JANVIER 2018

Translate All The Site Into The Language(Tongue) Of Your Choice

                                     Vous Appréciez Ce Site ?

Contribué a son évolutions en faisant un don Merci*


L’inventeur du moteur a hydraulique est mort dans un restaurant en criant Ils m’ont empoisonné

Amateurs de thé, cette découverte risque de vous dégoûter

Les amateurs de thé en sachets risquent d'être profondément déçus, voire dégoûtés. D'après une récente étude, les sachets seraient plus sales qu'une cuvette de toilettes.

La société Initial Washroom Hygiene a révélé à travers une étude que de nombreux objets du quotidien étaient infestés de microbes. Le top 5 établi par l'étude va probablement vous étonner.

Les sachets de thé occupent par exemple la première place des choses les plus sales que vous pourrez trouver dans votre cuisine. Ils contiendraient en effet 17 fois plus de bactéries qu'une cuvette de toilettes. Cela a de quoi couper immédiatement l'envie de se préparer une petite infusion... D'où provient vraiment la saleté des sachets de thé ? Lorsqu'ils sont laissé à l'air libre, ils attrapent tous les germes présents dans l'air.

Dans le classement, nous retrouvons par la suite les rebords de tasses usagées, les poignées des réfrigérateurs, les poignées des bouilloires ainsi que les récipients prévus pour le sucre.

La Chine interdit le commerce de l'ivoire sur son territoire

Depuis le 31 décembre 2017, toute vente ou fabrication d'objets en ivoire est désormais interdite en Chine. Une avancée majeure visant à lutter contre le braconnage qui provoque chaque année la mort de plus de 20.000 éléphants.

Plus d'un an après, c'est désormais officiel, la Chine a interdit le commerce de l'ivoire sur son territoire, confirmant une annonce qu'elle avait faite en décembre 2016. "À partir d'aujourd'hui [31 décembre 2017], l'achat et la vente d'ivoire et de produits de l'ivoire par les marchés, les magasins et les commerçants est hors-la-loi", a ainsi déclaré le ministère des Forêts sur son compte Weibo, le Twitter chinois.

Cette interdiction concerne aussi tous les produits vendus en ligne ainsi que ceux achetés à l'étranger. Au total, ce sont pas moins de 172 entreprises de transformation et points de vente qui devaient fermer leurs portes d'ici la fin de l'année parmi lesquels 67 avaient déjà cessé leur activité depuis l'annonce de décembre 2016. "À partir de maintenant, si un marchand vous dit qu'il s'agit d'un "vendeur d'ivoire approuvé par l'État" il vous trompe et viole la loi en connaissance de cause", a ajouté le ministère repris par l'AFP.

Pour les organisations de protection des animaux, cette décision est une avancée majeure pour lutter contre le braconnage qui fait des ravages chaque année parmi les éléphants. On estime que 20.000 à 30.000 spécimens sont tués chaque année en Afrique. Un fléau alimenté par la demande en ivoire dont la Chine constituait jusqu'ici le plus grand marché.

"Le plus grand pas en avant"

"Ceci est le plus grand pas en avant vers la baisse du braconnage des éléphants", s'est réjoui Peter Knights, directeur de l'organisation WildAid. Selon le gouvernement chinois, l'annonce de l'interdiction avait déjà conduit à un déclin de 80% de la saisie d'ivoire entrant dans le pays, ainsi qu'à un déclin de 65% du prix de l'ivoire brut. "L'interdiction de la Chine est cruciale pour les éléphants", a jugé l'homme dans un communiqué.

"Les prix sont bas et les efforts pour faire appliquer la loi se sont beaucoup améliorés dans de nombreuses régions d'Afrique et d'Asie", a-t-il poursuivi. "Les Nations Unies ont unanimement appelé à une interdiction du commerce domestique de l'ivoire, le Japon reste le seul consommateur majeur encore peu disposé à rejoindre la communauté mondiale".

Suite aux efforts menés par la Chine, plusieurs pays notamment d'Asie ont en effet exprimé leur intention de s'engager dans cette lutte contre le braconnage. Hong Kong, Singapour et Taïwan réfléchissent tout droit à interdire le commerce sur leur territoire tandis que le Vietnam a renforcé ses régulations au cours des deux dernières années.

Ivoire= éléphant mort

La lutte contre le trafic d'ivoire a fait l'objet de plusieurs campagnes visant à sensibiliser les consommateurs à la triste vérité se cachant derrière les objets en ivoire. Des sondages menés par l'ONG IFAW a permis de constater que 70% des Chinois ne réalisaient auparavant pas que le matériau provenait d'éléphants morts. Nombre d'entre eux pensaient qu'une défense en ivoire était comme une dent humaine et tombait naturellement.

En réalité, environ 30 à 40% de la défense d'un éléphant se trouve au c½ur même de sa face et les braconniers n'hésitent bien souvent pas à défigurer les pachydermes après les avoir tués pour récupérer l'ivoire. Grâce aux campagnes de sensibilisation menées notamment avec des célébrités telles que l'ex-basketteur chinois Yao Ming, une étude de WildAid a montré en 2017, une augmentation de 70% des personnes ayant conscience du lien entre ivoire et éléphants morts au cours des cinq dernières années.

Si l'interdiction chinoise est une avancée majeure, les organisations appellent toutefois à ne pas relâcher les efforts. "Tant que l'ivoire est légal dans certains pays, les éléphants seront braconnés et en danger", a souligné l'IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) dans un post Facebook. "Nous félicitons la Chine qui s'est engagée à fermer son marché. Nous encourageons maintenant tous les pays à faire de même", a conclu l'ONG qui a lancé une pétition pour interdire le commerce dans l'Union européenne.

Somme: Une adolescente de 13 ans foudroyée par une méningite

Elle a été admise au CHU d'Amiens le soir du 31 décembre et est décédée quelques heures plus tard. Une jeune fille de 13 ans, habitant à Roye dans la Somme, a été foudroyée par une méningite, rapporte Le Courrier Picard.

L’Agence régionale de santé (ARS) a lancé un protocole de prévention à la suite du décès de la jeune fille. « La collectivité a été informée et les précautions sanitaires ont été prises », précise également le maire de Roye, Pascal Delnef.

Une jeune fille de 13 ans est décédée brutalement, victime d’une méningite foudroyante.https://t.co/hx4Qi4nG4Ypic.twitter.com/AfVNHBfft2
— Courrier picard (@CourrierPicard) January 6, 2018

Une enquête épidémiologique

« L’ARS a procédé à l’enquête épidémiologique autour du cas, c’est-à-dire la recherche des sujets qui ont eu des contacts proches, prolongés et répétés avec la malade pour leur proposer un traitement préventif de courte durée par antibiotiques, accompagné éventuellement d’une vaccination en fonction du groupe de méningocoque identifié », a précisé au quotidien l’ARS.
Publicité

« La méningite est provoquée par une bactérie appelée méningocoque présente dans la gorge. Elle se transmet uniquement de personne à personne par des contacts directs, répétés et rapprochés. Le risque de transmission est donc relativement faible. Dans la majorité des cas, la personne contaminée ne développe pas de maladie », a précisé l’ARS

Donald Trump: le "génie" est-il devenu fou?

"Je pense qu’on peut me qualifier non seulement d'intelligent, mais de génie… et un génie très stable, avec cela!" L"extraordinaire tweet de Donald Trump, samedi matin, a relancé les interrogations sur ses capacités mentales. A-t-il perdu les pédales? Est-il en mesure d'exercer ses fonctions de président? Le débat fait rage, et il n'agite plus seulement les démocrates
Au hit-parade des tweets "non-c'est-pas-vrai-il-a-dit-cela?", qui vous scotchent au réveil, celui de ce samedi matin remporte le pompon: "Tout au long de ma vie, mes deux grandes qualités ont été la stabilité mentale et le fait d'être, genre, très intelligent", en fait "non seulement intelligent, mais un génie… et un génie très stable, avec cela!", indique Donald Trump au reste du monde. A-t-il complètement perdu la boule? Comme le relève le "New York Times", c'est une "défense extraordinaire", de la part d'un président, "de sa capacité mentale et de son aptitude à exercer la fonction", qui "garantit que la discussion sur cette capacité va redoubler d'intensité".

Que s'est-il passé? Le débat sur la santé mentale de Trump, plus vieux président jamais élu, n'est pas nouveau et a redoublé depuis son élection. Fin 2016, par exemple, trois universitaires prestigieuses avaient adressé une lettre à Barack Obama demandant une évaluation médicale et psychiatrique du candidat républicain: "Son instabilité mentale – qui inclut mégalomanie, impulsivité, hyper réaction à la critique, et une apparente incapacité à faire la part entre le fantasme et la réalité – nous conduit à nous interroger sur sa capacité à assumer les immenses responsabilités de sa fonction", écrivaient-elles. Mais pour la base fidèle du président, et ses alliés républicains au Congrès, la réaction était toujours la même: les chiens démocrates aboient, la caravane passe…

Un président qui radote

Ce n'est plus le cas. Depuis quelques mois, une série d'incidents ont remis la question au premier plan, certains anecdotiques (la façon dont il s'est saisi d'une bouteille d'eau minérale et a bu, lors de deux discours), d'autres bien plus graves (son tweet du 2 janvier, se vantant d'avoir un bouton nucléaire "bien plus gros" et "bien plus puissant" que celui de Kim Jong-un). Mais c'est la publication de "Fire and Fury", le livre au canon de Michael Wolff sur le fonctionnement interne de la Maison-Blanche, qui a réellement ouvert les vannes.

On a beaucoup commenté les propos de Steve Bannon, dans le livre, sur les contacts "antipatriotiques" et synonymes de "trahison" de l'équipe de campagne de Trump, Donald Jr. inclus, avec les Russes. Mais c'est l'avalanche de jugements dévastateurs de son entourage sur les capacités mentales du président qui a le plus ulcéré ce dernier. "Voilà comment les choses se passent", indique un proche de Trump à Reince Priebus, tout juste nommé chef de cabinet de la Maison-Blanche: "Pendant une réunion d'une heure vous allez entendre 54 minutes d'histoires, et ce sont toujours les mêmes qu'il raconte. Donc vous devez vous contenter d'une idée et essayer de la glisser dans la conversation ici et là, dès que vous le pouvez".

Travailler avec lui revient à "essayer de deviner ce que veut un enfant", aurait confié à l'auteur Katie Walsh, une responsable républicaine appelée à la rescousse. Trump est incapable de se concentrer sur quoi que ce soit, ni même de lire un mémo simplifié. "Non seulement il ne lisait pas, mais il n'écoutait pas", écrit Wolff. "Il préférait être la dernière personne à parler. Et il faisait confiance à sa propre expertise – aussi pitoyable ou à côté de la plaque qu'elle soit – plus qu'à toute autre chose". Aux dires de proches ou d'alliés, Trump est "stupide" (Tom Barrack, un vieux complice) ou "idiot" (Rupert Murdoch).

Le 25ème Amendement

Certains nient les propos que l'auteur leur prête, mais le mal est fait: non seulement Trump n'est pas à la hauteur de la fonction, mais ses énormes déficiences ne trompent absolument personne dans un entourage qui ne peut, dès lors, qu'être décrit comme complice, lâche ou cynique. Cela fait beaucoup, pour un président dont la cote d'impopularité a déjà fait exploser tous les records historiques.

Le débat est donc maintenant public, et intense, sur ses capacités mentales. Avec quelles conséquences? On a beaucoup parlé, ces derniers jours, du briefing donné par une psychiatre à une douzaine d'élus du Congrès sur la santé mentale du président, et leurs réactions très intéressées. Tous se posent les mêmes questions: quelle est l'ampleur de ses problèmes mentaux? Son comportement est-il causé par une quelconque maladie (certains font l'hypothèse d'un Alzheimer, comme pour Reagan), ou s'agit-il simplement de sa personnalité?

En toile de fond, le 25ème amendement de la Constitution, qui prévoit qu'à l'initiative du vice-président et des ministres ou des membres du Congrès, le président peut être destitué s'il est déclaré "incapable" d’"exercer les pouvoirs et de remplir les devoirs de sa charge". En marge de ce débat sur le 25ème Amendement, James Raskin, un congressman démocrate du Maryland, propose de former une commission chargée d'enquêter sur les capacités mentales de Donald Trump, proposition qui a déjà recueilli 56 signatures d'élus à la Chambre des Représentants.

Ce n'est pas cela – pour le moment – qui préoccupe Trump. Ses alliés républicains ne sont pas prêts à lui planter un couteau dans le dos, au contraire: il les tient, grâce à une base fidèle, on peut même estimer qu'il a pris le contrôle du parti. Le danger est politique. L'aptitude d'un président à exercer ses fonctions n'a jamais été discutée au grand jour. La polio de Roosevelt a été soigneusement cachée au public, l'Alzheimer de Reagan n'a été admis que bien après son départ de la Maison-Blanche. Et pour cause: l'idée même d'un "roi élu" amoindri, déficient, voire fou est, pour un président américain, une menace mortelle.

Emmanuel Macron en guerre contre les médias alternatifs – RT France lui répond …

Lors de ses vœux de Nouvel An à la presse, Emmanuel Macron a annoncé un nouveau dispositif visant à lutter contre les « fake news ». Derrière ce vocable, c’est une guerre contre les médias « alternatifs » et « dissidents » que préconise le président de la république. Les médias du système pourront quant à eux continuer tranquillement à désinformer et manipuler l’opinion publique.

RT France, particulièrement dans le collimateur de l’Elysée, répond.

Un phénomène météo d'une ampleur exceptionnelle menace les Etats Unis

Les États-Unis affrontent un hiver sévère depuis une dizaine de jours, et la situation ne semble pas près de s’améliorer alors qu’un phénomène connu sous le nom de "bomb cyclone", ou "bombe météorologique" en français, s’approche de la côte Est.
Print écran

"Bomb cyclone", c’est l’appellation donnée à la tempête menaçante qui est attendue sur la côte Est pour aujourd'hui. Tandis que le Canada range ses manchots à l’abri du grand froid, les États-Unis traversent également un hiver particulièrement rude. D’après CNN, 90% du pays a passé le Nouvel An en-dessous de 0°C. Et malheureusement pour la côte Est, tout semble indiquer que la situation n’est pas près de s’améliorer.


En effet, une tempête de neige et de glace géante arrive actuellement de l’Atlantique pour frapper le littoral depuis l’état de Géorgie jusqu’au Maine. Les prévisions des météorologues indiquent que dans la journée, cette tempête explosive aura pris des allures de cyclone d’hiver, avec des vents violents s’étendant jusqu’à la Nouvelle-Angleterre.

Les spécialistes donnent à ce phénomène le nom de "bomb cyclone", ou tout simplement "bombe météorologique" en français. Ce redoutable cyclone se caractérise par une apparition brutale et entraîne le plus souvent des dégâts importants, comme dans le cas de la tempête Xynthia.


Formation d’une bombe


On appelle dépression une zone fermée où la pression atmosphérique est plus basse que pour son voisinage. La bombe, ou en plus complexe "cyclogenèse frontale explosive", survient lorsque l’on a affaire à une brusque chute de pression au cœur d’une dépression. Cette chute de pression peut être entraînée par le passage de l’air froid en provenance du continent au-dessus des océans.

Réchauffement climatique oblige : l’hémisphère nord sous une vague de froid sans précédent

Le nord-ouest du Mexique enregistre cet hiver ses plus importantes chutes de neige depuis plus d’un demi-siècle, entraînant la fermeture temporaire d’un aéroport et de plusieurs autoroutes dans l’État de Chihuahua, ont indiqué lundi les autorités locales.

En fin de semaine dernière, jusqu’à 30 centimètres de neige sont tombés sur une trentaine de villes proches de la frontière américaine, le thermomètre dégringolant jusqu’à -18°C.

«Il s’agit du niveau de neige le plus important des 55 dernières années», a déclaré à l’AFP Efrén Matamoros, directeur de la Protection civile de Ciudad Juárez, ville située dans l’État de Chihuahua.

La police fédérale reste en «état d’alerte» dans les États septentrionaux de Chihuahua, Sonora, Durango et Coahuila, «pour enlever la neige et la glace» sur les autoroutes et aider les automobilistes, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

L’aéroport international de Ciudad Juárez est resté fermé ce week-end en raison d’une couche de glace sur la piste. Son activité était revenue à la normale lundi.

.

Une forte chute de neige paralyse toute la Grèce

La première chute de neige en Grèce a recouvert plusieurs villes du pays et a par conséquent paralysé le trafic sur de nombreuses routes, ayant provoqué l’apparition d’immenses embouteillages, relatent des médias locaux.

La chute de neige commencée dans la soirée du 22 décembre coïncidait avec le jour où des milliers de Grecs prenaient la route pour les vacances de Noël et a immédiatement provoqué des ralentissements sur les routes aux quatre coins du pays, selon les informations communiquées par la chaîne de télévision publique grecque ERT.

L’autoroute reliant Athènes et Lamia a connu le plus grand embouteillage, de 15 kilomètres, les voitures y sont restées coincées pendant plus de huit heures.

Dans les régions montagneuses la circulation a été interrompue. La police a interdit la circulation des camions lourds sur certaines routes. Les navires sont interdits de quitter les ports de Rafina et Lavrio à cause de la tempête faisant rage en mer.

La chaîne de télévision conseille aux touristes, avant d’entamer leurs voyages prévus en Grèce, de se renseigner auprès des agences de tourisme et des autorités portuaires pour savoir si des changements dans les horaires sont prévus.

.

Un froid extrême sans précédent touche l’Amérique du Nord

Des chutes de neige record et une vague de froid polaire prolongée glaçaient l’Amérique du Nord mercredi, où les habitants luttaient contre des températures pouvant atteindre jusqu’à -50°C.

Le nord des États-Unis et certaines régions du Canada situées autour des Grands Lacs sont frappés par une vague de froid et des tempêtes de neige sans précédent. À Minot, dans le Dakota du Nord, le thermomètre est descendu mercredi jusqu’à -21°C. «L’air fait mal. C’est difficile de respirer. Votre peau se met à fumer instantanément dès que vous allez dehors», a témoigné Morgan Alonia, une habitante de Minot, jointe par l’AFP. «Les gens restent chez eux. L’activité est très lente», a ajouté cette gérante d’un fast-food.

Dans l’État de New York, le gouverneur Andrew Cuomo a mis en garde contre cette vague de froid qui doit durer jusqu’au 2 janvier. Les températures devraient tomber jusqu’à -40°C dans le nord de l’État à partir de jeudi. Un sans-abri est mort de froid dans la ville de Cincinnati, dans l’Ohio. Son corps a été découvert mardi matin à un arrêt de bus, dans le centre-ville. La température dans cet État du nord des États-Unis est de -10C° pendant la journée mais tombe jusqu’à -15°C pendant la nuit.

Le froid s’accompagne également de chutes de neige record. A Erié, non loin des chutes du Niagara et dont le lac sert de frontière naturelle avec le Canada, il est tombé 1,5 mètre de neige en seulement 48 heures. Les autorités locales ont dû instaurer un état d’urgence qui va permettre de réquisitionner le matériel lourd nécessaire pour éviter les accidents potentiels.

Les 147 centimètres de neige, expliquent les météorologues, ont été accompagnés de vents glacés soufflant depuis le lac dans cette ville de la pointe nord de la Pennsylvanie. Les habitants ont été invités à rester cloitrés chez eux avec des produits de première nécessité.

Selon les données des services météo américains, les 86 cm de neige tombés le jour de Noël sont un record absolu pour la ville, loin devant les 51 cm du 22 novembre 1956. Sur les deux jours, du lundi au mardi, la chute de 1,5 mètre de neige a également pulvérisé un record de 1958. Sur l’ensemble du mois, les 245 cm de neige cumulée ont là aussi battu un record, faisant de décembre le mois le plus neigeux de l’histoire d’Erié.

Des températures jusqu’à -50°C

La vague de froid est encore plus extrême au Canada, où le nord de l’Ontario devrait lui aussi connaître un record avec des températures à -50°C. «Des froids qui s’installent aussi longtemps et sur une étendue aussi grande, de mémoire, je n’en ai jamais connu», a affirmé à l’AFP Alexandre Parent, météorologue de l’agence fédérale Environnement Canada.

Selon lui, bien plus que le thermomètre, c’est l’étendue de la vague de froid et sa durée qui rendent cet épisode exceptionnel. L’agence fédérale a publié des avertissements de froid extrême lié à une poussée de l’air arctique pour les provinces du Québec, de l’Ontario, du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta. «Un avertissement de froid extrême est émis lorsque le refroidissement éolien ou les températures très froides présentent un danger élevé pour la santé (engelure, hypothermie, etc.)», précise Environnement Canada sur son site. «Nous sommes en-deçà de 10 à 20 degrés Celsius des normales de saison», a abondé M. Parent.

Les nourrissons, les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite et les sans-abri sont les plus sensibles à ces froids extrêmes, a averti le ministère de la Santé. Les refuges pour les sans-abri s’organisent pour faire face à une hausse des demandes d’hébergement et les appels sont lancés pour venir en aide aux plus démunis et à faire des dons de vêtements chauds.

Par ailleurs, des vents violents pouvant atteindre jusqu’à 120 km/h associés aux basses températures ont privé d’électricité près de 160.000 foyers en Nouvelle-Ecosse (est), soit près d’un tiers des clients de la province.

Cette vague de froid inédite devrait durer jusqu’au début de la nouvelle année, a prévenu Environnement Canada.

.

Vague de froid en Europe: au moins 40 morts

La vague de froid qui touche l’Europe depuis la fin de la semaine dernière, avec des températures polaires qui devraient toutefois s’adoucir dans les prochains jours, a fait au moins 40 morts, pour la plupart en Pologne.

L’organisation Médecins sans Frontières a dénoncé lundi la situation «particulièrement préoccupante» de milliers de migrants et réfugiés qui sont bloqués dans les îles grecques, «vivant sous la tente dans des camps surpeuplés», ou dans les Balkans dont certains se sont réfugiés dans des immeubles abandonnés de Belgrade.

Elle fustige «la négligence cynique des politiques des pays européens, aggravée par des températures glaciales et un manque de préparation à l’hiver (qui) a empiré une situation déjà insoutenable pour des milliers d’hommes, de femmes venus chercher une protection en Europe».

Cette vague de froid venue de Scandinavie a provoqué de nombreux accidents de la route comme en France, où quatre ressortissants portugais ont été tués et une vingtaine blessés dans un accident de car dimanche.

Dix personnes encore sont mortes de froid, dimanche en Pologne où les températures sont restées en dessous de -20°C dans certaines régions, a annoncé lundi le Centre gouvernemental de sécurité nationale (RCB).

Dix autres personnes étaient déjà décédées vendredi et samedi dans le pays. Selon les prévisions météorologiques, les températures s’annoncent légèrement plus clémentes dans les jours qui viennent en Pologne, mais doivent rester bien au-dessous de zéro.

En République tchèque, la vague de froid a fait au moins six morts depuis vendredi, pour la plupart des sans-abri, ont annoncé lundi les autorités. Quatre d’entre eux sont morts dans la capitale Prague, où les températures sont descendues à -15°C,et deux autres, dont un Slovaque, à Brno et Karvina, dans l’est du pays.

La vague de froid a commencé à s’atténuer en Europe occidentale, mais il faisait toujours froid lundi en Italie où deux nouveaux décès ont été annoncés par la presse, un homme de 82 ans retrouvé mort dans sa maison dépourvue de chauffage près de Brindisi (sud) et un homme de 78 ans mort d’une chute à cause d’un malaise dû au froid.

Sept personnes, dont cinq sans-abri, étaient décédées pendant le week-end en Italie où les écoles de nombreuses zones sont restées fermées lundi à cause de la neige ou du verglas, en particulier dans les montagnes des Abruzzes (centre), mais aussi dans les Pouilles et en Calabre (sud) ou encore autour de Palerme.

Froid polaire dans les Balkans

Dans les Balkans, les températures sont descendues jusqu’à -28°C ce week-end en Macédoine et un sans-abri de 68 ans a été découvert mort dans un quartier de la capitale, Skopje.

En Serbie, la température la plus basse a été enregistrée dimanche dans la ville de Sjenica, dans le sud-ouest, avec -33°C, et la navigation sur le Danube et la Sava a été interrompue.

Selon MSF, 7500 migrants sont actuellement coincés dans ce pays en raison de la fermeture de la route des Balkans. A Belgrade, des dizaines de migrants se sont réfugiés dans un entrepôt désaffecté proche de la gare, en raison des températures atteignant -15 dans la nuit de dimanche à lundi.

«C’est très dur, surtout la nuit», a affirmé Niamat Khan, un adolescent afghan de 13 ans. «J’attends depuis trois mois et je ne sais pas quand je vais pouvoir continuer mon voyage», a-t-il ajouté.

Ces migrants refusent de rejoindre les centres d’accueil officiels de peur d’être renvoyés vers les pays par lesquels ils sont entrés en Serbie (la Bulgarie ou la Macédoine).

«Personne ne nous aide, il fait très froid et je me demande comment nous allons supporter cette situation», a renchéri Ismail Khikimi, un autre Afghan âgé de 16 ans.

En Grèce, dans le camp de Moria, «plus de 2500 personnes vivent sous la tente, sans eau chaude ni chauffage, y compris des enfants, des femmes et des personnes handicapées», a affirmé Apostolos Veïzis, un responsable de l’ONG Médecins sans Frontières, sur la radio Vima.

Au Belarus, deux personnes sont mortes de froid dimanche. Le thermomètre, après avoir chuté à -30°C pendant le week-end, devait remonter à -15°C lundi.

Deux autres personnes sont mortes d’hypothermie depuis le début de l’année à Moscou où la température était de -25 degrés lundi.

En Turquie, un épais manteau de neige recouvrait Istanbul pour la troisième journée consécutive, provoquant l’annulation de centaines de vols et plongeant dans le désarroi des milliers de voyageurs.

La compagnie aérienne Turkish Airlines a encore dû annuler lundi 277 vols au départ des deux aéroports stambouliotes, après avoir déjà dû en supprimer plus de 600 au cours du week-end.

Le trafic sur le Bosphore, l’un des détroits les plus empruntés du monde, a été à nouveau complètement interrompu lundi par les gardes-côtes, malgré une reprise dimanche, du fait de la mauvaise visibilité.

.

Une «bombe cyclonique» menace la côte Est des États-Unis

Image satellite de la tempête hivernale frappant le nord est des Etats-Unis. 4 janvier 2018. National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)

Une tempête hivernale en cours de formation au large de la Floride pourrait s’intensifier extrêmement vite dans les jours à venir. Toute la côte Est du pays est en alerte.

Une tempête hivernale d’une rare intensité est en cours de formation au large de la côte sud-est des États-Unis. Des médias américains, tels que Mashable et le Washington Post, évoquaient même mardi soir une possible «bombe cyclonique». En météorologie, le terme de «bombe» qualifie la formation extrêmement rapide d’une dépression très intense. Il faut techniquement que la pression chute de plus de 24 millibars en moins de 24h pour que l’on puisse qualifier une tempête de «bombe».

Or le National Weather Service américain (équivalent de Météo-France) prévoyait justement un «creusement» de la dépression de 44 millibars entre mercredi et jeudi matin (heure locale) au fur et à mesure qu’elle remonte vers le nord. La pression pourrait même chuter à 950 millibars jeudi soir, lorsque la tempête sera remontée au large des côtes de la Nouvelle-Angleterre, à l’extrême nord-est du pays. Ce type de basse pression est typique de ce que l’on rencontre au cœur d’un cyclone tropical de catégorie 3, mais ce serait quasiment du jamais vu pour une tempête hivernale dans cette région. D’où le terme de «bombe cyclonique».

Le moteur de cette tempête serait alimenté par la très grande différence de températures entre la grosse poche d’air polaire coincée au-dessus du Canada et des États-Unis et les eaux de surface particulièrement chaudes du courant océanique Gulf Stream dans l’Atlantique.

Le terme de «bombe» ne qualifie que l’explosivité du phénomène et ne présage en rien des dégâts qui sont attendus. Tout dépendra de la trajectoire précise de la dépression. Mercredi matin, l’intégralité de la côte Est, de la Floride à la Nouvelle-Angleterre, était placée en alerte «tempête hivernale» ou «blizzard». Les régions les plus au sud pourraient être touchées par quelques chutes de neige éparses ou des pluies verglaçantes inhabituelles pour la région, quand le nord, Boston notamment, pourrait être balayé de vents violents pouvant atteindre 80 km/h conjugués à des chutes de neige intenses atteignant plusieurs dizaines de centimètres dans la journée de jeudi. En raison de coefficients de marée élevés, des inondations côtières «mineures à modérées» sont possibles en fonction de la hauteur des vagues, prévient aussi le Weather Prediction Center.

Les prévisions pour la ville de New York oscillent encore entre chutes de neige importantes (entre 5 et 10 cm) et tempête de neige intense (quelques dizaines de centimètres) en fonction de l’évolution de la trajectoire de cette tempête. Une légère bifurcation vers l’ouest pourrait avoir d’importantes répercussions sur la météo de toute cette région très densément peuplée des États-Unis. Puis la dépression poursuivra sa route vers le Canada et Québec.

Quel que soit le scénario, les prévisionnistes américains anticipent un brusque refroidissement consécutif au passage de la tempête. La vague de froid polaire qui est actuellement bloquée dans la baie Hudson au Canada devrait en effet s’engouffrer au sud pour frapper New York, Boston ou Washington D.C. ainsi que le MidWest. Des records de froid historiques pourraient être battus entre vendredi et dimanche.

11 Remèdes Simples Pour Éliminer le Stress En Seulement Quelques Minutes.

1. Boire une infusion à la fleur d'oranger Vous avez des p'tits coups de stress qui vous gâchent la vie ? Il existe une solution naturelle qui va vous aider à éliminer votre stress. Une infusion à la fleur d'oranger va vous aider à vous détendre. Découvrez l'astuce ici. 

2. Faire la cuisine Vous vous sentez nerveux, irrité, stressé ? Il existe une façon très simple de faire descendre la pression. C'est de vous préparer un bon repas. Eh oui, cuisiner pour les gens que vous aimez va vous calmer car vous allez vous concentrer dessus au lieu de penser à vos soucis. Découvrez comment ici. 

3. Aller faire un tour à pied C'est scientifiquement prouvé ! Marcher procure une sensation de bien-être qui va combattre le stress. Et pas besoin d'aller faire un tour pendant 1 heure ! En faisant juste le tour du pâté de maisons, vous vous sentirez déjà mieux, vous verrez. Découvrez les 5 bienfaits de la marche sur votre santé et tout particulièrement contre le stress.

 4. Respirer doucement Ça paraît tout bête comme conseil, mais respirer est un moyen très simple et efficace pour chasser le stress. En respirant doucement, ça va vous aider à maîtriser votre stress et à l'évacuer. Pour cela, essayez de faire cet exercice de respiration facile. Et vous vous sentirez rapidement mieux. 

5. Utiliser des huiles essentielles Les huiles essentielles ont de nombreux bienfaits pour la santé. Elles ont notamment le pouvoir de faire diminuer le stress. Nous avons sélectionné pour vous 13 huiles essentielles pour gérer votre stress naturellement. Découvrez lesquelles ici. Découvrez lesquelles ici.

 6. Prendre un bain au bicarbonate Cet ingrédient miracle a plus d'un tour dans son sac ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, le bicarbonate de soude peut aussi vous aider à déstresser. Pour cela, il suffit de prendre un bon bain chaud avec un peu de bicarbonate dedans. Découvrez l'astuce ici.

 7. Choisir les bons aliments Vaincre votre stress et votre angoisse passe aussi par une bonne alimentation équilibrée. Des fruits et des légumes, des laitages, des céréales... Découvrez comment manger pour lutter contre le stress au quotidien. 

8. Faire des bisous Vous êtes stressé ? Voici le moyen le plus agréable qui soit pour vaincre votre stress. Vous en doutez ? Découvrez comment les bisous ont le pouvoir magique de réduire votre stress. 

9. Utiliser des plantes anti-stress Les plantes sont un remède naturel pour faire partir votre stress que ce soit au travail, pendant les examens, pendant l'automne et l'hiver. Nous en avons sélectionné pour vous 10 plantes qui vont vous aider à faire partir votre stress en un rien de temps. Découvrez comment ici. 

10. Se masser les yeux Pour vous détendre et évacuer le stress en quelques minutes, le massage oculaire est parfait. Il va vous permettre de vous détendre et d'évacuer le stress facilement. En plus, vous pouvez le faire n'importe où : au boulot, à la maison, et même dans la voiture ! Découvrez comment faire ici. 

11. Taper fort ! C'est notre astuce la plus insolite de notre liste pour déstresser rapidement. Et pourtant, elle est très simple et très efficace. Il suffit de taper fort... Mais pas n'importe comment bien sûr ! Pour cela, il suffit de prendre un attendrisseur à viande et de taper sur vos steaks. Découvrez l'astuce ici.

Découvrez l'astuce ici

Une importante faille de sécurité affecte les processeurs Intel


Les puces du géant américain Intel présentent un important problème de sécurité. Cela pourrait permettre à des pirates de prendre le contrôle d'un ordinateur à distance.

Des fabricants de micro-processeurs - le composant qui fait tourner les ordinateurs et autres appareils électroniques - ont reconnu mercredi qu'ils pouvaient être vulnérables à une faille de sécurité. Selon un site spécialisé britannique, les puces du géant américain Intel présentent un important problème de sécurité du à un défaut dans la conception même du produit.

LIRE AUSSI >> Piratage massif: peut-on encore faire confiance à Yahoo?

Potentiellement, cela pourrait permettre à des pirates de prendre le contrôle d'un ordinateur et d'accéder aux données (mots de passe, numéros de cartes bancaires etc.) qui y sont conservées. Ces affirmations ont fait dégringoler le titre Intel en Bourse (-3,40% à la clôture de Wall Street). Son patron, Brian Kraznich, a affirmé sur la chaîne CNBC que le souci touchait tous les micro-processeurs modernes et pas seulement ceux de son groupe.
"De graves failles de sécurité", selon Google

Selon lui, Intel est au courant "depuis quelques temps" du problème après des recherches effectuées par des experts en sécurité de Google. "Des acteurs malveillants" pourraient certes accéder aux informations de l'ordinateur, reconnaît Intel, mais au travers de procédés techniquement très complexes, rendant extrêmement difficile son exploitation par des pirates.

Intel indique qu'il avait l'intention de révéler le problème la semaine prochaine, en même temps que d'autres entreprises concernées. Mais devant l'ampleur des inquiétudes relayées dans la presse et par des experts en cybersécurité, le groupe a choisi de communiquer plus tôt que prévu, de même que Google. Ce dernier a confirmé sur son blog avoir découvert "de graves failles de sécurité (...) permettant de lire les mots de passe ou les clés de cryptage" sur des appareils comportant des puces de marques Intel, AMD et ARM. Google précise en avoir informé les trois entreprises le 1er juin 2017.

Si la faille peut effectivement permettre à des pirates d'accéder à des informations sensibles, Intel affirme qu'elle ne permet cependant "pas de corrompre, modifier ou effacer des informations" stockées dans l'ordinateur. L'entreprise ajoute ne pas avoir connaissance de tentatives d'utilisation de cette faille par des pirates.
Mises à jour de sécurité

Le groupe a précisé avoir déjà commencé à diffuser des mises à jour de sécurité "pour atténuer ces failles". Mais il nie avec vigueur tout défaut de conception ou dysfonctionnement dans la mesure où, selon les termes de Brian Kraznich, "le système fonctionne comme il doit fonctionner".

ARM a confirmé travailler avec Intel et AMD à la résolution du problème, qui dans certains cas et pour certains modèles de puces seulement, pourrait "au pire" permettre l'accès "à de petites quantités d'informations". Google a aussi indiqué avoir commencé à protéger ses systèmes et incite ses utilisateurs à procéder aux dernières mises à jour de sécurité.

Interrogé, Microsoft a dit "être en train de déployer des protections pour ses services d'informatique dématérialisée" ("cloud") et commence à "diffuser aujourd'hui des mises à jour de sécurité pour protéger (ses) clients". Intel a également démenti que les correctifs de sécurité ralentissent considérablement les systèmes comme l'affirme la presse spécialisée.

La pleine lune du 2 janvier 2018 en Cancer ~ Les nouveaux commencements et les nouvelles énergies puissantes

La pleine lune du 2 janvier 2018 en Cancer ~ Les nouveaux commencements et les nouvelles énergies puissantes

2018 prend son élan avec une super lune en Cancer. Cette pleine lune met fin à l’énergie de décembre 2017 et vous guidera vers le thème de l’année 2018.

Cette super lune dans le signe du Cancer est sensible et intuitive, et elle nous invite tous à jeter un regard approfondi sur la santé de notre âme, de notre esprit et de notre corps.

Si vous vous êtes laissé aller dernièrement ou que vous avez fait des choses simplement pour faire plaisir aux autres, vous aller remarquer que cette énergie lunaire vous forcera à faire quelques pas en arrière et à vous détendre.

La première pleine lune de janvier nous rappelle que nous devons prendre soin de nous-même et prêter attention aux problèmes de santé lancinants. C’est aussi le moment idéal pour réfléchir à la façon dont vous pouvez vous honorer tout au long de cette nouvelle année.

Si vous avez relevé des défis, ou que vous avez dû faire face à l’anxiété ou au stress depuis un certain temps, 2018 se révélera idéale pour faire quelques changements.

Trouver des façons pour améliorer votre santé, comme prendre des cours de yoga ou des séances chez un bon acupuncteur afin de soulager toute blessure persistante sont tous d’excellents moyens pour subvenir à vos besoins et d’utiliser votre énergie plus efficacement.

La pleine lune de Janvier est extrêmement puissante, donc il est fort probable que tout ce qui nécessite votre attention vous sera dévoilé de manière claire et évidente. Peu de place devrait être laissée aux devinettes durant cette pleine lune, donc faites confiance à tous les signes qui se présentent et soyez ouverts à vos sentiments.
La force de cette pleine lune du 2 janvier 2018 en Cancer va également vous guider à réfléchir aux années écoulées et vous préparer à ce qui vous attend.

Depuis 2016, nous faisons face à de hauts niveaux d’énergie fondés sur le feu et l’air. Et tout cela a aboutit à ce thème de nouveaux commencements, restructurant notre façon de penser et les possibilités d’apprentissage. Alors que ce thème progressera pendant les premiers mois de l’année, cette pleine lune nous propulsera vers une nouvelle phase qui devrait bientôt commencer.

Cette nouvelle phase contient une forte énergie de la terre et de l’eau, donc au lieu de nous concentrer sur le fait de prendre absolument des mesures et de nous laisser entraîner dans les processus cognitifs, nous serons guidés à renforcer les actions que nous avons prises et relever la tête.

Avec la présence de cette énergie de la terre et de l’eau, nous allons tous renforcer les fondements de nos vies et apprendre à nous adapter à la sagesse innée de notre cœur et de notre âme.

Etant donné que cette pleine lune tombe dans le signe d’eau du Cancer et que le Soleil est actuellement dans le signe terrien du Capricorne, cela donnera place à la première lueur de cette énergie eau / terre qui nous rappellera de nous connecter à notre sagesse et à notre intuition.

Nous avons tous notre propre système de guidage, et plus nous en tirons parti, plus il est facile d’accéder à l’intelligence de l’univers.

Les pleines lunes contribuent toujours à nous libérer, donc les premières semaines de janvier 2018 seront également le moment idéal pour se débarrasser de l’énergie des années précédentes afin de pouvoir repartir à zéro.
À la lumière de cette pleine lune, soyez attentif aux sentiments qui pourraient resurgir en vous.

Au lieu d’être aux prises de votre tête, concentrez-vous sur les émotions qui se manifestent à travers votre corps.

Permettez vous de vraiment ressentir toutes vos émotions et voyez comment cela peut aider à changer les choses.

Sachez que tout ce à quoi l’on résiste persiste, donc donnez-vous la permission de réaliser et de lâcher-priser de tout ce qui doit s’en aller.

Nettoyez votre corps énergétique et demandez à vos guides spirituels ou à votre Moi supérieur de vous libérer de toute l’énergie qui ne vous appartient pas.

Soyez bon avec vous-même et concentrez-vous sur la façon dont vous pouvez vous aimer et vous soutenir davantage. Lorsque vous arrivez à être votre plus grand fan, il n’y a plus de montagne trop haute ou d’exploit impossible.

2017 a été une période de renouveau, et maintenant nous allons tous pouvoir construire et créer avec ce qui nous a été donné.
2018 sera donc une année de manifestation et de construction. C’est un moment où nous pouvons vraiment intégrer ce qui nous a été donné et soutenir nos objectifs, nos rêves et nos souhaits les plus élevés.

C’est une année douce qui nous permettra de nous concentrer sur le bien-être de notre âme, de notre corps et de notre esprit, car c’est la seule façon de nous sentir revigorés et en équilibre pour mener la vie que nous voulons.

Bientôt un Droit des Animaux unifié en France ?

2018 sera-t-elle l’année pendant laquelle les animaux se verront octroyés une véritable personnalité juridique en France ? Au barreau de Paris, un groupe de travail réfléchit actuellement à une proposition de réforme des dispositions en vigueur, en réunissant tous les textes existants au sein d’un même code pour les rendre plus intelligibles, mais également en prenant en compte les évolutions sociales et scientifiques les plus récentes. Si le résultat de ce travail est encore incertain, le projet témoigne de la volonté de certains juristes de consacrer une place plus importante aux animaux et donc de mieux les protéger face aux négligences et aux mauvais traitements dont ils peuvent faire l’objet.

Le droit français reconnaît le caractère « sensible » des animaux depuis une réforme datant de 2015. Cet ajout dans le code civil, symbolique avant tout – puisque juridiquement c’est le régime des biens qui reste appliqué au animaux -, a eu le mérite de relancer la question du droit de ces êtres vivants dans le débat public. En revanche, en ce qui concerne la protection des animaux, la fameuse réforme n’avait pas eu d’effet immédiat. Cet état de fait est critiqué depuis par de nombreux défenseurs de la cause animale, qui réclament une nouvelle évolution courageuse des normes en vigueur, afin qu’une véritable personnalité juridique soit reconnue aux animaux.
Crédit photo : Mr Mondialisation

Un code à part entière pour les animaux

C’est dans ce contexte qu’un groupe de travail de 20 personnes, qui s’est constitué à l’initiative du barreau de Paris, réfléchit actuellement à la rédaction d’un nouveau code à part entière (donc distinct du code civil et du code rural), qui serait entièrement consacré au droit des animaux. L’initiative est audacieuse, alors qu’à ce jour, les textes relatifs à ces derniers sont éparpillés, notamment au sein du code civil et du code rural. Le droit en vigueur est « peu visible, avec des règles qui se contredisent parfois entre elles », analyse Valère Corréard dans une chronique sur France Inter.L’enjeu est également de regrouper les dispositions applicables aux animaux « domestiques », aux animaux « d’élevage » et aux animaux « sauvages ».

Parti du constat que depuis 2015 « rien n’a changé puisque les animaux sont toujours placés sous le régime du droit des biens », le groupe d’avocat « s’attache à élaborer un autre statut juridique qui soit propre à l’animal » explique dans une interview Marie-Bénédicte Desvallon, avocate au Barreau de Paris et à l’initiative de ces nouvelles réflexions.
Crédit photo : Mr Mondialisation

Prendre en compte les « les avancées scientifiques et théologiques et éthiques »

L’objectif de la réforme est non seulement de rendre les textes existants plus « intelligibles », mais aussi d’introduire de nouvelles dispositions afin de prendre en compte « les avancées scientifiques et théologiques et éthiques ». Ce travail sur les normes pourrait permettre de lever le « flou juridique »qui entoure le droit des animaux et qui conduit à des situations dans lesquelles les personnes responsables de négligences ou de maltraitances à leur égard ne sont condamnées qu’à des peines symboliques, soit parce que les textes applicables ne prévoient que des légères amendes, soit parce que l’on considère que les propriétaires des animaux peuvent disposer de leurs « biens » comme ils l’entendent. Dissocier définitivement les êtres « sensibles » des « choses » pourrait donc permettre de mettre fin à des décisions de justices qui semblent parfois légères par rapport aux faits incriminés.

Au regard du caractère délicat des questions qui sont traitées, souvent particulièrement clivantes au sein de la société, l’issue de ce travail est encore incertaine :« On souhaite s’extraire des conflits stériles et des intérêts contradictoires ou des débats trop passionnés et travailler en coopération avec des scientifiques pour offrir les solutions les plus adaptées et les plus accessibles », précise Marie-Bénédicte Desvallon. C’est donc avec une attention particulière que les défenseurs de la cause animale regarderont dans les prochains mois du côté du Barreau de Paris.

Ouverture des ventes légales de cannabis en Californie

La nouvelle année a été accompagnée en Californie des premières ventes légales de cannabis récréatif, 20 ans après la légalisation du cannabis médical dans l’Etat.

La Californie, le plus grand Etat des Etats-Unis, a donc rejoint la liste des Etats américains qui ont légalisé le cannabis à usage récréatif. Désormais, 1 Américain sur 5 vit donc dans un Etat où le cannabis est légal, faisant presque oublier qu’il est toujours illégal au niveau fédéral.

Les premiers dispensaires à avoir reçu leurs licences de vente de cannabis récréatif ont accueilli des files d’attente de quelques centaines de personnes au matin du 1er janvier.

La vente la plus emblématique a certainement eu lieu au dispensaire Harborside d’Oakland, où son propriétaire Steve DeAngelo, militant de longue date, a vendu son premier gramme de cannabis récréatif à son avocat, Henry G. Wykowski, qui l’a défendu contre les différentes tentatives de fermeture fédérale du dispensaire depuis sa création en 2006.





Christien Kafton@CKaftonKTVU


First sale at #Harborside #cannabis #CaliforniaCannabis
15:01 - 1 janv. 2018 · Oakland, CA


88 réponses


7171 Retweets


133133 j'aime

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité



De nombreux défis attendent maintenant la Californie. A court terme, plus de 1000 licences pour les entreprises du cannabis (lieux de ventes, laboratoires de tests, organisateurs d’événements…) attendent encore d’être distribuées, après validation par le Bureau of Cannabis Control.

Mais à plus long terme, c’est surtout la transition vers une offre légale d’un système qui a toujours fonctionné avec le marché noir, 80% de la production californienne étant vendue illégalement hors des frontières de l’Etat, qui est en jeu.

Côté santé et sécurité publique, il faudra également voir si les revenus dégagés par l’industrie légale via les taxes seront suffisants pour appliquer les nouvelles lois et réglementations californiennes sur le cannabis. Les taxes sur le cannabis légal sont également plutôt élevées et peuvent représenter jusqu’à 70% du prix du gramme. Elles pourraient contraindre certaines personnes à continuer à se fournir au marché noir, ou plus légalement, à faire pousser elle-même leurs plantes.

La Californie sera quoiqu’il arrive un observatoire formidable pour tous les Etats et pays qui réfléchissent aujourd’hui à légaliser le cannabis. Prochain grand rendez-vous, le Canada en juillet prochain !

Un chercheur japonais crée du verre qui se répare tout seul

Un chercheur japonais a développé nouveau type de verre qui peut être réparé simplement en le pressant après qu'il se soit fissuré. Cette découverte ouvre la voie à un verre super durable qui pourrait tripler la durée de vie des produits de tous les jours comme les vitres de voiture, les matériaux de construction, les aquariums et même les sièges de toilette.

Yu Yanagisawa, chercheur en chimie à l'Université de Tokyo, a obtenu cette percée par hasard en étudiant des adhésifs qui peuvent être utilisés sur des surfaces humides.

Cela signifie-t-il que l'on sera bientôt en mesure de réparer ces fissures qui zèbrent notre smartphone avec une pression rapide des doigts? Ou ré-assembler un verre de bière brisé après être tombé suite à une pinte de trop ? Eh bien, pas tout à fait. Pas maintenant et en fait, pas même dans un proche avenir. Mais cela ouvre une fenêtre d'opportunité pour les chercheurs pour explorer des moyens de fabriquer des articles plus durables, légers et ressemblant à du verre, comme des vitres de voiture.

Dans une démonstration de laboratoire pour l'AFP, M. Yanagisawa a cassé un échantillon de verre en deux morceaux. Il a ensuite maintenu ensemble les sections transversales des deux pièces pendant environ 30 secondes jusqu'à ce que le verre se soit réparé, ressemblant presque à sa forme originale. Pour démontrer sa solidité, il a ensuite suspendu une bouteille d'eau presque pleine au morceau de verre -et il est resté intact. Ce verre organique, fait d'une substance appelée « polyéther thiourée », est plus proche de l'acrylique que du verre minéral, qui est utilisé pour la vaisselle et les écrans de smartphones.

Selon l'étude de M. Yanagisawa, le secret réside dans la thiourée, qui utilise une liaison hydrogène pour rendre les bords du verre brisé auto-adhésif. « Il ne s'agit pas de réparer ce qui est cassé, mais plutôt de fabriquer du verre-résine plus durable », a-t-il déclaré à l'AFP. Les produits en verre peuvent se fracturer après des années d'utilisation en raison du stress physique et de la fatigue. « Quand un matériau se brise, il a déjà eu de nombreuses minuscules cicatrices qui se sont accumulées pour entraîner une destruction majeure », a-t-il précisé. « Ce que cette étude a montré est une voie vers la fabrication d'un verre-résine sûr et durable qui pourra peut-être doubler ou tripler la durée de vie de quelque chose qui dure actuellement 10 ou 20 ans », a-t-il dit.

Edward Snowden a sorti une application pour smartphones !

28 décembre 2017 : Pour Edward Snowden, le combat continue depuis son refuge russe. En 2013, le lanceur d’alerte avait dévoilé au monde entier le programme massif d’écoute de la NSA. Il a créé une application Android, elle est le résultat d’une collaboration entre la Freedom of the Press Foundation, présidée par lui-même, et le Gardian Project. Son but : transformer son smartphone en système de sécurité anti-intrusion, en un détecteur de son et de mouvement.

Haven, qui signifie protection en anglais, est un logiciel libre et open source, il se sert des capteurs du téléphone, caméra, microphone, accéléromètre, alimentation afin d’assurer la surveillance et la protection des espaces physiques. Avec cette application, le smartphone pourra détecter les mouvements et les vibrations, les changements de luminosité. Dès le moindre changement dans votre domicile, vous serez averti par SMS ou par message via Signal ou Tor. Lorsqu’il est déclenché, il stocke images et sons le tout en local sur l’appareil.

UN OUTIL DE SURVEILLANCE AU PROFIT DES CITOYENS


Ce projet a été conçu comme une arme de protection pour les lanceurs d’alerte, les journalistes d’investigation ou toutes les personnes se sentant menacés.

« Haven complique la tâche de ceux qui veulent faire taire les citoyens », déclare Edward Snowden dans une vidéo de présentation publiée sur YouTube le 22 décembre 2017.

Le smartphone, qui peut servir d’outil de surveillance des citoyens, est ainsi, au contraire, utilisé pour garder à l’œil les services de renseignement qui prendraient des libertés avec le cadre légal.

Pour reprendre les termes d’un tweet de l’ancien contractant de la NSA, Haven revient à aller à l’hôtel avec un chien de garde et à le laisser dans la chambre lorsque l’on en sort. Sauf que le chien de garde ne conserve pas les enregistrements vidéo et sonores des intrus et ne vous notifie pas par SMS.

Les enfants vaccinés développent jusqu'à cinq fois plus de maladies que les enfants non vaccinés

Les soupçons de ceux qui hésitent à faire vacciner leurs enfants sont confirmés. Une grande étude récente corrobore une autre analyse de sondages indépendante qui compare les enfants non vaccinés aux enfants vaccinés.

Elle montre que tous les enfants vaccinés attrapent deux à cinq fois plus de maladies infantiles, dérangements et allergies, que les enfants non vaccinés.

À l'origine, la dernière étude toujours en cours comparait les enfants non vaccinés par rapport à une enquête nationale de santé en Allemagne, effectuée par KiGGS, qui impliquait plus de 17.000 jeunes jusqu'à 19 ans. Cette analyse de sondages actuellement en cours a été initiée par un homéopathe classique, Andreas Bachmair.

Le lien zunien sur l'étude de Bachmair peut toutefois être trouvé sur le siteVaccineInjury.info, qui l'a rajouté pour les parents d'enfants vaccinés qui participent au sondage. Cette étude en cours regroupe jusqu'à présent bien plus de 11.000 sondés, en majorité de Zunie. Les autres sondages concernaient des groupes de familles plus petits.

Quoi qu'il en soit, les résultats étaient similaires. Bien sûr, aucune de ces études n'a été répercutée par les grands médias. Elles n'ont été financées ni par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), ni par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), ni par un quelconque organisme de santé national ou international, ni par un groupe de profession médicale.

Ces organismes n'osent pas comparer objectivement la santé des enfants non vaccinés à celle des enfants vaccinés, et risquer ainsi de perturber leur manie de la vaccination. Toutes leurs études se focalisent principalement sur les maladies infantiles qui surviennent lorsque les enfants mûrissent.

Les dramatiques dommages vaccinaux débilitants ou mortels ne sont pas l'objet de leurs études, puisque, en Zunie, pas plus de cinq pour cent, ou moins, sont réellement signalés au VAERS (réseau d'enregistrement des effets secondaires des vaccins), pour diverses raisons diverses incluant :



•C'est un système complexe qui prend du temps sur la pratique médicale.

•La plupart des parents n'en connaissent pas l'existence.

•Seuls les effets indésirables survenant immédiatement après la vaccination sont pris en compte.

•L'accès au VAERS étant facultatif, la plupart des médecins ne veulent pas paraître eux-mêmes coupables de dommages vaccinaux et veulent maintenir le dénie du danger des vaccins.

Il en résulte que même les réactions indésirables les plus terribles sont très peu reconnues, tandis que les problèmes de santé permanents dus aux vaccins ne sont même pas considérés comme pertinents.





Résumé de divers sondages

Lors de sondages indépendants, les questions sur les maladies infantiles habituellement posées aux personnes interrogées ont concerné l'asthme, les angines à répétition, la bronchite chronique, la sinusite, les allergies, l'eczéma, l'infection de l'oreille, le diabète, les troubles du sommeil, l'énurésie, la dyslexie, les migraines, l'hyperactivité, le trouble de déficit de l'attention, l'épilepsie, la dépression, et le retard du développement de la capacité à parler ou à marcher.

En 1992, Immunization Awareness Society, un groupe de Nouvelle-Zélande, étudia 245 familles avec au total 495 enfants. 226 enfants furent vaccinés et 269 ne le furent pas. Quatre-vingt-une familles comptaient à la fois des enfants vaccinés et des non vaccinés.

Les différences furent spectaculaires, avec les enfants non vaccinés montrant une bien moindre incidence de maladies infantiles communes que les enfants vaccinés.

D'après un autre sondage dans la ville de Christchurch, dans l'île Sud de Nouvelle-Zélande, chez les enfants nés en 1977 ou après, aucun non vacciné n'était asthmatique, alors que près de 25% des vaccinés étaient soignés pour l'asthme dès l'âge de 10 ans.



Dans le cadre de l'étude en cours de Bachmair, sur VaccineInjury.info, bon nombre de commentaires de parents opposés à la vaccination mentionnent le danger de la vaccination et l'intérêt du développement naturel de la vraie immunité.

Le Dr Tetyana Obukhanych, une spécialiste en immunologie qui a écrit le livre Vaccine Illusion, s'est retournée contre le dogme de sa formation médicale et son contexte. Elle affirme que la véritable immunité pour toute maladie ne se confère pas avec des vaccins. C'est l'exposition à la maladie, qu'elle soit contractée ou non, qui l'accorde.



Le sondage de la population le plus informel actuellement en cours est sans doute celui de Tim O'Shea, docteur en chiropraxie, auteur du livre Vaccination is Not Immunization. Il communique simplement par courriel avec des parents opposés à la vaccination et compare la santé de leurs enfants avec celle d'enfants de familles amies qu'il sait vaccinés. Tout ceci et bien davantage est disponible sur son site.

Un médicament développé pour traiter le diabète de type 2 pourrait s’avérer utile pour combattre la maladie d’Alzheimer

Un médicament développé pour traiter le diabète de type 2 pourrait s’avérer utile pour combattre la maladie d’Alzheimer. En effet, ce médicament a « significativement inversé la perte de mémoire » chez des souris atteintes de la maladie d’Alzheimer. À présent, les chercheurs souhaitent effectuer des tests sur des patients humains.

Ce traitement est très intéressant pour les scientifiques car il agit en protégeant les cellules cérébrales attaquées par la maladie d’Alzheimer de trois manières différentes, plutôt que de s’appuyer sur une seule approche. Et comme ce médicament a déjà été testé et approuvé pour une utilisation chez les humains, il pourrait être validé en tant que traitement efficace pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer bien plus rapidement que d’autres options encore au stade expérimental.

À l’heure actuelle, les résultats n’ont été observés que chez les souris, mais le médicament « pourra clairement être développé comme un nouveau traitement pour les maladies neurodégénératives chroniques comme la maladie d’Alzheimer », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Christian Hölscher de l’Université de Lancaster au Royaume-Uni. « En l’absence de nouveaux traitements depuis près de 15 ans, nous devons trouver de nouvelles façons de lutter contre la maladie d’Alzheimer », a déclaré Doug Brown, de l’Alzheimer’s Society. « Il est impératif que nous examinions si des médicaments développés pour traiter d’autres maladies peuvent effectivement bénéficier aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’autres formes de démence. Cette approche de recherche pourrait rendre disponibles bien plus rapidement de nouveaux médicaments prometteurs aux personnes qui en ont besoin », a-t-il ajouté.

Des recherches antérieures avaient déjà établi un lien entre le diabète de type 2 et la maladie d’Alzheimer : le diabète de type 2 est un facteur de risque pour la maladie d’Alzheimer et il semble également faire progresser cette dernière plus rapidement. Cela pourrait être le résultat de l’insuline qui n’entrerais pas correctement dans les cellules : il faut savoir que l’insuline représente un facteur de croissance connu pour protéger les cellules cérébrales, et une résistance à l’insuline a été observée dans les cerveaux des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, en plus d’être le mécanisme biologique responsable du diabète de type 2.
Fin publicité dans 25 s

Donc, depuis un certain temps, les chercheurs étudient si les médicaments qui traitent le diabète de type 2 peuvent également bénéficier aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Ils ont notamment observé des résultats positifs chez l’être humain, avec un médicament contre le diabète plus ancien et connu sous le nom de liraglutide.

Mais à présent, il s’agit du premier médicament à « triple agoniste » à avoir été testé. Le médicament, auquel les chercheurs se réfèrent simplement en tant qu’ « agoniste triple récepteur », ou TA (triple agoniste), agit de multiples manières pour protéger le cerveau contre la dégénérescence, en activant les récepteurs GIP-1, GIP et glucagon en même temps.

Il a été démontré que la signalisation du facteur de croissance était altérée dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, l’idée étant que le médicament pourrait aider à redynamiser les cellules cérébrales endommagées et à les protéger contre des dommages supplémentaires. Les chercheurs ont testé le médicament chez des souris qui avaient été génétiquement modifiées pour avoir la maladie d’Alzheimer. Ils ont utilisé un labyrinthe pour mesurer l’apprentissage de l’animal et la formation de la mémoire et ont constaté que le médicament a « significativement inversé le déficit de la mémoire », expliquent les chercheurs.

À savoir que le médicament peut également :

Augmenter les niveaux de croissance cérébrale, qui protège le fonctionnement des cellules nerveuses
Réduire la quantité de plaques amyloïdes toxiques dans le cerveau
Réduire à la fois l’inflammation chronique et le stress oxydatif
Ralentir le taux de perte de cellules nerveuses

« Ces résultats très prometteurs démontrent l’efficacité de ces nouveaux médicaments à récepteurs multiples qui ont été initialement développés pour traiter le diabète de type 2, mais qui ont montré des effets neuroprotecteurs cohérents dans plusieurs études », a déclaré Hölscher.

Bien entendu, il reste encore un long chemin à parcourir avant de savoir si ce médicament aura le même effet chez les êtres humains. « D’autres tests et des comparaisons directes avec d’autres médicaments devront être effectués afin d’évaluer si ce nouveau médicament est plus efficace que les précédents », a ajouté Hölscher.

Mais le fait que ce médicament ait démontré de tels résultats est très prometteur pour la suite, et représente une excellente façon de débuter cette nouvelle année 2018 ! Après tout, dans le monde, environ 44 millions de personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’une démence connexe. Il est donc vital de trouver de nouvelles options efficaces pour traiter ces maladies.

Nikola Tesla: ebook à télécharger gratuitement

Un livre gratuit à télécharger
THE US PATENTS OF NICOLAS TESLA
TOUS LES BREVETS DE TESLA
499 pages.


Nous sommes surpris qu'il n'y ait eu que 28 téléchargements.
Soit que vous le possédiez déjà ou que vous l'ayez manqué ci-haut.
Ce livre même, en anglais, pourrait refaire le monde
en énergie, en science et technologie.
À conserver précieusement
pour celui qui saura le déchiffrer.

Presse libre internationale

Janvier 2018  Instabilité dans le champ magnétique terrestre

Une annonce officielle de la NASA a révélé qu'une brèche immense a été découverte dans le champ magnétique terrestre. Il protège normalement la Terre du flux de plasma qu'on appelle les vents solaires. Pendant toute la durée du prochain cycle solaire, surtout lors du pic d'activité, ce flux de plasma va s'engager dans la brèche. Elle a un diamètre quatre fois supérieur à celui de la Terre.

   


Michael Salla s'intéresse en particulier à l'influence de ce phénomène sur les êtres vivants : "L'appareil bio-électrique de chaque individu sera affecté, et de nombreuses personnes constateront immédiatement ses effets sur le système nerveux. Ceux qui auront su se préparer pourront bénéficier d'un accroissement significatif de leurs capacités humaines.

   

 

Le système nerveux humain est constitué de milliards de neurones, qui échangent de l'information et la transmet aux cellules du corps. Robert Becker, dans son livre "Body Electric", nous apprend que les neurones transmettent l'information via des signaux électriques infimes qui sont très sensibles à l'environnement électrique. C'est pourquoi il est dangereux de vivre à proximité des lignes à haute tension. Egalement, des décharges ou des chocs électriques importants peuvent endommager le corps humain


L'auteur ouvre une parenthèse sur ce que l'on sait aujourd'hui des ondes cérébrales Beta, Alpha, Theta, et Gamma. Le cycle Gamma, par exemple, (40+Hz), manifeste des états de conscience élevés et il a été identifié en rapport avec les capacités cognitives des jeunes enfants.

 

Alors que le flux de plasma inhabituellement intense va se déverser sur Terre, nos ondes cérébrales seront nécessairement affectées.

 

 

Les êtres qui seront capables d'exprimer cette augmentation de l'énergie nerveuse de manière constructive, pourront constater combien il leur sera plus facile de conduire leurs projets. Ceux qui auront la capacité de commuter aisément entre les rythmes Gamma et Alpha pourront expérimenter des états plus intuitifs et plus créatifs, s'ils sont en mesure de s'adapter à un environnement socio-économique plus exigeant. Afin de bénéficier au mieux d'une augmentation de l'activité cérébrale Gamma, il est nécessaire de garder une attitude positive et l'esprit ouvert afin d'intégrer ces nouvelles intuitions. Alors que se développent en nous de nouvelles facultés, il est essentiel d'être capable de les intégrer sereinement.

En veillant à maintenir cette ouverture d'esprit, et cette attitude positive, les individus auront de meilleures chances d'accommoder cette situation nouvelle quand les vents solaires pénètreront jusqu'à nous par ce trou géant dans la magnétosphère de la Terre."

 

   

Michael Salla continue : "Le Président Obama n'ignore pas que les circonstances requièrent parfois des actions déterminées. Il doit pouvoir aider les êtres à surmonter ces évènements à venir en prenant des "décisions résolues", afin que les citoyens soient encouragés à cette nécessaire ouverture d'esprit et puissent exercer leurs capacités créatives en réponse à un tel changement radical survenant dans leur environnement.

 

Il pourrait se montrer particulièrement efficace en révélant la vérité dans de nombreux domaines jusqu'ici considérés comme secrets. Les plus lourds secrets d'état concernent les Ovnis et la vie extraterrestre. Si elle existe ainsi que nous pensons en avoir les preuves, alors cette Divulgation devrait faire partie des décisions résolues que pourrait prendre le Président Obama, pour aider le peuple américain à se préparer. Il n'y a sans doute rien de plus important pour ouvrir les esprits que de connaître la vérité sur la vie extraterrestre, et d'apprendre que nous sommes visités.

Janvier 2018 Champ magnétique terrestre : à quand l'inversion des pôles ?

Les récents problèmes qui ont surgi à bord de la Station spatiale internationale à la suite de l'apparition d'un virus informatique de faible puissance capable uniquement de voler les logins et mots de passe de jeux vidéo peuvent certainement être rangés dans la catégorie des frasques bénignes. Mais un autre phénomène pourrait rendre potentiellement impossible les vols habités dans l'espace. Et plus que ça. Il rendrait impossible toutes les liaisons aériennes, et nous empêcherait même de regarder la télévision. Il pourrait remettre en cause jusqu'à l'existence même de la vie sur notre planète.

Ce phénomène concerne le champ magnétique de la Terre, il est question, plus précisément, de ses changements rapides et constants. Selon les chercheurs de l'Institut du magnétisme terrestre de l'Académie russe des sciences, "les pôles magnétiques de la Terre se déplacent petit à petit vers l'équateur. L'intensité du champ baisse, lentement, certes, mais de façon constante. On estimait à un moment donné que, dans à peu près 2000 ans, elle tomberait à zéro, ouvrant une époque indéterminée de champ magnétique nul, ce qui serait une véritable catastrophe pour les êtres vivants. Cependant, la vitesse des changements à l'intérieur du noyau de notre planète (les mouvements dans le noyau externe, liquide, autour du noyau interne, solide, de la Terre créent un potentiel électrique, ce qui signifie que la Terre est une sorte de dynamo - NdA.) peut signifier que ce changement de polarité se produira bien plus tôt".

Si, il y a cent ans, quelqu'un avait dit que le Nord pourrait devenir le Sud, et vice versa, il serait certainement passé pour un imbécile. Mais, dès 1906, on avait établi que le magnétisme naturel de certaines roches était différent du magnétisme contemporain. On en déduisit que l'orientation du champ magnétique terrestre avait été autrefois différente: le Nord et le Sud avaient effectivement changé de places.

En 2001, on a découvert, au cours d'une expédition polaire internationale, qu'en sept ans le pôle magnétique Nord de la Terre s'était déplacé d'environ 300 km. Sa vitesse de déplacement du plateau continental arctique canadien en direction de la Russie, plus précisément vers l'archipel Severnaïa Zemlia, est aujourd'hui de 40 km par an. D'après les prévisions des scientifiques, le Nord pourrait se retrouver, à un moment donné, dans l'Atlantique Sud. En témoigne l'anomalie considérable observée dans cette région, où l'intensité du champ magnétique ne constitue que 60% de sa norme.

A propos, au cours des 20 dernières années, l'intensité du champ magnétique de la planète a baissé d'environ 1,7% et, dans les régions de l'Atlantique Sud, même de 10%. Au cours des deux derniers siècles, le champ magnétique terrestre a chuté, au total, de plus de 10%.




En quoi cela nous menace-t-il ?



En fait, en tout. Les scientifiques russes estiment qu'en cas de changement du champ magnétique, la protection de la Terre contre les radiations commencera à faiblir: "d'abord, des à-coups se produiront dans le fonctionnement des systèmes sensibles, à commencer par les téléphones mobiles. Les satellites tomberont en panne. Mais, avant cela, il faudra mettre fin aux vols spatiaux habités. Ensuite, les rayonnements spatiaux et solaires agiront sur le génome des organismes qui vivent sur la Terre: certains mourront, d'autres subiront de nombreuses mutations. Compte tenu des éruptions solaires qui s'accompagnent de puissants flots de particules chargées, il est probable que, bien avant la disparition totale du champ magnétique, toute vie sur Terre soit devenue impossible".

Bien sûr, cela semble épouvantable. Mais peut-être pas tant que les insectes géants avides de sang que nous promet régulièrement Hollywood. Mais ce genre de fin futuriste reste possible. En effet, les dernières données attestent qu'en 90 millions d'années, l'orientation des pôles magnétiques a changé, en moyenne, tous les 500 000 ans. On sait également, bien évidemment, que la vie n'a pas disparu, et qu'aucune vague de mutations génétiques massives ne s'est produite. L'atmosphère terrestre est un bouclier efficace pour tout ce qu'il y a de vivant sur la planète.

En ce qui concerne la technique, créée par le génie humain, et qui est devenue aujourd'hui son geôlier incorruptible, les choses sont plus compliquées.

Le développement des processus susmentionnés est dangereux surtout pour les systèmes informatiques, sans lesquels l'économie contemporaine est inconcevable. L'humanité subit déjà d'immenses pertes à cause de l'influence des tempêtes magnétiques suscitées par l'activité solaire. Avec l'affaiblissement du champ magnétique terrestre, l'intensité des tempêtes magnétiques s'accroîtra, ce qui paralysera, par exemple, les liaisons aériennes: puisque les ordinateurs de bord ne fonctionneront plus.

En outre, les vols en avion seront dangereux pour les voyageurs. L'influence des radiations est aujourd'hui de plus en plus sensible dans les couches supérieures de l'atmosphère, moins denses. Ce n'est pas par hasard qu'en 2000, une directive de l'Union européenne a rangé les pilotes et personnels de bord dans les catégories à risque du point de vue de l'exposition aux radiations. Pour l'instant, la force du champ magnétique de la Terre nous protège pendant les vols, mais qu'en sera-t-il à l'avenir?

D'autre part, les scientifiques ne savent pas encore à quel point les processus en cours concernant le champ magnétique de la Terre sont réversibles. En effet, personne n'est parvenu à expliquer pourquoi il y a eu des périodes, dans l'histoire de la Terre, où les pôles magnétiques n'ont pas changé pendant 50 millions d'années d'affilée. Peut-être, donc, que nous y échapperons cette fois aussi ?

Janvier 2018 Reportage scientifique sur les effets d'une mega tempête géomagnétique!

Un orage magnétique (tempête magnétique) provoque des fluctuations brusques et intenses du magnétisme terrestre liées aux variations de l'activité solaire. Les couches électriques dans l’ionosphère feraient varier l’intensité du champ magnétique terrestre entraînant de nombreux orages magnétiques. La surveillance de l'activité solaire peut aider à prédire certaines perturbations dans la propagation des ondes dont les conséquences peuvent être graves pour les télécommunications, ainsi que l'incidence de ces orages sur la distribution de l'énergie électrique. En 1965, une énorme panne de courant avait plongé les habitants du continent Nord-Américain dans l’obscurité, soit 30 millions de personnes sur 200 000 km2. En 1989, c’est une panne de même origine qui a touché 6 millions de personnes au Québec ; de plus les aurores polaires produites par cet orage furent visibles jusqu'au Texas .



Janvier 2018 Champ magnétique terrestre: pour en savoir plus

Modification du champ magnétique terrestre.



Les faits observables :



Lorsque la lave volcanique se refroidit, la magnétite qu'elle contient oriente les déplacements de ses grains selon le champ magnétique terrestre au moment. C'est le physicien Macedonio Melloni qui a fait cette découverte au milieu du 19 ème siècle. C'est ainsi que nous avons pu confirmer que plusieurs inversions du champ magnétique terrestre se sont déjà produites.
On sait que des inversions se sont produites à de nombreuses reprises depuis la formation de la Terre. Contrairement au Soleil, qui connaît des inversions magnétiques tous les 11 ans, les inversions terrestres se produisent de manière totalement irrégulière. Certaines inversions magnétiques n'ont subsisté que 10 000 ans à peine et d'autres aussi longtemps que 25 millions d'années. La dernière se serait produite il y a environ 780 000 ans. L'inversion elle-même se produit sur un intervalle d'environ 5000 ans. Pour l'instant, les scientifiques n'ont pas d'explication précise du phénomène.

Le pôle nord magnétique de la Terre se situe actuellement à proximité de son pôle sud géographique et vice-versa.



Le pôle nord géographique et le pôle sud magnétique sont en novembre 2004 séparés de quelques centaines de kilomètres. En effet, si le pôle nord géographique est un point qui ne bouge pas, le pôle sud magnétique se déplace lentement mais constamment dans la région alentour et il se situe en ce moment au nord du Canada. Il est d'ailleurs intéressant de savoir que nos boussoles, sensées indiquer le pôle nord, indiquent en réalité le pôle sud magnétique, si bien que lorsqu'un voyageur se trouve actuellement au pôle nord géographique et qu'il utilise une boussole, celle-ci lui indique la direction du Canada, qui correspond pour lui au sud géographique ! Le problème est que le pôle sud magnétique ne se contente pas de se déplacer aux alentours du pôle nord géographique ; il lui arrive de temps en temps de basculer, de migrer brutalement, ce déplacement pouvant atteindre un angle de 180° (ainsi que l'a démontré Peter Warlow dès 1978). Or, les scientifiques enregistrent depuis quelques années une rapide décroissance de l'intensité de notre champ magnétique ce qui laisse présager un brusque mouvement de l'axe magnétique terrestre, aux conséquences physiques et climatologiques incommensurables.

Une inversion soudaine des pôles magnétiques comparable à celle qui s'est produite dans le passé provoquerait une série de séismes le long des lignes de faille tectoniques et de gigantesques raz de marée consécutifs à des bouleversements subocéaniques. Des îles seraient englouties, des régions côtières et des plaines disparaîtraient sous les flots, tandis que des fonds marins surgiraient des profondeurs.

Les ceintures magnétiques protègent notre terre des rayonnements cosmiques du soleil. La vie ne serait pas possible sans cette protection car nous ne pourrions pas supporter la quantité d'informations délivrée par le soleil.
Lorsque qu'une inversion du champ se produit, il y a également une baisse d'intensité du champs donc une baisse de protection par les ceintures.

Dans le cas de l'alignement des planètes prévu en 2012, la réduction du champ magnétique nous livrerait avec une protection réduite à une quantité d'informations galactiques extraordinaires que nos organismes seraient incapables de supporter dans l'état actuel. Seule la matière éthérée pourrait supporter cette modification. Ce qui suppose que nous serions devenus des corps éthériques et non plus physiques.

Janvier 2018Maunder minimum: La chute des températures pourrait plonger le monde dans un mini âge glaciaire d'ici 2021

Dans un peu plus d'une décennie, le monde pourrait être plongé dans un «mini-âge glaciaire», ont averti des scientifiques.

Les températures commenceront à chuter en 2021, selon un modèle mathématique de l'énergie magnétique du Soleil.

Ce, disent-ils, conduira à un phénomène connu sous le nom « minimum de Maunder » - qui a déjà été connu comme un mini-âge glaciaire quand il a frappé entre 1646 et 1715, provoquant même la congélation de la rivière de la Tamise.

L'étude indique qu'entre 2020 et 2030, les cycles solaires s'annuleront les uns les autres.

Le modèle du cycle solaire du Soleil produit des prédictions sans précédent d'irrégularités au sein des battements cardiaques de 11 ans du Soleil.

Il utilise des effets de dynamo dans deux couches du Soleil, l'une proche de la surface et l'autre profonde dans sa zone de convection.

Les chercheurs, dirigés par le professeur de mathématiques Valentina Zharkova à l'Université Northumbria, se sont appuyés sur des recherches antérieures qui prédisent les ondes magnétiques produites par le soleil.

Cependant, elle a averti que son modèle ne pouvait pas être utilisé comme une preuve d'un mini-âge glaciaire - en partie à cause du réchauffement climatique.

"J'espère que cet avertissement mondial sera annulé par cet effet, donnant à l'humanité et à la Terre 30 ans pour régler notre pollution", a-t-elle déclaré à Sky News.

Le modèle prédit que la paire d'ondes deviendra de plus en plus décalée durant le cycle 25, qui culminera en 2022.

Au cours du cycle 26, qui couvre la décennie 2030-2040, les deux vagues deviendront exactement désynchronisées, ce qui entraînera une réduction significative de l'activité solaire.

Janvier 2018Un astéroïde géant accompagne la Terre dans sa révolution autour du soleil

les scientifiques ont révélé que la Terre a trouvé un nouveau compagnon qui a rejoint son orbite autour du soleil.

Il n'a peut-être pas le plus romantique des noms, mais SO16 astéroïde découvert en 2010 pourrait suivre la terre durant 120 000 à un million d'années.

De quelques centaines de mètres, c'est le plus grand objet découvert aussi proche de la Terre.

Read more: http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1374054/Earth-joined-giant-asteroid-sun-unusual-horseshoe-pattern.html#ixzz1JWfJuIAn

Apostolos Christou et David Asher, qui ont découvert Le géant flottant SO16 en septembre dernier à l'Observatoire d'Armagh en Irlande du Nord disent qu'il a quelque chose d'inhabituel.

Plutôt que de suivre son nouvel ami sur toute sa révolution autour du soleil, SO16 a une orbite en forme de fer à cheval, jouant à un jeu constant d'aller retour avec la Terre.

Quand l'objet est au plus proche du soleil il accélère sa rotation et inversement, quand il entre dans son orbite et est au plus loin de la Terre, il ralentit sa course. Lorsqu'enfin il croise le chemin de la Terre, au lieu d'être pris par son orbite gravitationnelle, il accélère et retourne vers le soleil.

Alors plus rapide que la Terre dans sa révolution, SO16 ralentit au moment de son approche autour du soleil dans son orbite la plus courte.

En fait, du point de vue de la terre, l'astéroïde a une orbite en forme de fer à cheval,allant et venant vers la Terre sans jamais s'y arrêter.

Mais du point de vue de l'astéroïde ,son orbite autour du soleil continue dans la même direction, plus rapide sur des orbites plus courts et plus lent dans les plus grands.

Christou et Asher disent que ce processus se répéte maintes et maintes fois jusqu'à ce que l'astéroïde meurt.

Le moment où SO16 est au plus proche pendant sa révolution le rend visible dans le ciel des soirées et ce durant des décennies.

Janvier 2018Russie : Yuri Alekseyev a abandonné son ancienne vie d’avocat pour vivre dans la nature…

l faut une bonne dose de courage pour tout plaquer et réduire sa vie à l’essentiel et, n’est-ce pas ce vers quoi, nous devrions tous nous orienter en ne gardant que l’utile ? La vie choisie par Alekseyev est extrême mais, s’il est heureux c’est le plus important. A notre échelle, avons nous besoin de tout ce qui en définitive nous enchaîne? La planète y gagnerait.

l y a ceux qui rêvent leur vie et ceux qui vivent leurs rêves. Yuri Alekseyev a plaqué sa vie d’avocat pour construire sa hutte autonome dans les bois.

Il y a plus de 5 ans,Yuri Alekseyev a laissé derrière lui sa carrière d’avocat cosmopolite à Moscou pour mener une vie des plus minimalistes au beau milieu des bois. Un volte-face radical pour cet ermite des temps modernes qui partage son nouveau mode de vie avec le reste du monde.

Il souhaitait vivre de manière plus authentique, s’extraire du système formatéet être plus proche de la nature. Et il ne s’est pas contenté d’en rêver : il l’a fait. Yuri Alekseyev a construit de ses propres mains, il y a plusieurs années de cela, son petit havre de paix fait de paille, de bois et d’argile.

Au beau milieu de la forêt, à environ 100 km de Moscou, celui qui se qualifie « d’humain qui habite sur la planète Terre » semble toucher du doigt le bonheur ; du moins l’essentiel pour être heureux. Avec, pour lui tenir compagnie, sa lapine Petrushka.

Le seul lien qui le rattache encore à la société moderne, c’est internet, qui lui permet de relater ses aventures en pleine nature, et d’en inspirer certains à faire de même. Pour ce faire, il a installé des panneaux solaires sur son toit afin de générer sa propre électricité.

Féru lecteur et philosophe de la vie, Yuri abrite dans sa tanière des centaines de livres qu’il propose, à qui le désire, d’emprunter ou d’échanger. Il explique à AJ+ :

« Quand vous avez une vie urbaine ordinaire, vous travaillez et pensez constamment au lendemain. Vous ne pouvez pas vous permettre de faire la moindre erreur, parce que ça serait irréparable. Mais toutes ces choses ne veulent rien dire ici. »

Si ce mode de vie est loin de pouvoir convenir à tout le monde, Yuri Alekseyev est la preuve vivante qu’il est possible de réaliser ses rêves.

Janvier 2018 Planter des arbres pour contrer la "stupidité monumentale" de Trump

Sortie de l'accord de Paris, remise en cause du plan climat mis en place par Obama, relance de l'industrie du charbon... Pour contrer le climatoscepticisme de Donald Trump, des scientifiques encouragent les citoyens à planter des arbres, à travers une initiative baptisée "Trump Forest".

"Planter des arbres pour combattre le climatoscepticisme promu par le président Donald Trump." Tel est l'objectif de l'initiative "Trump Forest" lancée en mars dernier par Dan Price, Jeff Willis et Adrien Taylor. Sur leur site internet, ces deux scientifiques britannique et américain ainsi que cet entrepreneur franco-néo-zélandais affirment que près d'un million d'arbres ont déjà été plantés en moins d'un an pour un montant de 105.000 euros environ.

Concrètement, l'idée est simple: encourager ceux qui dénoncent la politique environnementale de Donald Trump à participer activement à la reforestation en finançant la plantation d'arbres, notamment par l'intermédiaire d'organisations spécialisées.

D'après une étude de Nature, citée par Libération, il faudrait toutefois planter environ 10 milliards d'arbres pour compenser les 650 millions de tonnes de CO2 supplémentaires qui vont être générées dans les huit prochaines années, à la suite de la suppression du Clean Power Plan par Donald Trump. Le 9 octobre dernier, confirmant les engagements du président américain, le ministre de l'Environnement a en effet annoncé qu'il s'apprêtait à signer une proposition de loi pour abroger pour le plan climat mis en place sous la présidence de Barack Obama.

Niant le poids de la responsabilité de l'homme sur le réchauffement climatique, le locataire de la Maison Blanche a une nouvelle fois exprimé son scepticisme vendredi sur Twitter. Alors que le nord des Etats-Unis est actuellement traversé par une vague de froid historique, Donald Trump a estimé que l'on pouvait peut-être "utiliser un peu de ce bon vieux réchauffement climatique" contre lequel son pays "s'apprêtait à se protéger en dépensant des trillions de dollars". "Couvrez-vous", a-t-il conclu provoquant l'ire de nombreux scientifiques.

In the East, it could be the COLDEST New Year’s Eve on record. Perhaps we could use a little bit of that good old Global Warming that our Country, but not other countries, was going to pay TRILLIONS OF DOLLARS to protect against. Bundle up!
— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 29 décembre 2017

Janvier 2018Nostradamus: prophéties à relire

En cette période troublée de notre évolution, nous devons revoir avec une attitude mentale différente certains documents prophétiques qui s’inscrivent dans un contexte parlant et évocateur.






Bien entendu, nous reviendrons à Nostradamus qui dans un extrait de sa lettre à Henri Second, roi de France écrit :



« …Puis dans la même année et les suivantes, se développera la peste la plus horrible, et la plus extraordinaire, en raison de la famine qui l’aura précédée, et on verra les tribulations les plus grandes qui aient jamais eu lieu depuis la fondation de l’Eglise Chrétienne et à travers tous les pays latins, même celles dont toutes les contrées de l’Espagne garderont les vestiges. »



Si le SIDA, le virus d’Ebola, la grippe H1N1, et toutes les grandes pandémies qui frappent actuellement le monde, sont à même de nous faire prendre en considération ces lignes rédigées il y a près de cinq siècles par le père des Centuries, d’autres sont tout aussi évocatrices :



« Désormais mettra pestilence si grande

Que trois parts du monde plus que les deux

On ne saura connaître les appartenants des maisons.

Naîtra l’herbe par les rues des cités plus hautes que les genoux. »

et Pères et mères de deuils infinis Femmes à deuil, la pestilence monstre. »



PROPHETES OU VOYAGEURS DU TEMPS … ?



Les prophéties bouleversent nos conceptions courantes, fondées sur ce qui se voit, se palpe ou s’entend. Elles viennent s’insinuer dans notre vie aux périodes les plus troublées de l’Histoire et déranger notre tranquillité intellectuelle fortement ancrée dans un confortable matérialisme manipulé par les tenants de la pensée unique.



Le grand Newton disait que les prophéties sont vraies mais que l’on peut s’en apercevoir qu’une fois qu’elles se sont réalisées. C’est là une observation tout à fait juste, qui porte à réflexion et nous oblige à admettre les déplacements « transtemporels ».



Le Dr Alexis Carrel, lauréat du prix Nobel, admettait que la projection dans le temps était une réalité. Dans son merveilleux livre L’Homme cet inconnu, cet illustre savant écrivait :



« Certains individus paraissent susceptibles de voyager dans le temps. Les clairvoyants perçoivent des événements passés et futurs. Les faits de prédiction de l’avenir nous mènent jusqu’au seuil d’un monde inconnu. Ils semblent indiquer l’existence d’un principe physique capable d’évoluer en dehors des limites de notre corps. »



Le grand physicien Eddington, quant à lui citait, une formule admirable :

« Les événements ne se produisent pas ; ils sont en place et nous les rencontrons inéluctablement suivant notre ligne d’univers. »



Il serait sans doute intéressant d’aborder la question des miroirs magiques inventés par des occultistes comme Paracelse, Ruggieri, Dee et bien d’autres. Ces derniers étaient passés maître dans l’art de la création de ces curieux instruments.



L’actualité du voyage dans le temps est encore un perspective étudiée par des scientifiques d’aujourd’hui. Le physicien Stephen Hawking apporte même sa touche au débat en affirmant qu’il ne s’agit pas d’une utopie mais d’une réalité.



On affirme que le Père Ernetti, un musicologue italien, aurait prospecté des fragments du passé au moyen d’une machine à voyager dans le temps fonctionnant selon le principe de l’holographie et de l’électromagnétisme. Ses travaux, effectués sur une petite île située au large de Venise, ont été suivis avec le plus grand intérêt par différents services secrets.



Ses révélations ont provoqué beaucoup de remous en Italie. Les plans de son « chronogyre » sont pieusement conservés dans les caves du Vatican ! (Ici, nous émettons nos réserves d'usage…)



Le voyage dans le temps, plus que l’immortalité, représente le rêve de maîtrise absolue de la réalité.



René Barjavel a synthétisé dans son roman Le voyageur imprudent, paru en 1944,les paradoxes liés au déplacement dans le temps. La télévision française en tira d’ailleurs un excellent film.



Le temps peut être considéré comme la question philosophique par excellence.



L’ouvrage de Ray Bradbury Un coup de tonnerre est devenu un livre incontournable. Bradbury y aborde l’insolite présence d’un individu dans une autre époque que la sienne et les événements chaotiques et catastrophiques qui en découlent.



Ce thème abordé d’une façon plus légère dans Les Visiteurs et les Couloirs du temps avec Jacqouille et Montmirail se baladant dans les âges pour multiplier les situations les plus cocasses à notre époque mérite réflexion.



La citation d’Arthur Eddington, que nous avons rapportée plus haut, doit, en ce qui la concerne nous faire réfléchir sur le déterminisme absolu. Si tout « le programme » de l’évolution est déjà inscrit sur le volumineux disque dur du Grand Ordinateur cosmique, nous ne pouvons qu’assister en témoins impuissants à tous les phénomènes qui marquent notre vie.



Cette hypothèse n’est cependant pas la nôtre, car nous estimons que notre volonté peut infléchir le destin et engendrer des futurs différents pour chacun de nous.



DE NOSTRADAMUS AU PARADOXE DE LANGEVIN …



Nostradamus, affirment les chroniques du passé, fut le meilleur astrologue de son temps. Nous pouvons cependant nous demander en relisant son œuvre si le mage de Catherine de Médicis n’avait pas d’autres méthodes que l’étude des cartes du ciel pour rédiger ses prévisions. Ouvrons en effet la toute première de ses Centuries, nous y découvrirons deux étranges quatrains :





Estant assis de nuict secret estude

Seul reposé sur la selle d’aerain

Flambe exigue sortant de sollitude

Fait properer qui n’est à croire en vain.



La verge en main mise au milieu de branches

De l’onde il mouille et le limbe et le pied.

Une peur et voix fremissent par les manches :

Splendeur divine. Le divin près s’assied.



Cette description, étonnamment précise, nous montre le mage provençal procédant à une évocation magique nocturne. A l’instar de la Pythie de Delphes, le voyant assis sur un trépied d’airain et, après avoir accompli les rites et les fumigations prescrits, voit se matérialiser sous la forme d’une petite flamme l’entité qui lui révélera les secrets du futur.



Le trépied d’airain de Nostradamus pourrait fort bien être aussi un miroir magique. Nous devons nous souvenir que c’est avec ce métal que les anciens les fabriquaient. Avec cette méthode, le mage ne risquait pas de se perdre dans le labyrinthe du temps, et pour lui le paradoxe de Langevin n’avait aucune importance sur son déplacement temporel !



Le paradoxe de Langevin est bien connu. S’appuyant sur la théorie d’Albert Einstein, il démontre que le temps ne s’écoule pas à la même vitesse en tous les lieux et en toutes circonstances. Le physicien hollandais Lorentz a établi des équations donnant la valeur relative du temps et le physicien français Paul Langevin disparu en 1946, en a imaginé les incidences.



Le professeur Langevin a supposé qu’un voyageur quittait la Terre à une vitesse proche de celle de la lumière, en s’éloignant pendant un an, faisait demi-tour, revenait au bout de deux ans---temps mesuré par l’horloge de son astronef—et trouvait, à son atterrissage, la terre vieilli de deux siècles et habitée par des générations inconnues à son départ.



Cette conséquence de la théorie de la relativité n’a pas été admise d’emblée, car elle choquait le sens commun mais lorsque les savants ont le choix entre celui-ci et une équation, ils n’hésitent pas longtemps et choisissent l’équation.



La relativité du temps fut confirmée, ces dernières années, par une observation de physique nucléaire : il fut en effet constaté que des particules, dénommées « mésons mu », qui vivent en moyenne deux millionièmes de seconde avant de se désintégrer, sont produites dans la haute atmosphère par les bombardements cosmiques et projetées vers la Terre à une vitesse proche de celle de la lumière. A cette vitesse, elles devraient parcourir environ 600 mètres avant de se désintégrer, or leur trajet est supérieur à 10 kilomètres.



Conclusion tirée par les physiciens : pour le voyageur de Langevin, le temps s’est contracté ! (Hypothèse qui actuellement est remise en question)



PARLONS DE L’APOCALYPSE DE SAINT JEAN …



Les images symboliques de l’Apocalypse de Jean sont-elles destinées à frapper de terreur ? Certainement pas. Elles sont très certainement destinées à nous avertir de l’accomplissement des prophéties. La Révélation de Jean, bien qu’écrite avant les autres livres inspirés rédigés par le même auteur, est à juste titre le dernier des soixante-dix livres inspirés, qui constitue la Bible.



L’Apocalypse entraîne ses lecteurs dans un avenir lointain, leur offrant une vision générale des desseins de l’Eternel à l’égard de l’humanité. Cet « avenir lointain » est notre présent !



Selon le verset d’introduction, il s’agit d’un message délivré par un ange au rédacteur du texte sacré.



Qui était ce Jean, désigné comme le chroniqueur du divin ? C’était un frère qui avait participé à la tribulation, exilé dans l’île de Patmos. Evidemment, ses premiers lecteurs le connaissaient bien, et toute précision d’identité eut été superflue.



Pour Papias, qui écrivit dans la première moitié du deuxième siècle, l’origine apostolique de l’Apocalypse ne faisait pas de doute. Au milieu du second siècle, Justin le Martyr déclara :



« Chez nous, un homme appelé Jean, un des apôtres du Christ, prophétisa dans une Révélation qui lui fut donnée, que ceux qui croient en un seul Christ vivront mille ans dans la Nouvelle Jérusalem. »



Selon les témoignages les plus reculés, Jean écrivit la Révélation vers l’an 96 de notre ère vingt-six ans environ après la destruction de Jérusalem.



Lorsque l’on étudie avec un peu d’attention l’Apocalypse, et que l’on tente d’en saisir le sens caché, on se rend compte qu’il ne s’agit pas simplement d’une succession de visions sans rapport entre elles, de visions recueillies au hasard, mais d’une transmission de clichés semblant s’emboîter les uns dans les autres avec une logique précise, de fragments harmonieusement coordonnés.



Selon les Témoins de Jehova l’ultime étape, décrite dans l’Apocalypse de Jean, sera Armageddon le point final de notre civilisation.



Armageddon est une localité située sur la terre d’Israël, là précisément où semble se jouer aujourd’hui le sort du monde !



MEGIDDO-HARMAGUEDON …



Megiddo domine la plaine de Jezréel, à mi-chemin des pentes boisées du Carmel. La cité fortifiée contrôlait jadis les routes qui conduisaient d’Egypte en Méditerranée du Sud à la Syrie, à la Mésopotamie et à la Phénicie. On comprend mieux ainsi les raisons qui firent que ce point stratégique fut l’enjeu de différents envahisseurs. C’est l’Armageddon citée dans l’Apocalypse de Jean !



Depuis 1903, les archéologues tentent d’arracher au Tell el-Moutesellim, c’est le nom que porte maintenant Megiddo, ses plus intimes secrets, liés à l’histoire militaire et religieuse d’Israël.



La première ville-forteresse fut implantée sur ces lieux 4 000 ans environ avant notre l’ère chrétienne, sur des roches stratifiées.



Le néophyte peut sans avoir aucune connaissance archéologique comprendre, grâce à une maquette exposée dans le musée implanté sur le site, l’évolution historique de Megiddo.



Telle el-Moutsellim, » La Colline du Gouverneur », comporte vingt cités superposées. De – 4 000 à l’an 400 après Jésus Christ, les hommes restèrent fixés sur Megiddo. Vingt villes se superposent, en vingt couches successives, dont chacune offre aux archéologues son lot de trésors.



La place forte qui commandait un point stratégique du royaume se devait se faire face à toutes les situations. Hier comme aujourd’hui, la rapidité et la mobilité des troupes étaient à la base de la victoire ou de la défaite. Quatre cents cinquante chevaux pouvaient être mis en écurie dans une vaste remise et porter en peu de temps des chars de combat à pied d’œuvre.



Les chevaux ont constitué par le passé la base d’un commerce particulièrement florissant. Megiddo accueillait les animaux venant de Cilicie qui, plus tard devaient devenir l’Egypte.



La Bible affirme : « Salomon avait quarante mille stalles pour les chevaux destinés à ses chars, et douze mille cavaliers. Hiram, roi de Tyr, envoya ses serviteurs vers Salomon, car il apprit qu’on l’avait oint roi à la place de son père. » (Rois, IV, 26, V, 1).



Il n’y a aucune exagération dans le Premier Livre des Rois car, comme nous l’avons vu, Megiddo n’était qu’un maillon d’une ligne défensive comptait déjà quatre cent cinquante chevaux.



Les fouilles archéologiques confirment presque toujours les données bibliques.



MEGIDDO ET LES CLES DU FUTUR …



La position stratégique de l’ancienne ville fortifiée a influencé le destin de la Terre sainte. Depuis l’aube du monde, les hommes se sont affrontés dans la vallée de Jezréel-Esdrelon, dont Megiddo commandait l’accès. Cette plaine mesure 40 kilomètres de long sur 30 de large.



Elle forme un triangle renversé dont le sommet s’appuie, au sud, à la montagne de Gilboa et dont les côtés vont s’adosser aux montagnes qui bordent le lac de Tibériade et, au nord-ouest, au golfe de Saint-Jean-d’Acre dominé par le mont Carmel.



L’histoire guerrière de la cité commence au IVe millénaire. Megiddo fut successivement amorhéenne, Hyksos, égyptienne, puis cananéenne. C’est là que Barak, défit au temps des Juges d’Israël, l’armée médianite; c’est ici que le roi Josias fut tué en voulant arrêter au passage le pharaon Néco ; c’est aussi sous ses murs que Philippe Auguste, roi de France, livra bataille aux Turcs lors de la troisième croisade, et c’est en ces lieux que Bonaparte dispersa l’armée turque avant d’abandonner sa funeste expédition en Egypte.



Le combat le plus mémorable livré à Megiddo a vu s’opposer, le 21 avril 1477, avant .J.C, les troupes du pharaon Touthmôsis III aux défenseurs de la forteresse.



Le souvenir de cette bataille figure sur les bas-reliefs du temple de Médinet-Habou aux portes du désert libyque. Les grandes expéditions du passé celles qui virent les maîtres de l’Egypte terrasser leurs ennemis, sont inscrites dans la pierre des monuments implantés sur la rive occidentale du Nil. Ces édifices sont liés au passé.



Seul un combat est illustré à la fois sur l’une et l’autre rive, il s’agit de celui de Megiddo. Qui a eu lieu et qui sera…Nous le découvrons sur les murs du temple de Karnak, face au soleil levant.



En 1948, les Israéliens battirent en ces lieux une importante armée arabe. Si un conflit généralisé éclatait dans un futur proche au Moyen-Orient, il y a fort à parier que Megiddo connaîtrait une fois encore une intense activité militaire.



Dans son Apocalypse, saint Jean ne dévoile-t-il pas l’endroit où aura lieu l’ultime combat de notre ère ? (16-15).



« Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en Hébreu Armageddon. »



Le disciple préféré du Christ, tout comme lui, était juif. Le visionnaire de Patmos nous a laissé un livre scellé de sept sceaux, dont l’inspiration est toute kabbalistique et…astrologique. Elle puise ses sources dans les plus anciennes traditions.



Beaucoup estiment que le peuple d’Israël sortira vainqueur de l’ultime combat qui l’opposera à ses ennemis arabes. Sa victoire ne sera pas celle des armes, mais l’œuvre du miracle.



Nous l’avons déjà dit, les recherches archéologiques, conduites par les spécialistes du jeune Etat juif, ont toutes un arrière-plan mystique qui n’est pas dévoilé. Les fouilles de Megiddo ont été dirigées par le Professeur. Y. Yadin dans les années 60, 66, 67 et 71, pour le compte de l’Institut d’archéologie de l’université hébraïque de Jérusalem.



Sans crainte de beaucoup se tromper, nous pouvons dire que les juifs seraient heureux de retrouver l’Arche d’Alliance, dont la trace se perd lors du sac de Jérusalem en 70 de notre ère. Ce coffre magique à la terrifiante puissance devrait réapparaître lorsque la Terre promise sera menacée d’écrasement total.



Saint Jean nous affirme que c’est à Megiddo-Armageddon qu’aura lieu le dernier affrontement de notre cycle, logiquement, c’est là que l’Arche Sainte, le palladium de la nation juive, devrait être cachée.

Janvier 2018Propheties de la grande pymaride

De nombreux documents indiquent que des inscriptions gravées sur le parement d’origine de la Grande Pyramide de Gizeh prédisaient l’avenir de la planète…


oeil-pyramide-bleu.jpg


Tiré de NEXUS n°59



La Grande Pyramide recèle les plus grands mystères de cette planète et a

suscité plus d’écrits que tout autre édifice. Mais quelle en était au juste la nature , et pourquoi a-t-elle été érigée ?



La réponse réside peut-être au coeur des croyances des anciens Égyptiens, racines d’une pensée religieuse qui s’est perpétrée pendant des milliers d’années, au sein de ce qu’ils nommaient le « Règne des Dieux ».



Cet article part du postulat que séjourna en Égypte un peuple d’intelligence supérieure, porteur d’une connaissance ésotérique et désigné traditionnellement

comme la « Compagnie des Dieux ». En considérant la valeur authentique de la

littérature des prêtres des anciens temples, nous accédons à une perception nouvelle des réalités antiques.



Vers 1450, parut un livre qui fit sensation et plongea l’intelligentsia occidentale

dans la fascination : ‘’ Histoires d’Hérodote ‘’. Cet historien grec (484-425 av.J.-C.) avait visité plusieurs fois l’Égypte afin d’y mener des recherches et ses découvertes étaient demeurées inconnues en Occident jusqu’à leur traduction en latin par le grand humaniste et précurseur Lorenzo Valla (1407-1457).



Hérodote évoque en détails les « dieux et déesses d’Égypte », mais fournit également la plus ancienne description connue de la Grande Pyramide et des merveilles environnantes (Histoires, Paris, éd. de 1592). Ce qui offre aujourd’hui l’aspect d’une ruine lui apparut alors, il y a 2 400 ans, dans sa splendeur quasi inaltérée, splendeur qui le laissa d’ailleurs « perplexe ».



La « merveille gravée » Dans son récit des sept années passées en Égypte à partir de 449 av. J.-C., Hérodote fait clairement état de la présence sur la Grande Pyramide d’un parement de pierres d’une blancheur étincelante et si parfaitement ajustées que, même de tout près, il était quasi impossible de déceler les joints, ce qui donnait à l’édifice l’impression d’être fait d’une seule pièce.



Les pierres, explique-t-il, « sont parfaitement polies » et ornées de « signes et symboles qui me plongèrent en conjectures ». Il qualifie la Grande Pyramide de « merveille gravée » et se demande avec étonnement :



« d’où vient le savoir produisant une chose pareille ? ».



De nombreux documents indiquent que des inscriptions gravées sur le parement

d’origine de la grande pyramide de Gizeh prédisaient l’avenir de la planète.



Quelle était la nature de ces prophéties ?

En quoi rejoignent-elles les récits de cataclysmes évoqués par d’autres traditions ?



D’autres écrits anciens confi rment que le parement était gravé d’inscriptions qui, selon Josephus, historien du premier siècle (an 37), « témoignent d’une certaine forme de sagesse »



Un complément d’information est livré par un manuscrit de l’astronome/astrologue arabe du VIIIe siècle Abou Balkhi, conservé à la Bodleian Library de l’université d’Oxford :



« Deux d’entre elles [les pyramides] dépassaient les autres en hauteur, mesurant 400 coudées de haut, autant en largeur et autant en longueur. Elles étaient faites de grands blocs de pierre si bien ajustés que les joints étaient à peine perceptibles.



Sur les faces de la plus belle des structures [la Grande Pyramide] étaient gravés tous les mystères et merveilles de la physique. »



Une information similaire, encore plus circonstanciée, se trouve dans les rapports de Al-Masudi, un historien et auteur arabe du Xe siècle :



« Sur la pyramide orientale, la grande, construite par les Anciens, étaient gravées les sphères célestes ; ainsi la position des étoiles et leurs cercles, avec l’histoire et les chroniques des temps passés, de ceux qui viennent et de tous les événements futurs. On y trouve aussi les étoiles fixes et ce qu’il advient de leur progression d’une époque à l’autre... et des images des créations de leurs ancêtres. » (Manuscrit Al-Masudi n°9576, British Museum) [



NdT : Par « progression des étoiles fixes d’une époque à l’autre », ne

faut-il pas comprendre la précession des équinoxes, certainement connue bien avant Hipparque ?]



Il apparaît clairement que certaines inscriptions étaient des prophéties et selon

Ibn Haukal, autre voyageur et écrivain du Xe siècle, s’il avait fallu les recopier, leur retranscription aurait rempli « des milliers de pages des plus grandes feuilles de papyrus dont nous pourrions disposer » (Murtedi, The History of the Marvellous Things in Egypt, c.1710 ; l’auteur arabe Murtedi puisa son information dans d’anciens manuscrits dont les dates sont inconnues).



Les techniques utilisées par la « Race des Maîtres » – les dieux et déesses – pour créer ces inscriptions et assembler ces pierres de parement sur la pente à 51° de la Grande Pyramide demeurent un profond mystère. Ces messages célestes exotiques furent-ils écrits de la main même des dieux et déesses ?



Le plateau de Gizeh a été submergé…



S’appuyant sur des textes coptes (descendants des anciens Égyptiens), Al-Masudi souligne (manuscrit n° 9576) que la Grande Pyramide « portait les écrits inconnus et indéchiffrables de peuples et de nations dont les noms et l’existence ont été oubliés depuis longtemps. ».



Toutefois, l’auteur du papyrus du XIIe siècle attribué aux Coptes, découvert dans le monastère égyptien d’Abou Hormeis en 1927, ne semble avoir eu aucun mal à décrypter les inscriptions du parement :



« Ainsi fut construite la Grande Pyramide. Sur ses pentes furent écrits les mystères de la science, de l’astronomie, de la géométrie, de la physique et beaucoup de connaissances utiles que quiconque comprenant notre écriture (copte ?) est capable de lire. » (Auteur inconnu, manuscrit de la Bibliotheca Alexandrina) [Nouvelle bibliothèque d’Alexandrie].



Selon Ibn Batuta, historien arabe du XIVe siècle, « La première pyramide a été conçue et construite par Thot pour assurer la conservation des arts, sciences et autres acquis scientifiques à l’occasion d’un déluge. » (M. Jomard, Quotations from Ancient Authors, 1801, traduit du copte par le professeur ben Abdullau).



Thot était membre de la compagnie des Dieux, et le plus vieux livre du monde, le Livre des morts égyptien, confirme qu’il conçut et construisit la Grande Pyramide selon les spécifications d’un « livre venu des cieux ». (A. L. Champollion-Figeac, Wisdom Literature, Paris 1888). D’anciens traités d’astrologie mentionnent Thot en tant que gouverneur du sixième climat, ce qui peut faire référence à un cycle de changements de l’environnement terrestre.



Rappelons les mots (date incertaine) de Sonchis, prêtre égyptien de Sais, qui déclara à l’avocat et marchand athénien Solon (638-559 av.J.-C.) : « Vous êtes tous de jeunes âmes, car vous n’avez pas de vieilles traditions, ni de croyances et connaissances d’âge vénérable. Et voici la raison :



Nombreuses furent les destructions de l’humanité et nombreuses encore

seront-elles. » (S. L. MacGuire, Manuscripts in the Glastonbury Library, Salisbury, 1922).



De nombreux coquillages pétrifiés …



Dans le Timée, les paroles d’un autre prêtre égyptien confirment qu’il y eut de nombreuses anciennes catastrophes : « Vous [les Grecs] ne vous souvenez que d’un seul déluge, mais il y en eut bien d’autres antérieurement. » (Platon, c.428-348 av. J.-C., Le Timée, ch. 23).



Cette information est recoupée dans le dictionnaire Camoos de Firazabadi, un livre extraordinaire et peu cité sur le passé mystérieux de l’Égypte, écrit au VIIIe siècle, mais composé à partir de documents plus anciens. La version originale est conservée à la Bibliotheca Alexandrina.



Ainsi que l’indiquent de nombreuses anciennes chroniques arabes, ce document affirme que la pyramide fut érigée avant un antique déluge catastrophique désigné par « déferlement des eaux ». Assertion confirmée par l’incontestable description dans Histoires d’Hérodote :



« J’ai remarqué la présence de coquillages sur les collines ainsi que haut sur la surface gravée de l’édifice où ils étaient calcifiés… et que le sel exsudait du sol au point de causer des dégâts aux pyramides. »



Plus de 2 200 ans après Hérodote, l’écrivain danois Frederic Louis Norden, visitant les pyramides au milieu du VXIIIe siècle, constata aussi qu’il y avait des coquillages sur le plateau de Gizeh.



Il fut surpris de trouver : « … un grand nombre de coquillages et d’huîtres pétrifiées, ce qui est très surprenant, car jamais les crues du Nil ne montent au point de couvrir cette plaine ; d’ailleurs, même si cela se produisait ce ne pourrait en être la cause, puisque ce fleuve ne charrie pas, ni n’a jamais contenu de mollusques sur tout son cours.



Alors qu’il n’y a point de coquillages dans le Nil, ils abondent en mer Rouge et l’on

pourrait se demander d’où proviennent ces coquilles que l’on trouve même sur les pyramides ? » (Frederic Louis Norden, Travels in Egypt and Nubia, publié via la Royal Society of Sciences, Copenhagen, 1755-1757).



Les commentaires de Hérodote et de Norden nous apprennent donc que le sable de toute la région contenait des mollusques, preuve qu’au cours de l’existence des pyramides, le plateau fut immergé sous la mer.



Nous allons à présent tenter de savoir quand et comment cela s’est produit. Al-Masudiécrit que Saurid Ibn Salhouk, un ancien roi d’Égypte, construisit deux pyramides près d’un « … grand rocher blanc qui s’élevait de la plaine, et le rocher était plus haut que les montagnes et à angles vifs tel que sa disposition définissait les quatre secteurs du cercle [NdT : les points cardinaux], et il convergeait vers le haut jusqu’au ciel étoilé.



Mais ce rocher était vieux, plus vieux que le temps. » (Al-Masudi, Les Prairies d’Or, tome 2, traduit par Barbier de Meynard ; description similaire dans Pastor of Herma, IIe siècle, Whitehaven Books, London 1942, cité aussi par H.P.



Blavatsky dans Isis Dévoilée, 1877, livre 2, Théologie, p. 45). Le « grand rocher blanc » Dans Isis Dévoilée, la description du « grand rocher blanc » mentionne qu’il est « ancien et percé d’une ouverture », et Jamblique (250-330), représentant syrien de l’école des études mystiques et philosophiques d’Alexandrie, note qu’il y avait une « ancienne dégradation » sur la face nord de la Grande Pyramide (Les Mystères, particulièrement d’Égypte, de Chaldée et d’Assyrie, IVe siècle).



Le « grand rocher blanc » est donc bien la Grande Pyramide.



En l’an 820, le prince arabe Abdullah al-Mammun partit de cette ouverture pour creuser un tunnel dans l’édifice. Il finit par recouper une galerie étroite et inclinée nommée aujourd’hui le « passage descendant », et entrepris l’exploration de l’intérieur de la pyramide.



Quoi qu’il en soit, le compte-rendu de Al-Masudi laisse entendre que la Grande Pyramide était la seule existant à l’époque, et c’est le Roi Saurid Ibn Salhouk qui autorisa la construction de deux autres structures semblables à proximité. Une des deux était peut-être la pyramide d’albâtre translucide située à l’ouest de la Grande Pyramide (Golden Armour, un rapport du professeur Greaves, vers 1897, conservé à la Bibliotheca Alexandrina) ;





supposée avoir été détruite en 590 av. J.-C. (Histoires). Un document rare du IXe siècle de l’historien arabe Ibn Abd Hokm nous livre le curieux passage que voici : « De nombreux chronologistes s’accordent pour affirmer que le constructeur des pyramides, [à l’exclusion de la Grande Pyramide], fut le Roi d’Égypte Saurid Ibn Salhouk, qui vécut trois cents ans avant un grand déluge.



Il le fit car il avait vu en rêve que la Terre entière serait retournée, ainsi que ses habitants, les gens face contre terre, les étoiles qui tomberaient et s’entrechoqueraient avec un bruit terrible ; et il trembla dans l’inquiétude.



Se réveillant dans la peur, il convoqua les grands-prêtres de toutes les provinces d’Égypte, au nombre de cent-trente, dont le chef était Aclimon, et leur raconta ce qu’il avait vu. Ils relevèrent la position des étoiles et, faisant leurs pronostiques, prédirent un déluge.



Le Roi dit : “ Cela va-t-il affecter notre pays ?”

Ils répondirent : “ Oui et cela le détruira ”.



Mais il restait encore quelques années avant l’échéance et il ordonna qu’entretemps soient construites deux pyramides avec des caveaux et des entrepôts destinés à toutes sortes de merveilles et trésors.



Sur les murs et plafonds furent gravées des sciences telles que l’astronomie, les mathématiques et la médecine. » (Ibn Abd Hokm, traduction conservée à la Bibliotheca Alexandrina).



[NdT : Dans Mondes en collision, Immanuel Velikovsky démontre que la Terre a effectivement basculé sur son orbite sous l’effet du proche passage d’un gros objet, à savoir Vénus, dont l’orbite était encore très excentrique. C’est aussi ce que décrit Anton Parks dans Les Chroniques du Girkù].



Sept chambres dédiées aux sept planètes…



Le récit de Ibn Abd Hokm suscite beaucoup de controverses, parce que les chambres gravées dont il parle n’ont pas été trouvées dans les pyramides présentes aujourd’hui sur le plateau de Gizeh.



Il existe cependant une description détaillée de l’une des deux pyramides du Roi Saurid Ibn Salhouk. Il est indiqué qu’elle comportait « … sept entrées, chacune garnie d’une seule pierre fermée par un verrou avec une telle précision qu’il était impossible de les forcer ; qu’il y avait sept chambres dédiées aux sept planètes ; et dans chaque chambre une idole en or ayant la main sur la bouche et portant sur le front une inscription en Sind.



[NdT : L’auteur indique « langue ancienne ». S’agirait-il du Sindhi, langue indo-aryenne parlée dans la province du Sindh au Pakistan ?] ; que lorsqu’on lit l’inscription, l’idole ouvre la bouche et délivre une clé, qui donne accès à divers appartements. » (Colonel Howard Vyse, Operations Carried on at the Pyramids of Gizeh in 1837, James Fraser, London, 1840, Vol. II, p. 348).





Lorsque les pyramides furent construites, le roi Saurid Ibn Salhouk ordonna que : « les inscriptions soient disposées de haut en bas en rangs parallèles… [s’agissant] des secrets de l’astrologie et de l’incarnation… Il les construisit

en six mois et les couvrit de soie colorée…



Alors il couvrit la Grande Pyramide avec le tissus rayé du Yémen, et ensuite

des brocarts… ils suscitèrent tant d’admiration qu’ils furent vénérés… et il y eut des pèlerinages aux pyramides. » (Dr A. Sprenger, c.1835, citant des passages de

al-Akbari, The Wandering Stars, XIVe siècle, dans Ancient Egypt du professeur Charles L.C. Stanton, Bloomsbury, London 1849).



Les prêtres annoncèrent au roi que le grand déluge viendrait de « la constellation du Lion », suivi de « feu du ciel » (ibid.).



Il n’est pas facile de reconstituer un puzzle dont il manque les trois-quarts des pièces, mais un élément important émerge tout de même de cette ancienne chronique : la Terre devait connaître un grand bouleversement et le roi souhaitait que certaines informations soient conservées dans et sur des pyramides de pierre.



Avant sa mort, il fit consigner ces instructions sur une tablette : « J’ai construit les pyramides pour faire face aux conséquences terribles du déluge qui va bientôt submerger la Terre…



j’ai laissé la date afin que notre peuple puisse se retirer dans les montagnes

pour échapper aux eaux. » (M. Jomard…) [NdT : Même référence et même remarque que plus haut].



Le roi cherchait à protéger la Grande Pyramide et les deux nouvelles constructions de la destruction dans le cataclysme annoncé et les méthodes extraordinaires auxquelles il eut recours sont révélées dans les documents

de l’Histoire.



Des gardiens de pierre…



Des légendes arabes conservent fidèlement une tradition et offrent des détails concernant la construction d’étranges gardiens de pierre érigés pour protéger les pyramides.



Ils sont décrits dans d’anciens ouvrages sur les mystères d’un monde disparu, (par exemple dans le Camoos de Firazabadi), mais sont rarement mentionnés

dans les écrits des auteurs contemporains.



L’éminent égyptologue français, Gaston Maspero, qui fut directeur général du service des antiquités égyptiennes (fi n XIXe - début XXe) écrit : « Le Roi Saurid Ibn Salhouk, après avoir placé les dépouilles des rois précédents, les devins et les idoles dans les deux nouvelles pyramides pour les préserver du déluge, érigea un gardien pour chaque pyramide. » (Gaston Maspero, Histoire égyptienne)



[NdT : Dans la biographie et les oeuvres de G. Maspero, nous avons trouvé le titre Histoire des Peuples de l’Orient, qui se rapproche le plus de la référence citée].



Aux dires de chercheurs subséquents, ces « gardiens » étaient d’excellents Cerbères, les chiens à trois têtes qui, dans la mythologie grecque, gardaient l’entrée de Hadès. (E.A. Wallis Budge, Handbook for Egypt and the Sudan,

British Museum, 1948, p. 82)



Le professeur Maspero enrichit notre compréhension limitée de ce sujet passionnant : « Le gardien de la pyramide orientale était une idole de pierre blanche et noire assise, les yeux grands ouverts, sur un trône ; à côté se trouvait une hallebarde. Le malheureux visiteur qui apercevait la hallebarde entendait aussitôt un bruit énorme qui provoquait une défaillance cardiaque à l’issue rapidement fatale.



Un esprit se trouvait au service du gardien, sans jamais lui adresser la parole. Le gardien de la pyramide occidentale (à l’ouest de la Grande Pyramide ; n’existe plus depuis le déluge), était une idole pierre rouge dure, tenant en main une sorte de hallebarde et coiff ée d’un serpent lové qui se précipitait sur quiconque approchait et le tuait par strangulation.



Il y avait aussi un esprit, laid et difforme, attitré à ce gardien. Une petite idole en pierre pellucide gardait la troisième pyramide, fascinait ceux qui la contemplaient et les attirait au point qu’ils mouraient ou perdaient la raison.

Cette statue avait, comme les autres, un esprit fidèle à son service.» (Gaston Maspero, La Destruction des Hommes, c.1898, Vol.1, p. 2).



Un égyptologue du XIVe siècle nommé Soyuti, et dont on sait peu de choses, nota que le Roi Saurid Ibn Salhouk avait également placé, devant le Sphinx, une « mascotte gardienne » qui « empêchait la progression des sables du désert

» (manuscrits 660 et 780 du Catalogue de Uri, conservé à la Bodleian Library).



Soyuti écrivit aussi que le roi veilla à ce que « les trésors cachés dans ses pyramides soient gardés par des esprits que l’on voyait fréquemment circuler autour des édifices à l’aube et à midi ».



Trace d’eau sur la Grande Pyramide…



Malheureusement pour nous, l’historien, Al-Masudi ne fournit pas les dates de la vie du Roi Saurid Ibn Salbouk, il se borne à dire qu’il vécut 330 ans avant un grand déluge.



Cette légende arabe est l’une des nombreuses qui font état d’un déluge annoncé et des efforts entrepris par des dirigeants pour tenter de sauvegarder de la destruction des informations importantes.



Les inscriptions de surface sur la Grande Pyramide étaient la source originelle d’une prodigieuse connaissance du ciel et probablement la raison de la construction de l’édifice.



Il importe de noter que les annales des anciennes écoles de mystères précisent que de nombreuses constructions égyptiennes étaient destinées « entre autres à servir de salles permanentes d’initiation, mais aussi de trésor et de châsse abritant quelque grand talisman de pouvoir en prévision de l’engloutissement dont les initiés connaissaient l’avènement ». (W ; Scott-Elliot, The Story of Atlantis, préface de la première édition par A.P. Sinnett, 1896, p.38).



On peut en conclure que la mention de « coquillages… calcifiés en hauteur » sur la Grande Pyramide, ainsi que l’écrivit Hérodote il y a 2 400 ans, montre bien que ce

monument fut construit avant le déluge ; un point de vue soutenu par les traditions arabes que les égyptologues classiques persistent le plus souvent à dénigrer ou à ignorer.



Un autre fait est généralement passé sous silence par les égyptologues : aux deux tiers de sa hauteur et sur ses quatre faces, la Grande Pyramide porte la marque laissée par l’eau, indice indubitable qu’elle fut partiellement submergée pendant une période de sa longue existence.



Il est intéressant de noter que la pyramide voisine, celle de Khephren, ne porte pas de trace de ce genre ; d’où l’on peut conclure que sa construction est postérieure à l’événement qui a marqué la Grande Pyramide.



Curieusement, les pierres de parement blanches qui subsistent sur la partie supérieure de la pyramide de Khephren sont irrégulières, minces et mal ajustées, témoins d’une construction de moindre qualité comparativement à la grande voisine. En outre, elles ne sont pas gravées de « sphères célestes » ou autres graphismes comme le furent celles de la Grande Pyramide.

Janvier 2018Volcans...découverte sur les chambres magmatiques

Un modèle théorique développé par un chercheur de l'Institut des Sciences de la Terre d'Orléans et un chercheur américain, dévoilé dans la revue Nature mercredi, révèle que le "réveil" d'une chambre magmatique pourrait s'opérer en quelques mois seulement.

Une fois refroidie, on pensait que la chambre magmatique d'un volcan restait des siècles en sommeil avant de pouvoir être ranimée par de la lave fraîche. Les volcanologues imaginaient que lorsque le volcan n'était pas en éruption, cette chambre magmatique se refroidissait en une pâte très visqueuse, jusqu'à ce qu'une nouvelle lave montant des entrailles de la Terre la réveille. La taille importante d'une chambre magmatique (de quelques dixièmes à plusieurs centaines de kilomètres cubes) expliquait pourquoi il fallait plusieurs centaines voire milliers d'années pour que la chaleur se transmette à l'intégralité du réservoir, sortant ainsi le volcan de sa léthargie.

Cette hypothèse est aujourd'hui remise en cause par les travaux d'Alain Burgisser (CNRS/Universités d'Orléans et de Tours) et de son collaborateur américain. Selon leur modèle mathématique, le réchauffement se déroulerait en trois étapes. En remontant des profondeurs jusque sous la chambre magmatique, la lave fraîche et chaude ferait fondre la lave visqueuse qui constitue les racines du réservoir ; elle deviendrait ainsi légère et remonterait à travers la chambre forçant le reste de la pâte visqueuse à se mélanger. Ce processus de mélange permettrait alors à la chaleur de se diffuser cent fois plus vite dans la chambre que les volcanologues ne le prévoyaient. Quelques mois peuvent alors suffire à réveiller la chambre magmatique d'un volcan.

L'exemple du Pinatubo aux Philippines

Le CNRS explique que ce modèle a été vérifié lors de l'éruption du Pinatubo aux Philippines en mars 1991 et celle, en cours, du volcan de Monserrat dans les Caraïbes. Dans les deux cas, des secousses sismiques précédant l'éruption avaient indiqué l'arrivée de lave chaude sous le réservoir refroidi. En prenant en compte divers paramètres physiques (température des laves, taille du réservoir...), les scientifiques sont parvenus à reproduire approximativement les durées entre ces signaux d'alarme et les éruptions. Ainsi, pour le Pinatubo, le modèle mathématique avait prédit que 20 à 80 jours suffisaient pour réveiller la chambre magmatique, alors que la théorie classique envisageait, elle, 500 ans. Dans les faits, deux mois avaient séparé les secousses de l'éruption du volcan.

Ce nouveau modèle pourrait alors être d'une grande aide pour les scientifiques. Il sera peut-être possible un jour, grâce à lui, d'estimer combien de temps après avoir frissonné, un volcan va exploser

Janvier 2018 Les supertempêtes et le magnétisme...

La NASA nous a prévenu à ce sujet ... des articles scientifiques ont été écrits... les géologues ont vu ses traces dans les strates rocheuses et dans les carottes polaires...

Maintenant c'est là : un mouvement des pôles magnétiques imparable qui s'est accéléré et provoque un désordre menaçant les vies avec la météo mondiale.

Oubliez le réchauffement global - anthropique ou naturel - c'est le climat qui conduit les schémas météorologiques planétaires et ce qui dirige le climat, c'est la magnétosphère du Soleil et son interaction électromagnétique avec le champ magnétique d'une planète.

Lorsque le champ se déplace, lorsqu'il fluctue, lorsqu'il se transforme en flux et commence à devenir instable tout peut arriver. Et ce qui se produit normalement est une catastrophe.

Les mouvements des pôles magnétiques se sont produit de nombreuses fois dans l'histoire de la Terre. C'est en train de se produire à nouveau à pour chaque planète dans le système solaire, y compris la Terre.

Le champ magnétique dirige le climat à un certain degré et lorsque ce champ commence à migrer, des super tempêtes commencent à éclater.

Les super tempêtes sont arrivées

60281813

La première preuve que nous avons sur le début du cycle des super tempêtes dangereuses est la série dévastatrice de tempêtes qui a frappé le Royaume Uni à la fin de 2010.

Sur les talons du martèlement des îles britanniques soutenu, des tempêtes monstres ont commencé à frapper l'Amérique du Nord. La dernière super tempête - à l'heure où nous écrivons - est un monstre au dessus des Etats-Unis qui s'est étendue sur 3200 km, affectant plus de 150 millions de personnes.

Alors même que cette tempête causait des ravages à travers les états de l'Ouest, du Sud, du Midwest et du Nord-Est, une autre super tempête a éclaté dans le Pacifique et s'est approchée de l'Australie.

Le continent méridional avait déjà subi le désastre de super tempêtes historiques, la pluie causant des inondations de plusieurs pieds de hauteur inondant de pluies sur plusieurs pieds en quelques heures. Des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées ou détruites. Après le déluge, des requins bouledogues ont été repérés en train de nager entre les maisons dans ce qui était autrefois la tranquille ville de Goodna.

Les autorités choquées concèdent maintenant mollement qu'une partie des eaux peut ne jamais se dissiper et se sont résignées par lassitude à la possibilité que cette région contienne désormais une petite mer à l'intérieur des terres.

Mais ensuite, une poignée de semaines plus tard, une autre super tempête - le cyclone méga-monstre Yasi - a frappé l'Australie du Nord-Est. Les dommages qu'il a laissé dans son sillage est appelé par les sauveteurs une zone de guerre.

La super tempête incroyable a créé des vents à de près de 300 km/h. Bien qu'étiqueté comme un cyclone de catégorie 5, il était théoriquement de catégorie 6. La raison pour cela est que les tempêtes avec des vents de 250 km/h sont considérés de catégorie 5, pourtant Yasi était presque 22% plus fort.

Un jeu du berceau

Pourtant, Yasi peut n'être qu'un avant-goût des futures super tempêtes. Certains chercheurs en climatologie, surveillant le champ magnétique en déplacement rapide, prédisent des super tempêtes dans le futur avec des vents aussi élevés que 480 à 640 km/h.

Ces tempêtes détruiraient totalement tout ce qu'elles toucheraient sur la terre ferme.

La possibilité que davantage de tempêtes comme Yasi, ou pires, sèment la dévastation sur notre civilisation et nos ressources est trouvée dans la relation électromagnétique compliquée entre le Soleil et la Terre. La lutte synergique a été comparée par certains à un jeu du berceau construit de manière compliquée. Et cette lutte est en constante variation.

La dynamique du Soleil, les interfaces de la magnétosphère électrique toujours changeante avec le propre champ magnétique de la Terre affectant, à un certain degré, la rotation de la Terre, les oscillations précessionnelles, la dynamique du noyau de la planète, ses courants océaniques et - par dessus tout le reste - la météo.

Fissures dans le champ magnétique de la Terre

Le pôle nord magnétique de la Terre se déplaçait vers la Russie à une vitesse d'environ 8 km par an. Cette progression vers l'Est se produisait depuis plusieurs dizaines d'années.

Soudainement, au cours de la dernière décennie, la vitesse a augmenté. Maintenant le pôle magnétique se déplace vers l'Est à une vitesse de 65 km par an, soit une augmentation de 800%. Et il continue à accélérer.

Récemment, alors que le champ magnétique fluctue, la NASA y a découvert des fissures. C'est inquiétant car il affecte significativement l'ionosphère, les schémas des vents de la troposphère et l'humidité de l'atmosphère. Ces trois choses ont un effet sur le temps.

Pire, ce qui protège la planète de la radiation cancérigène est le champ magnétique. Il agit comme un bouclier écartant les rayons ultra-violets et les rayons-X nocifs et autre radiation menaçant la vie d'inonder la surface de la Terre. Avec l'affaiblissement du champ et l'apparition des fissures, les taux de mortalité par cancers pourraient monter en flèche et les mutations de l'ADN peuvent devenir répandues.

Une autre agence fédérale, la NOAA, a émis un rapport qui a causé une panique lorsqu'ils ont prédit que des super tempêtes « mammouth » dans le futur pourraient effacer la plus grande partie de la Californie. Les scientifiques de la NOAA ont déclaré que c'est un scénario possible et qu'il serait dirigé par une rivière atmosphérique déplaçant l'eau à la même vitesse que 50 Mississippi se déversant dans le Golfe du Mexique.

n02_sean-heavey.jpg

Le champ magnétique pourrait baisser, s'inverser et disparaître

The Economist a écrit un article sur le champ magnétique et ce qui lui arrive. Dans cet article ils ont noté :

« Il y a toutefois, un ensemble de preuves croissant que le champ magnétique de la Terre est sur le point de disparaître, du moins pour un temps. Les enregistrements géologiques montrent qu'il s'inverse de temps en temps, avec le pôle sud qui devient le pôle nord et vice versa. En moyenne, de telles inversions ont lieu tous les 500 000 ans, mais il n'y a pas de modèle perceptible. Les inversions se sont produites parfois après 50 000 ans, bien que la dernière ait eu lieu il y a 780 000 ans. Mais, comme discuté au Symposium des Sciences Spatiales du Groenland, tenu à Kangerlussuaq cette semaine, les signes indiquent qu'une autre inversion arrive bientôt. »

Discutant du déplacement des pôles magnétiques et l'impact sur le temps, le savant article Weather and the Earth's magnetic field a été publié dans le journal Nature. Les scientifiques sont aussi très inquiets sur le danger croissant des super tempêtes et l'impact sur l'humanité.

Les super tempêtes non seulement endommageront l'agriculture sur toute la planète aboutissant à des famines et manques de nourriture massifs, mais elles changeront aussi la forme des côtes, détruiront les villes et créeront des dizaines de millions de sans abri.

Les super tempêtes peuvent aussi causer l'effondrement de certaines sociétés, cultures ou pays entiers. D'autres peuvent partir en guerre les uns contre les autres.

Une étude danoise publiée dans le journal scientifique Geology, a trouvé une forte corrélation entre le changement de climat, les schémas météos et le champ magnétique.

« Le climat de la Terre a été significativement affecté par le champ magnétique de la planète, selon une étude danoise publiée lundi qui pourrait remettre en question la notion que les émissions humaines soient responsables du réchauffement global.

« Nos résultats montrent une forte corrélation entre la force du champ magnétique terrestre de la Terre et la quantité de précipitation aux tropiques, » ont dit au journal Videnskab les deux géophysiciens danois derrière l'étude, Mads Faurschou Knudsen du département de géologie à l'université Aarhus dans l'ouest du Danemark

« Lui et son collègue Peter Riisager du Geological Survey du Danemark et du Groenland (GEUS), ont comparé une reconstruction du champ magnétique préhistorique d'il y a 5000 ans en se basant sur les données tirées des stalagmites et stalactites trouvées en Chine et à Oman. »

Dans l'article scientifique spécifique La magnétopause à midi se déplace vers l'est de l'orbite géosynchrone pendant les super tempêtes géomagnétiques avec Dst = -300 nT, l'intensité magnétique des tempêtes solaires impactant la Terre peut intensifier les effets du mouvement des pôles et aussi accélérer la fréquence des super tempêtes émergeantes.

Une inversion possible du pôle magnétique peut aussi initier un nouvel Âge glaciaire

Selon certains géologues et scientifiques, nous avons laissé derrière nous la dernière période interglaciaire. Ces périodes durent environ 11 500 ans entre les Âges glaciaires majeurs.

Un des signes les plus étonnants de l'âge glaciaire en approche est ce qui est arrivé à l'oscillation de Chandler.






L'oscillation de la Terre s'est arrêtée.

Comme expliqué sur le site de géologie et science spatiale earthchangesmedia.com, « L'oscillation de Chandler a été découverte en 1891 par Seth Carlo Chandler, un astronome américain. Cet effet pousse les pôles de la Terre à se déplacer suivant un cercle irrégulier de 3 à 15 mètres de diamètre au cours d'une oscillation. L'oscillation de la Terre a un cycle de 7 ans qui produit deux extrêmes, un petit cercle en spirale et un grand cercle en spirale, d'environ 3 années et demi chacun.

« La Terre se déplaçait en octobre 2005 dans le petit cercle en spirale (la phase minimum de l'oscillation) qui aurait dû se déployer lentement en 2006 et au cours des premiers mois de 2007. (Chaque cercle en spirale prend environ 14 mois). Mais, soudainement, au début de novembre 2005, le suivi de l'emplacement de l'axe de rotation vira de bord à angle droit par rapport à son déplacement en cercle.

« Le suivi de l'axe de rotation commença à ralentir et le 8 janvier 2006, il cessa presque tout déplacement relatif sur les coordonnées x et y qui sont utilisées pour définir l'emplacement changeant quotidien de l'axe de rotation. »

Et la Terre s'arrêta d'osciller - exactement comme prédit comme un autre signe d'un Âge glaciaire imminent.

Donc, le début d'un nouvel Âge glaciaire est marqué par une inversion des pôles magnétiques, une activité volcanique accrue, des séismes et tsunamis plus importants et plus fréquents, des hivers plus froids, des super tempêtes et l'arrêt de l'oscillation de Chandler.

Malheureusement, toutes ces conditions sont remplies.

Janvier 2018 La plus grande éruption de l'année d'un volcan à Sumatra

Le volcan Sinabung, sur l'île indonésienne de Sumatra, a craché des flammes et une épaisse colonne de cendres brûlantes très haut dans l'atmosphère cette semaine, dans la plus grande éruption de l'année, a indiqué vendredi un responsable local.

Des milliers d'habitants alentour ont été affectés par les rejets de cendres et de fumée, mais personne n'a été sérieusement blessé dans la mesure où la zone de danger avait été évacuée, a déclaré un porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes naturelles, Sutopo Purwo Nugroho.

L'éruption de mercredi était "la plus grande éruption de l'année au regard des coulées pyroclastiques et de la surface recouverte de cendres", détruisant les cultures de centaines d'agriculteurs, a ajouté M. Nugroho.

Vendredi, le volcan a encore craché une colonne de cendres brûlantes atteignant jusqu'à 4 kilomètres dans l'atmosphère, un peu moins haute que deux jours auparavant, selon la même source.

Le volcan est entré dans une longue éruption en 2013
Le Sinabung, entré dans une longue éruption en 2013 après au moins 400 ans de sommeil, est l'un des 129 volcans actifs en Indonésie, archipel situé sur la "ceinture de feu du Pacifique", un alignement de volcans qui bordent l'océan Pacifique en suivant un ensemble de limites de plaques tectoniques et de failles sismiques.

Le volcan le plus actif du pays, le Merapi, situé sur l'île de Java et culminant à près de 2.900 mètres d'altitude, a connu depuis 2010 une série d'éruptions qui ont provoqué la mort de plus de 350 personnes.

Un autre volcan, le mont Agung à Bali, qui gronde depuis des semaines, a entraîné l'évacuation de dizaines de milliers d'habitants alentour et provoqué la fermeture fin novembre, pendant trois jours, de l'aéroport de l'île la plus touristique d'Indonésie.

Janvier 2018 Indonésie : reprise spectaculaire de l'éruption du volcan Sinabung, à Sumatra

L'alerte a été donnée dans l’après-midi du mercredi 27 décembre. L'un des nombreux volcans indonésiens, le mont Sinabung, est de nouveau entré en activité, rejetant des cendres qui atteignent 4 600 mètres d'altitude, rapporte le Jakarta Globe (en anglais) citant l'agence nationale de contrôle des catastrophes naturelles (BNPB). L'alerte lancée par les autorités locales est à son plus haut niveau depuis juin 2015. Une zone d'évacuation de la population autour du volcan a même été étendue à un rayon de sept kilomètres. Aucune victime n'a été signalée.
Plusieurs villages touchés par les cendres

Une pluie de cendres volcaniques est tombée sur plusieurs villages sur le versant est de la montagne, a déclaré le porte-parole de BNPB. Il a ajouté que "les résidents qui vivent près des rivières en amont de Sinabung devraient rester vigilants face à la lave".

Le mont Sinabung est l'un des 129 volcans actifs de cet archipel situé sur la "ceinture de feu du Pacifique". En juin 2015, quelque 10 000 villageois vivant près du volcan avaient été évacués. En février 2014, quinze personnes sont mortes, après une période d'activité particulièrement intense.

Janvier 2018 Les aliments 100% reconstitués à bannir d’urgence !

Le bacon
Le bacon vendu dans le commerce ne contient pas de viande de porc. Il est composé notamment de farine de soja texturée, de levures diverses, d'arômes et de colorants.

Dégustés en grande quantité par les ménages et plus particulièrement les enfants, ces aliments peuvent être très mauvais pour la santé ! Surveillez votre consommation pour éviter d’avoir des problèmes nutritionnels !

2/20
Le steak végétal
Très en vogue dans le régime végan, le steak végétal n'a rien de naturel ! C'est un mélange d'eau, beaucoup d'arômes et de sel, d'épaississant et d'huile.

Dégustés en grande quantité par les ménages et plus particulièrement les enfants, ces aliments peuvent être très mauvais pour la santé ! Surveillez votre consommation pour éviter d’avoir des problèmes nutritionnels !

3/20
Les jus d’orange du commerce
Les jus d'orange du commerce sont soit un ensemble d'eau et de concentré d'oranges soit c'est un jus "100% pur" mais avec un ajout de flavor pack. Autrement dit les jus d'orange ne contiennent pas de fruits frais, ils datent déjà de plusieurs mois après la récolte. Pour donner un bon goût de fruits, on ajoute des saveurs artificiels.

Dégustés en grande quantité par les ménages et plus particulièrement les enfants, ces aliments peuvent être très mauvais pour la santé ! Surveillez votre consommation pour éviter d’avoir des problèmes nutritionnels !

Janvier 2018 Des spermatozoïdes modifiés permettraient de traiter le cancer du col de l'utérus

Une potentielle alternative bien moins agressive à la chimiothérapie.

Le sperme est-il l'avenir du traitement contre le cancer? C'est la piste qu'étudie une équipe de chercheurs du Leibniz Institute for Solid State and Materials Research, en Allemagne.

À l'heure actuelle, la chimiothérapie classique est un traitement lourd qui entraîne un certain nombre d'effets secondaires parfois très handicapants –nausées, troubles digestifs, perte de cheveux, fatigue intense... Désireux de mettre au point des traitements moins invasifs, Haifeng Xu et ses collègues expérimentent depuis peu une méthode pour le moins étonnante. Le principe: «transformer» des spermatozoïdes en les dotant de substances anti-tumorales afin de les libérer, ensuite, dans l'utérus de la patiente.

Pour ce faire, les chercheurs ont eu recours à du sperme bovin dans lequel ils ont injecté de la doxorubicine. Communément utilisé dans les chimiothérapies, ce médicament anti-cancer a été absorbé par 98% des spermatozoïdes testés, d'après Mariana Medina-Sánchez, une des auteures de l'étude. Et, plus précisément, au niveau de leur tête, où se loge leur noyau.

Également dotés d'une microscopique armoire métallique magnétique –permettant de retenir le liquide médicamenteux et les guider jusqu'à bon port– les spermatozoïdes ont foncé droit vers la tumeur et sont entrés en collision avec elle, y déversant au passage la doxorubicine.

Si l'expérience n'a jusqu'à présent été menée qu'au sein d'une boîte de Petri, et non dans un organisme humain, les résultats sont plus que prometteurs: le sperme en question aurait permis d'éliminer 87% des cellules cancéreuses en l'espace de trois jours, explique New Scientist.

Le succès de ces test initiaux serait dû, comme le souligne Mariana Medina-Sánchez, à la capacité des spermatozoïdes à survivre à l'intérieur de l'appareil génital féminin:

«Leur aptitude à nager jusqu'aux tissus cancéreux et à les pénétrer leur permet de déverser le traitement autour et à l'intérieur même des cellules.»


Publiée dans la revue ACS Nano le 4 décembre 2017, l'étude est donc porteuse d'espoir, et pas uniquement concernant le cancer. Le recours à des spermatozoïdes modifiés pourrait également s'avérer utile dans le traitement d'autres pathologies affectant l'appareil reproductif des femmes, telles l'endométriose ou les grossesses extra-utérines.

Janvier 2018 Des bactéries vivantes dans la glace des pôles remettent en cause ce que nous estimons de notre climat et de la vie ailleurs dans l’Univers

Les bactéries sont de petites créatures rustiques, mais elles ont leurs limites. On pensait que la glace polaire était l’une d’entre elles, mais une nouvelle étude de l’université de York (Royaume-Uni) a récemment observé des bactéries vivant dans ces conditions, en arctiques et en antarctiques. Cette découverte a d’importantes implications sur ce que nous savons de l’ancien climat de la Terre, ainsi que sur les endroits où nous pourrions espérer trouver la vie ailleurs dans l’univers.

Dans des régions comme le Groenland et les pôles, le pergélisol est considéré comme un excellent moyen de préserver/ contenir l’histoire climatique de la Terre, en emprisonnant les gaz de l’atmosphère dans la glace. Les carottes de glace ont été utilisées pour mesurer, par exemple, la pollution de l’air et les niveaux de carbone dans l’atmosphère à différentes périodes. Elles s’étendent habituellement sur des centaines de milliers d’années, mais certaines pouvaient remonter à il y a plus de 2,7 millions d’années.

Ces calculs sont généralement basés sur le fait que les bactéries ne peuvent pas survivre dans ces conditions, ainsi leurs processus biologiques ne perturberont pas les analyses. Mais cette hypothèse pourrait ne pas être vraie, car les scientifiques ont maintenant observé des bactéries vivantes dans cet environnement hostile.

Travaillant sur des sites soigneusement placés en quarantaine dans l’Arctique et l’Antarctique, les chercheurs britanniques ont stérilisé des échantillons de neige avec de la lumière UV et ils les ont comparés à des échantillons non stérilisés. Ce faisant, ils ont découvert que la neige naturelle contenait des traces d’iodure de méthyle, un sous-produit de certaines bactéries. Leur présence pourrait affecter les niveaux de CO2 détectés dans les carottes de glace, altérant ainsi notre compréhension du climat passé de la Terre.
A partir de l’étude, zones et méthodes de prélèvement de carottes de glace. (K. R. Redeker/ JRSI/ Université de York)

Glace Bact zp2

Glace Bact zp1

Selon Kelly Redeker, auteur principal de la nouvelle étude :

Comme l’activité microbienne et son influence sur son environnement local n’ont jamais été prises en compte lors de l’examen des échantillons de gaz de glace, elle pourrait constituer une source d’erreur dans les interprétations de l’histoire climatique. La respiration par les bactéries pourrait avoir légèrement augmenté les niveaux de CO2 dans les poches d’air piégées dans les calottes polaires, ce qui signifie qu’avant l’activité humaine, les niveaux de CO2 auraient été être encore plus bas que ce que l’on pensait auparavant.

Si les niveaux de CO2 de l’ère préindustrielle étaient inférieurs aux précédentes estimations, cela signifie que l’activité humaine a un impact encore plus grand sur le climat que nous le pensions.

Pour ce qui est des bonnes nouvelles, le fait que les bactéries puissent survivre dans cet environnement difficile est de bon augure pour la vie sur d’autres planètes, que nous aurions peut-être déjà qualifiées de trop froides. L’eau liquide pourrait ne pas être une nécessité pour qu’une planète soit considérée comme habitable, de la glace d’eau pourrait suffire.

Selon Redeker :

Le fait que nous ayons observé des bactéries métaboliquement active dans la glace et la neige la plus vierge est un signe de la prolifération de la vie dans des environnements où l’on ne s’attendrait pas à ce qu’elle existe. Cela suggère que nous pouvons être en mesure d’élargir nos horizons quand il s’agit d’estimer de l’habitabilité des planètes.

À l’avenir, les chercheurs ont l’intention d’aller encore plus en profondeur dans les calottes glaciaires pour voir s’ils peuvent encore trouver des signes d’activité bactérienne.

L’étude publiée dans The Journal of the Royal Society Interface : Microbial metabolism directly affects trace gases in (sub) polar snowpacks et présentée sur le site de l’université York : Life on the ice.

Janvier 2018 Phénomènes inquiétants qui n’ont jamais pu être expliqués par la science…

1. Les expériences de mort imminente :

Désignées « EMI » dans le jargon scientifique. Ce phénomène a été relaté par plusieurs personnes dans le monde notamment après de graves accidents où le patient a bien failli perdre la vie. De plus en plus d’études sont consacrées à ce sujet mais rien ne permet encore aujourd’hui d’affirmer que les personnes qui ont témoigné sur cette expérience aient réellement vu à quoi pouvait ressembler la mort.



Néanmoins, il faut bien avouer que la concordance des témoignages peut s’avérer troublantes. Tous parlent à peu près de la même chose : une sensation de quitter son corps, de voir son corps par le dessus, une lumière jaune au bout d’un long tunnel noir. Cela fait 30 ans que la science étudie le phénomène et ce n’est que le début. Ce sujet fascine terriblement car il est l’un des plus grand mystère de notre monde. Et surtout, il nous fait peur.

2. Les disparitions inexpliquées :

Certaines disparitions restent à ce jour inexpliquées. Connaissez-vous l’histoire du Mary-Céleste ? En 1872, ce bateau est retrouvé au large des Açores légèrement endommagé mais en état de naviguer. La cargaison qu’il transportait était toujours là et les vivres quasiment intactes. Pour autant, aucun membre de l’équipage n’a été retrouvé. Cette étrange événement a donné lieu aux spéculations les plus folles. Plus d’un siècle après, personne n’est en capacité de dire ce qui est arrivé à l’équipage de ce bateau. Le Mary-Céleste n’est pas le seul navire fantôme qui intrigue. En 1955, le MV Joyita est retrouvé entièrement vidé, la radio est allumée sur la station de détresse, il n’y a plus aucun canot de sauvetage et des pansements maculés de sang sont retrouvés. Personne n’entendra plus jamais parler des 25 passagers et membres d’équipage qui occupaient le navire. Il y a de nombreuses histoires comme celles-ci qui restent sans réponses…


3. La combustion spontanée :

De nombreux cas de personnes qui se sont auto-enflammées ont pu être relevés. Bien évidemment, aucun phénomène extérieur n’était en cause. Si les scientifiques pensent aujourd’hui que cela n’a rien de spontané mais est en fait le résultat d’un long processus interne, ils ne sont pas capables d’expliquer ce qui déclenche cette combustion. Quelle atroce mort…

4. La pluie d’animaux :

Des pluies de de poissons, de grenouilles et d’oiseaux ont déjà été observées après de grosses pluies. Aucune explication scientifique n’a été apportée à ce phénomène plutôt étrange et peu ragoutant il faut bien l’avouer. Certains parlent de déplacements de restes de cyclones. Une hypothèse qui semble crédible mais qui n’a pas été validée par les scientifiques.



5. La télépathie :

–– ADVERTISEMENT ––


De nombreux cas de télépathie ont été recensés mais ce phénomène n’a jamais pu être expliqué et validé de façon scientifique. Cela va du simple fait que vous soyez en train de penser à une personne et qu’elle vous appelle aux phénomènes les plus étranges. Les cas les plus fous de télépathie ont été observés entre jumeaux. Pouvons-nous communiquer par la pensée et envoyer des signaux à une tierce personne avec laquelle nous serions « relié » par un lien inexpliqué ? Possible. Le phénomène va au-delà de la simple sensation d’être en phase, on parle réellement de communication entre les êtres.

6. Le sixième sens :

Vous ne verrez jamais un scientifique valider une expérience par intuition. Pourtant, ce « je le savais », « je le sentais » ou à l’inverse « je ne le sens pas » vous a sans doute vous aussi permis d’éviter des situations délicates. Nombreux sont les cas de personnes ayant refusé d’embarquer dans un avion avant le décollage sous prétexte qu’ils avaient un mauvais pressentiment. Comment expliquer que quelques heures après ils apprenaient le crash de l’appareil dans lequel ils auraient du se trouver ? Nous avons tendance à nous fier à notre sixième sens mais son côté bien trop irrationnel empêche les autres de s’y fier s’il ne s’agit pas du leur. Aujourd’hui, la science reste toujours relativement peu avancée sur le sujet.

Janvier 2018Le nouvel ordre mondial veut s'établir avant l'éveil des consciences!

Le gouvernement mondial est un « organisme » secret composé des 200 familles les plus riches du monde, qui détiennent, à travers des prête noms et des sociétés écrans 98 % des richesses sur Terre. Il ne faut pas se leurrer, ils élisent à coût de millions de dollars les présidents qui, aujourd'hui sont plus des businessmen obsédés par l'argent que des êtres préoccupés de l'évolution du monde. Ces personnes sont en permanence les jouets d'êtres invisibles qui les tirent dans tous les sens et l'objectif des « formes pensées » qu'ils propagent est de détruire l'humanité avant l'éveil de sa conscience. (...)

Heureusement l'espèce humaine a des pouvoirs énormes. Chacune de nos pensées, chacun de nos choix a des répercussions à l'infini, dans toutes la création, toutes les dimensions et toutes les planètes. Comme les humains sont très puissants et aussi très inconscients, ils sont donc très dangereux. S'il y a trop d'excès, il est normal qu'une force extérieure vienne rétablir l'équilibre (...)

Ce qu'il est important de retenir, c'est que l'on vit un moment crucial. Que l'on soit athée ou croyant, cela n'a pas d'importance. Aujourd'hui, chacun de nos choix individuels va nous rapprocher un peu plus d'un monde extraordinaire ou tout simplement de notre destruction : ce sont les individus qui feront la différence.

Il est donc vital et primordial que les gens vivent leurs rêves et vivent la vie qu'ils ont toujours rêvée. Il n'y a plus de temps à perdre.

C'est très simple : soit les êtres se mettent au service de l'amour, comme au service d'un employeur, en lui consacrant au moins 51 % de leur énergie, soit ils passent 51 % de leur temps à être employés de ce système assassin et dévastateur, ce qui nous conduira à la destruction. Le but n'est pas d'être intégriste mais amour à 51 %.

Pour y arriver, ce n'est pas du tout compliqué. Il nous suffit de regarder qui l'on fréquente, quels livres on lit, où l'on fait nos courses, qu'est-ce que l'on mange, qu'est-ce que l'on regarde à la télé... Chacun de nos choix a des répercussions sur le reste de la création. Aujourd'hui il faut en prendre conscience et agir en conséquence.

Sur Terre nous sommes libres de nos choix, mais jamais nous ne serons libres des conséquences de nos choix. "

Principes de base

- Provoquer des conflits

- Ne pas se montrer comme le principal instigateur

- Soutenir tous les partis en conflit

- Passer par une instance bienveillante qui pourrait mettre fin au conflit



Source: {Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d'auteurs, Ed. Félix}



Le monde est un brasier : il y a partout des braises.

Mais qui est le responsable ? Celui qui ranime ces braises ou les braises elles-mêmes ?

Si elles n'étaient pas ranimées, elles pourraient s'éteindre.

Le gouvernement mondial maintient ces braises, les ranime et bientôt va mettre le feu partout.

Ensuite, ils viendront mettre de l'eau et se feront passer pour les sauveurs.

"Plan" des illuminati :

Article IV, paragraphe 2 :

Qui ou quoi est en position pour renverser une force invisible ? Et c'est précisément ce qu'est notre Force.

Leur but :

- abolition de tous les gouvernements nationaux

- abolition de tout héritage, tout patrimoine

- abolition de la propriété privée

- abolition du patriotisme

- abolition de la maison unifamiliale et de la vie familiale en tant que cellule de laquelle provient toutes les civilisations.

- abolition de toutes les religions établies et existantes, de sorte que l'idéologie Luciférienne du Totalitarisme puisse être imposée à toute l'humanité.

Moins de 30% de la population femelle et 5% de la population mâle sera utilisée pour la reproduction pour combler les besoins de l'Etat.



Source: {Dossier, Gouvernement mondial de l'Antéchrist (Le), Serge Monast, Ed. Presse Libre Nord Américaine}



Le contrôle des Illuminati s'effectue grâce aux dettes des pays.



Source: {Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d'auteurs, Ed. Félix}



"En 2003, une cour d'appel de Floride a décidé qu'aucune règle écrite n'interdisait la déformation des informations par les médias. Elle est tombée d'accord avec l'argument de la chaîne de télévision Fox; en vertu du premier amendement, les présentateurs avaient le droit de mentir ou de déformer les informations présentées au public. Avec cette loi, c'est au public de découvrir si on lui ment ou pas."



Source: {Magazine, Nexus, No 36, 01-02/2005}



"La croissance économique ne profite qu'à une petite partie de la population et a même pour résultat une aggravation de la situation de la majorité."

(...)

"Je devrais produire des études établissant des projections de croissance économique pour les vingt ou vingt-cinq prochaines années et évaluant les conséquences de divers projets.

...

L'aspect clandestin de chacun de ces projets, c'est qu'ils avaient pour but de générer d'énormes profits pour les entreprises et de rendre heureuses une poignée de familles riches et influentes du pays récipiendaire, tout en assurant la dépendance financière à long terme et donc la loyauté politique de plusieurs gouvernements du globe. Le montant du prêt devait être le plus gros possible. On ne tenait nul compte du fait que le fardeau de dettes du pays récipiendaire priverait ses plus pauvres citoyens de soins de santé, d'éducation et d'autres services sociaux pendant des décennies."

(...)

"Je me rendis compte aussi que mes professeurs d'université n'avaient pas compris la véritable nature de la macroéconomie. Dans plusieurs cas, aider à la croissance économique d'un pays ne fait qu'enrichir les quelques personnes se trouvant au sommet de la pyramide, tout en appauvrissant davantage ceux qui se trouvent au bas."

Janvier 2018 NOS CHAMPS ÉLECTRIQUES INTERAGISSENT AVEC LA NATURE

L'effet Backster : Les plantes ont des émotions



Dans le n° 35 de NEXUS, nous avions présenté la découverte que fit Cleve Backster (spécialiste du détecteur de mensonges) en 1966, qui prouvait que les cellules vivantes, même végétales, se révèlent bel et bien sensibles et se mettent en phase avec les événements, les émotions et les intentions humaines se produisant dans leur environnement. Cleve Backster fit et refit des centaines d'expériences, qui aboutissaient toutes aux mêmes résultats. Voici la description de la première d'entre elles, au moment du "déclic".



"Je me demandai donc comment je pourrais menacer le bien-être d'une plante. Je commençai avec une des feuilles voisines dans une tasse de café chaud. La réponse de la plante, si tant est qu'on puisse la définir ainsi, fut ce que j'identifiai plus tard comme de l'ennui : un graphique descendant. Mais treize minutes et cinquante-cinq secondes plus tard après le début de l'enregistrement, l'idée me vint de brûler cette feuille, acte que je visualisais. Pas un mot, pas un geste, pas un contact avec l'appareillage, la seule chose qui eut pu stimuler la plante était mon image mentale. Et cependant elle devint comme folle : le marqueur franchit carrément le bord supérieur du papier.



"J'allais chercher des allumettes chez ma secrétaire dans le bureau voisin et, en allumant une, j'esquissai quelques gestes vers une des feuilles. Mais je compris qu'ayant déjà obtenu un tel paroxysme de réaction, il ne fallait rien attendre de plus.



"Essayant donc autre chose, j'éloignai la menace en replaçant les allumettes sur le bureau de ma secrétaire. La plante se calma aussitôt. Je compris à l'instant qu'il se passait quelque chose d'important ; il n'y avait pas d'autre explication. Il n'y avait plus personne dans le laboratoire, et je n'avais rien produit qui soit assimilable à une réaction mécanique. En une fraction de seconde, la conscience que j'avais du monde fut modifiée. L'ensemble de mon processus de pensée ainsi que mon système de valeurs furent désormais orientés vers cette recherche."



Malgré des expériences plus étonnantes les unes que les autres, ces recherches sont toujours controversées par la communauté scientifique. La réponse est fournie par C. Backster lui-même: "La question serait plutôt : "Pourquoi les scientifiques occidentaux ne cherchent-ils pas davantage dans ce domaine ?" Je crois que la réponse est que, si ce qu'on observe est exact, de nombreuses théories scientifiques sur lesquelles nous avons fondé notre existence devront être remises en question. J'ai entendu des biologistes dire "Si Backster a raison, nous sommes en difficulté". Certes.



Nexus rencontre Pier Rubesa



Canadien installé en Suisse, spécialisé dans les recherches

sur le son et les champs électriques liés au vivant.

Pour le joindre : pier@audiobiology.com



Un chercheur canadien a mis en évidence les champs électriques qui animent tout être vivant. Une découverte qui bouleverse la vision de notre lien au végétal et à toute la création... C'est la première fois que ses recherches sont portées à la connaissance du public. Elles débordent un peu du cadre de notre étude, mais nous pensons qu'après cette lecture, plus personne ne pourra se regarder tout à fait de la même façon ni le monde qui nous entoure.



NEXUS : Merci de nous présenter vos travaux.



Pier Rubesa : J'étudie les champs électriques qu'émet le vivant, tout le vivant, les êtres humains, les animaux, l'eau, mais aussi les cellules, les organes... Ils sont connus depuis plus d'un siècle, mais ont été considérés par les scientifiques comme une sorte de bruit indésirable. Ce phénomène est un champ subtil, un champ électrique à la fréquence audio, dans les basses fréquences, que l'on peut entendre d'une manière électrique, mais pas acoustique. Il est tout le temps présent autour de nous : c'est la musique silencieuse d'une interaction entre les êtres humains, mais aussi avec les animaux, les plantes...



Ce phénomène est dynamique car notre respiration, les battements du cœur, notre digestion, etc. changent en permanence, ce qui fait que le champ électrique émis n'est jamais identique, même s'il a des caractéristiques propres à chaque être.



Comme les empreintes digitales ?



Chaque être vivant émet, effectivement un champ électrique qui lui est propre, mais la différence, c'est que la forme de notre doigt est fixe, alors que ce champ est dynamique. On peut le regarder et dire "Voilà, c'est Paul, là, c'est Marie" mais s'ils font quelque chose, ils le modifient, parce qu'il y a interaction avec la matière et l'environnement. Chacun de nos mouvements change notre champ électrique. Pourquoi ? Parce que le mouvement est une vibration : ouvrir les bras ou bouger la tête modifie donc le champ électrique que nous émettons.



Et méditer ou prier ?



Dans le système biologique, il y a deux sortes de fonctions vibratoires, avec, en premier, les fonctions biochimiques, qui se produisent à grande vitesse et à très haute fréquence. Au-dessus existent les fonctions biologiques, à de basses fréquences. Par exemple, les battements du cœur sont à 1,3/1,5 Hertz, notre respiration est à moins d'un Hertz... Dans les plantes aussi d'ailleurs, les différentes fonctions telles que la division des cellules se développent à basses fréquences. Donc si nous méditons ou prions, nous abaissons la fréquence de notre cerveau, ce qui se répercute aussi sur notre champ électrique.



Comment en êtes-vous arrivé à cette découverte ?



J'effectuais des recherches sur le son à Toronto. Un jour, j'ai créé un son spécifique qui a commencé à agir avec moi : le son changeait lorsque je bougeais, sans que j'en comprenne la raison. J'ai donc étudié le phénomène, ce qui m'a amené à créer un petit circuit puis à développer le Bioscope. Cet appareil est utilisé depuis plus de cinq ans en laboratoire, en Suisse, en France, aux États-Unis, au Japon, dans le but d'étudier ce phénomène électrique dynamique autour du vivant.



Pouvez-vous faire une démonstration ?



Je pose cette plante sur le capteur et son signal apparaît à l'écran. Ensuite, pour voir l'interaction avec une personne, j'approche ma main de la plante, sans la toucher. Nous voyons tout de suite sur l'ordinateur la modification des caractéristiques de son champ électrique. C'est donc facile de constater cette réaction dynamique entre les différentes personnes, les plantes, les animaux, d'autant plus que le champ autour des êtres vivants est sensible aux moindres changements.



Pier Rubesa : " Nos champs électriques interagissent "

Nous allons effectuer l'expérience inverse : je pose sur moi l'électrode du Bioscope afin de capter mon propre champ électrique.

Nous allons voir les modifications de mon champ électrique lorsque je "m'interface" avec la plante [Pier effectue ces opérations devant nous, ndlr]. Ici, à l'analyse spectrale, nous pouvons constater l'interaction entre mon corps et la plante, qui a complètement changé les caractéristiques de mon champ électrique.

Donc la nature...

... produit bien un effet majeur sur nous. Lorsque nous nous promenons par exemple dans une forêt, un champ, au bord d'une rivière ou de la mer, il se crée une action électrique très spécifique dans la profondeur de notre être. Les analyses montrent que nous recevons alors une information électrique qui interagit avec les actions atomiques et moléculaires. Cette action électrique, démontrable désormais d'une manière scientifique, est fondamentale pour comprendre la vie, mais aussi la santé, le bien-être... C'est de plus, un phénomène unique et individuel.



L'interaction n'est donc pas identique d'une personne à l'autre, d'une plante à l'autre...



Non, cette action est vraiment unique. Certains réagissent mieux à certaines plantes que d'autres. Nous pouvons le voir avec l'analyse du signal : le champ électrique peut ne pas varier significativement avec telle variété, mais beaucoup avec une autre. Ainsi l'analyse du champ permet de conclure que cette plante nous fait du bien ou non. C'est vrai aussi avec les animaux. On peut également l'observer en forêt, lorsqu'un arbre pousse en s'éloignant de son voisin. Ce n'est pas uniquement pour trouver plus de lumière ou autre chose, cela signifie surtout que l'interaction entre eux est négative, ce que l'on peut mesurer.



Peut-on conclure que les plantes ont des émotions ?



De mon point de vue, tout ce qui vit possède un certain sens de la vie, sous forme de conscience, mais mes recherches ne peuvent le prouver indubitablement.

Il apparaît que vivre dans un environnement avec des plantes recharge notre champ électrique et peut nous guérir.



"Le Bioscope que j'ai créé, capte et met en évidence ce phénomène de champs électriques. Même s'il est connu depuis des milliers d'années, spécifiquement en Orient, où on l'appelle le Chi, le prana... il n'existait pas de système scientifique qui puisse le mesurer.

À gauche, le champ électrique d'une plante ; à droite, celui d'un être humain, mesurés par le Bioscope

.

À gauche, le champ électrique d'une personne ; à droite, son champ électrique lorsqu'elle touche une plante.

Tests sur deux plants de tomates dans une serre aux Pays-Bas. Plant malade à gauche et sain à droite. On constate des différences significatives dans la structure du champ électrique, et on commence même à voir des ruptures dans celui de la plante malade, alors qu'il y a toujours continuité d'énergie dans les plantes saines. Ce phénomène est identique pour les êtres humains et les animaux.



Avez-vous déjà pratiqué des expériences qui montrent d'autres similitudes avec les êtres vivants ?



J'ai évidemment déjà mesuré l'action de la musique sur les plantes : on constate immédiatement des modifications dans leur champ électrique. C'est logique, puisque la musique est un phénomène physique qui se manifeste dans l'espace avec ses vibrations, ses ondes et sa propre force ; elle aussi délivre une information, qui réagit avec le vivant, que ce soit les plantes, les êtres humains ou les animaux, et donc modifie leur champ électrique.



Cela explique les nombreuses expériences qui prouvent que les plantes préfèrent Mozart?



Oui, mes études montrent que la musique la plus structurée donne les meilleurs résultats sur les plantes en augmentant ou améliorant les caractéristiques de leur champ électrique. La musique structurée, c'est notamment la musique baroque, certaines formes de jazz... Au contraire, et presque sans surprise, le heavy metal perturbe le champ électrique, ça bouge trop. La techno aussi diminue et détruit les structures de ce champ, mais pas dans tous les cas, car chaque être est unique et peut s'adapter. De façon générale, certains styles de musique ou de sons détruisent ce champ électrique.



C'est le cas de la vie urbaine ...



En effet, le bruit de la rue, du trafic, les centaines de canaux de musique et de télévision, c'est un chaos sonore. On sait que les ondes des sons traversent la matière, donc notre corps et touchent les nerfs, les muscles, les os et nous fatiguent en détruisant les structures vibratoires du corps. Le silence permet à notre champ de se former sans influences externes. Il est donc très important de faire attention aux sons auxquels nous nous exposons et, parfois, d'être entouré d'un quasi-silence.



Constatez-vous une différence dans le champ électrique en cas de maladie ?



Oui de façon significative. Bien sûr, en l'occurrence, il y a un processus chimique à l'œuvre, mais les maladies commencent en grande partie par une modification du champ électrique. C'est normal, car il est la barrière d'informations qui nous protège, il est fondamental dans le processus.

Vous avez constaté que les plantes peuvent nous guérir, en tout cas avoir un effet positif sur nous...

Oui, j'ai fait beaucoup d'expériences dans le domaine de la santé sur l'influence des plantes. Il apparaît que vivre dans un environnement avec des plantes recharge notre champ électrique et peut nous guérir.

Nous montrons qu'il faut aussi mesurer

l'action électrique des aliments sur l'homme.

Nous avons aussi beaucoup testé les actions d'extraits de plantes, de tisanes ou l'application d'huiles essentielles ; nous avons constaté que cela change drastiquement les informations dans le champ électrique d'une personne, parce que les plantes ne génèrent pas seulement une action chimique mais délivrent une information via le champ électrique, ce qui permet à notre corps de réagir, parfois même fortement alors qu'il ne s'agit que d'extraits.

Est-ce que vous pouvez voir les influences négatives d'une plante ?

Oui, lorsqu'elles sont toxiques, par exemple, ou provoquent des allergies à certaines personnes. Leur action perturbe alors le champ électrique.

Tout à l'heure, vous avez commencé à nous parler de la forêt...

Lorsque nous entrons dans une forêt se produit une réaction en chaîne : nous dépassons le premier arbre, qui réagit à notre présence et cet arbre transmet l'information en un instant à toute la forêt. Elle connaît donc notre présence, car il y a une communication subtile mais une interaction vraie qui se passe alors : nous influençons l'arbre mais lui aussi nous influence. Nous le savions tous plus ou moins déjà, mais notre apport, c'est de pouvoir le mesurer. Bien évidemment, cet effet est particulièrement bénéfique sur nous.



D'autres expériences sur les plantes ?



Je voudrais vous montrer des exemples d'expériences de laboratoire qui nous posent la profonde question de la vie, de l'alimentation et de la santé. Je commence par un test sur le trèfle effectué pour une université. Nous avons mesuré quatre échantillons de trèfle et constaté que deux présentaient une caractéristique électrique complètement différente des autres. C'est seulement après qu'il nous a été précisé qu'il s'agissait de trèfles génétiquement modifiés. La structure chimique est pourtant la même à 99,96%, mais les différences dans le champ électrique et sa structure sont astronomiques, ce n'est plus du tout la même dynamique.



Dans une université suisse, nous avons comparé les champs électriques du maïs naturel et du maïs OGM. De nouveau, nous avons vérifié que même si la constitution chimique est vraiment proche, la structure et les différences énergétiques électriques, donc l'information qui se trouve dans ce champ électrique, sont complètement différentes.

Cela pose la question de l'intérêt des OGM pour l'alimentation. Jusqu'à présent, toutes les études effectuées ne portent que sur l'action et les fonctions chimiques. Or, ce que nous montrons, c'est qu'il faut aussi mesurer l'action énergétique, l'action électrique. Lorsque les animaux mangent du maïs, leur corps prend l'action chimique grâce au processus digestif. Mais il y a aussi des informations contenues dans le champ électrique de ce maïs. S'il est naturel ou OGM, cela change considérablement l'information qui entre dans le corps de l'animal. Et c'est important parce que le corps - c'est pareil pour les êtres humains - s'est habitué pendant des milliers et des milliers d'années à comprendre l'action chimique mais aussi énergétique, donc l'information livrée au corps.



S'il comprend la constitution chimique, mais pas l'information liée à cette constitution, quelles seront les conséquences ?



Je ne suis pas contre les OGM à priori, nous avons même trouvé que certains OGM généraient un champ électrique correspondant à peu près à la variété naturelle, mais d'autres, avec juste 0,5% de contenu OGM, changent complètement le champ électrique. Il est donc nécessaire d'étendre les recherches pour comprendre l'action des produits OGM fabriqués en laboratoire.



Au début, vous avez mentionné que l'eau aussi émet un champ électrique...

J'ai fait beaucoup de tests sur l'eau, avec des universités ou de grandes sociétés en France, aux États-Unis et au Japon. L'eau est une matière spéciale, vraiment bioactive, dont nous pouvons effectivement mesurer le champ électrique. Nous avons constaté, par exemple, qu'il se modifie en posant simplement une plante à côté.

L'une des expériences les plus intéressantes que j'ai faites ces cinq dernières portait sur l'eau. Elle a eu lieu dans un laboratoire en Suisse, dans une chambre totalement isolée de l'influence des ondes externes, qu'elles soient électromagnétiques, acoustiques, lumineuses, etc. Nous avons pratiqué cette expérience simple avec diverses personnes, plusieurs fois et à différents jours : nous avons posé un verre d'eau sur une table ; la porte de la pièce était fermée, seule l'eau était donc enregistrée. Puis nous avons fait entrer une personne, qui se tenait au milieu de l'espace à environ 3m du verre. Elle devait fermer les yeux et compter jusqu'à 30 avant de les ouvrir, tout en se concentrant avec sa pensée sur ce verre d'eau.



Tous les résultats sont exactement les mêmes : l'eau réagit aussi au regard, avec la modification du champ électrique à toutes les phases ! Ces expériences continuent de nous interpeller : quel est ce phénomène que nous avons mesuré dans des conditions vraiment scientifiques ?

Un regard, une pensée, pourraient donc modifier le champ électrique d'une plante ?

La question se pose, effectivement, de savoir s'il est possible, avec nos pensées, de changer et d'influencer les plantes... Ainsi que nous l'avons déjà expliqué, penser modifie un champ électrique qui influence ce qui nous entoure. Je suis donc convaincu, qu'avec nos pensées, nous pouvons transformer et influencer pas seulement les plantes et l'eau, mais aussi nous-mêmes et notre monde.

Une conviction que ne désavoueraient pas Bernard, Pierre, Don José Carmen, Philippe ou Frédéric...



La révélation verte, NEXUS 65 (novembre - décembre 2009)

Janvier 2018 Une dame déclare que « le vaccin obligatoire contre la grippe » l’a rendue aveugle et lui a provoqué une sclérose en plaques

Ce n’est que quelques semaines après avoir reçu le vaccin antigrippal que Jennifer Whitney affirme avoir reçu un diagnostic de sclérose en plaques. Mukilteo, une résidente de Washington âgée de 34 ans, explique que Whitney a été poussée par son patron à faire le vaccin. Finalement, Whitney a été licenciée suite aux nombreux jours de congé qu’elle a dû prendre pour pouvoir faire face à l’apparition des symptômes de la sclérose en plaques. Pendant 10 mois, Whitney n’a plus pu rien voir. En outre, elle ne peut maintenant plus avoir d’enfants.
Ce n’est que quelques semaines après avoir reçu le vaccin antigrippal que Jennifer Whitney affirme avoir reçu un diagnostic de sclérose en plaques. Mukilteo, une résidente de Washington âgée de 34 ans, explique que Whitney a été poussée par son patron à faire le vaccin. Finalement, Whitney a été licenciée suite aux nombreux jours de congé qu’elle a dû prendre pour pouvoir faire face à l’apparition des symptômes de la sclérose en plaques. Pendant 10 mois, Whitney n’a plus pu rien voir. En outre, elle ne peut maintenant plus avoir d’enfants.
Whitney était gestionnaire dans une entreprise d’optométrie au moment où elle a reçu son diagnostic de sclérose en plaques. Elle déclare que son patron lui a pratiquement forcé la main pour qu’elle se fasse vacciner contre la grippe.

« J’ai senti les pressions qui s’exerçaient sur moi pour que je puisse servir d’exemple pour les autres employés », affirme-t-elle. Mon patron encourageait tout le monde à se faire vacciner.

Je ne voulais pas créer d’incident et je me suis rendue à la pharmacie à l’heure du déjeuner pour recevoir mon vaccin contre la grippe. Ensuite, je suis retournée au travail. »

Dans les jours qui ont suivi, Whitney affirme avoir ressenti une variété d’effets secondaires possibles, comme des maux de tête, des douleurs et des vertiges.

« J’ai juste réussi à rentrer chez moi, mais j’ai dû appeler mon mari pour me venir en aide. J’étais si faible que je ne pouvais plus marcher. Mon mari a dû me porter pour rentrer dans notre appartement. Une fois à l’intérieur, il m’a allongée sur le canapé. A ce moment, je ne savais pas que j’allais passer les semaines suivantes au même endroit ! »

Les médecins lui ont dit qu’elle souffrait de vertiges bénins. Le jour suivant Whitney a été soumise à un examen IRM qui a révélé qu’elle était atteinte de sclérose en plaques. On lui a expliqué que son système immunitaire attaquait son cerveau.

« J’étais tellement choquée » dit-elle. « j’ai toujours été une personne en bonne santé. Je n’ai jamais dû m’absenter de mon travail pour cause de maladie.

Je ne parvenais pas à comprendre comment j’ai pu, soudainement, du jour au lendemain, développer une maladie grave incurable.

En outre, les effets secondaires des médicaments qui m’avaient été prescrits ont drôlement compliqué ma vie. Ma peau a éclaté en cloques sur tout le corps. J’ai fait part de la chose à mon neurologue. Il m’a rappelée ultérieurement pour faire des tests pour le lupus qui est un effet secondaire rare du Gilenya. »

Son état l’a pratiquement rendue incapable de faire son travail. Les fortes secousses qu’elle éprouvait lui rendaient la manipulation des lunettes quasiment impossible. C’est à cette époque qu’elle fut licenciée. Dans la suite, elle a commencé à éprouver des sortes de brûlures aux yeux. Maintenant, elle est sans travail et vit de régulières périodes de cécité.

Elle vient de découvrir que le tribunal des vaccins dédommage les victimes de vaccins contre la grippe.

Janvier 2018 FACULTE DE MEDECINE DE YALE :Troubles neuropsychiatriques associés aux vaccins

En fonction des résultats d’une étude pilote publiée dans Frontiers in Psychiatry/ Child & Adolescent Psychiatry [1] publiée le mois dernier, des questions se posent à propos des enfants chez lesquels on a diagnostiqué des troubles neuropsychiatriques en association avec les vaccinations.

L’étude, menée par des chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Yale et du Département des Sciences en Santé Publique (Collège de médecine de médecine de l’Université de Pennsylvanie) repose sur le principe selon lequel le système immunitaire joue un rôle clé dans le développement normal du cerveau et dans la pathologie de plusieurs troubles neuropsychiatriques. En conséquence, les troubles auto-immuns et inflammatoires affectant le système nerveux se sont révélés « temporellement associés à l’administration antécédente de divers vaccins. »

Les données suggèrent un lien entre le vaccin antigrippal et le diagnostic « d’Anorexia Nervosa »

Les chercheurs ont examiné l’association entre l’administration de vaccins chez des enfants âgés de 6 à 15 ans qui ont été diagnostiqués avec des anomalies d’anorexie mentale, des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), des tics, des troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité (TDAH), troubles dépressifs majeurs et troubles bipolaires.

Ce qu’ils ont découvert, ce sont des données qui suggèrent que les enfants récemment diagnostiqués avec anorexie mentale étaient davantage susceptibles d’avoir été vaccinés au cours des 3 mois précédents par rapport au groupe témoin.. Ils ont également constaté que les enfants vaccinés contre la grippe au cours des 3, 6 et 12 mois précédents présentaient aussi un diagnostic d’anorexie mentale, des TOCS, ainsi que des troubles anxieux.

Plusieurs autres associations ont également été significatives, y compris les corrélations entre l’hépatite A avec anorexie mentale et TOC ; hépatite B avec anorexie mentale et méningite, avec anorexie mentale et TOC chronique.

Les principaux résultats suggèrent que les enfants atteints de TOC, d’anorexie mentale, de troubles anxieux étaient davantage susceptibles d’avoir reçu un vaccin antigrippal au cours de l’année précédente.

Le Tribunal spécial des réclamations des Etats-Unis reconnait une augmentation de 1188% des payements accordés pour dommages de santé causés par le vaccin antigrippal

La découverte d’un lien possible entre le vaccin contre la grippe et les troubles neurologiques est significative dans cette étude, en particulier compte tenu du fait que le Tribunal spécial des réclamations des Etats-Unis a connu une augmentation de 1188% de payements pour dommages de santé à la suite du vaccin contre la grippe, et ce, de 2014 à 2015. [2, 3]

(C’est en 1986 que le Congrès Américain a adopté une loi qui garantit aux firmes pharmaceutiques une protection juridique contre toute poursuite. De ce fait, les Américains dont la santé a été endommagée doivent intenter une action en justice contre le Gouvernement des Etats-Unis et ce, par l’intermédiaire d’un Tribunal spécial (pour réclamations).

L’étude de Yale/Penn State cite également le rapport Karussis [4] qui constate que l’apparition de certains troubles auto-immuns et inflammatoires affectant le système nerveux central a été associée à divers vaccins, y compris le purpura thrombocytopénique idiopathique, l’encéphalomyélite aiguë disséminée, le syndrome de Guillain-Barré et autres problèmes [5]. Des données récentes sont apparues, indiquant une association entre l’administration du vaccin contre la grippe H1N1 et le nouveau déclenchement de la narcolepsie dans plusieurs pays du nord de l’Europe [6-11]

Les chercheurs ont également mentionné qu’il y avait des limites dans la façon dont les données étaient signalées aux compagnies d’assurance et qui rendent difficile la compréhension complète de la portée du risque.

A titre d’exemple, ils n’ont pas été en mesure d’identifier des risques spécifiques, étant donné que de nombreux fournisseurs d’assurance désignent les codes de facturation pour les vaccins en général, sans préciser le vaccin particulier dont il s’agit. Ils utilisent également des données administratives qui ont des variables qu’ils ne peuvent identifier, y compris le fait que les vaccins de la petite enfance sont regroupés au cours de 15 premiers mois de la petite enfance, et sont donnés à différents moments, et dans différentes combinaisons.

Les données de 2002-2007 ont été utilisées pour l’étude de Yale/Penn State, qui contenait un échantillon d’enfants assurés privés dans chaque groupe de diagnostic neurologique, et qui ont été inscrits à l’école pendant au moins un an avant leur premier diagnostic. Les auteurs expliquent également le fait que les vaccins sont administrés de façon saisonnière (avant les camps d’été ou le début de l’école), en exigeant que les témoins aient eu une visite chez le médecin, alors qu’aucun vaccin ne devait pas avoir été administré dans les 15 jours avant la date à laquelle le premier diagnostic de la maladie avait été posé. Les sujets devaient correspondre à des contrôles selon l’âge, le sexe, la zone géographique et la saison.

Pour tester la spécificité des modèles, les chercheurs ont également inclus des enfants présentant des fractures et des plaies ouvertes.

Ceux d’entre nous qui cherchent à obtenir une indemnisation pour dommages vaccinaux sont souvent mis en difficulté par le fait que les scientifiques et les médecins refusent souvent, par peur de répercussions professionnelles, de témoigner, a déclaré Robert Krakow qui représentait des familles au Tribunal des vaccins.

« En outre, de nombreux professionnels de santé ne sont pas formés à reconnaître les dommages liés aux vaccins, attribuant souvent l’étiologie des troubles à des causes inconnues ou d’origine psychologique. Tous ces problèmes intimident et dissuadent les plaignants, ainsi que les professionnels de la santé de se présenter.

En outre, même le gouvernement admet que le programme de compensation des dommages a été diffusé de manière inadéquate, en violation de la loi sur les vaccins. Ces facteurs contribuent tous, à notre point de vue, à réduire très fort le nombre de cas qui se présentent au tribunal pour obtenir un dédommagement. »

Les partisans de la liberté médicale savent lire entre les lignes

Comme c’est souvent le cas dans des journaux scientifiques qui publient des données qui remettent en question le système vaccinal, les auteurs se montrent très prudents pour faire définitivement des allégations substantielles en déclarant rapidement que les résultats « justifient une enquête approfondie. » Ils utilisent un langage particulier destiné à informer la communauté médicale et le monde entier que les découvertes qui leur sont présentées sont effectivement « très modestes ».Ces documents indiquent en outre que le lien entre autisme et vaccin a été de manière convaincante complètement écarté, malgré qu’une partie du public persiste à voir un lien entre les deux. » Cependant, les experts et membres de la communauté qui revendiquent la liberté médicale savent que les scientifiques, les chercheurs – quand il s’agit de remettre en question le système de vaccination en général, restent souvent cantonnés dans un langage standard, des formules toutes faites pour qu’en fin de compte leurs recherches soient finalement publiées. L’étude Yale/ Penn ne fait pas exception. Ce fait apparait clairement dans la dernière phrase des auteurs quand ils disent clairement que « nous encourageons les familles à suivre les recommandations ayant trait au calendrier vaccinal du CDC ».

Les partisans de la liberté vaccinale reconnaitront facilement dans ce langage une certaine mesure protectionniste pour empêcher que les auteurs ne subissent le même sort que Wakefield (« Wakedielded »), terme qui est apparu quand le Dr Andrew Wakefield a perdu sa licence médicale pour des raisons douteuses, alors qu’il avait entrepris d’examiner un lien possible entre la santé gastro-intestinale, l’autisme et le ROR.

Les médias traditionnels ignorent les résultats de l’étude Yale/Penn State sur le vaccin

Malheureusement, les résultats de l’étude de YalePenn State ont été largement ignorés par les médias traditionnels, malgré la volonté du président Trump de répondre publiquement aux préoccupations du public concernant les vaccinations. La semaine dernière, Robert Kennedy et Robert De Niro se sont tenus côte à côte au National Press Club offrant une récompense de 100.000 $ à tout journaliste qui pourrait prouver que la composante thimerosal des vaccins était sans danger. Ceci a également été largement ignoré par les médias traditionnels, à l’exception du récit « débile » occasionnel qui émerge chaque fois de façon prévisible chaque fois que quelqu’un cherche à se poser des questions sur l’industrie pharmaceutique.

Alors que l’étude, qui était une analyse épidémiologique pilote, déduit qu’il existe suffisamment de données convaincantes reliant l’apparition de certains troubles neuropsychiatriques, on soulève la question « Quoi de neuf ? »

Les chercheurs de l’étude de Yale Penn State indiquent que les prochaines étapes nécessiteront une réplication sur une base de population plus importante reprenant des facteurs variables tels que l’origine génomique et épigénomique des individus, le microbiome, et autres facteurs, y compris les vaccinations administrées.
L'horreur: des députés français votent l'obligation vaccinale sans RIEN SAVOIR des conséquences pénales qui vont avec!

Pendant que des enfants sont détruits à la pelle par les vaccins et leurs familles doublement punies (de ne pouvoir aider leurs enfants ainsi démolis, sans parler des conséquences sociales, financières, etc...), voici que les députés français viennent de voter une loi d'obligation vaccinale sans même rien savoir pour la majorité d'entre eux, des conséquences pénales que cela aura sur les courageux parents qui auront à coeur d'éviter à tout prix ces vaccins meurtriers sur leur progéniture. Mais dans quel monde ou plutôt quel enfer est-on? Que retiendront les générations futures de ces heures particulièrement noires de l'Histoire?



Pour que les députés se rendent mieux compte de leur attitude désastreuse, hautement anti-démocratique, mais surtout avec le souci encore et toujours d'épargner un maximum de vies, de santés et de familles en informant toujours mieux sur les véritables enjeux de la vaccination, nous allons commencer cet article par la DURE REALITE DES FAITS qui se joue au quotidien derrière les murs feutrés des cabinets médicaux, avant de montrer alors ensuite le contraste saisissant avec l'ignorance coupable des députés qui ne savent ainsi même pas ce qu'ils votent, grâce à l'enquête de Prévention Santé.



Témoignage de Nini Leroux, maman qui s'exprime via Facebook:



« Voilà ce que ma fille a eu à ses 4 mois juste après le couple infernal infanrix hexa et prevenar 13 ... le syndrome de Stevens-Johnson ... pourquoi refuser la sérologie pré vaccinale ? Pourquoi ne pas parler des dangers possibles de la vaccination et de faire passer celle-ci comme une prise de doliprane...

J'ACCUSE, OUI J'ACCUSE la plupart des professionnels de santé de ne se poser aucune question sur l'anamnèse de leurs patients et de leur famille! De ne pas se renseigner, s'informer de manière indépendante sur la composition, les contre- indications! De ne pas avoir le courage de signer une contre- indication! De n’avoir pas le courage d'être au côté de leur patient tout simplement! OUI À LA LIBERTÉ VACCINALE QUI DOIT ÊTRE UN CHOIX! »

Janvier 2018 Incapacité mentale ou physique chez l’enfant : Une preuve flagrante vise les vaccins

Quelles sont les causes d'autisme ? Le CDC voudrait nous faire croire que nous ne le savons pas. Or, sa propre étude semble contenir une preuve flagrante pointant directement sur les vaccins.

Gaia Health, Heidi Stevenson, 28 mai 2011

Publiée par le CDC dans la revue Pediatrics, une étude contient cette information horrible : En Zunie, un enfant sur six présente un trouble du développement [*], et l’immense majorité des cas de cette augmentation sont représentés par l'autisme, avec près de quatre fois (289,5%) plus d’enfants souffrant de ce trouble en 2008 qu'en 1997. Comme d’habitude, les gens du CDC (Centres de contrôle des maladies) affirment n'avoir aucune idée du pourquoi de la chose.
[* Ndt : Developmentally disabled : « Handicap mental ou physique, du genre paralysie cérébrale ou retard mental, survenant avant l'âge adulte et qui dure habituellement toute la vie. »]

Or, l’étude elle-même contient une preuve flagrante, et elle vise directement les vaccins. Le compte-rendu pour le public indique :

Par rapport aux enfants blancs et noirs non-hispaniques, les enfants hispaniques ont une prévalence plus faible à plusieurs handicaps, incluant le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et l’incapacité d'apprendre (à l'exception du bégaiement, qui est plus fréquent chez les enfants noirs).


Pourquoi les enfants hispaniques sont-ils moins gravement touchés ?

Pourquoi les enfants hispaniques sont-ils plus épargnés par les troubles du développement ? L'étude ne pose pas cette question. Le CDC voulait peut-être l’éviter. Mais, dans ce cas, pourquoi ? Qu'est-ce qui diffère chez les Hispaniques ?

Ça ne peut pas être le statut de minorité. Sinon, des différences dans les autres groupes minoritaires seraient notées. Mais ce n'est pas le cas.

Les Hispaniques sont plus susceptibles que les Anglos [*] de vivre dans la pauvreté. Par conséquent, ils sont plus susceptibles d'être accablés par des pollutions toxiques, puisque le revenu influe grandement sur le lieu où peuvent vivre les gens et aussi parce que ceux à l'extrémité inférieure du spectre financier sont plus susceptibles d'être employées dans des environnements toxiques. Donc, si la première cause de l'autisme et des autres troubles du développement était la pollution toxique, alors les Hispaniques devraient avoir un taux élevé de troubles du développement, plutôt qu’un taux inférieur.
[* Ndt : Les Anglos (item 2) sont les Américains du Nord blancs parlant anglais et de souche ni espagnole, ni française.]

En Zunie, les Hispaniques sont réputés souffrir d’un taux de diabète astronomique, et cela a été directement mis en rapport avec leur régime malsain. En conséquence, on pourrait s'attendre à les voir souffrir de plus de troubles du développement. Mais cette étude démontre le contraire.

Si la génétique seule pouvait expliquer le grand taux d'autisme et de troubles du développement, alors cette épidémie n’aurait pas pu se produire [*]. C’est pourquoi, ça ne peut pas être la cause.
[* Ndt : Du fait que les autistes n’ont guère de descendance.]

Il n'y a qu'une seule explication qui semble s’accorder au faible taux de troubles du développement chez l’Hispanique : les vaccinations. En Zunie, les Hispaniques sont nettement moins enclins à faire vacciner leurs mioches. C’est considéré comme un problème dans certains milieux médicaux ; le Journal of the American Board of Family Medicine de Medscape a discuté d'une méthode pour tenter d'améliorer ce « problème. »


La preuve flagrante

Est-ce que le CDC a fourni par inadvertance une preuve irréfutable en publiant « Trends in the Prevalence of Developmental Disabilities in US Children, 1997–2008 » [Tendances de la prévalence aux troubles du développement chez l’enfant zunien, 1997-2008] ? Ça ressemble certes à ça. Est-ce que le CDC a l'intention d’étudier la question ? Apparemment pas.

Nancy Murphy, la doctoresse en médecine présidente de l'American Academy of Pediatrics, brait le prétexte officiel, faux d’une manière flagrante. Selon elle : « Beaucoup d'enfants qui seraient autrefois passés entre les mailles du filet sont [aujourd’hui] diagnostiqués. » Mais, le fait est que l'autisme, l’affection constituant le gros du boom des troubles du développement, est une chose qu’il est difficile de rater. D’inexistants il y a 80 ans, ils sont passés à près d’un enfant sur six ! Il est vraiment abracadabrant que quelqu’un puisse avoir l’idée d’essayer d’expliquer sérieusement que l'écart résulte de l’amélioration du diagnostic.

Le rapport des gens du CDC n'a même pas abordé la question de la cause, en dépit du fait qu'ils décrivent l'étude ainsi :

C’est actuellement l’étude la plus importante en Zunie pour aider à identifier les facteurs pouvant faire risquer aux enfants des désordres du spectre autistique et d'autres troubles du développement. Comprendre les facteurs de risque qui rendent une personne plus susceptible de développer des désordres du spectre autistique ou d’autres troubles du développement, nous aidera à en savoir plus sur les causes.

Mais ils ont seulement rendu compte de la fréquence des troubles du développement, pas de leur cause, et ils ont soigneusement évité toute discussion à propos des facteurs de risque

Il semble assez évident que le CDC a mis directement le doigt sur la cause probable de l'autisme. Leur manque d'intérêt à s’y attacher devrait rendre évident qu’il n’est pas dans leur intérêt de supprimer la plus horrible des épidémies s’attaquant la qualité de vie de nos enfants. Leur intérêt est de protéger les coupables, afin de leur permettre de continuer à fabriquer leur came, de les préserver de toute responsabilité, et de les pousser à harceler chaque enfant unique à l’aide de tous les moyens à leur disposition.

Le CDC a toujours refusé d’étudier pourquoi l'autisme est inexistant chez les Amish et les enfants non vaccinés de la clinique Homefirst du Dr Mayer Eisenstein. Nous avons à présent un faible taux de handicaps intellectuels dans un groupe représentant un grand pan de population, et il est moins vacciné que les autres grandes parties de la population.

Si la moindre proportion de troubles du développement – principalement l’autisme – chez les Hispaniques n’est pas dû à un taux vaccinal plus faible, le CDC doit le démontrer avec des études totalement publiques, dont chaque document, chaque protocole et chaque bribe d'information seront disponible gratuitement sur Internet. Tant qu’ils ne le feront pas, ils nous laisseront toutes les raisons de penser que les vaccinations sont effectivement la cause première de ces maladies dévastatrices.


Original : www.gaia-health.com/articles451/000468-developmentally-disabled-hispanic-vaccine.shtml

                     janvier 2018 H.A.R.R.P...l'arme ultime

Les américano-sionistes ont mis au point un vaste système d'armement capable de

* scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes,

* d'interrompre toute forme de communication hertzienne,

* d'influencer les comportements humains,

* de modifier la météorologie,

* de griller les avions dans le ciel comme le ferait un vulgaire four à micro-ondes de votre potage,

* de provoquer des tremblements de terre

* ou des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique

____________________________________________________________________________

Avec le "Haarp", l'armée américaine serait en train de rééditer, sous une forme plus économique et plus dangereuse encore, son projet "Star Wars"
ou Guerre des étoiles. A une différence près : il s'agit cette fois d'une installation terrestre.

Les initiales HAARP signifient en anglais "High-frequency Active Auroral Research" (recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales.) De prime abord, derrière ces initiales un peu ésotériques, se cache un projet de 30 millions de dollars de co°t annuel que l'armée américaine présente comme d'innocente recherches sur l'ionosphère.

Néanmoins, il est difficile de croire qu'il ne s'agit pas d'un projet à des fins militaires lorsque l'on sait que les vrais bailleurs de fond sont la Navy, l'Air Force et le Département de la Défense.

Haarp est relié à l'un des ordinateurs les plus puissants de la planète à l'université d'Alaska dans le Butrovich building. Quant à son aspect physique, il s'agit somme toute d'un vaste périmètre plat et déboisé, planté de 48 antennes de 20 mètres de haut, reliées chacune à un émetteur d'un peu moins de 1 million de watts de puissance. A terme, le nombre d'antennes et la puissance des émetteurs sont appelés à se multiplier pour atteindre la puissance phénoménale de 1 milliard de watts émis par un réseau de 360 antennes. Les émetteurs sont alimentés en énergie par 6 turbines de 3.600 CV brûlant quelque 95 tonnes de diesel par jour.

A quoi ça sert ?

Officiellement, les scientifiques qui travaillent sur cet émetteur radio mégalomaniaque veulent étudier l'ionosphère. Officieusement, Haarp va tirer parti de l'ionosphère pour en faire une arme à énergie. L'ionosphére est cette couche située au-dessus de la stratosphère, constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie et qui démarre à une altitude moyenne de 48 km pour se terminer à 600 km de notre surface terrestre. Cette couche à haute densité énergétique est vitale pour notre planète car elle joue un rôle fondamental de bouclier, au même titre que la couche d'ozone.

Haarp se fonde sur les recherches de Bernard Eastlund, qui s'est lui-même inspiré des travaux de Nikola Tesla, un scientifique croate, inventeur de génie du début du siècle, à qui l'on doit le courant alternatif (combattu par Edison favorable au courant continu) et le courant triphasé... Tesla mit notamment au point un procédé permettant de transférer de hautes quantités d'énergie électrique sans l'apport de c,ble sur une distance de 42 km et il consacra une bonne partie de ses recherches à "l'énergie ionosphérique" et aux phénomènes électromagnétiques. Ses travaux furent financés, canalisés, puis censurés pour des raisons financières par le banquier JP Morgan et la société Westinghouse. (voir remarquable génie Nikola Tesla et comment mener une guerre biologique et psychologique)


Comment cela fonctionne-il?

Toute la technologie contenue dans le projet "Haarp" revient, grosso modo, à pointer vers l'ionosphère un faisceau d'ondes (comme le ferait un émetteur radio) à hautes fréquences (HF) afin de voir ce qui s'y passe. Le bombardement d'une zone donnée de l'ionosphère avec ces HF a pour effet de créer un énorme miroir virtuel qui agit comme une antenne. Cette "antenne"
virtuelle réémettra des fréquences extrêmement basses (ELF : extremely low
frequency) vers la terre. pour employer une image, outre l'effet d'antenne virtuelle ainsi déployée dans le ciel, on crée une sorte de four micro-ondes géant dans un territoire donné de l'ionosphère. Malheur aux avions et aux missiles qui passeraient dans le ciel à ce moment-là. selon la puissance des émetteurs, on pourrait tout aussi bien affoler les systèmes de guidages électroniques, radars et autres appareils radio de ces missiles et aéronefs que de les griller.


Le but ultime étant de générer un bouclier protecteur global capable de faire le tri entre les cibles ennemies, nucléaires ou conventionnelles, et de les "traiter" de la façon adéquate. Enfin "Haarp" a surtout pour but d'empêcher toutes les communications radio et satellites ennemies dans une zone précise. En plus, avec l'aboutissement de ce projet, les Américains pourront rendre leur propre système de communication quasiment inviolable.
Voilà pour la version officielle.

Les buts occultes

Sur la base des travaux et brevets d'Eastlund, d'autres scientifiques, chercheurs, journalistes et militants écologistes se sont engagés dans un véritable jeu de détective avec l'armée américaine afin de déterminer d'autres aspects non avoués par l'Air Force et la Navy du projet "Haarp".
Parmi ceux-ci, le Dr Rosalie Bertell, une scientifique de haut niveau qui, naguère, avait été désignée comme expert par l'administration Reagan pour étudier les effets du projet d'armement "Star Wars". Elle est aujourd'hui consultante pour le Parlement européen sur "Haarp". Ou encore le Dr Nick Begich, un écologiste convaincu et Jeanne Manning, une journaliste indépendante qui s'est spécialisée dans les recherches sur les énergies dites "non conventionnelles" qui sont coauteurs d'un livre "anti-Haarp" au titre évocateur : "Angel dont' play this Haarp", qui a fait grand bruit outre-Atlantique et qui révêle, sur la base de données sérieuses, les applications occultes du projet. Le fruit de leur enquête a été corroborée par d'autres scientifiques comme le Pr Zielinski, un physicien allemand spécialisé dans l'électrodynamique quantique ou le chimiste américain Richard Williams. La liste des détracteurs scientifiques de Haarp est innombrable.



Pensées contrôlées

Selon ces scientifiques, les militaires n'en sont qu'à la phase expérimentale de leurs travaux mais les résultats déjà enregistrés sont très prometteurs. Ainsi, grâce à l'injection de fortes quantités d'énergie dans l'ionosphère, on pourra influencer la météorologie pour provoquer des effets bénéfiques dans une région donnée... ou cauchemardesque dans une autre.

Comment? Tout simplement en modifiant la circulation des vents en haute atmosphère là o ils entrent en interaction avec l'ionosphère. On pourra également provoquer la libération soudaine d'une énorme quantité d'énergie en imitant par exemple le flash provoqué par une explosion nucléaire à haute altitude. Un type d'action militaire qui ne relève en rien de la science-fiction puisqu'elle a déjà été utilisée sur le terrain en
1991 au cours de la guerre du Golfe et de l'opération "Desert Storm". Selon le périodique militaire officiel Defence News (n19 du 13 avril 1992), les Etats-Unis avaient déployé sur le champ de bataille une arme à impulsion électromagnétique (EMP Weapon). Le but de cette arme est double: il permet, comme le fait une explosion nucléaire, d'empêcher toute forme de communication radio chez l'ennemi et a un effet redoutable en matière de guerre psychologique. On comprend mieux dans ce cas pourquoi des dizaines de milliers de soldats irakiens se sont rendus sans combattre. Autre application de la technologie "Haarp" : transmettre sans l'apport d'un cable électrique de fortes quantités d'énergie d'un point à l'autre. Utile, par exemple, pour ravitailler à distance les batteries électriques d'un sous-marin.

.H.A.R.R.P...L'arme Ultime

Janvier 2018 Nikola Tesla inventa une machine à remonter le temps...!?

Acquisition en janvier 1995, transmise par le descendant du Professeur de Walque.
Origine : USA-Belgique 1910

Description :

Appareillage scientifique fabriqué en 1910 et restauré une première fois pendant les années '30 et une seconde fois en 1995-6.


Comporte un clavier de communication, des capsules de cuivre/laiton, une valise réception, divers générateurs, piles et machines de Wimshurst. Divers documents, plans et une boîte scellée en 1910 accompagnent le lot.

Dossier :

Témoignages et Expérimentations simultanées du 14 août 1910/1997

Les symptômes sont apparus il y a quelques mois.

Au début, il ne s'agissait que de vertiges passagers semblables à ceux que l'on ressent lors d'une baisse de tension, puis les images sont venues. Et cette sensation de déjà vu, comme l'impression de vivre deux présents simultanés et encore, je ne vous parle pas des prémonitions...

Vous est-il déjà arrivé de prévoir à chaque moment ce que sera l'instant suivant ; d'avoir une continuelle impression de déjà vu, d'anticiper la fin d'un film ? Ce serait génial si cela permettait de prévoir les chiffres du lotto, mais ça ne va pas jusque là. Dommage !
L'effet ne se produit que par rapport aux minutes qui vont suivre, et n'est pas totalement fiable ; inutile de jouer en bourse.



Oh, bien enendu vous pouvez impressionner vos amis en devinant ce qu'ils vont tirer comme cartes dans un jeu ; mais rapidement, plus personne ne voudra jouer avec vous. Et les directeurs de casinos vous inviteront à quitter les lieux lorsque vos gains y deviendront un temps soit peu réguliers. Tout au plus, vous pourrez créer un spectacle de tours ringards qui amuseront vos enfants.


Ou alors ouvrir un cabinet de voyance, il y a tant de victimes crédules qui ne demandent qu'à avaler n'importe quelle baliverne.


" Le Mage Azmaël devine vos pensées les plus secrètes, uniquement sur rendez-vous. " Triste fin pour un collectionneur de l'étrange...

Ce " don " est plutôt une plaie qui trouble le sommeil et s'accompagne parfois de violentes migraines et de cauchemars. Et aucun médecin n'a le don de soigner ou de guérir ce mal, car la cause n'est pas à proprement parler un " phénomène " médical. C'est infiniment plus complexe...

Mais laissez-moi vous conter l'histoire dès son début.

C'était en janvier 1995, au jour de mon anniversaire, la petite fête battait son plein lorsqu'un visiteur inattendu sonna à la porte d'entrée. Celui qui se présenta était un homme encore jeune, affable, bien habillé et portant le nœud papillon ; avec ses lunettes d'un modèle classique, il me faisait penser à un gérant de banque.
" Monsieur le Conservateur du Surnatéum ? " Demanda-t-il. Il se nommait Patrick de Walque et avait à me remettre une caisse pourrie assez lourde et fort abîmée ainsi que son contenu. Cette caisse, possession de sa famille depuis des années, devait impérativement m'être remise ce jour ci, à mon adresse actuelle. Ces instructions formelles avaient été données par un de ses ancêtres, le professeur François de Walque.
Il n'en savait pas plus et ne faisait qu'obéir à des directives fournies par un de ses ancêtres, quelques 85 ans plus tôt.

Intrigués et pensant à un canular particulièrement imaginatif, nous l'ouvrîmes.

Le coffre contenait un ensemble de tubes, une machine à écrire bizarre, des générateurs, des câbles, une série d'instruments scientifiques détériorés, des coupures de journaux pourries et un plan de montage fortement abîmé. Le tout pesait une petite centaine de kilos, poussière comprise, et ne ressemblait à aucune machine connue.

Au premier abord, rien de transcendantal ou d'une quelconque valeur !
Mon réflexe initial avait été de jeter ces débris à la poubelle ; je collectionne les objets étranges pour le Surnatéum mais il y a une limite à ce que je garde, et je n'avais pas la place d'entreposer cette " chose ". Qui plus est, elle ne correspondait en rien aux antiquités du Muséum.


Et puis, je ne comprenais pas à quel niveau se situait le gag. Mais la curiosité fut la plus forte ; et M. de Walque semblait réellement sincère.



L' "appareil ", qui datait du début du siècle, était en très mauvais état, et certaines restaurations y avaient été apportées, probablement dans les années 30. L'ensemble paraissait fonctionner de manière complètement autonome et, à condition d'y effectuer de grosses réparations, nous pourrions peut-être le remettre en activité.
Les plans et instructions avaient le plus souffert, il faudrait beaucoup de temps pour les déchiffrer ; et remonter l'histoire de cet engin. Une inscription semi-éffacée sur une des pièces disait : " Te… .s...e "


C'est Benoit , notre technicien, qui plus tard l'appelera " Temporisoscope ", mais cela aurait pu être " Teslascope ".

Et puis, cette curieuse sensation de déjà-vu est apparue, ce trouble dont je vous ai parlé plus tôt. Cet engin ne m'était pas inconnu. D'où venait cette impression ?

Il nous a fallu deux ans de travail pour tout remettre en état de fonctionner, remplacer les pièces abimées et comprendre ce qui s'était passé. Bien que depuis lors je ne suis plus sûr de rien, particulièrement de la chronologie des évènements.

Tout a commencé pendant le chaud été 1910, à l'Exposition Universelle de Bruxelles

La premiere équipe : début juillet 1910 - BRUXELLES..

Ce jour là, le Duc d'Ursel, commissaire Général de l'Exposition Universelle de Bruxelles recevait dans son bureau privé un des scientifiques les plus reconnu de son temps : Nikola Tesla.

Agé de 54 ans, Nikola Tesla n'est pas un inconnu ; il est même un des plus grand génie que l'histoire ait connu. D'origine serbe, né en 1856, il a travaillé pour Thomas Edison avant d'émigrer aux U.S.A. Inventeur du courant alternatif, de la radio, des robots télécommandés qu'il fit fonctionner à Madison Square Garden, de la transmission d'énergie par les airs, de la turbine Tesla et de milliers d'autres brevets.

Tesla a illuminé la Colombian exposition en 1893 à Chicago. Il a également transformé les chutes du Niagara en gigantesque générateur de courant alternatif. Raflant un fabuleux contrat à Edison lui-même. Un de ses meilleurs amis, Samuel Clemens (Mark Twain), a publié en 1889 une nouvelle, la première, sur le thème du voyage dans le temps : " A yankee at the court of king Arthur. " ( Il est intéressant de noter que dans ce roman, c'est la foudre, donc l'électricité, qui projette le voyageur à la cour du roi Arthur.)


Et, après avoir assisté à une de ses conférence en Angleterre, un jeune homme du nom de Herbert Georges Wells s'est précipité chez lui pour écrire un roman qui deviendra célèbre : " The Time Machine ". Nikola Tesla, l'homme électricité, aurait donc tout pour être heureux si ce n'est qu'une chose le tracasse. En 1909, le prix Nobel fut accordé au savant d'origine italienne Marconi, pour avoir inventé la radio télégraphie.

Et Nikola Tesla sait que Marconi lui a volé son invention (fait qui sera d'ailleurs reconnu en 1943 par la justice américaine). C'est une des raisons pour laquelle Tesla dépose de moins en moins de brevets de manière officielle.

Aussi, c'est avec une certaine rancœur et un désir de revanche que le Serbe vient présenter à l'Exposition Universelle de Bruxelles une invention unique : La machine à communiquer dans le temps. 1910 est également l'année de la mort de son ami Mark Twain, ce serait une excellente occasion de lui rendre un fabuleux hommage.

Le Duc d'Ursel, qui sait que Marconi a été invité à donner un exposé sur la télégraphie sans fil au cours du mois de septembre, ne peut décemment refuser à Nikola Tesla de présenter une invention de ce calibre. Même si la situation peut devenir conflictuelle. ( Et puis, Tesla est l'ami du roi Albert I qui vient de succéder à Léopold II. Lorsqu'il n'était que prince, Albert fut fasciné par une démonstration que lui fit Tesla dans son laboratoire américain, et l'a maintes fois invité en Belgique .)

D'autant qu'il comprend très vite les phénoménales possibilités de la machine et de la fortune que peut faire le détenteur de l'engin... Aussi, il offre à Tesla de tester la machine en présence d'un nombre limité de témoins.

Il propose donc la date du dimanche 14 août 1910 vers 20.00 heures ; dans le bureau du commissariat général de l'exposition. Ce bureau se trouve juste à côté de la section électricité dans la section belge.

Cette expérience se fera en présence d'un savant belge de haut niveau, le Professeur François de Walque. Ingénieur civil des mines, ingénieurs des arts et manufactures, professeur à l'université de Liège puis de Louvain, collaborateur à la société scientifique de Bruxelles, collaborateur honoraire du Surnatéum, actionnaire de l'exposition universelle

D'une haute intelligence et d'une probité à toute épreuve, ce savant sera le juge idéal et impartial de l'expérience. Et si celle ci s'avère être positive, Nikola Tesla se verra offrir une place de conférencier au Congrès International de la mi-septembre. Le duc d'Ursel ne pouvant être présent ce jour là, déléguera son cousin, le Comte d'Ursel comme témoin. Un journaliste et une secrétaire compléteront le groupe.

Timexperience 1…

Bureau du Duc d'Ursel à l'Exposition, aux environs du 15 juillet 1910.

Lorsque Nikola Tesla présenta son projet au duc d'Ursel et au professeur de Walque, il s'attendait à rencontrer une certaine incompréhension. Aussi avait-il prévu une démonstration fort sommaire mais impressionnante. Il emprunta une boite d'allumettes aux témoins et en retira quelques-unes unes.

Il demanda ensuite au professeur d'en briser ou d'en faire brûler 3 ou 4. Le prototype de taille réduite, qu'il déposa sur le bureau du duc, pouvait envoyer un petit objet 10 minutes dans son propre passé et lui redonner la forme qui était la sienne à ce moment. Le professeur de Walque examina soigneusement la petite machine, puis introduisit les allumettes brûlées dans la capsule temporelle et ferma cette dernière hermétiquement. Tesla mis l'appareil en marche.

En dehors d'un picotement léger, le témoin qui assistait à l'expérience ne ressentit rien.Mais quand il ouvrit le tube, les allumettes étaient à nouveau intactes.

Le temporisoscope...

Bureau du Duc d'Ursel à l'exposition ; le 14 août 1910

Tesla qui parle couramment plusieurs langues, dont le français, a appelé son appareil le temporisoscope, c'est du moins ce que nous pensons, probablement pour faire plaisir à son ami français d'Arsonval, qui ne doit pas être totalement étranger à l'invention.

Les découvertes de Planck en 1900 et d'Einstein en 1905 - 1906 permettent à Nikola Tesla d'imaginer la théorie qui suit. Si l'on rend porteuse d'une information une onde qui se déplace plus vite que la lumière (que nous nommons actuellement un tachyon), cette information voyagera dans le temps. A condition de disposer du récepteur adéquat on pourra donc recevoir un message du futur ou du passé.

Aucun déplacement ou communication temporel ne pourra se faire avant la première date de mise en fonction de la machine. Hélas !

Cette théorie fut ré-énoncée sous le nom "d'antitéléphone tachyonique" par le professeur Benford et deux collègues de l'université d'Irvine. La machine combine différents champs magnétiques pour ouvrir une brèche dans le temps. (En fait, un trou noir de dimension réduite. La création d'énergie négative à partir du vide va empêcher le trou noir de s'effondrer sur lui-même.)

Les capsules temporelles sont des cylindres en laiton, ce qui semble confirmer la théorie contemporaine de Michio Kaku (Hyperspace : Michio Kaku ; Anchor books) qui dit que la forme idéale d'une machine à remonter le temps serait un cylindre.

Cette théorie unifiant la mécanique quantique et la théorie de la relativité est étudiée actuellement par Stephen Hawkings. (Nikola Tesla affirmera d'ailleurs qu'Albert Einstein se trompe en partie dans ses théories, et que la vitesse de la lumière n'est pas une limite infranchissable.) En février 1994, deux chercheurs de l'université de Yale ont réalisé la création d'énergie négative sans compensation positive (positrons), en tirant celle-ci du vide.

Ce qui rend le voyage dans le temps possible matériellement. (Cette énergie permet d'empêcher l'effondrement du trou noir, et maintient ouverte la porte de passage d'une époque à l'autre. Principe de Casimir, énoncé en 1940.) Notre temporisoscope utilise un principe similaire... mais il fut conçu en 1910.

En 1906, le professeur Korn envoya également la première photo par radio. Le temporisoscope allait-il être la prochaine étape ?

Leprotocole établi par le professeur de Walque proposait d'envoyer à cinq ans de là (en 1915) un code qu'il aurait choisi ainsi que deux ou trois petites choses inconnues en 1910.

Après sa mise en fonction en 1910, ce qui fut sauvé dela machine fut soigneusement enfermé dans une caisse scellée et confié au professeur de Walque.

Avec pour instruction de ne pas y toucher avant le 14 août 1915. Hélas, ils n'avaient à l'époque pas pu prévoir que la première guerre mondiale empêcherait l'expérience d'avoir lieu. Et qu'une partie de la machine serait détruite durant l'expérience, pour être partiellement reconstruite au début des années 30.


Pour résoudre les problèmes d'espace-temps, le temporisoscope communique avec lui-même ; il est à la fois émetteur et récepteur.

Lorsqu'ils mirent en marche l'appareil, quelle ne fut pas leur surprise de recevoir un message de 1997, avec mes coordonnées. Malheureusement, l'état dans lequel ils reçurent le message n'était pas suffisant pour confirmer, de manière absolue, le fonctionnement du temporisoscope. Aussi, le professeur de Walque pris la décision de me la faire parvenir par son futur descendant provoquant les troubles dont je souffre dans le présent. Liés à une modification du passé, dont je suis la première victime. (Il semblerait d'ailleurs que Tesla souffrait de troubles similaires.)
La deuxieme équipe : le 14 août 1997. Rapport d'expérience.
Si nous sommes réunis ici ce soir dans le laboratoire du Surnatéum, c'est parce que nous allons tenter de contacter l'équipe de 1910. Nous avons beaucoup hésité avant d'entreprendre cette expérience car elle n'est pas exempte de danger. Outre les paradoxes classiques liés au voyage temporel , et la science-fiction en est truffé, il nous a semblé que nous risquons de modifier la texture de notre passé, ou de sauter dans une autre dimension de l'Histoire.

Mais au fond, si on pouvait prévenir l'humanité du danger que représentent des malades comme Hitler ou Staline, nous pourrions peut-être améliorer les choses durant ce siècle passé.
Nous sommes certainement un peu naïfs, ou il est plus probable que nous ne faisons que chercher un prétexte pour jouer à l'apprenti-sorcier ; je penche plutôt pour la deuxième option. Après tout, si j'ai reçu cet engin, c'est que d'une manière ou d'une autre je l'ai remis en marche ; alors allons-y !



Dans ce journal de l'Exposition Universelle de 1910, daté du 20 août, nous avons comme page centrale un plan de l'Exposition, ce qui nous permettra de situer l'endroit où a eu lieu l'expérience. Rien n'y est dit au sujet de la réussite ou de l'échec de notre expérience.
Nous allons devoir suivre ce protocole établi par l'équipe de 1910.
Communiquer avec des gens disparus depuis longtemps est une expérience étrange... Mais pour eux nous ne sommes pas encore nés ; et après tout ils s'attendent à communiquer avec eux-même. Nous savons qu'ils vont être surpris.

Les appareils sont correctement branchés les uns aux autres, et tout est en parfait état de fonctionnement. Sauf la valise de réception qui montre quelques signes d'hésitation. C'est elle qui doit accueillir le "puits de lumière ", sortie du micro trou noir que nous allons créer.
Sont présents : Outre moi-même, il y a Benoit Drager, notre technicien qui a restauré l'appareil, Antoine Salembier, le mathématicien de l'équipe, mon assistant Nicolas Stevens. et un observateur externe indépendant. Une dizaine d'invités, dont un historien spécialisé dans l'histoire des Expositions Universelles assistent, à une certaine distance, à l'expérience.


L'expérienceest bien entendu classée "Top Secret ".



Timexperience 2

Une autre curieuse expérience a eu lieu.Le Temporisoscope possède 2 capsules temporelles. Celle placée à la gauche de la machine permet de recevoir les envois du futur, celle de droite d'envoyer quelque chose vers le passé.Tout dépend également du type de capsules utilsées, il y a plusieurs modèles différents.

En activant la machine à 15h précise, une vibration légère de la capsule de gauche (vide lors de la mise en tension) nous a signalé l'arrivée d'un objet. C'était une petite bille de verre coloré. Cinq minutes plus tard, et sans avoir interrompu le fonctionnement de l'engin, nous avons réintroduit la bille dans la capsule de droite et il a disparu.Rien ne se perd, rien ne se crée ?



Rapport d'expérience (suite) : le 15 août 1997

Maintenant que cela a été fait, et que nous avons survécu, je vais tenter de résumer notre tentative. Nous avons commencé par brancher les divers appareils contenus dans la malle après les avoir testés.

Le protocole exigeait que nous transmettions d'abord mes coordonnées, la manière, la date et le lieu d'acquisition et enfin la date et le lieu de sa mise en fonction ainsi que deux événements historiques se passant en 1912 (soit deux ans après l'expérience).

Nous avons signalé le naufrage du Titanic qui aura lieu le 14 Avr. 1912 et le fait que le 14 Oct. 1912 Schranke tirera sur le président Roosevelt.
Nous leur avons également suggéré de supprimer un certain Adolf Hitler. Ils ne savent pas encore qui il est, mais on peut toujours essayer.

Au moment ou nous émettions le document, celui ci se modifia en passant au travers de l'appareil. Et nous pûmes lire instantanément la réponse de l'équipe de 1910
C'est là que j'appris que dans un passé que nous appellerons 'Temps UN', j'ai acquis la machine en très mauvais état, et je l'ai restaurée ; mais le premier essai de transmission fut si mauvais qu'ils décidèrent de me faire parvenir l'engin par la descendance du professeur de Walque. Cette modification de mon propre passé, nous a fait rentrer dans un " Temps DEUX ".

Provoquant cette impression de dédoublement, et ces curieuses visions et prémonitions qui apparurent à la réception de l'appareil.
Curieusement, m. de Walque ne ressentait rien. Cela est probablement dû au fait qu'il vit à proximité de l'appareil depuis sa naissance.

Le protocole exigeait ensuite confirmation de leur part qu'il ne s'agissait pas d'un canular.

Ils nous ont donc envoyé un objet unique de 1910 qu'il aurait été impossible de dupliquer de nos jours.

Apparu alors dans un éclair (sorte de puits de lumière), l'abonnement à l'exposition universelle du Comte d'Ursel, témoin 1910 de l'expérience. (Nous l'avons fait expertiser, elle est authentique.)

Dans le même temps, nous avons nous aussi envoyé deux objets : l'huissier a emprunté un billet de banque neuf de 200Fb dont nous avons relevé le numéro et une boucle d'oreille en plastique (le métal voyage mal dans le temps).

Ces deux preuves physiques se sont désintégrées et brusquement la machine a explosé.

Lorsque la fumée s'est dissipée le contenu d'un journal sur l'Exposition datant du 20 août 1910 avait changé. Nous l'avions utilisé pour montrer le plan de l'Exposition.

Il expliquait maintenant que l'Exposition Universelle avait été détruite le 14 août 1910 au soir, par un mystérieux incendie qui avait ravagé le bureau du commissaire général, la section électricité, la section belge la section anglaise, et toute la kermesse. La ménagerie Boskop avait vu tous ces animaux périr, mais heureusement aucune perte humaine n'était à déplorer. Une fois de plus, notre passé s'était modifié. L'Histoire aussi.

Qu'avions nous fait ?

Conclusion…

Il restait une petite chose que nous ne pouvions accomplir qu'à la fin de l'expérience. Il se trouvait dans le coffre et parmi les objets reçus, une boîte en fer scellée qui ne devait être ouverte sous aucun prétexte avant la fin de l'expérience sous peine de courir de graves dangers !

Quand l'huissier la descella, il constata que cette boîte contenait le billet emprunté et la perle de plastique, vieillis de près de 90 ans.

A ce moment la partie de la machine qui n'avait pas été endommagée par l'explosion se remis à fonctionner. Et un curieux message venu d'un autre temps et d'un autre lieu apparut :

Surnateum.JPG



Ah oui ! Je ne souffre plus de troubles de bilocation

Timexperience 3

La Timexperience 2 nous a laissés perplexes. Nous avons donc réactivé la machine le lendemain. Cette fois, j'avais en poche deux billes colorées différentes, une blanche et une noire.Lors de l'activation, nous avons vu apparaître la bille blanche.

Cinq inutes plus tard, nous avons isolé la bille blanche et introduit la bille noire pour son voyage vers le passé.Quelque chose s'est produit, comme une réapparition des troubles.La bille noire à disparu. Quand nous avons voulu retirer la bille blanche de son isolation, la noire occupait sa place.




Notes Finales…

Nous avons vérifié plusieurs points :

Le Titanic a bien coulé ; mais Pierpont-Morgan, son propriétaire, a refusé de monter à bord au dernier moment. Ce qui est incompréhensible lors d'un voyage inaugural. Il était un ami de Nikola Tesla et son employeur... Néanmoins, il n'en profitera pas longtemps car il mourut l'année suivante ; la faucheuse avait rattrapé sa proie.

Schranke a bien tiré sur Roosevelt, mais l'a raté. Les services de protection du président avaient-ils été prévenus ?

Tesla fit pas mal de commerce avec la Belgique, il y fut payé 10 000 dollars pour les droits d'exploitation de sa turbine Tesla .

Hitler a survécu à de nombreux attentats, mais rien ne prouve que quoique ce soit de son histoire ait changé.

Un historien qui assistait à l'expérience à une distance de plus de 10 mètres, nous confirma que l'Exposition Universelle avait bien été détruite par le feu le 14 août 1910, et qu'il en avait toujours été ainsi. Seuls ceux se trouvant dans un cercle de moins de 10 mètres de rayon par rapport au centre de l'appareil conservent deux mémoires. Celle d'avant et celle d'après l'expérience.

Comme l'Histoire s'est modifiée, nous nous trouvons dans l'impossibilité de démontrer qu'elle était autre avant. Mais l'appareil fonctionne encore partiellement.

Timexperience 4

Nous avons bien entendu essayés d'obtenir les chiffres du loto, ou les cotations en bourse en nous les envoyant du futur vers le passé.Cela ne marche pas, les chiffres changent continuellement. Notre mathématicien de service pense que cela est dû à une variation de l'effet Papillon dans la théorie du chaos. Toute modification même infime de la réalité modifie celle-ci complètement.Les migraines sont toujours aussi fortes durant ces expériences, mais disparaissent immédiatement à la fin de celles-ci.

Timexperience 5

Mercredi 10 mars 1999 : Aujourd'hui, nous avons reçu un petit objet indéfinissable dans la machine.Mais nous n'avons rien envoyé par la suite ; certains des objets que nous avons envoyés ne sont jamais arrivés.

Y a-t-il une autre machine temporelle quelque part ?

Peut-être le modèle original ou une machine fabriquée ultérieurement par Tesla.

Le jour de son décès, en janvier 1943, le F.B.I. (ou supposé tel) a fait irruption dans son appartement et à subtilisé un certain nombre de documents et d'objets qui s'y trouvaient.

les derniere infos ( Suite )