutes montrant les destructions massives à l’Institut. La vidéo a été réalisée à partir de séquences filmées sorties clandestinement du Tibet par d’anciens résidents de l’Institut. En 2001, Khenpo Jigme Phuntsok a été contraint d’arrêter son enseignement à l’Institut et a été emmené dans un hôpital militaire du Comté de Barkham soi-disant pour y subir des traitements. On a interdit à Rigzin, son médecin personnel, de lui rendre visite à l’hôpital. Le 6 janvier 2004, Khenpo Jigme Phuntsok est mort dans un hôpital de la ville de Chengdu. Il aurait dû subir une opération cardiaque le 29 décembre 2003 dans ce même hôpital.
L’ARRÊTÉ DE DÉMOLITION VISANT YACHEN GAR.

Des images et des vidéos récentes qui ont circulé sur les réseaux sociaux prouvent également qu’un arrêté de destruction similaire a été délivré pour Yachen Gar, situé dans le comté de Pelyul (en chinois, Baiyu) dans la Préfecture autonome du Tibet de Kardze. On y voit des moines et des moniales démontant par avance leur habitation pour sauver leurs effets personnels des équipes de démolition du Gouvernement. En 2001, Yachen Gar a dû faire face à des destructions partielles tout comme Larung Gar.
Non seulement l’Article 36 de la Constitution chinoise garantit la liberté en matière de croyance religieuse, mais il interdit à tout organisme d’état, organisation publique ou individu d’obliger les citoyens à croire ou non en une quelconque religion, ou à discriminer les citoyens qui croient ou non en une quelconque religion. L’annonce par la Chine de cette deuxième vague de répression sur Larung Gar fait, une fois encore, de cette disposition constitutionnelle, une coquille vide.

BOUDDHISME TIBÉTAIN ET SPÉCIFICITÉS CHINOISES.

La politique de base du Parti Communiste Chinois en matière de religion rend difficile, voire impossible, l’application des dispositions constitutionnelles. En 1993, lors de la Conférence nationale de travail du Front Uni et en 2001 lors de la Conférence nationale sur les Affaires religieuses, le Président de l’époque Jiang Zemin avait émis trois directives faisant autorité et qui résument l’approche de l’Etat à parti unique concernant la religion :
1) Mise en œuvre de la politique du Parti relative à la religion ;
2) Renforcement du contrôle des Affaires religieuses en accord avec la loi ;
3) Orientation de la religion pour une compatibilité avec le socialisme.
A la Deuxième conférence nationale de travail sur la religion qui s’est tenue en avril 2016, le président Xi Jinping a réitéré la même approche de la politique religieuse et insisté sur le fait que « les groupes religieux doivent adhérer à la politique du PCC, et soutenir le système socialiste et le socialisme à la chinoise. »

Le Centre Tibétain pour les Droits de l’Homme et la Démocratie lance un appel à la communauté internationale, notamment aux Nations Unies, aux Gouvernements, à la société civile –groupes et individus- pour lancer des actions afin de faire pression sur le Gouvernement pour qu’il abroge l’arrêté de démolition, et ainsi empêcher que l’Institut bouddhiste de Larung Gar ne soit l’objet de nouvelles destructions.

En mai de cette année, à l’occasion de Saga Dawa (la fête bouddhiste du Vesak), le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon a souligné le rôle du Bouddhisme dans la résolution des questions urgentes auxquelles l’humanité est confrontée, notamment les violations des droits de l’homme et les conflits violents. » L’égalité fondamentale entre tous les peuples, le devoir impératif de rechercher la justice, et l’interdépendance entre la vie et l’environnement ne sont pas uniquement des concepts abstraits réservés aux débats entre intellectuels ; ce sont des directives vivantes permettant aux bouddhistes et aux autres d’avancer sur la voie d’un avenir meilleur, » a-t-il affirmé.

Lundi 27 Juin 2016 Découverte d' une enzyme permettant d’éditer l’ADN de cellules vivantes.

Un groupe de scientifique international a découvert une enzyme qui permet d’éditer l’ADN de cellules vivantes, qui peut hypothétiquement être utilisé pour détruire les cellules cancéreuses. C’est ce qu’a annoncé TASS Constantin Séverin, professeur à l’institut des sciences et de technologie de Skoltech[1] et de l’université de Rutgers (Etats-Unis, CWA).



Les recherches menées autour de l’enzyme C2c2 ont permis la création d’une base de données au centre national d’information biotechnologique du CWA. « Sergei Smakov, doctorant en mathématique, effectue des recherches sur les séquences d’ADN: il cherche de nouveaux systèmes, semblable à CRISPR-Cas9[2], mais sans posséder de lien de « parenté ».

A l’heure actuelle, la biotechnologie utilise le système CRISPR-Cas9 pour la modification de gènes. Cependant, l’enzyme est insuffisamment précise: la fragmentation de l’ADN peut occasionner des changements de place indésirables et l’apparition de mutations non planifiée. De plus, cette technologie fait l’objet d’un litige concernant l’attribution du brevet. C’est pourquoi les scientifiques recherchent d’autres enzymes, analogue à la principale activité de Cas 9, mais sans ses inconvénients.

L’enzyme C2c2 permet d’éditer non pas l’ADN, mais l’ARN. L’ARN est l’étape intermédiaire entre le code génétique, inscrit dans l’ADN, et les protéines formées à partir de ce code. Une partie de l’ARN viral exécute à la place de l’ADN le rôle porté de l’information génétique.
« Le résultat le plus surprenant d’un point de vue scientifique, a été le comportement suicidaire du système occasionné par CRISPR-C2c2. Après la reconnaissance de L’ARN messager, l’albumine C2c2 « perd la raison » et commence à détruire sans distinction, tout l’ARN présent autour, provoquant la mort cellulaire », a commenté le scientifique.

Selon lui, les cellules bactériennes isolées ont une fin tragique, cependant, pour toute une population de bactérie, la méthode reste avantageuse. En effet, les cellules contaminées qui périssent, peuvent se transformer en usine à production de nouveaux virus, qui infectent alors d’autres bactéries. Grâce au système C2c2, la bactérie s’autodétruit, plus tôt que ce qui est prédit.

« Cette propriété peut être utilisée pour cibler la destruction de la cellule cancéreuse qui possède une ARN spéciale, que l’on ne retrouve pas dans les cellules communes. Voilà comment, avec l’assistance de l’enzyme C2c2 de telles cellules peuvent être anéanties » a déclaré Severin.

Les résultats de ces travaux ont été publiés jeudi dans la revue « Science »

Traduit par Fabienne Guyon

Réseau International

[1] Skoltech se trouve dans la banlieue de Moscou. Vicktor Vekselberg est à la tête de la fondation développant Skoltech.

[2] : CRISPR-Cas9 est une endonucléase, c’est-à-dire une enzyme spécialisée pour couper l’ADN avec 2 zones de coupe active, une pour chaque brin de la double hélice. (Source : wikipedia)

Mardi 21 juin 2016 Quel riz choisir et comment le cuisiner pour réduire l'exposition à l'arsenic

Le magazine américain Consumer Reports publie dans son numéro de janvier 2015 un rapport sur l'arsenic inorganique dans le riz. Il fournit plusieurs conseils pour réduire l'exposition.

L'arsenic est naturellement présent dans la croûte terrestre. Les pesticides et les fertilisants de volaille (en raison de leur nourriture) ont aussi augmenté les niveaux. Le riz a tendance à absorber l'arsenic plus facilement que plusieurs autres plantes.

Étant données les quantités d'arsenic dans les différents riz, l'association (Consumers Union) recommande d'en restreindre la consommation.

L'exposition régulière à de petites quantités d'arsenic, rappelle-t-elle, peut augmenter les risques de cancers de la vessie, du poumon et de la peau, ainsi que des maladies cardiaques et du diabète de type 2. Des études récentes suggèrent également que l'exposition pendant la grossesse peut avoir des effets sur le système immunitaire du bébé.

Quelles portions sont recommandées?

Une seule portion de céréales de riz ou de pâtes de riz expose les enfants à une dose d'arsenic inorganique dépassant le maximum recommandé par l'association pour une semaine. Une portion de gâteaux (galettes ou biscuits) de riz expose à une dose qui s'y approche. Les boissons de riz peuvent aussi contenir beaucoup d'arsenic et les enfants de moins de 5 ans ne devraient pas les consommer à la place du lait, estime l'association.

Les bébés ne devraient pas prendre plus d'une portion de céréales de riz pour nourrissons par jour et leur alimentation devrait inclure des céréales faites d'autres grains.

Les adultes ne devraient pas consommer plus qu'une demie tasse (non cuit) de riz par semaine (environ 1/3 de tasse pour les enfants). Le riz brun devrait être consommé en moins grande quantité car il contient en moyenne 80% plus d'arsenic que le riz blanc. Mais parce que le riz brun contient aussi plus de nutriments que le riz blanc, l'association ne recommande pas de remplacer complètement le riz brun par le riz blanc.

Quels riz contiennent moins d'arsenic?

Le riz blanc basmati de Californie, d'Inde ou du Pakistan ainsi que le riz à sushi des États-Unis contient en moyenne la moitié moins d'arsenic que les autres types de riz. Leur consommation peut être deux fois plus élevé que la recommandation mentionnée plus haut, estime l'association. Les riz bruns basmati de Californie, de l'Inde ou du Pakistan contiennent un tiers moins d'arsenic que les autres riz bruns.

Comment cuisiner le riz pour diminuer l'exposition?

Rincer soigneusement le riz avant la cuisson et le faire cuire dans une plus grande quantité d'eau (6 tasses pour 1 tasse de riz) et jeter l'excédant à la fin de la cuisson permet d'enlever environ 30 % de l’arsenic inorganique de toutes les sortes de riz.

Il s'agit d'une méthode de cuisson traditionnelle en Asie. La technique moderne de cuisson dans une quantité d'eau qui est entièrement absorbée par les grains a été promue car elle permet de conserver plus des vitamines et autres nutriments.

.Mardi 21 Juin 2016 Ouvre Un Coca-Cola, Ouvre Du Malheur: La Consommation D'eau Effarante Pour Sa Production

Coca-Cola consomme 10 000 litres d'eau par seconde. Sur les 290 milliards de litres, seuls 114 milliards sont utilisés pour la production des boissons, soit un peu moins de 40% des quantités absorbées. Les 176 milliards de litres restants servent lors du processus de fabrication pour le rinçage, le chauffage ou la climatisation. Autrement dit, pour fabriquer un litre de boisson, l'entreprise utilise en moyenne 2,5 litres d'eau.


La marque qui veut « rafraîchir le monde » a besoin de beaucoup d’eau, d’énormément d’eau: litres d’eau utilisés par la Coca Cola company pour la production de ses boissons. En effet, les milliards de litres, un peu moins de 40% sont utilisés pour la production des boissons. Les 60 % d’eau restants servent lors du processus de fabrication du soda : pour le rinçage, le chauffage ou la climatisation. Autrement dit, pour fabriquer 1 litre de boisson, l’entreprise utilise en moyenne 2,5 litres d’eau

En France, Coca-Cola a optimisé la consommation d’eau : pour produire 1 litre de boisson, on consomme 1,46 Litres d’eau, contre 1,54 litres il y a trois ans. Le poids des emballages a aussi été réduit : 1 PET d’1,5 l pèse aujourd’hui 40 g, contre 43 g il y a quelques années.
D’où vient alors l’approvisionnement en eau nécessaire à la fabrication des milliards de litres de Coca Cola vendus en Amérique du Nord ?



Cette eau est puisée dans une nappe phréatique à San Cristobal, dans le Chiaps au Mexique.

Coca-Cola paie pour pouvoir prélever 750 000 litres d’eau de la nappe phréatique par jour, ce qui entraîne une raréfaction de l’eau et parfois des coupures.

Les locaux, souvent des Indiens, boivent alors autre chose : de l’eau de pluie quand c’est possible et le plus souvent finissent par se désaltérer (!) en buvant… du Coca Cola. Absurde.

Conséquence: les Mexicains dans leur ensemble sont devenus les plus gros consommateurs de Coca-Cola du monde (225 litres par an et par personne) et on prévoit que bientôt 100% des Mexicains pourront devenir obèses !






La production du Coca-Cola





En France, en 2010, 5 usines (Dunkerque, Clamart, Toulouse, Pennes-Mirabeau, Grigny) produisent 1,7 milliards de litres de boisson dont 95% sont vendus en France via 1200 commerciaux qui sillonnent le terrain.



Coca Cola souligne que chaque produit Coca Cola ne parcourt en moyenne que 260 kilomètres avant d'être livré, ce qui en limite l'impact environnemental.



Coca-Cola a réduit le poids calorifique de ses boissons de 15% en moyenne sur l'ensemble de sa gamme en 10 ans et 60% de ses investissements marketing concernen des boissons sans calorie.



Le marché français des sodas est encore "sous-développé" selon Coca Cola : si la France est à l'indice 100, la Grande-Bretagne est à 200 et la Belgique à 300.



Coca-Cola Entrprises, filiale à 35% de Coca Cola Company (92 000 personnes et 30, 99 milliards $ de CA), produit 56 produits différents, pour un chiffre d'affaires de 21,6 milliards de dollars, et emploie 72 000 personnes dont 2 700 en France.



La société Coca-Cola confie sa production à des "anchos bottlers" qui sont des emboutteilleurs qui animent les différents marchés nationaux ou régionaux.

Mardi 21 Juin 2016 Des nanoparticules identifiées dans quatre produits alimentaires

Une analyse, commandée par l'association Agir pour l'environnement, révèle la présence de nanoparticules dans 4 produits, sans indication sur l'emballage.
Petit à petit, les nanomatériaux se sont imposées aux consommateurs. Le monde de la cosmétique a été l’un des premiers à s’emparer de cette innovation, notamment pour les incorporer dans les crèmes solaires. Mais aujourd’hui, ces nanomatériaux ont quitté nos placards de salle de bain et s’invitent aussi dans nos assiettes. Une enquête de l’association Agir pour l’environnement présentée ce mercredi révèle, en effet, la présence de nanoparticules dans 4 produits alimentaires.

L’association a demandé au Laboratoire National de Métrologie et d’Essais, reconnu d’utilité publique et rattaché au ministère de l’Industrie, d’analyser 4 produits alimentaires de consommation courante : des biscuits au chocolat de la marque LU, des chewing-gums Malabar, un mélange d’épice pour guacamole de Carrefour et une conserve de blanquette de veau de William Saurin.

Ces analyses révèlent que tous ces produits contiennent des nanoparticules de dioxyde de titane (Ti02) étiquetées sous le nom E171. En outre le mélange d’épices présente du dioxyde de silicium, aussi appelé E551. L’additif E171 permet aux industriels de modifier la couleur des aliments, tandis que le E551 est un antiagglomérant.

Aucune information sur les étiquettes

Pour les géants agroalimentaires, ces particules minuscules mais surpuissantes, permettent d’interagir avec des phénomènes qui se déroulent à une échelle infinitésimale. Or, « cette nouvelle technologie, génératrice d’applications nouvelles, est également une source de risques potentiels pour la santé et l’environnement », relève le ministère de l’Agriculture sur son site internet.

De fait, la production de ces denrées alimentaires nanoparticulaires modifient, plus ou moins profondément, la structure des aliments. La toxicité et la dangerosité de ces altérations ne sont pas encore connues mais les incertitudes persistent. Ainsi par mesure de précaution, la réglementation européenne oblige depuis décembre 2014, les industriels à informer les consommateurs de la présence de nanoparticules. Mais ici aucun des 4 produits analysés par l’association Agir pour l’environnement n’affichent ces « nano-ingrédients ».

Pourquoi les marques n’ont-elles pas indiqué leur présence ? L’association suggère qu’il est possible qu’elles ne soient pas au courant « au vu de l'opacité des fabricants de dioxyde de titane et de silice, mise en lumière par Avicenn qui a pointé leur refus de fournir à l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) des informations sur les nanomatériaux qu'elles fabriquent ». Elle souligne en outre que « l’absence d’étiquetage n’affecte pas seulement le consommateurs : nombre d’entreprises incorporent des nanos dans leur production sans même le savoir avec des répercussions possibles sur leurs clients mais aussi sur leurs propres travailleurs ! »

Risque de toxicité si elles sont inhalées

En effet, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, indique que ces particules ultra-fines émises lors de certains procédés industriels peuvent être inhalées ou ingérées par les employés. « Compte tenu de leur taille, les nano-objets seraient capables de franchir les barrières biologiques (nasale, bronchique, alvéolaire…) et de migrer vers différents sites de l’organisme via le sang et la lymphe (processus de translocation) », explique l’INRS, ajoutant que cette petite taille leur confère une toxicité plus grande et entraîne une inflammation plus importante que d’autres particules.

Pour Agir pour l'environnement, cette analyse révèle une situation générale encore plus préoccupante. En effet, leurs enquêtes de terrain mettent en évidence qu’aucun produit alimentaire n’est étiqueté « nano ». Face à ces risques potentiels et au manque d’information, l'association réclame un « moratoire » sur la commercialisation de produits de consommation contenant des nanoparticules de synthèse et demande aux autorités de renforcer leurs contrôles.

Anne-Laure Lebrun

Mardi 21 Juin 2016 Il y a 30 ans, Coluche mourrait dans un accident de moto

C'est l'histoire d'un "mec", Coluche, mort le 19 juin 1986 dans le choc de sa moto avec un "putain de camion", sur une départementale des Alpes-Maritimes.

Michel Colucci, bouffon professionnel, avait 41 ans. Il préparait un nouveau spectacle pour sa rentrée au Zénith, après une parenthèse de près de 5 ans pendant laquelle il avait fait de la politique, du cinéma, de la radio, des blagues et même créé les Restos du Coeur, inventés pour une saison en 1985 et, hélas, toujours très actifs.







Le 24 juin, l'homme à la salopette à rayures avait eu un "bel enterrement" à Montrouge (Hauts-de-Seine), où se pressaient motards, gens du show-biz, anonymes et politiques, comme un résumé de sa vie.

Trente ans après, ce clown à l'esprit pétomane, conserve une popularité intacte. Il faut dire qu'il disposait d'une arme de séduction massive, une drôlerie parfois limite mais sans limite. "Je suis capable du pire comme du meilleur. Mais, dans le pire, c'est moi le meilleur", disait-il.

Il est né le 28 octobre 1944 à Paris, près de la porte d'Orléans, d'un père ouvrier (mort quand le gamin avait 3 ans) et d'une mère femme de ménage. Il n'était pas allé bien loin pour commencer sa carrière d'homme de spectacle, en 1969, rue d'Odessa, au Café de la Gare (Montparnasse).

L'actrice Annie Duperey et l'humoriste Coluche à Paris le 19 février 1975

Ce café-théâtre, dirigé par Romain Bouteille, a été un vrai conservatoire du spectacle : Les Dewaere, Miou-Miou, Gérard Lanvin, Renaud, Anémone, Josiane Balasko, Michel Blanc y ont également débuté.

Individualiste forcené, Coluche monte en 1972 sa propre troupe, "Au vrai chic parisien". Il crée "Thérèse et Triste" et "Ginette Lacaze" (où il partage la vedette avec Balasko), deux comédies loufoques que remarque Paul Lederman, producteur avisé et par ailleurs manager de Claude François et Thierry Le Luron.

- César du meilleur acteur -

Il va alors enchaîner les spectacles (L'Olympia en 1973 en lever de rideau de Dick Rivers, en vedette en 1975, Bobino en 1975, le Théâtre du Gymnase en 1978 puis en 1980 où il drainera 600.000 spectateurs).

La légende se construit avec son lot de provocations et de gags, dont le vrai-faux mariage le 25 septembre 1985 avec l'imitateur Thierry Le Luron, complice et rival qui mourra peu après lui, le 13 novembre 1986.

De son vivant, le rondouillard gouailleur ne faisait pas l'unanimité. Il divisait la France en deux et la ligne de partage ne recouvrait pas forcément un simple clivage politique.

Ainsi, la décision de se porter candidat à "l'érection pestilentielle" en 1981 (sous l'étiquette du "candidat nul") suscita des remous à droite et à gauche. Ce farouche opposant à "l'establishment" vit se dresser contre lui les professionnels de la politique de tout bord et il préféra jeter l'éponge.

C'est ce Coluche en campagne qu'a retenu en 2008 Antoine de Caunes pour son film "Coluche, l'histoire d'un mec", incarné par François-Xavier Demaison. Lequel salua alors "la complexité du personnage, sa finesse, son intelligence (et) sa capacité à catalyser une certaine connerie à la française".

Après la parenthèse politique, l'artiste retourna à son vrai métier, celui de "premier amuseur public de France" comme l'avait qualifié l'International Herald Tribune.

Ce "métier", il l'exerça sur scène, à la radio (RMC, d'où il est renvoyé pour insolence envers la famille princière de Monaco, RFM et surtout Europe 1), au cinéma (24 films, tous comiques, à l'exclusion de "Tchao Pantin" de Claude Berri en 1983 qui lui vaut le César du meilleur acteur), et aussi à la télévision (notamment un faux journal télé sur Canal+).

Dans ces années 80, il n'était pas toujours très en forme : il divorça, apprit que son pote Patrick Dewaere s'était suicidé (1982) avec le fusil qu'il lui avait offert, a abandonné la scène, plongé dans la drogue. Jusqu'à son comeback au premier plan avec les Restos du Coeur qui ouvrent le 21 décembre 1985.

Il est également à l'origine de "l'amendement Coluche" (voté après sa mort) qui instaure une déduction fiscale pour les dons aux Restos du coeur et autres organismes nourrissant les personnes en difficulté.

Coluche aurait 71 ans. De quoi nous ferait-il rire ? "Il se permettait beaucoup plus de choses que je ne pourrais me permettre aujourd'hui", a dit récemment Jamel Debbouze.

Mardi 21 Juin 2016 Interdiction de manifester : que dit la loi ?

Les manifestations contre le projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs » (dite « loi travail ») auront-elles lieu – le 23 juin notamment –, et dans quelles conditions ? Après les dégradations et violences constatées lors des rassemblements du 14 juin, notamment à Paris, le président François Hollande a menacé de « ne pas autoriser » les prochains rassemblements si la préservation des biens et des personnes ne pouvait être garantie.

Dans un entretien au Journal du dimanche, dimanche 19 juin, le premier ministre, Manuel Valls, appelle les syndicats à « annuler eux-mêmes » les manifestations, « compte tenu de la situation, des violences qui ont eu lieu, de l’attentat odieux contre le couple de policiers mais aussi de la tenue de l’Euro ».

Les syndicats, CGT en tête, ont toutefois réaffirmé leur intention de descendre dans la rue jeudi 23 et mardi 28 juin, en dépit des avertissements de l’exécutif.

Leur rassemblement peut-il être interdit et que risquent les contrevenants ?
1- Qu’est-ce que le « droit de manifester » ?

Contrairement au droit de grève, le droit de manifester n’est pas inscrit en toutes lettres dans la Constitution de la Ve République. Il est toutefois inclus au sens symbolique dans la déclaration des droits de l’homme de 1789(article 10) :

Plus précisément, la Convention européenne des droits de l’homme dispose dans son article 9 que « la liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l’objet d’autres restrictions que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité publique, à la protection de l’ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits et libertés d’autrui ».
2- Comment une manifestation est-elle autorisée ou interdite ?

La liberté de manifester reste soumise à un encadrement précis, notamment à une autorisation préalable dont les conditions sont détaillées dans le décret-loi du 23 octobre 1935 :

une déclaration doit être faite en mairie (ou à la préfecture de police à Paris) « trois jours francs au moins et quinze jours francs au plus » avant la date de manifestation ;
elle est signée par au moins trois organisateurs domiciliés dans le département, qui doivent détailler leurs noms, prénom et adresse ;
le but de la manifestation, la date, l’heure et le cas échéant l’itinéraire doivent être précisés.

La plupart du temps, ces démarches suffisent : le maire en informe le préfet dans les vingt-quatre heures.

Toutefois, précise l’article 3, « si l’autorité investie des pouvoirs de police estime que la manifestation projetée est de nature à troubler l’ordre public, elle l’interdit par un arrêté qu’elle notifie immédiatement aux signataires de la déclaration au domicile élu ».

Les interdictions peuvent être motivées par les circonstances – ainsi les manifestations liées à la COP21 ont été interdites juste après les attentats du 13 novembre –, la nature du rassemblement – une manifestation d’extrême droite proche de Pegida à Calais par exemple – ou le manque de moyens des forces de l’ordre.

Les préfets peuvent aussi interdire à certains individus de manifester en leur envoyant une notification à leur domicile, comme cela a été le cas pour des participants aux rassemblements contre la loi travail en mai.
3- Que risque-t-on en cas de sanction ?

Si une manifestation se déroule sans déclaration préalable, si cette déclaration est incomplète ou inexacte, ou bien si l’événement est maintenu malgré un arrêté d’interdiction, l’article 431-9 du code pénal prévoit une sanction de« six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende ».

Toutefois, ces sanctions ne s’appliquent pas à tous les participants à la manifestation mais seulement aux organisateurs qui se sont signalés lors de la déclaration préalable, et aux individus qui ont reçu une notification individuelle.

Par ailleurs, les arrêtés d’interdiction de manifester peuvent être contestés devant la justice administrative. A Paris, en mai, neuf des dix arrêtés ont ainsi été suspendus.

Les citoyens qui se rendent à un rassemblement interdit encourent une amende de 11 euros.

Mardi 21 Juin 2016 Maladies inflammatoires et auto-immunes : découverte importante sur le système immunitaire

Une équipe internationale de chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Science, ont découvert une interaction insoupçonnée entre le système immunitaire inné et le système immunitaire adaptatif (acquis).

La découverte, estiment-ils, représente une avancée scientifique majeure ouvrant la voie à de nouveaux traitements pour les maladies auto-immunes et inflammatoires telles que les maladies inflammatoires de l'intestin.

La conception classique de l'activation immunitaire est que ces deux systèmes agissent indépendamment : les cellules de l'immunité innée, telles que les macrophages et les cellules dendritiques, reconnaissent les microbes envahisseurs et alertent ensuite les cellules immunitaires adaptatives, telles que les lymphocytes T, pour y répondre.

Claudia Kemper du King’s College London et 21 collaborateurs ont montré que des voies du système immunitaire inné sont également actives dans les lymphocytes T du système adaptatif et orchestrent les réponses immunologiques.

Le système immunitaire adaptatif (acquis) est celui qui produit des anticorps spécifiques contre des agresseurs particuliers (virus, bactéries…). Le système innéest une « "voie très ancienne" », explique Matt Cooper de l'Université de Queensland, coauteur. « "L'immunité innée est si vieille, qu'elle se trouve chez les grenouilles, les poissons et même les insectes" », dit-il.

Elle protège des infections lorsqu'elle s'attaque aux agresseurs étrangers, mais si elle s'active de façon inappropriée, elle peut provoquer des maladies comme l'arthrite, la sclérose en plaques et des maladies inflammatoires de l'intestin comme la colite ulcéreuse.

La découverte, écrivent les auteurs, « "contribue à la compréhension de l'immunobiologie et de l'évolution du système immunitaire." » Et, elle pourrait avoir des implications importantes pour le traitement de diverses maladies auto-immunes et inflammatoires.

« "L'inflammation dans des maladies telles que la colite survient lorsque le système immunitaire est activé de façon inappropriée." » Les traitements actuels ne sont pas toujours efficaces, probablement parce qu'ils ne bloquent que l'une des voies principales et que l'inflammation se poursuit par l'autre voie (la voie connue de la conception classique et la voie nouvellement découverte).

Les chercheurs ont développé deux petites molécules qui, chacune, bloque une voie. « "Nous avons testé ces molécules et les résultats montrent que les deux réduisent l'inflammation lorsqu'elles sont administrées séparément" », dit-il.

« "Ce travail en est encore dans ses premiers stades, mais nous avons bon espoir qu'il conduira à des traitements plus efficaces pour les millions de personnes souffrant de maladies inflammatoires de l'intestin" », dit-il.

Mardi 21 Juin 2016 Fête de la Musique et des Musiciens

Mardi 21 juin 2016 dès 20 h 30, la Fête de la Musique de Figanières devrait retrouver ses couleurs d’antan et renouer avec la célébrité qu’elle a connue et qui en ont fait une manifestation phare dans le Var.
Ses 10 plateaux et 25 groupes de qualité issus d’horizons musicaux variés devraient vous en convaincre. Venez nombreux dans les rues, impasses et placettes de Figanières faire de la musique et prendre du plaisir avec eux !
DATE : Mardi 21 juin 2016
LIEU : CHAPELLE NOTRE DAME DES OLIVIERS (Figanieres 83830)

HORAIRE : De 20:00 à 21:00

PRIX : GRATUIT

Ambiance festive avec 140 musiciens venus de tous horizons

La fête de la musique est une journée exceptionnelle, un instant privilégié pour tous.

A Figanières, nous voulons renouer avec cette fête durant laquelle des groupes de tous horizons viennent échanger, se rencontrer pour le plus grand plaisir de tous.

A Figanières, la fête de la musique c'est avant tout La Fête des Musiciens (plus d'une vingtaine de groupe)

Joly's Conte - Conte

Les Benji's - Traditionnel

Tournicoton Electrad'Oc - Traditionnel

Pierre Carrière/Bernard - Jazz

Yves/C.Viette/Bbert - Jazz

Anne-Marie - Jazz

Richard Daumas - Chanson Française

THEO - Chanson Française

Catherine Rullière - Classique

Patrick Pochet - Pop

Sick-Pills Blues - acoustique

Soraya Boudib - Bossa

AOC - Percussions

L'Indépendante - Jazz Big band

D.J.Les Ecureuils - D.J

J.Taxil - Chanson Française

Claude Hauser - Chanson Provençale

Les Passantes - Accordéon Bossa

LyseBergmusic - Chanson variété

Latcho - Drom Pop

Bearded Dogs - Rock

La Peña du Dragon - Bandas

Et d’autres sont encore à venir.

Retrouvez nous sur notre page Facebook : Fête de la Zic à Figanières (83)

Mardi 21 Juin 2016 Maladie de Lyme: le cri d'alerte du professeur Montagnier

Maladie infectieuse transmise par l'intermédiaire d'une piqûre de tique, la borréliose de Lyme est mal diagnostiquée, estime le codécouvreur du virus du sida, qui suggère une autre approche.

Le Prix Nobel de médecine Luc Montagnier tire la sonnette d'alarme sur la maladie de Lyme, transmise par les morsures de tiques, très mal diagnostiquée et peu soignée en France. En cause, une "grande ignorance sur son caractère chronique", a dénoncé le codécouvreur du virus du sida, ce dimanche, lors d'un colloque à Strasbourg,

"Il est lamentable que les pouvoirs publics et les autorités de santé n'aient pas une politique cohérente sur la maladie de Lyme", a-t-il insisté lors d'une journée d'étude consacrée à cette pathologie, organisée par "Lyme sans frontières", une association regroupant des malades en colère contre l'approche officielle de la maladie.

"Baladés" de médecin en médecin faute de diagnostic adéquat

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme est une maladie infectieuse transmise par l'intermédiaire d'une piqûre de tique infectée. Difficile à diagnostiquer et mal recensée, elle peut avoir de graves conséquences si elle n'est pas traitée à temps, provoquant des troubles invalidants et douloureux. Notamment neurologiques, articulaires et musculaires, comme des méningites ou des paralysies faciales.

Selon les membres de l'association, de nombreux patients, parfois cloués dans un fauteuil roulant, sont "baladés" de médecin en médecin et parfois traités d'hypocondriaques, faute de diagnostic adéquat.

27 000 nouveaux cas de maladie de Lyme sont officiellement déclarés chaque année en France, mais selon "Lyme sans frontières", ce chiffre serait en réalité beaucoup plus important, de l'ordre de "dix fois plus".

Trop de "faux négatifs" avec les tests utilisés aujourd'hui

Pour le Pr Montagnier, 83 ans, les tests utilisés aujourd'hui pour détecter la bactérie de Lyme donnent de trop nombreux "faux négatifs", car ils sont basés sur la détection d'anticorps, alors que certains patients infectés n'en développent pas.

Le scientifique, qui travaille à Paris au sein d'un institut de recherche qui porte son nom, cherche à mettre au point une méthode de diagnostic consistant à détecter dans le plasma sanguin des traces de l'ADN de la bactérie, en captant des ondes électromagnétiques émises par l'échantillon étudié.

"A mon avis, ce test est plus fiable" que ceux actuellement en vigueur, a affirmé le Prix Nobel, tout en convenant que cette approche électromagnétique n'était "pas reconnue par un certain nombre de scientifiques, si bien qu'on a du mal à la faire valider".

Procédure civile contre les laboratoires pharmaceutiques

Une procédure civile devrait être déposée dans les prochains jours devant les tribunaux de grande instance de Paris et de Lyoncontre les laboratoires pharmaceutiques qui commercialisent les tests utilisés à ce jour. Ils sont plus de 200 malades à qui on avait annoncé qu'ils n'étaient pas porteurs de la maladie - alors qu'ils disent l'être et sont désormais soignés par antibiotiques pour cela, selon l'un des avocats en charge de cette action, Me Julien Fouray. "Dans un second temps, il y aura des responsabilités à chercher contre l'Etat, qui a validé et imposé un protocole de test dont on sait qu'il n'est pas fiable", a-t-il ajouté.

Basés sur un prélèvement sanguin, les tests incriminés de type "Elisa" sont produits par une demi-douzaine de laboratoires, notamment BioMérieux et Diasorin.

Mardi 21 Juin 2016 Chine : festival de la viande de chien les OGN aboient, les ventes redoublent

rait au contraire la consommation de canidés dans cette ville chinoise, estiment des habitants. « Mes ventes sont beaucoup plus élevées qu’avant, 50 % de plus par rapport à l’an passé », assure Mme Lin, propriétaire d’une boucherie canine de Yulin. La petite ville de la région pauvre du Guangxi concentre depuis plusieurs années les regards désapprobateurs de nombreuses ONG étrangères pour ses scènes dérangeantes de chiens battus, voire bouillis vivants. Plus de 10 000 canidés sont abattus lors du seul festival, organisé pour le solstice d’été.

Caméra cachée : Festival annuel de viande de chien en Chine







Déjà, les tensions sont vives. En mai, des militants chinois ont intercepté une camionnette roulant en direction du Guangxi chargée de 400 chiens et chats entassés. Mais ce genre d’action « coup de poing » peut avoir un effet boomerang : « En raison du tollé, davantage de personnes savent que Yulin accueille un festival de la viande de chien, donc tout le monde vient pour essayer », assure Mme Lin. « Et avec le festival qui se rapproche, les hôtels affichent complet. » La commerçante a ouvert un service de livraison de viande canine, car « un grand nombre de gens commandent en ligne » aujourd’hui. Même les amis des bêtes en conviennent : l’opposition frontale est contre-productive : « Avant, je pensais que nos ennemis, c’étaient les mangeurs de chiens », explique le gérant d’un refuge canin qui tient à rester anonyme. « Dorénavant, j’estime que nos ennemis sont les militants venus d’ailleurs. » Ce farouche opposant du commerce de chiens a adopté un retriever sauvé d’un marché. Mais les protestations internationales sont pour lui du « sabotage », qui crispe les habitants et les pousse à défendre farouchement leurs traditions culinaires.
« On nous détestait »

Les étrangers sont souvent accueillis avec suspicion à Yulin, et les bouchers locaux sont prompts à arracher les appareils photo des mains des visiteurs. « Quand les étrangers viennent en Chine en pointant tel ou tel problème, les gens s’énervent et n’écoutent plus », explique le gérant du refuge, qui assure lui aussi qu’« en raison du battage médiatique la viande de chien est de plus en plus consommée ». Andrea Gung, fondatrice de l’ONG américaine Duo Duo, qui a recueilli 2,5 millions de signatures contre le festival, a changé d’approche à la suite de l’hostilité rencontrée lors de l’édition 2015. « Tout le monde nous détestait », explique-t-elle. Son groupe sponsorise désormais des programmes sur le bien-être animal dans les écoles, espérant ainsi « ringardiser » la viande canine auprès des jeunes. « On vient avec des slogans comme Les jolies filles ne sortent pas avec des mangeurs de chien », explique-t-elle, assurant que la plupart des amateurs sont des hommes, la viande canine étant réputée stimuler la virilité.

50.000 chiens et chats mangés lors d’un festival du solstice en Chine


Viande et bière

La Chine ne dispose pas de loi de protection des espèces non menacées. Et si les critiques se concentrent sur Yulin, la viande de chien est consommée toute l’année dans plusieurs endroits du sud du pays, même si cette pratique reste marginale à l’échelle nationale. À Yulin, bourgade humide jalonnée de sites industriels désertés, des vendeurs ambulants tranchent des carcasses de chiens pour en débiter la viande à des hommes assis autour de tables constellées de bouteilles de bière. Les marchés, eux, ont des zones dédiées, et les publicités de restaurants affichent des photos de retrievers en pleine santé et le poil brillant. La Humane Society International (HSI), ONG basée aux États-Unis, estime qu’environ 300 chiens sont abattus quotidiennement à Yulin. Et cela, alors même que les animaux de compagnie connaissent un succès foudroyant en Chine depuis une décennie : près de 30 millions de foyers possèdent désormais un chien, selon Euromonitor. HSI a manifesté le 10 juin devant le bureau de représentation de la ville de Yulin à Pékin et a envoyé au président Xi Jinping une pétition de 11 millions de signatures. La campagne #StopYulin est ainsi devenue une « des plus grosses » de HSI, explique Peter Li, spécialiste Chine de l’ONG, qui estime « très exagéré » de parler d’effet boomerang et de consommation accrue de viande canine à Yulin. « Qu’il y ait un contrecoup sur le court terme, oui. Mais sur le long terme, je ne suis pas inquiet. »

Source : AFP

Dimanche 19 juin 2016 Loi travail : le Sénat adopte l’article 2 en le durcissant

Myriam El Khomri, ministre du travail, lors du premier jour d'examen du projet de loi travail au Sénat à Paris, le 13 juin 2016. Jean-Claude Coutausse/ Frenchpolitics pour « Le Monde »
Le Sénat, à majorité de droite, a adopté dans la nuit de jeudi 16 à vendredi 17 juin le très controversé article 2 du projet de loi travail en le durcissant, revenant en particulier sur la semaine de 35 heures.

Cet article qui instaure la primauté des accords d’entreprises sur les accords de branches et qui a provoqué la colère de la CGT (Confédération générale du travail) a été voté contre l’avis du gouvernement par 186 sénateurs contre 153. Il sera réécrit dans la prochaine lecture à l’Assemblée.

Lire aussi : La « bataille » de la « loi travail » continue, dans la rue et au Sénat

« Nous voulons pousser la logique de cet article jusqu’au bout sur la durée du travail, tant sur les 35 heures que sur la durée minimale de temps partiel », avait annoncé le rapporteur de la commission des affaires sociales, Jean-Baptiste Lemoyne (Les Républicains) en défendant la version du Sénat.

« La ficelle est un peu grosse », lui a reproché la ministre du travail, Myriam El Khomri. « Avouez que vous voulez revenir aux 39 heures, voire aux 40 heures sans négociation ni compensation », a-t-elle critiqué, affirmant que « le gouvernement entend bien que les 35 heures demeurent dans l’ordre public social » et qu’il n’est pas question « de revenir sur cette règle par la petite porte ».


Dimanche 19 Juin 2016 Des faux mails de la Caf circulent, faites attention !

Un nouveau mail circule en ce moment vous demandant de rembourser une dette à la Caf. Il s’agit évidemment d’une arnaque visant à vous soutirer de l’argent et des informations personnelles.

L’arnaque n’est pas nouvelle mais fait encore des victimes. Dans un article publié jeudi, le site Le Bien Public met en garde les internautes après la circulation de mails frauduleux circulant sur la Toile.

Ils semblent venir de la Caf de la Côte-d’Or et indiquent à leur destinataire qu’ils doivent rembourser une dette à l’organisme, soit par virement bancaire, soit par chèque. Il s’agit bien évidemment d’une escroquerie bien rôdée mise en place par des malfaiteurs.

"Il se trouve que ce type de mail est totalement faux et qu’il s’agit d’une arnaque destinée à vous prélever de l’argent, mais aussi à obtenir des renseignements personnels vous concernant", explique Le Bien Public. L’escroc à l’origine du mail va également vous demander votre numéro d’allocataire.
Ne pas répondre et signaler le mail

Les mails de ce genre sont très nombreux sur Internet depuis quelques années. Ils peuvent sembler provenir d’organismes publics, d’opérateurs ou de banques. Mais s’ils vous demandent de l’argent ou vos coordonnées bancaires, il s’agit bien entendu d’arnaques.

A lire aussi - Fraudes sur Internet : comment éviter les pièges ?
Publicité
Il faut alors immédiatement supprimer ce courrier électronique de votre messagerie et ne pas y répondre. Et pour les personnes qui auraient déjà communiqué leurs données bancaires, il est conseillé de prévenir sa banque le plus rapidement possible afin de faire opposition. Un site est également mis à disposition pour signaler cette arnaque : www.internet-signalement.gouv.fr.

Dimanche 19 Juin 2016 Electricité : vous allez devoir rembourser EDF pendant… 18 mois !

Ségolène Royal a annoncé jeudi qu’EDF va devoir appliquer un rattrapage à ses tarifs réglementés. Voici combien vous allez devoir payer en plus.

Il va falloir payer plus. La ministre de l’Environnement et de l’Energie, Ségolène Royal, a annoncé jeudi matin qu’EDF va devoir appliquer un rattrapage à ses tarifs réglementés de vente d’électricité. Une hausse d’environ 1,50 euro par mois sur une durée de 18 mois. "Cela fait une trentaine d'euros à répartir sur 18 mois", a ajouté la ministre sur Europe 1.

Les tarifs réglementés de l’électricité avaient déjà augmenté, mais pas suffisamment, à en croire l’entreprise énergétique. "Ce rattrapage découle de la décision du Conseil d'Etat qui a jugé mercredi insuffisante l'augmentation de 2,5% décidée au 1er novembre 2014 par le gouvernement", précise l’Express.
Une hausse de moins de 1% pour 2016 et 2017 ?

A noter également que, concernant les tarifs EDF pour 2016 et 2017, la ministre de l'Ecologie a précisé que la hausse "sera de moins de 1%, peut-être aux alentours de 0,5%". "La méthode de calcul des tarifs réglementés a été réformée et c'est la Commission de régulation de l'énergie qui fixe leur évolution une fois par an en prenant en compte notamment l'évolution du prix du courant sur le marché de gros", rappelle LePoint.fr.

A lire aussi - Electricité : ces taxes qui alourdissement votre facture

Dimanche 19 Juin 2016 Vague de chaleur : des températures record

la semaine prochaine une Vague de chaleur : des températures record



dans le vars 




Jour Heure Temp. Vent km/h Pluie
sur 6h Humidité Pression Temps
dir. moy. raf.
Mer
22
02:00 16 °C [Nord-Est : 45 °] 0 -- -- 79 % 1022 hPa [Voilé]
08:00 20 °C [Est-Nord-Est : 76 °] 5 -- -- 59 % 1022 hPa [Voilé]
14:00 28 °C [Sud-Sud-Est : 157 °] 15 -- -- 30 % 1021 hPa [Ciel clair]
20:00 24 °C [Sud-Sud-Ouest : 191 °] 5 -- -- 49 % 1020 hPa [Ciel clair]
Jeu
23
02:00 16 °C [Nord-Nord-Est : 26 °] 0 -- -- 70 % 1020 hPa [Ciel clair]
08:00 23 °C [Est-Nord-Est : 63 °] 0 -- -- 52 % 1020 hPa [Ciel clair]
14:00 30 °C [Sud-Sud-Est : 157 °] 15 -- -- 37 % 1018 hPa [Ciel clair]
20:00 26 °C [Sud : 189 °] 5 -- -- 51 % 1018 hPa [Ciel clair]
Ven
24
02:00 19 °C [Nord-Nord-Ouest : 333 °] 5 -- -- 68 % 1017 hPa [Ciel clair]
08:00 24 °C [Nord-Nord-Est : 18 °] 5 -- -- 58 % 1016 hPa [Ciel clair]
14:00 32 °C [Sud : 171 °] 15 -- -- 30 % 1015 hPa [Ciel clair]
20:00 27 °C [Sud-Ouest : 231 °] 5 -- -- 45 % 1014 hPa [Ciel clair]
Sam
25
02:00 20 °C [Nord-Nord-Ouest : 341 °] 5 -- -- 62 % 1014 hPa [Ciel clair]
08:00 25 °C [Nord-Nord-Est : 18 °] 5 -- -- 52 % 1014 hPa [Ciel clair]
14:00 33 °C [Sud : 185 °] 10 -- -- 25 % 1014 hPa [Ciel clair]
20:00 28 °C [Sud-Sud-Ouest : 211 °] 5 -- -- 45 % 1013 hPa [Ciel clair]
Dim
26
02:00 21 °C [Nord-Nord-Ouest : 341 °] 10 -- -- 55 % 1013 hPa [Ciel clair]
08:00 25 °C [Nord : 0 °] 5 -- -- 46 % 1014 hPa [Ciel clair]
14:00 37 °C [Sud-Ouest : 228 °] 10 -- -- 17 % 1012 hPa [Ciel clair]
20:00 30 °C [Ouest : 264 °] 10 -- -- 33 % 1012 hPa [Mitigé]
Lun
27
[Dernier quartier] 02:00 23 °C [Nord-Nord-Ouest : 333 °] 10 -- -- 43 % 1013 hPa [Mitigé]
08:00 26 °C [Nord : 0 °] 5 -- -- 38 % 1014 hPa [Peu nuageux]
14:00 37 °C [Ouest-Sud-Ouest : 240 °] 10 -- -- 19 % 1012 hPa [Ciel clair]
20:00 31 °C [Sud-Sud-Est : 161 °] 5 -- -- 45 % 1012 hPa [Ciel clair]
Mar
28
02:00 24 °C [Nord-Nord-Ouest : 348 °] 10 -- -- 45 % 1012 hPa [Voilé]
08:00 26 °C [Nord : 0 °] 5 -- -- 35 % 1013 hPa [Peu nuageux]

Dimanche 19 Juin 2016 Nouveaux records de chaleur sur le globe

La planète a enregistré de nouveaux records de chaleur en mai, selon des relevés de la Nasa publiés mardi indiquant également que l'hémisphère Nord a connu cette année son printemps le plus chaud depuis le début des relevés en 1880.

L'Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA) doit annoncer dans les prochains jours ses relevés de température complets pour mai dans le monde. La chaleur a été particulièrement prononcée dans l'Arctique, ce qui a entraîné une fonte annuelle très précoce de la banquise et des glaciers du Groenland, précise la Nasa.

Record de température en Finlande
L'Alaska a connu son printemps le plus chaud jamais enregistré. En Finlande, la température moyenne en mai a été de 3 à 5 degrés Celsius au-dessus de la moyenne dans la plupart du pays, selon l'Institut météorologique finlandais. Le record absolu de température moyenne a été battu dans environ 20 stations météorologiques en Finlande.

Plus récemment, Nuuk, la capitale du Groenland, a enregistré un record de température pour juin avec 24,8°C. L'Australie a aussi connu son automne le plus chaud jamais enregistré avec une température 1,86°C au-dessus de la moyenne, selon le Bureau de la météorologie australien.

Les températures record en mai ont été accompagnées d'autres événements météorologiques extrêmes, dont de fortes précipitations dans plusieurs parties de l'Europe et dans le sud des Etats-Unis.

Dimanche 19 Juin 2016 Dernières nouvelles du LHC: une pluie de records

Ces deux dernières semaines auront constitué un temps fort de l'exploitation du LHC, avec une luminosité record.
Les deux dernières semaines ont été marquées par une avalanche de records pour le LHC. Mercredi 1er juin au soir, le nombre maximal de paquets possible avec la configuration actuelle (soit une injection de trains de 72 paquets espacés de 25 ns) a été atteint. 2040 paquets circulaient dans la machine. Les jourssuivants n'ont pas été en reste: le record de luminositéà 6,5 TeV a été battu, avec un pic de luminosité dépassant 8x10^33 cm^-2 s^-1, ce qui correspond à 80% de la luminosité nominale. S'en est suivi un nouveau record, celui de la luminosité intégrée en un seul remplissage: 370 pb^-1 en 18 heures de collisions. Un dernier record est enfin tombé: avec une disponibilité pour les collisions d'environ 75% (lamoyenne annuelle est généralement d'environ 35%) et six longs remplissages successifs générant des collisions, une luminosité d'environ 2 fb^-1 a été produite pendant la semaine, ce qui pulvérise le record précédent de 1,4 fb^-1 pour une semaine, établi en 2012.

Ces records ont suivi la décision prise fin mai, en raison des retards causés par les problèmes techniques survenus récemment, de concentrer les efforts en vue d'atteindre la luminosité intégrée la plus élevée possible d'ici aux conférences de physique de l'été.

La première période de développement de la machine, pendant laquelle les spécialistes de la machine peuvent réaliser des études sur la machine, a ainsi été reportée afin de privilégier la production de luminosité jusqu'au premier arrêt technique (TS1). En raison du long arrêt dû au problème avec l'alimentation principale du PS, qui avait été réglé seulement la semaine précédant cette décision, il a également été décidé de réduire l'arrêt technique du LHC de cinq jours à deux jours et demi.

Avec 2040 paquets de protons circulant dans la machine, la charge thermique déposée sur les écrans de faisceau du LHC dans les arcs a atteint 150W par demi-cellule (soit un quadripôle et trois dipôles) dans le secteur 12 (entre ATLAS et ALICE), juste en-deçà du maximum que peut tolérer le système cryogénique (160W). Cette charge thermique est due aux nuages d'électrons créés dans la chambre à vide par les paquets resserrés dans le LHC. Un système cryogénique est à présent en place pour régler les paramètres de refroidissement de l'écran de faisceau en anticipant l'intensité et l'énergie du faisceau: l'exploitation est devenue considérablement plus aisée qu'en 2015. Les périodes d'attente nécessaires pour permettre au système cryogénique de se stabiliser avant le début de la montée ou de la descente en énergie après un arrêt de faisceau ont pratiquement disparu, ce qui accélère considérablement le cycle de la machine.

L'arrêt technique s'est terminé comme prévu jeudi 9 juin, aux alentours de midi. Il a été suivi par plusieurs remplissages avec un petit nombre de paquets, qui ont permis de valider entièrement le paramétrage de la machine. L'ouverture et l'optique ont été mesurées et une série complète de cartographies de pertes de faisceau a été réalisée. Ces éléments ont confirmé que la machine est en parfait état et qu'elle est prête pour une période d'exploitation intensive à haute luminosité.

Samedi, la machine a fonctionné avec 600 paquets, ce qui a permis aux expériences de réaliser des mesures d'étalonnage. Le remplissage qui a suivi a encore battu des records, avec 2040 paquets, un pic de luminosité bien au-dessus de 8x10^33 cm^-2 s^-1, et environ 450 pb^-1 en 21 heures environ.

Dimanche 19 Juin 2016 Un seuil record de CO2 franchi dans l'hémisphère Sud

La concentration atmosphérique en dioxyde de carbone (CO2) mesurée au niveau de l'île d'Amsterdam (océan Indien Sud) vient pour la première fois de dépasser la valeur symbolique des 400 ppm (1), soit 0,04 %, le mois dernier. Or, cet observatoire est celui où l'on relève les concentrations en CO2 les plus basses au monde (hors cycles saisonniers), du fait de son éloignement des sources anthropiques. Le seuil de 400 ppm avait déjà été franchi dans l'hémisphère Nord au cours de l'hiver 2012/2013. Par ailleurs, l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère s'accélère avec un taux de croissance supérieur à 2 ppm par an depuis quatre ans. Ces données sont recueillies depuis 35 ans à l'observatoire d'Amsterdam par le service national d'observation ICOS-France du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE, CNRS / CEA / UVSQ) (2), avec le soutien de l'Institut polaire français Paul-Emile Victor (Ipev).
De par son isolement, l'île d'Amsterdam possède un des airs les plus purs au monde: on y enregistre les concentrations en dioxyde de carbone (CO2) les plus basses (hors variations saisonnières dans l'hémisphère Nord où, chaque été, la quantité de CO2 dans l'atmosphère diminue en raison de son absorption saisonnière par les plantes). Elle est devenue un site de référence en chimie atmosphérique pour l'hémisphère Sud et fait partie des trente stations du réseau global OMM (3) de suivi de la composition atmosphérique. Les mesures qui y sont effectuées permettent notamment de suivre l'évolution des gaz à effet de serre(CO2, CH4, N2O...) et de mieux quantifier le rôle de l'océan Austral en tant que puits decarbone. Ces relevés sont effectués dans un observatoire intégré au Service national d'observation ICOS-France (4), aujourd'hui coordonné par Michel Ramonet et Marc Delmotte, chercheurs au LSCE (CNRS / CEA / UVSQ). L'observatoire bénéficie de l'expertise de ce laboratoire et du soutien de l'Ipev depuis sa création en 1981. La maintenance des installations est assurée par des volontaires au service civique.

La concentration en dioxyde de carbone dans l'atmosphère y est ainsi mesurée en continu depuis 35 ans. Première historique: elle a dépassé les 400 ppm en mai 2016. Or, la valeur du CO2 enregistrée par cet observatoire varie peu selon les saisons (

Dimanche 19 Juin 2016 Océan Plastique : le constat

En quelques décennies, les océans sont devenus la poubelle du monde. Hydrocarbures, métaux lourds, pesticides, perturbateurs endocriniens et déchets en tous genres sont à l’origine de lourds dommages sur l’écosystème marin. La pollution plastique est devenu un symbole de la pollution marine. Mais au delà du symbole, les océans nous cachent la réalité. Profonds et inaccessibles, difficile de se rendre compte de l’importance de ces pollutions. Et pourtant, ce sont 6,5 millions de tonnes de déchets plastiques qui se déversent chaque année en mer. Transportés par des caniveaux aux rivières, puis jusqu’à la mer, ils envahissent les océans au rythme de 206 kilos par seconde. Aucun recoin de l’océan n’y échappe. Même si une grande partie de ces déchets coulent, une quantité non négligeable flotte et forme une « soupe de plastique » et même des « continents de plastique ». Ces plastiques empoisonnent les océans et menacent la vie marine. Aujourd’hui des solutions existent à l’échelle des pouvoirs publics, des entreprises, des ONGs et des citoyens.





Réalisé avec le soutien de Suez

Dimanche 19 Juin 2016 Les rêves prémonitoires, une réalité ?

Et si rêver du futur était possible ? Christine Hardy, experte en psychologie cognitive et parapsychologie nous explique en quoi les rêves prémonitoires sont une réalité et peuvent toucher tout le monde.

Et si l’on pouvait entrevoir le futur en rêvant ? Les rêves prémonitoires ou pré-cognitifs sont souvent utilisés dans les films/séries de fiction ou d’anticipation tels que Minority Report de Steven Spielberg (2002), Charmed de Aaron Spelling ou encore Next, de Lee Tamahori (2007). Considérée comme une sorte de don appartenant au domaine fantastique, la capacité à rêver l’avenir n’est pourtant pas un mythe, d’après Christine Hardy.

Cette dernière, docteur en ethnopsychologie, parapsychologie, psychologie-cognitive et auteurs de plusieurs ouvrages tels que La Prédiction de Jung (éditions Dervy, 2012), est convaincue de la réalité de ces songes.

Et pour cause : "Lors de nos recherches, nous avons réalisé de nombreuses expérimentations sur un grand nombre de personnes pour savoir s’ils arrivaient à rêver d’éléments futurs. Et les résultats ont été énormément positifs, ils ont prouvé que les rêves pré-cognitifs existent vraiment", a-t-elle expliqué à Planet.fr.

Toutefois, attention à ne pas confondre rêve prémonitoire et… simple coïncidence. "Il faut que ce rêve soit très précis. A partir du moment où il y a des détails précis et nombreux qui collent avec la réalité alors c’est bien un rêve prémonitoire. C’est ce que l’on appelle aussi un phénomène psy", précise Christine Hardy.

A lire aussi- Faut-il croire… aux rêves prémonitoires ?

S’écouter pour rêver

Si nous ne captons pas, la plupart du temps, les messages pré-cognitifs lancés par notre inconscient à notre conscient, c’est parce que nous ne sommes pas habitués à nous écouter. "Les rêves pré-cognitifs peuvent arriver à tout le monde. Il suffit d’être sensible et attentif à notre vie intérieure. Si l’on est en phase avec ses sentiments, on a plus de chance de rêver", Assure la parapsychologue.

Si nous pouvons faire ce genre de rêves c’est pour une bonne raison selon elle. Un rêve pré-cognitif nous apporte une ou plusieurs informations sur un évènement à venir. Cela vise à nous aider, à nous montrer en quelques sortes la posture à adopter.

Décrypter ou juste analyser

Christine Hardy raconte l’une de ses expériences en la matière : "Il y a quelques années, je venais de vendre ma maison et je cherchais un nouvel appartement convenant parfaitement à mon style de vie. J’étais vraiment inquiète parce que j’étais aidée d’agences immobilières mais nous ne trouvions pas. Une nuit, j’ai rêvé que j’étais chez moi dans ma cuisine. Je remuais une grosse salade avec des couverts en bois. Puis en remuant j’ai trouvé une chaussette en nylon noir. Je l’ai retirée de cette salade où elle n’avait rien à faire. Le lendemain j’ai essayé de comprendre ce que cela voulait dire. Puis j’ai compris que la chaussette symbolisait l’expression 'chaussure à mon pied', ce qu’il me fallait. La salade symbolisait mes affaires. Autrement dit, c’est en étant tranquillement chez moi, en m’occupant de mes affaires que je trouvais ce qu’il me fallait, mon nouvel appartement. A partir de ce moment-là je me suis tranquillisée, j’ai arrêté de chercher avec les agences et j’ai attendu. Quelques jours plus tard, une amie est venue chez moi et m’a indiqué un appartement à vendre. Il était parfait. Et voilà, je l’ai trouvé comme ça."

Bernadette Divo, publicitaire, a elle aussi vécu ce genre d’expérience onirique, de façon plus flagrante : "Un soir, j’ai rêvé que ma fille de six ans faisait une fausse route en mangeant à table. Je me sentais paniquée dans mon rêve, comme incapable de réfléchir à ce que je pouvais faire pour l’aider. Le lendemain, j’y ai réfléchis et je me suis demandée, ‘si vraiment Lise s’étouffais, qu’est-ce que tu ferais ?’ J’ai immédiatement pensé à la méthode de Heimlich. Ça m’a rassurée de savoir que je pouvais faire quelque chose en cas de problème. Un mois plus tard, je mangeais à la cafeteria de mon entreprise et l’une de mes collègues à commencer à s’étouffer. J’ai su immédiatement quoi faire pour dégager ses voies respiratoires. Je n’étais pas paniquée parce que j’avais réfléchis à la question quelques semaines auparavant".

Dimanche 19 Juin 2016 La synchronicité essaie de vous montrer quelque chose

Synchronicité » est un terme inventé par le célèbre psychologue et psychiatre suisse Carl-Gustav Jung.

En quelque sorte, le rêve guide la nuit, la synchronicité le jour…

Depuis la nuit des temps, les hommes ont constaté certaines coïncidences, certains hasards dans leurs vies, et sans pour autant pouvoir expliquer pourquoi ces événements se manifestaient.

Kammerer, un biologiste et zoologiste autrichien, considérait que les phénomènes de coïncidences isolées ou en série sont la manifestation d’un principe universel de la nature, et opérant indépendamment de la causalité physique.

Le célèbre psychologue Carl-Gustav Jung, fut largement influencé par Kammerer et reprit partiellement ses travaux sur les lois de la Synchronicité et de la Sérialité; en collaboration avec le célèbre physicien W. Pauly (Prix Nobel de Physique), il tentera d’approfondir ses théories sur la Synchronicité, qu’il définira par la suite comme étant « un phénomène qui semble principalement lié à des conditions psychiques, c’est-à-dire des processus de ‘l’inconscient’ ou comme étant « l’occurrence simultanée de deux événements liés par le sens, et non par la cause ».





La synchronicité se déploie aussi dans la réalité sous forme de coïncidences « significatives », qui sont parfois ironiques et parfois même très utiles. Ce phénomène est un « clin d’oeil » de l’univers, un signe de votre intuition et de la connectivité. Si vous avez été confronté à la synchronicité, cela signifie que vous étiez au bon endroit, au bon moment.



Certains pensent que la probabilité pour que de tels évènements surviennent est très faible, mais pour beaucoup de gens, la synchronicité est quelque chose qui leur arrive constamment.

Il y a là-dedans un côté magique à ce phénomène, qui nous permet de savoir que nous sommes sur la bonne voie et ouverts à l’orientation spirituelle.



« L’âme aussi, si elle veut se reconnaître devra se regarder dans une âme. » – Platon

Alors, faites vous l’expérience de la synchronicité? Voici quelques exemples courants qui auraient pu se produire dans votre vie:


1. Croiser une personne à qui vous étiez justement en train de penser, ou recevoir un appel téléphonique, un sms ou un courriel de lui/elle.


2. Tomber par hasard sur un produit qui résout un problème que vous aviez, sans pour autant l’avoir cherché.



Soudain, vous voyez une annonce à la télé ou lisez un article sur l’étagère d’un magasin qui vous interpelle sur ce dont vous avez besoin maintenant!


3. Regarder un film ou une émission à la télévision qui rédige un scénario et un texte cohérent reflétant des problèmes auxquels vous faites face actuellement dans la vie.
4. Entendre parler des inconnus dans la rue, discutant à haute voix d’une chose à laquelle vous étiez en train de réfléchir.


5. Tomber par hasard sur une personne qui vous aide à relever le défi auquel vous êtes confronté actuellement, comme si elle avait été directement mise sur votre route pour vous aider.


6. Recevoir un message rassurant de façon inattendue, au bon moment.

Juste au moment où vous éprouvez un sentiment d’exaltation et que vous avez besoin d’atténuer « l’impact émotionnel », votre enfant se tourne brusquement vers vous et vous dit « Je t’aime ». Ou en consultant vos emails ou votre boîte aux lettres, vous trouvez là un message très encourageant d’un ami ou d’un parent.


7. Une incroyable coordination. On vous livre une chose après l’autre exactement au moment idéal. Tout s’enchaîne parfaitement.



Bien que ce ne soient là que quelques exemples, la synchronicité peut se produire dans de nombreux domaines de votre vie. Même par l’expérience du 11H11, en tant que confirmation de vos pensées…



Avez-vous vécu l’une de ces synchronicités? Avez-vous des exemples d’autres synchronicités? Vous pouvez commenter ci-dessous et partager avec nous votre histoire.



Notez que certains psychologues se servent d’ailleurs d’événements importants pour aider leurs patients.. ainsi ils parviennent à trouver des éléments clefs pour comprendre leurs patients dans les événements et les coïncidences qui leur arrivent. Car comme les rêves, tout se passe comme si ces événements n’étaient pas un hasard mais qu’ils servaient à faire évoluer la personne à un moment précis de sa vie.

Dimanche 19 Juin 2016 Si vous portez ces sabots, il y a un risque pour votre santé, voici pourquoi !!

Une recherche scientifique qui a été menée en Allemagne a découvert que des sabots qui sont fabriqués à partir de matières plastiques contiennent beaucoup de composés cancérigènes qui peuvent être la raison de l’apparition de certains types de cancer.
Des sandales : Les scientifiques voulaient prouver cette recherche et ils ont choisi dix paires de sabots qui ont été faites de plastique. Ils ont choisi les meilleures marques sur le marché. Ensuite, ils les ont analysés dans un laboratoire. Ils ont été surpris par les résultats, parce que les sabots contenaient 60% des HAP également connu comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Si vous ne l’avez pas entendu dire qu’ils sont des substances très cancérigènes et peuvent causer une mutation cellulaire si le corps les absorbe.

Ils sont extrêmement dangereux en cas d’inhalation et ils peuvent pénétrer dans la peau et entrer dans le corps.Basé sur la recherche, les sabots noirs contenaient la plus grande quantité de ce certain type de substance cancérogène.Environ 70% des sabots qui ont été examinés contenait des solvants et des métaux lourds.Un fait intéressant est que les Crocs originales ne contiennent pas les HAP. Cependant, ils contenaient quatre solvants qui peuvent provoquer des allergies.

Dimanche 19 Juin 2016 Boire des boissons très chaudes serait probablement cancérogène selon l'OMS

SANTE - Après la charcuterie, les boissons chaudes? Selon une annonce de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ce mercredi 15 juin, boire des boissons très chaudes provoque "probablement" le cancer de l’œsophage.

"Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l'oesophage et que c'est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause", a déclaré Christopher Wild, directeur Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC/IARC).

Au-dessus de 65°

Les boissons très chaudes sont celles consommées à des températures de 65 degrés Celsius ou plus, précise le CIRC.

Des études menées en Chine, en Iran, en Turquie et dans des pays d'Amérique du Sud, où le thé ou le maté sont traditionnellement bus très chauds (à environ 70° C), ont montré que le risque de cancer de l'œsophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée, souligne l'agence cancer de l'OMS dans un communiqué.

"Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l'Amérique du Nord sont bien en deçà. Le café et le thé sont souvent bus en dessous de 60 degrés", explique le Dr Dana Loomis, épidémiologiste du CIRC.

Le café ne serait plus cancérogène

Le café, l'une des boissons les plus consommées au monde, n'est plus désormais considéré comme "peut-être cancérogène", au terme de la réévaluation des experts sur la base de "plus de 1.000 études chez l'homme et l'animal" qui n'ont apporté "aucune preuve concluante d'un effet cancérogène" de sa consommation.

Pour sa part, le maté (infusion de feuilles) s'il est bu froid ou à des températures "pas très élevées" n'a pas d'effets cancérogènes, selon les études épidémiologiques et les expériences sur les animaux.

Le cancer de l’œsophage est l'un des plus fréquents

Le cancer de l’œsophage est la huitième cause la plus fréquente de cancer dans le monde et l'une des principales causes de décès par cancer, avec environ 400.000 décès enregistrés en 2012 (5% de tous les décès par cancers).

Le CIRC publie régulièrement des monographies, c'est-à-dire des revues de l'ensemble de la littérature scientifique parue sur les effets cancérogènes des agents examinés (produits chimiques, expositions professionnelles, gaz d'échappement des moteurs diesel, facteurs de risques liés au mode de vie, comme l'abus de charcuterie...) et les actualisent régulièrement.

Le CIRC établit ainsi une classification allant du groupe 1 - "peut causer le cancer chez les humains" ou "cancérogènes certains", au groupe 4, le classement le plus bas, qui signifie non cancérigène pour l'homme. A ce jour, plus de 950 agents ont été passés en revue et classés.

La classification n'indique pas quel niveau de risque existe pour la santé. Par exemple fumer du tabac appartient au groupe 1 des cancérogènes avérés, mais le classement n'indique pas quelle est l'augmentation du risque selon le nombre de cigarettes fumées.

Au sein de ce groupe, le risque peut varier dans de proportions importantes.

http://www.huffingtonpost.fr

Dimanche 19 Juin 2016 Listes des interactions médicamenteuses (agence française du médicament)

L'Agence française du médicament (ANSM) a mis à la disposition des professionnels de santé ""l'ensemble des interactions médicamenteuses regroupées dans un Thesaurus"" actualisé en janvier 2015.
Ce document vise à apporter aux professionnels de santé une information de référence à être utilisée comme un guide d'aide à la prescription.

Bien que n'étant pas destiné au grand public, le document est accessible à tous.

Quatre niveaux d'interaction sont présentés: contre-indication, association déconseillée, précaution d'emploi et à prendre en compte.

L'index des substances permet d'identifier sous quelle rubrique rechercher les interactions d'un médicament dans le Thesaurus. Les médicaments sont désignés sous leur nom générique (molécule active) et non pas sous leurs noms commerciaux.

Dimanche 19 Juin 2016 La méthode imparable de Facebook pour imposer l'appli Moments

Moments, c’est une application de Facebook pour partager ses photos de manière privée. Le problème, c'est qu'elle est loin de connaître le même succès que Google Photos, par exemple. Le réseau social a donc décidé d’opter pour la même stratégie que pour sa messagerie instantanée Facebook Messenger qui peinait à décoller: rendre obligatoire son utilisation.

Pour cela, elle a tout simplement programmé d’effacer les photos synchronisées de ses abonnés qui ne passeraient pas à Moments. Depuis 2012, une option disponible sur la version iOS de Facebook permet de stocker automatiquement les photos de sa pellicule dans le cloud. Les clichés se trouvent donc déjà prêts à être publiés sur le réseau social pour vous faire gagner du temps et vous épargner des problèmes de connexion au moment de les mettre en ligne.
Les photos seront effacées le 7 juillet

C’est le site TechCrunch qui vient de révéler la manœuvre à la suite des premiers messages d’avertissement reçus par ses lecteurs américains. Ces derniers ont reçu un message de Facebook les avertissant qu’ils devaient télécharger Moments avant le 7 juillet s’ils voulaient conserver leurs images comme on peut le voir dans une capture d’écran partagée sur Twitter.

Attention, Facebook ne s’apprête pas à supprimer toutes les archives photos mais seulement celles issues du dossier synchronisé.

Mardi 14  juin 2016 Une campagne de Médecins du Monde censurée pour ne pas déplaire aux laboratoires pharmaceutiques


Trois des dix affiches de la campagne de Médecins du Monde


L’ONG Médecins du Monde aurait dû lancer une campagne choc, ce lundi 13 juin choc contre le prix de certains médicaments. Mais il n’en sera rien, elle a été “bloquée” par l’Autorité professionnelle de régulation de la publicité (ARPP) qui juge qu’elle pourrait nuire aux laboratoires pharmaceutiques.

Et si dans un futur très proche, les laboratoires pharmaceutiques n’avaient plus besoin de faire pression ou d’exercer un lobbying assidu pour éviter que l’on ne plonge le nez dans leurs bilans financiers ? Eh bien ce futur est peut-être encore plus proche qu’on le croit. L’ONG Médecins du Monde (MDM) aurait dû, en théorie, lancer une grande campagne d’affichage, ce lundi 13 juin, pour dénoncer le prix prohibitifs de certains médicaments contre des maladies comme l’hépatite C, le mélanome ou la leucémie. Une campagne “choc” comme l’ont signalé plusieurs médias lundi matin.

Mais il n’en sera rien. Tout simplement car aucun diffuseur n’a voulu prendre le risque de l’afficher – et par extension de se fâcher éventuellement avec un grand laboratoire. Tel est l’extrait du “conseil” transmis par l’ l’Autorité professionnelle de régulation de la publicité (ARPP) à la société Médiatransports, que nous nous sommes procuré.



Cliquez ici pour accéder aux dix visuels de la campagne “Le prix de la vie” de Médecins du Monde

Selon MDM, les prix des médicaments sont fixés en fonction de la capacité maximale des Etats à payer pour avoir accès au traitement. En gros, plus un Etat est riche, plus le prix du médicament sera élevé. Pour justifier ces tarifs parfois hallucinants (le Glivec, utilisé pour soigner la leucémie est vendu 40 000 euros par an et par patient), les laboratoires avancent trois explications : la recherche coûte cher, le bénéfice thérapeutique est grand, et les coûts de production sont importants.

Or, pour MDM, aucun de ces arguments ne tient la route.

”Les coûts de recherche et développement sont surestimés et les montants réels restent confidentiels et une grande partie est de toute façon financée par l’argent public à travers des bourses ou des crédits d’impôt de recherche.”

Concernant le deuxième argument, MDM explique que 74 % des médicaments mis sur le marché lors des 20 dernières années n’apportaient que peu de bénéfices thérapeutiques et ironise en expliquant qu'”un airbag vaudrait dans ce cas le prix d’une vie“. Enfin pour le troisième argument, MDM s’appuie sur une équipe de chercheurs de Liverpool qui a estimé que le coût de production du sofosbuvir (traitement contre l’hépatite C) s’élevait à 75 euros pour 3 mois avec un prix de revente de 41 000 euros annuel, soit 400 fois plus cher.

Cette situation fait que les médecins sont parfois obligés de confier aux malades qu’il existe des médicaments pour les soigner mais que les traitements coûtent trop cher. L’Etat est donc obligé de “sélectionner” à partir de quel stade il peut prendre en compte un traitement, souvent lorsque la maladie est presque trop avancée. A cet égard, le 25 mai dernier, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les hépatites, le ministère de la Santé à annoncé l’accès prochain à un traitement pour tous.

Une pétition adressée à Marisol Touraine

Une pétition va être adressée au même moment par l’ONG, à la ministre de la Santé Marisol Touraine, disponible ici.

Mardi 14 Juin 2016 Les principales différences entre la spiritualité et la religion

Les principales différences entre la spiritualité et la religion




Les gens qui disent avoir une vie spirituelle sont souvent confrontés à une question très

contradictoire quant à savoir s’ils sont religieux ou non. La plupart du temps les gens pensent que les deux sont essentiellement la même chose.

Cependant, cela ne représente pas la vérité telle qu’elle est. Être spirituel ou être religieux sont deux choses totalement distinctes. Parfois, quand les gens essaient d’expliquer pourquoi ils sont spirituels plutôt que religieux, ils ont du mal à décrire les différences et ce que cela signifie pour eux globalement.






La religion vous dit, la spiritualité vous laisse découvrir



La religion vous dévoile une liste d’idées sur la façon dont tout a été créé, comment les gens sont censés être, et comment le monde est censé fonctionner. La spiritualité vous permet de découvrir les nombreuses différences qui enrichissent notre monde, comment les choses ont effectivement été créés, et comment les humains sont supposés être les uns avec les autres.

La religion est très précise sur la façon dont nous devrions agir envers autrui et comment nous sommes supposés éliminer ceux qui sont contre ses pratiques. La spiritualité vous permet de découvrir votre propre mode de vie et votre propre façon de coexister avec ceux qui vous entourent.




La spiritualité rassemble les gens



La spiritualité unit les gens à travers ces mêmes idéaux: l’amour et l’acceptation d’être librement ce qu’ils souhaitent. La religion a des règles très strictes et antiques qui défient tous ceux qui ne suivent pas la même croyance qu’eux. La spiritualité accepte toutes les formes d’amour et de paix au sein de tous ceux qui sont prêts à donner au monde qui les entoure.

Il y a une compréhension mutuelle dans la spiritualité que nous sommes tous des êtres humains sur le plan extérieur, mais ce que nous pouvons être ensemble entant qu’une seule entité est tout autre chose. Les gens reconnaissent qu’être spirituel comprend un objectif global beaucoup plus grand, et cherchent comment faire partie de celui-ci plutôt que de lutter contre lui.




La spiritualité est une question d’amour, pas de peur



La religion a un aspect très primaire qui s’ancre profondément chez les gens une fois qu’ils se consacrent à une religion particulière. Comme nous l’avons déjà souvent vu par le passé, cet aspect auquel nous nous référons est la peur. La spiritualité n’inspire aucune peur, et montre comment vous pouvez sentir la grande force de l’amour.



La spiritualité permet à une personne de plonger assez profondément en soi pour parvenir à retrouver les petites choses qu’elle aime tant sur elle-même, puis encourager celle-ci à aller au-delà de ces nouvelles connaissances du monde et du Soi. La peur ne nous permet pas de faire ces choses, à la place, la peur nous enseigne comment haïr et être en colère contre les choses que nous ne pouvons pas changer.




La spiritualité n’a pas d’agenda



Être une personne spirituelle signifie que vous n’avez pas d’ordre du jour précis à imposer aux autres, pour essayer de les convertir en quelque chose avec laquelle ils ne sont pas à l’aise. Être spirituel signifie que vous êtes prêt à guider les gens dans la voie de l’amour et de l’acceptation.

La spiritualité vous permet de traverser le monde en tant que personne libre, avec la capacité de créer de belles choses que vous pouvez transmettre à d’autres personnes. La spiritualité vous permet d’être témoin des plus beaux moments de toute l’histoire, et plus important encore, elle vous permet de comprendre qu’il y a de la beauté qui découle du fait d’être temporaire.




Châtiment vs Karma




Souvent la triste réponse que vous obtenez de quelqu’un qui est religieux est que vous irez probablement en enfer ou que vous devriez vous sentir menacé si vous ne vous conformez pas. Le Karma d’autre part est la compréhension de base que vous obtenez exactement ce que vous versez dans le monde, à la manière d’un boomerang, vous recevrez exactement ce vous sèmerez. Si vous projetez constamment de l’énergie négative dans le monde, vous ne recevrez rien d’autre que de l’énergie négative en retour. Il en va de même pour l’énergie positive.



« Si vous voulez savoir ce que vous étiez dans les vies antérieures, regardez ce que vous êtes actuellement ; si vous voulez savoir ce que vous deviendrez dans les vies futures, regardez ce que vous faites maintenant » – Proverbe Tibétain



La chose importante à retenir en ce qui concerne ces deux façons de vivre, est que vous devez marcher sur votre propre chemin. Ne suivez pas quelque chose ou quelqu’un avec qui vous ne vous sentez pas à l’aise. Vous êtes une personne à part entière et vous pouvez faire du monde un lieu totalement différent dans un sens ou dans l’autre.



La vraie spiritualité est quelque chose qui se trouve au plus profond de vous-même. Elle est votre façon d’aimer, et d’accepter le monde et les gens qui vous entourent. La spiritualité ne peut être trouvée dans une église ou par le fait de croire d’une certaine manière.


Gardez à l’esprit ces éléments de base dans votre chemin spirituel:



Il n’y a pas une religion, mais des centaines.
Il n’y a qu’un seul type de spiritualité.

La religion est pour ceux qui veulent poursuivre des rites et des formalités.
La spiritualité est pour ceux qui veulent atteindre l’ascension spirituelle sans dogmes.

La religion est pour ceux qui dorment.
La spiritualité est pour ceux qui sont éveillés.

La religion est pour ceux qui ont besoin des conseils des autres.
La spiritualité est pour ceux qui prêtent l’oreille à leur voix intérieure.

La religion a un ensemble dogmatique et incontestable de règles qui doivent être suivies sans les remettre en question.
La spiritualité vous invite à raisonner, à tout remettre en question, et à découvrir les conséquences de vos actions et d’en assumer les conséquences
La religion menace et terrifie.

La spiritualité vous donne une paix intérieure.

La religion parle du péché et de la faute.
La spiritualité encourage à « vivre dans le présent » et de ne pas ressentir de remords pour ce qui s’est déjà manifesté – mais de relever la tête et d’apprendre de ses erreurs.

La religion réprime l’humanité, et nous renvoie vers un faux paradigme.
La spiritualité transcende tout, et fait de vous quelqu’un de fidèle.

La religion est inculquée dès l’enfance, comme une soupe que vous ne voulez pas manger.
La spiritualité est la nourriture que vous recherchez, qui vous satisfait et qui représente une expérience sensorielle agréable.

La religion n’est pas Dieu.
La spiritualité est la conscience infinie de tout ce qui est – c’est Dieu.

La religion invente.
La spiritualité découvre.

La religion ne remet pas les choses en question.
La spiritualité remet tout en question.

La religion est basée sur les principes d’humanité, une organisation avec des règles.
La spiritualité est divine, sans règles.

La religion est la cause de la division.
La spiritualité est la cause de l’union.

La religion a créé ce que vous cherchez.
La spiritualité vous amène à faire des recherches.

La religion reprend les enseignements d’un livre sacré
La spiritualité cherche le caractère sacré de tous les livres.

La religion est nourrie par la peur.
La spiritualité est nourrie de la confiance.

La religion vous fait vivre dans vos pensées.
La spiritualité vous fait vivre dans votre conscience.

La religion est: il s’agit « de faire »
La spiritualité est : il s’agit « d’être »

La religion est une dialectique.
La spiritualité est logique.

La religion nourrit l’ego.
La spiritualité vous fait transcender.

La religion vous fait renoncer au monde.
La spiritualité vous fait vivre avec le divin, sans jamais devoir renoncer.

La religion est l’adoration.
La spiritualité est la méditation.

La religion constitue à poursuivre la psychologie d’un modèle
La spiritualité est l’individualité.

La religion rêve de la gloire et du paradis.
La spiritualité vous fait vivre ici et maintenant.

La religion vit dans le passé et dans l’avenir.
La spiritualité vit dans le présent, dans l’ici et maintenant.

La religion vit dans le confinement de votre mémoire.
La spiritualité c’est la liberté de la conscience.

La religion croit à la vie éternelle.
La spiritualité vous rend conscient de tout ce qui existe.

La religion vous donne des promesses sur l’après-vie
La spiritualité vous procure la lumière pour trouver Dieu dans votre soi intérieur, dans cette vie, dans le présent, dans l’ici et le maintenant …


Sandra Véringa

- See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/

Mardi 14 Juin 2016 Les Secrets de l’énergie des arbres

avez vous que l’on peut se connecter à un arbre ?

La sylvothérapie est une pratique ancienne venue du Japon pour diminuer le stress et l’anxiété par la proximité ou le contact des arbres.

En parallèle de ces propriétés apaisantes, il est possible de se « connecter » à un arbre pour recevoir de lui de l’énergie !

Lorsque je me promène en forêt, il m’arrive parfois de me « recharger » en entourant un grand arbre avec mes bras.

Je choisis un bel arbre, qui m’attire et avec lequel j’ai envie d’entrer en contact
Je l’entoure, et me place mentalement en état d’accueil
une communication se crée.. nous entrons en résonance..
Il me donne de l’énergie vitale… c’est un moment fort de communion.

Tout le monde peut il le faire ?

La réponse est OUI !

Voici comment se connecter à un arbre :

Allez vous promener en forêt, de préférence seul
Choisissez un bel arbre, une confiance doit s’établir à la vue de l’arbre choisi
Approchez vous vers son tronc et avant de le toucher demandez mentalement à l’arbre
de vous aider.
Placez vos mains dessus, votre front peut aussi faire contact avec l’écorce
Il n’est pas nécessaire d’entourer l’arbre, placez simplement vos mains en contact dessus
Fermez les yeux, faites le vide dans votre esprit, relaxez vous, écoutez les bruits subtils de la nature.
Rester ainsi ( entre quelques secondes et 2mn) puis remerciez l’arbre et reprenez votre marche en forêt, si possible en conscience. (La marche consciente est également très bénéfique et permet d’augmenter votre niveau vibratoire.)

Les arbres sont des capteurs naturels d’énergies cosmo-telluriques :
– Énergie cosmique, captée par les branches
– Énergie tellurique, captée par les racines

L’arbre agit donc comme un lien entre la terre et le ciel.
Lorsque l’on entre en contact avec un arbre, c’est le même principe que la radiesthésie, il s’établit une connexion entre vous et l’arbre, grâce à l’énergie de la nature.

Les humains sont aussi des capteurs d’énergie, placé comme les arbres entre le sol et le ciel nous sommes baignés en continu par des courants cosmiques et telluriques qui nous traversent et permettent la communication entre notre esprit et la matière.

Attention :
Ne choisissez pas un arbre malade, car, ayant besoin d’énergie, il prendrai la votre, et cela vous fatiguerai au lieu de vous donner de l’énergie.

Mardi 14 Juin 2016 Zéro-déforestation : Michelin s’engage, la Socfin marginalisée

Le groupe Michelin vient de rendre publique une politique sur le caoutchouc naturel [EN] durable dans lequel le leader mondial du pneumatique s’engage dans une politique d’approvisionnement « zéro déforestation » basée sur l’approcheHigh Carbon Stock [EN].
Des engagements à respecter dans les faits

Bien entendu, nous serons extrêmement vigilants à l’application effective de cette politique, car après les engagements vient nécessairement le temps de leur mise en œuvre, et le fléau de la déforestation doit être combattu urgemment. C’est néanmoins un excellent signal envoyé à tout le secteur du caoutchouc naturel et par suite à celui de l’industrie automobile, qui à elle seule avale 80% de la production mondiale.

Et cela transforme naturellement la donne pour les planteurs d’hévéas (dont le caoutchouc naturel est extrait) qui refuseraient de s’engager dans une politique zéro déforestation. En effet, le géant du pneumatique, qui achète chaque année pas moins de 900 000 tonnes de caoutchouc naturel, doit maintenant sans plus tarder cesser de s’approvisionner auprès des entreprises de plantations d’hévéas refusant de s’engager à produire du caoutchouc garanti sans déforestation, sans quoi les engagements pris n’auraient plus aucune valeur.
La Socfin marginalisée

Ce mouvement positif de Michelin implique de fait une marginalisation de tous les autres acteurs du caoutchouc qui refuseraient de s’engager contre la déforestation, et révèle par contraste leur manque de vision. Comme par exemple, l’un des fournisseurs actuels de Michelin, une entreprise de plantations désormais bien connue : la Socfin.

Les études cartographiques approfondies et les missions de terrain de Greenpeace ont clairement démontré la présence dans les concessions de la Socfin de forêts primaires, mais aussi des forêts secondaires ou en régénération qui stockent d’importantes quantités de carbone. Malheureusement à l’heure actuelle, la Socfin s’entête à refuser tout engagement crédible pour garantir la non-conversion de ces zones de forêts en plantations d’hévéas. Ce qui signifie qu’à l’heure actuelle, l’ensemble de sa production de caoutchouc est incompatible avec la politique sur le caoutchouc naturel durable adoptée par Michelin.
Le groupe Bolloré doit prendre ses responsabilités

L’engagement de Michelin montre que de grands groupes peuvent s’engager pour l’environnement. Ce qui n’est pas le cas du groupe Bolloré, qui détient toujours 38,75 % de la Socfin et qui ne peut sedédouaner de sa responsabilité à l’égard des pratiques de la Socfin et des menaces que celle-ci continue de faire peser sur les forêt africaines et les populations locales.

http://forets.greenpeace.fr/

Mardi 14 Juin 2016 Souriez ! Il pleut du césium !

Des poussières des incendies de Fort McMurray, au Canada, sont arrivées jusqu'en Suisse.

Les gigantesques feux de forêts dans la province de l'Alberta, au Canada, ont des retombées jusqu'en Suisse. MétéoSuisse a mesuré dans l'atmosphère des poussières dégagées par ces incendies ravageurs qui durent depuis un mois.

Les concentrations mesurées au-dessus de la Suisse ne représentent aucun danger pour la population, écrit toutefois le service météorologique dans un rapport publié sur son site internet et repris par la RTS. Les aérosols observés les 24 et 25 mai dernier au-dessus de la station de mesure de Payerne (VD) ont pu être datés: ils ont été émis cinq jours plus tôt, les 19 et 20 mai, de l'autre côté de l'Atlantique.

Une couche d'air arrivée du Canada à une altitude d'environ 4000 mètres ces mêmes jours a été mesurée à peu près 200% plus humide que celle juste au-dessous d'elle, indique en outre le service. Même si les aérosols jouent un rôle à ces altitudes, "il n'y a pas de conséquences à attendre dans les prévisions des jours suivants", a affirmé à l'ats Gabriela Kaufmann, météorologiste à MétéoSuisse.

Les feux de forêts au Canada ont injecté une quantité énorme de poussières dans l'atmosphère. Ils ont aussi brûlé 5820 km2 de forêts.



Source , Source en anglais

-----"les experts" nous expliquent que les "poussières" canadiennes mettent 5 jours pour venir s'échouer en Europe.
(Le Monde est petit et fermé)

"N'ayez crainte ce n'est pas dangereux", me disent les experts. Experts en quoi ? Aucune idée.

À l'école quand on apprend le cycle de l'eau (entre 7 et 9 ans) on sait que les montagnes arrêtent les nuages et que la pluie tombe en plaines ce qui est fort pratique pour arroser les cultures.

(Le Monde est petit et fermé)

"N'ayez crainte ce n'est pas dangereux", me disent les experts. Experts en quoi ? Aucune idée.

À l'école quand on apprend le cycle de l'eau (entre 7 et 9 ans) on sait que les montagnes arrêtent les nuages et que la pluie tombe en plaines ce qui est fort pratique pour arroser les cultures.

Lundi 13 Juin 2016 Pourquoi il ne faut pas acheter des olives noires confites!

C'est une information qui nous provient de 60 millions de consommateurs, l'enquête révèle que les olives noires sont le plus souvent cueillies vertes et sont ensuite plongées dans une énorme cuve avec de la saumure. Les industriels leur injectent alors de l'air pour les oxyder. Elles vont devenir noires et pour fixer cette couleur, ils ajoutent un additif, du gluconate de fer (E 579) qui va également leur donner un aspect lisse, ébène et uniforme.

Pour consommer de « véritables olives noires », il faut éviter d’acheter celles dont l’emballage indique la mention « olives confites » selon l’association.

Lundi 13 Juin 2016 Après les crues, la France bientôt envahie de moustiques?!

Les inondations n'ont pas fini de mettre les nerfs des sinistrés à rude épreuve. En plus du nettoyage de leur maison, des démarches administratives, ils devront bientôt faire face à des nuées de moustiques ! Gare aux piqûres... C'est en tout cas ce que craint le syndicat de l'Orge dans l'Essonne après les pluies exceptionnelles tombées ces dernières semaines sur l'Ile-de-France, le Centre, la Normandie et la Lorraine. Par mesure de précaution, il va ainsi envoyer, à partir d'aujourd'hui, un guide des bons gestes aux 37 communes du bassin qui s'étend d'Arpajon à Savigny-sur-Orge et qui constitue l'une des zones d'Ile-de-France traditionnellement les plus touchées par ce type d'invasions en été.

L'initiative est saluée par Stéphane Robert, président-fondateur du site Vigilance-moustiques.com. « Après les crues de 2013 dans le quart nord-est de la France, nous avions déjà constaté une prolifération inhabituelle d'insectes, rappelle le spécialiste. Et toutes les conditions sont réunies pour que cela se reproduise. » L'hiver doux a en effet épargné la plupart des larves. Les récentes inondations n'ont rien arrangé. « Parfois, les crues lessivent et détruisent les gîtes larvaires », explique Stéphane Robert. « Sauf que là elles ont laissé derrière elles beaucoup d'eaux stagnantes. » Or c'est précisément ces endroits que les femelles moustiques choisissent pour pondre... « Heureusement, les départements qui ont été touchés par les inondations ne sont pas ceux où les températures grimpent le plus, rassure Christian Bréchot, directeur général de l'Institut Pasteur. Le risque de propagation est donc a priori plus limité. »

La vigilance doit néanmoins rester de mise. « Nous allons surveiller les flaques deux à trois fois par semaine dans les zones boisées, annonce Jean-Marc Bouchy, directeur du syndicat. Car les poches d'eau ne vont pas s'assécher suffisamment. Et il faudra peut-être à nouveau traiter dans les prochains jours. » Le 30 mai, avant même la montée brutale des eaux, un larvicide peu nocif pour la faune et la flore avait déjà été répandu sur la prairie du Perray, située à cheval sur plusieurs communes autour de Sainte-Geneviève-des-Bois. Le hic, c'est que le moustique est une espèce coriace qui évolue et s'adapte aux insecticides. « C'est comme avec les antibiotiques, constate Stéphane Robert. Plus on en prend, moins le produit est efficace. »

L'Hérault en sait quelque chose. Là-bas, le combat contre ces insectes a commencé dans les années 1960. Sans grand succès. La faute à la paupérisation extrême de la panoplie antimoustiques, selon l'Entente interdépartementale de démoustication (EID) Méditerranée, qui regroupe les conseils généraux des Pyrénées-Orientales, de l'Aude, de l'Hérault, du Gard, du Var et des Bouches-du-Rhône, ainsi que la région Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées. Seuls deux insecticides restent homologués contre onze au début des années 2000.

Dimanche 12 juin 2016 Le cycle solaire est en train de s'effondrer.

Plusieurs personnes se demandent pourquoi le soleil a été si calme ces derniers temps?

La raison se trouve peut être dans le graphique ci-dessous. Le cycle solaire de 11 ans est bloqué:
Pour les deux dernières années, le nombre de taches solaires a diminué alors que le changement de cycle du Maximum vers le Minimum solaire est en cours. Moins de taches solaires signifie qu'il y a moins d' éruptions solaires et moins d'éjections de masse coronale (CME).Comme ces explosions disparaissent, nous estimons que le soleil est "calme."

Mais est-il vraiment calme?

Une idée fausse et très répandue est que les données de météorologie spatiale sont sans intérêt pendant les périodes de faible nombre de taches solaires. En fait, en mettant le cycle solaire de côté , nous voyons que le minimum solaire apporte de nombreux changements intéressants. Par exemple, la haute atmosphère de la Terre s'effondre, ce qui permet d'accumuler des débris spatiaux autour de notre planète. L'héliosphère rétrécit, ce qui rapproche la Terre de l' espace interstellaire. Ainsi les rayons cosmiques galactiques pénètrent dans le système solaire interne avec une relative facilité. En effet,une forte augmentation des rayons cosmiques est déjà en cours.(Taches solaires Adieu, bonjour au rayonnement cosmique de l'espace profond.)

Depuis le 3 juin, aucune tache n'apparaît sur la surface du Soleil, ce qui témoigne du début d'une période d'activité solaire minimale longue de 11 ans.

Dimanche 12 Juin 2016 Seuls dix pays dans le monde vivent en paix totale


Selon le classement Global Peace Index 2016, seuls dix pays dans le monde vivent en paix totale, à l'abri de tout conflit.

Ils ne sont que dix. Selon l'édition 2016 du classement Global Peace Index, qui vient d'être rendu public, seuls dix pays de la planète vivent libres de tout conflit, à l'heure où "le monde devient de plus en plus dangereux", rapporte The Independent.
Libres de tout conflit

Selon les conclusions de ce rapport, l'enlisement du conflit au Moyen-Orient, la crise des réfugiés, et la hausse du nombre de morts liés au terrorisme, ont fait que le monde de 2016 est moins pacifique que celui de 2015. De fait, seule une dizaine de pays peuvent aujourd'hui être considérés comme totalement en paix, c'est-à-dire non engagés dans un quelconque conflit, qu'il soit interne ou externe à leurs frontières. En 2014, ce chiffre n'était guère plus important, puisqu'il s'élevait à 11 pays.

Ainsi, selon le think tank Institute for Economics and Peace, auteur du classement depuis dix ans, seuls le Botswana, le Chili, le Costa Rica, le Japon, l'île Maurice, le Panama, le Qatar, la Suisse, l'Uruguay et le Vietnam vivent en totale paix.
Le Brésil hors jeu

La petite différence entre les deux derniers classements réside dans la sortie du Brésil, qui signe la pire performance, et ne fait qu'aggraver sa situation d'année en année. Un signal inquiétant à l'approche de l'ouverture des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, souligne The Independent.

Dimanche 12 Juin 2016 Attention : ne buvez jamais l’eau d’une bouteille oubliée dans votre voiture

Il arrive souvent que les conducteurs de voitures prennent une gorgée d’eau d’une bouteille en plastique retrouvée dans leur voiture afin d’éteindre leur soif. Vous ne le savez peut être pas mais cela peut être extrêmement dangereux pour votre santé de boire cette eau chaude.

En effet les bouteilles en plastique contiennent du BPA (Polyéthylène téréphthalate) un matériel qui est utilisé dans la fabrication de nombreux emballages de boissons et d’aliments suite à son poids léger et à sa solidité. Cependant lorsque ces emballages sont laissés dans un endroit à forte température, tel qu’une voiture fermée, le liquide qu’ils contiennent chauffe et quand il vient au contact de l’emballage ce dernier libère le chimique BPA dans l’eau. Ce chimique peut causer des perturbations hormonales au niveau de notre organisme en mimant l’hormone œstrogène. Il est également hautement toxique pour nos cellules et il est incriminé dans l’apparition de cancers et surtout les cancers du sein. En effet c’est la cause la plus commune des hauts niveaux de dioxine retrouvés dans le tissu du sein cancéreux. La chanteuse Sheryl Crow déclare même que l’eau en bouteille a été la cause de son cancer du sein.

La FDA et une nouvelle étude de l’université de Floride conseillent de garder l’eau chaude ou bouillante en dehors des emballages contenant du BPA à cause de sa réactivité avec la chaleur. Ce chimique a également été banni par le FDA des biberons et des tasses pour bébés.

Ne gardez pas non plus vos bouteilles en plastique dans le congélateur car elles libèrent des dioxines dans l’eau. Par ailleurs, ne réchauffez jamais vos plats à la micro-onde dans des récipients en plastique. Ceci est surtout le cas pour les aliments contenant de la graisse. La combinaison de graisse, de températures élevées et de plastique libère les dioxines dans l’aliment. Utilisez au lieu de cela des récipients en céramique ou en verre.

La prochaine fois que vous retrouverez une vielle bouteille en plastique remplie d’eau dans votre voiture n’en prenez pas une gorgée ! Utilisez la plutôt pour arroser vos plantes !

Dimanche 12 Juin 2016 Syndrome de la langue étrangère : un Italien ne parle plus que français après une opération

C'est un syndrome aussi méconnu qu'étonnant… Alors qu'il n'avait plus pratiqué le français depuis les bancs de l’école, un Italien ne parle plus que cette langue. Cet homme de 50 ans est en réalité l'un des rares cas de patients atteint par ce que l’on appelle le syndrome de la langue étrangère.

C’est suite à une opération chirurgicale en raison d'une malformation vasculaire au cerveau, il y a 4 ans, que cet homme s'est mis à parler français. Une langue apprise de manière scolaire il y a de cela 30 ans et qu'il n'avait plus jamais pratiquée depuis. Pourtant, c'est désormais ce langage que son cerveau semble lui imposer.

Un syndrome qui fait suite à des dégâts cérébraux

Ce syndrome s’explique le plus souvent par le fait que l’usage des langues n’est pas situé au même endroit dans le cerveau. Ainsi en cas de lésions cérébrales ou d’AVC, une zone du langage peut être endommagé, mais pas l’autre. Si la zone dédiée à la langue maternelle est touchée, une autre peut s’activer pour combler le vide.

Dans le cas précédent, à défaut de pouvoir accéder facilement au lexique italien du patient, le cerveau compense donc avec le vocabulaire français stocké dans la mémoire depuis 30 ans. Il n’existe en effet pas de cas où des patients auraient commencé à parler dans des langues qui leur étaient parfaitement inconnues. Il s’agit toujours d’une langue acquise, que ce soit à l’école ou durant l’enfance.
Une condition qui demeure rare

Une soixantaine de cas victime de ce syndrome est aujourd’hui recensé dans le monde.
L’un des exemples les plus célèbres reste celui de ce jeune Australien de 22 ans, victime il y a deux ans d'un grave accident de la route, qui s’est réveillé en parlant mandarin, la langue la plus utilisée en Chine et qu'il avait apprise sur les bancs de l’université. Pendant plusieurs jours, le jeune homme écrivait également en sinogrammes, avant que l’anglais, sa langue maternelle ne lui revienne progressivement à l’esprit.
Le syndrome de l’accent étranger

Il ne faut néanmoins pas confondre ce syndrome avec celui de l'accent étranger où, toujours suite à un traumatisme crânien, les patients gardent leur langue première, mais adoptent un fort accent étranger (alors même qu’ils n’ont jamais mis les pieds dans ce pays).

C'est le cas par exemple de Julie Matthias, une Britannique qui après avoir souffert de sévères migraines il y a trois ans, s’est retrouvée à parler tantôt avec un accent sud-africain, un accent français ou encore un accent italien.

Il en est de même pour Leanne Rowe, une Australienne qui a développé quant à elle un accent français. Cela est cette fois-ci dû à des problèmes de motricité articulatoire qui se traduisent par une modification des sons quand le patient parle sa langue maternelle, d’où l’illusion d’un accent.

Quelques séances chez l’orthophoniste suffisent souvent à régler le problème, mais pour certains lorsque les lésions sont trop sévères, les dommages sont irrévocables.

Dimanche 12 Juin 2016 La porte vers un monde souterrain: un gigantesque cratère en Sibérie

Cet énorme cratère découvert en Sibérie cache des secrets sur le passé de notre planète. À l'intérieur, des scientifiques y ont découvert un sol datant de plus de 200.000 ans.
Le cratère de Batagaika, surnommé "la porte vers un monde souterrain", s'étend aujourd'hui sur un kilomètre et sa profondeur est de 100 mètres. Chaque année, le cratère s'agrandit de 20 mètres. Pour les scientifiques, il s'agit d'un mauvais signe sur le réchauffement climatique de notre planète. Ils n'ont pas hésité à tirer la sonnette d'alarme.

200.000 ans
Le cratère de Batagaika a commencé à se former dans les années 60. À l'époque, une partie d'un bois avait été rasée et la terre s'était affaissée. Depuis, le cratère n'a cessé de grandir à cause du réchauffement climatique. En 2008, les inondations, qui avaient aussi touché cette région de la Sibérie, ont augmenté la taille du cratère, rappelle The Siberian Times.

Les couches du sol du cratère de Batagaika ont été récemment analysées par des scientifiques. Julian Murton, professeur à l'université de Sussex (Royaume-Uni), a déterminé que son sol date de plus de 200.000 ans.

"Sa taille est incroyable"
"Ce projet nous permettra de comparer les données avec des sites identiques découverts au Groenland et en Chine. Ces chiffres sur le sol et la végétation nous aideront aussi à reconstruire l'histoire de la Terre. Le cratère de Batagaika m'a frappé. Sa taille est incroyable et sa fissure, parfaitement exposée, n'est pas recouverte. Toutes ses couches sont bien visibles et peuvent être etudiées avec rigueur", a précisé le professeur Julian Murton.


Le cratère de Batagaika est situé à 670 kilomètres au nord de Yakutsk, capitale de la République de Sakha.

Vendredi 22 avvril 2016 Vers un retour de l’hiver pour la fin du week end

Si le temps est particulièrement doux aujourd’hui, il va falloir en profiter. En effet un très net changement de temps va se mettre en place à partir du weekend. Des conditions hivernales vont faire leur retour jusqu’en milieu de semaine prochaine avec un risque de neige jusqu’à basse-altitude.
EXPLICATIONS :

Un vaste anticyclone va se rétracter entre l’Irlande et le Groenland. Etant situé sur son flanc Est ; l’Europe Occidentale va donc connaître un flux de Nord particulièrement profond et froid pour la saison. Dans un même temps des basses-pressions en provenance de Scandinavie vont plonger vers le Bénélux et l’Europe Centrale. Du coup un temps bien frais et agité s’annonce entre ces deux systèmes et donc sur nos régions.

CONSÉQUENCES :

Les températures seront en nette baisse à partir du week-end. Entre Dimanche et Mardi, elles devraient être entre 7 et 10 degrés en-dessous des normes de saison avec un isotherme 0° qui plongera à basse-altitude.

Dans un même temps le temps devrait être assez maussade avec pas mal d’averses. Des flocons tomberont alors en montagne et pourraient gagner la basse-altitude.

L’ampleur, la durée, et l’intensité de cette offensive hivernale sera à affiner dans les prochains jours. Nous vous tiendrons informés.

Une chose est sure : l’été n’est pas encore là !
La carte ci-contre illustre la descente d’air froid et le flux de Nord attendu. Modèle disponible sur Météociel.

Samedi 23 avril 2016 La première carte des victimes des pesticides

L'association Générations futures a collecté plus de 400 témoignages de riverains ou de professionnels victimes de nuisances ou de maladies.

Il y a une dizaine d'années, Marie et son conjoint ont acheté, en Charente, une grande maison entourée de champs céréaliers. Ils ne s'inquiètent pas des pulvérisations de pesticides deux à cinq fois par an. Mais l'époux de Marie a développé depuis un cancer de la prostate. « On nous l'a présenté comme le cancer des viticulteurs. »

L'année dernière, Vincent Castet, 63 ans, demande à un viticulteur voisin de stopper un épandage car le vent était trop fort et qu'il est hors la loi. Pour toute réponse, il reçoit un nuage de pesticides. Trois semaines plus tard, le jeune sexagénaire fait un infarctus. Plus de 400 témoignages de ce type, de riverains et de professionnels victimes des pesticides, ont été récoltés par l'association de défense de l'environnement Générations futures.

Depuis hier, tous sont répertoriés sur une carte interactive, publiée par l'association sur le site Victimes-pesticides.fr. Cette carte vise « à rendre visibles ces différentes victimes et ces cas, mais aussi à faire avancer la législation. Elle n'est pas encore assez forte sur le sujet », regrette Nadine Lauverjat, coordinatrice de Générations futures.

Des citoyens inquiets

Quand l'association a commencé à collecter les témoignages, en 2010, il ne s'agissait que d'e-mails de militants. Depuis, le profil a largement évolué, faisant place à une multitude de citoyens lambda inquiets pour leur santé et celle de leur entourage.

« Ils veulent se protéger, immédiatement, et prendre des précautions notamment vis-à-vis des enfants », constate Nadine Lauverjat. Mais les requêtes ne sont pas si aisées. Hier, un agriculteur de 58 ans atteint d'un cancer qu'il impute aux pesticides, et pour lequel il demandait des réparations à l'Etat, a été débouté par la cour d'appel de Metz.


Générations futures et tous ceux qui ont, ou voudront bien, témoigner espèrent que cela aboutira à des études « sérieuses » sur les dangers encourus en cas d'exposition aux pesticides, la mise en place, concrètement, d'une zone tampon de 100 m entre les terrains agricoles et les aires d'habitation, ainsi que la reconnaissance des maladies professionnelles.

« Lors de consultations médicales, quelques victimes sont parvenues à obtenir des certificats dans lesquels des liens avec les pesticides sont établis, mais cela est toujours fait avec beaucoup de précaution », souligne Nadine Lauverjat.

Ce que dit la loi

Selon l'article 253-7-1 du Code rural, le préfet peut interdire ou encadrer l'utilisation de pesticides dans des zones fréquentées par le grand public ou des groupes vulnérables. Il est aussi interdit de les pulvériser en cas de vent de plus de 15 km/h. L'arrêté du 12 septembre 2006 exige, lui, que tous les moyens soient mis en œuvre pour que les produits phytopharmaceutiques autorisés ne sortent pas de la zone traitée.

Certains sont soumis à une largeur de zone non traitée de 5 à 100 m. Enfin, le plan Ecophyto 2 lancé en 2015 par le gouvernement vise une diminution des pesticides de 25 % d'ici à 2020 et de 50 % à l'horizon 2025, notamment en formant les agriculteurs.